Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Violence dans les langues : Un colloque international pour un meilleur décryptage

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • dimanche 19 mai 2019 à 14h01min
Violence dans les langues : Un colloque international pour un meilleur décryptage

Ouagadougou va accueillir du 23 au 25 mai 2019 un colloque international sur le thème « la violence dans les langues, les littératures et les arts du Sahel ». L’annonce a été faite par le Comité d’organisation dudit colloque lors d’une conférence de presse ce vendredi 17 mai 2019 à l’Université Joseph Ki-Zerbo.

La violence dans les textes littéraires/l’écriture de la violence ; littérature en langues nationales et violence ; langues nationales/langues officielles en Afrique ; usages langagiers et expression de la violence ; cinéma et expression de la violence ; littérature et terrorisme au sahel ; les conflits dans les arts du sahel. C’est principalement sur ces différents axes que les participants à ce colloque international fonderont leur diagnostic.

Durant ces 72 heures, des chercheurs et scientifiques participants venant d’Afrique (Bénin, Burkina Faso, Congo, Cameroun, Côte d’Ivoire, Mali, Niger, Sénégal, Togo) et d’Europe (France) vont réfléchir et analyser le thème « la violence dans les langues, les littératures et les arts du sahel ». Selon le président du Comité d’organisation, Pr Albert Ouédraogo, ce colloque va réunir les scientifiques de toutes les spécialités des sciences du langage et de la littérature. Cela pour réfléchir, échanger les idées, les expériences et structurer un discours scientifique autour de la violence dans les langues, les littératures et les arts.

Pr Albert Ouédraogo

« Si on ne s’intéresse aujourd’hui qu’à ce qui constitue le quotidien, sans pour autant chercher à sonder dans les tréfonds de notre imaginaire, nous ne serons pas capables de trouver les véritables racines de cette violence », a-t-il indiqué. Le constat est clair, le pays des Hommes intègres et la plupart des nations du monde, vivent dans une violence multiforme.

Organisé par le Laboratoire langues, discours et pratiques artistiques (LAPIDA), au sein de l’Ecole doctorale lettres, sciences humaines et communication (LESCHCO) de l’Université Joseph Ki-Zerbo, ce colloque international est placé sous le patronage de Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée nationale.

M.K
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 20 mai à 09:13, par Calmos En réponse à : Violence dans les langues : Un colloque international pour un meilleur décryptage

    Vivement que les actes de ce colloque soient publiés et les recommandations prises en compte par les décideurs politiques du pays. La violence ou le terrorisme est la résultante de nos hommes politiques.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 17:48, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : Violence dans les langues : Un colloque international pour un meilleur décryptage

    Tous les "gauchistes dits révolutionnaires" de ce pays ont toujours fait l’apologie de la violence en politique. Ce sont ces pseudo-révolutionnaires qui ont inauguré l’ère des règlements violents des différends politiques. Cette violence qui a atteint son paroxysme avec les tristement célèbres CDR a fini par emporter bon nombre des géniteurs de cette pensée (comme quoi la loi de l’attraction existe vraiment). Après le dénouement violent des crises à répétition parmi les "révolutionnaires", cette pensée a continuer de prospérer au BF. Il faut une entreprise de déconstruction de l’idéologie dominante au BF qui est grande partie basée sur un discours révolutionnaire passéiste.
    Débarrassons-nous des insurrescroqueries pour mieux vivre ensemble.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés