Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le chagrin est comme le riz dans le grenier : chaquе jοur il diminuе un реu.» Proverbe malgache

Mouvement des agents des eaux et forêts : Vers une pénurie de bois de chauffe et de charbon de bois ?

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mardi 21 mai 2019 à 16h00min
Mouvement des agents des eaux et forêts : Vers une pénurie de bois de chauffe et de charbon de bois ?

Depuis l’annonce de la déclassification de la forêt de Kua, des voix s’élèvent pour dénoncer le projet, à commencer par les agents des eaux et forêts qui observent un mouvement d’humeur. L’une des conséquences immédiates de cette crise, c’est le risque de pénurie de charbon de bois et de bois de chauffe sur le territoire national.
Ce 20 mai 2019, cela fait 24 jours que les véhicules de transport de bois de chauffe et de charbon de bois sont bloqués dans les forêts, selon le représentant des exploitants des forêts du Burkina Faso, Souleymane Zidouemba, par ailleurs président de l’association Tiis la Viim (« l’arbre c’est la vie » en langue mooré).

Selon ses explications, les grossistes transporteurs de bois de chauffe et de charbon de bois et les détaillants ne parviennent plus à obtenir d’autorisation d’exploitation. Et ce blocage fait suite à l’arrêt de travail qu’observent les agents des eaux et forêts pour protester contre la décision de déclassification de la forêt de Kua.

Souleymane Zidouemba, président des grossistes de charbon de bois et de bois de chauffe et détaillant

Et la conséquence, dans les prochains jours, pourrait être une pénurie de ces produits de grande consommation. « Nous déposons les demandes auprès des directions régionales de l’environnement pour obtenir l’autorisation de transport et d’exploitation. Il leur revient de signer les papiers pour que nous les remettions à nos clients. Et comme ils sont en grève, nous ne pouvons plus délivrer de papiers à nos membres », a relaté Fatimata Tassembedo, secrétaire de l’association Tiis la Viim.

Déjà, certains revendeurs de bois de chauffe ressentent les répercussions du mouvement. « Pour l’heure il est difficile de se ravitailler et de répondre aux besoins des consommateurs », nous a confié Juliette Sawadogo, présidente de l’association Zantaaba, qui évolue dans la revente du bois de chauffe. Mais elle rassure que les anciens stocks présents ne connaîtront pas de flambée de prix.

Juliette Sawadogo, revendeur de bois de chauffe

Les exploitants des forêts disent être solidaires de la lutte des agents de l’environnement. Pour eux, la déclassification de la forêt de Kua ne saurait être une bonne idée. Les revendeurs de bois de chauffe sont du même avis. Ils suggèrent la délocalisation du centre hospitalier. « La forêt de Kua devrait plutôt être un héritage à léguer aux générations futures », a suggéré Juliette Sawadogo.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Samentenga : un chef de village tué à Pissila
Burkina Faso : Le général Bila Zagré n’est plus
Dénonciations devant les juridictions : Les précisions du Procureur du Faso
Grogne sociale : Les administrateurs civils marchent sur le Premier ministère ce 26 juin
BEPC 2019 : Avec 18,18 de moyenne, Barry Yobi, une élève à encourager
Conflit foncier : Deux villages à couteaux tirés dans le Boulgou et le Zoundwéogo
Filière volaille : Des acteurs échangent sur la gestion des déchets de transformation du poulet sur les marchés
Sécurité sanitaire : Le Laboratoire national de santé publique et la Douane veulent renforcer leur partenariat
Lutte contre le paludisme : Les moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action bientôt disponibles
Député Ousseni Tamboura : « Des déplacés sont arrivés à Ouagadougou depuis plus d’un an »
Police municipale : Onze élèves inspecteurs soutiennent leurs mémoires
Affaire de blanchiment de capitaux : Rama la Slameuse déposée à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés