Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Réseaux sociaux : La CIL met en garde contre la diffusion des images de victimes d’attaques

Accueil > Petites annonces > Communiqués • Communiqué • jeudi 23 mai 2019 à 10h00min
Réseaux sociaux : La CIL met en garde contre la diffusion des images de victimes d’attaques

La Commission de l’Informatique et des Libertés (CIL), garante de la protection des données personnelles, constate avec regret et désolation qu’en dépit des communiqués et autres campagnes de sensibilisation, des internautes continuent de publier, commenter et partager des photos, des images de victimes d’attaques terroristes sur les réseaux sociaux.

La diffusion de telles images ne saurait se faire en totale violation des droits fondamentaux des personnes au nom de l’exercice illimité de la liberté d’expression.

Du reste, la CIL rappelle à tous que conformément à la loi 010-2004/ AN du 20 avril 2004 portant protection des données à caractère personnel, aussi bien les auteurs que ceux qui partagent les images sont passibles de sanctions devant la loi.

En effet, l’article 53 de la loi suscitée confère à la victime, à son représentant légal ou à ses ayants droits, un droit de poursuite devant les tribunaux à l’encontre de toute personne qui a recueilli, à l’occasion de leur enregistrement, de leur transmission ou de toute autre forme de traitement, des informations nominatives dont la divulgation aurait pour effet de porter atteinte à l’honneur et à la considération de l’intéressé ou à l’intimité de sa vie privée ; de porter, sans autorisation de l’intéressé, ces informations à la connaissance d’un tiers qui n’a pas qualité pour les recevoir.

Les contrevenants encourent des peines allant de trois (03) mois à cinq (05) ans d’emprisonnement et d’un million (1 000 000) à trois millions (3 000 000) de francs CFA d’amende.

Les peines vont de trois (03) mois à cinq (05) ans d’emprisonnement et de cinq cent mille (500 000) à deux millions (2 000 000) de francs CFA d’amende lorsque la divulgation a été commise par imprudence ou négligence.

La CIL ne cessera de répéter que les technologies de l’information et de la communication doivent être au service de chaque citoyen, elles ne doivent porter atteinte ni à la dignité humaine, ni aux droits de l’homme, ni à la vie privée, ni aux libertés individuelles ou publiques. Dans la même logique, la CIL rappelle que les réseaux sociaux doivent être au service de l’humanisme et non au service de cette entreprise de dissolution de nos valeurs ancestrales tel que le respect dû à autrui dans toute son humanité.

Pour toute information, bien vouloir contacter la CIL au : 25376104 ou infos@cil.bf

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Burkina Faso recrute un(e) Expert/Consultant en Abris d’urgence basé(e) à Ouahigouya
L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au Burkina Faso recrute un(e) Assistant(e) humanitaire
Avis de recrutement d’un expert pour le compte de l’Unité d’aide à la prise de décision
Avis de recrutement : WaterAid Burkina recrute trois chauffeurs
La poste Burkina Faso : Un nouveau Timbre-poste dédié aux FDS
Taxe sur les véhicules à moteur : Suite à l’instabilité du réseau informatique, de nouvelles mesures ont été prise pour le paiement des taxes
Appel à manifestation d’intérêt pour l’assistance en protection (activités psychosociales) auprès des populations déplacées internes et des communautés hôtes dans les régions du Centre-Nord et du Sahel du Burkina Faso.
Appel à manifestation d’intérêt pour l’appui aux moyens d’existence (élevage, agriculture, maraichage) au profit des réfugiés et populations hôtes dans la région du Nord.
Appel à manifestation d’intérêt pour l’assistance en protection (activités psychosociales) auprès des populations réfugiées et des communautés hôtes dans la région du Nord du Burkina Faso.
Ordre national des infirmiers et infirmières du Burkina Faso : Informations sur le RIME et les interventions professionnelles
Appel à manifestation d’intérêt pour l’installation d’Abris d’urgence de type sahélien au profit des Personnes Déplacées Internes
Année académique 2019-2020 : l’Institut Supérieur de la Communication et du Multimédia (ISCOM) recrute
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés