Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Une nation n’a de caractère que lorsqu’ellе еst librе. » Madame de Staël

Insertion professionnelle : Iamgold Essakane et 2IE signent un accord-cadre de trois ans

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Cryspin Masneang Laoundiki • vendredi 17 mai 2019 à 21h00min
Insertion professionnelle : Iamgold Essakane et 2IE signent un accord-cadre de trois ans

La société minière Iamgold Essakane SA et l’Institut international d’ingénierie de l’eau et de l’environnement (2IE) ont paraphé un accord-cadre de trois ans, ce vendredi 17 mai 2019 à Ouagadougou. La cérémonie s’est tenue au cours de la 4e édition du café Responsabilité sociale d’entreprise (RSE) du 2IE.

« Iamgold Essakane SA entretient, depuis maintenant une décennie, une collaboration fructueuse avec l’institut 2ie, établissement d’enseignement supérieur et de recherche spécialisé dans l’eau et l’environnement, l’énergie et l’électricité, l’environnement et le développement durable ». C’est en ces termes que le directeur des ressources humaines de Iamgold Essakane, William Ouédraogo, a planté le décor de la cérémonie de signature de l’accord entre les deux structures.

Le DG de 2ie, Pr Mady Kouanda

Cet accord, pour le directeur général de 2IE, Pr Mady Kouanda, consacre les activités menées par les deux structures. « Essakane opère dans le domaine des mines, et en particulier de l’or. Il se trouve qu’on a des activités en commun sur la production de ressources humaines qualifiées destinées aux mines, mais également la capacité de pouvoir améliorer, soit le processus, soit les activités qui se mènent dans les mines en termes d’innovation, donc de recherche », a-t-il ajouté.

Le nouveau partenariat, qui a une durée de trois ans à compter de sa date de signature, comprend les domaines suivants : la gestion durable des mines, l’insertion professionnelle et la formation continue.

Les deux directeurs généraux signant l’accord cadre

Pour le directeur général de Iamgold Essakane, Mohamed Ourriban, c’est très important pour une industrie minière d’avoir des liens forts avec la formation. « Cet accord rassure et donne à Essakane SA, une certaine plateforme pour développer l’intégration des étudiants chez nous », a-t-il laissé entendre. En ce qui concerne la formation continue, il a indiqué que cela s’inscrit dans le cadre du développement de leurs employés qui ont atteint un certain niveau de compétences. L’entreprise veut donc leur donner d’autres formations pour les mettre à un niveau de gestion plus élevé.

Un cadre de partage d’expériences

La cérémonie de signature de l’accord-cadre est intervenue au cours de la 4e édition du café Responsabilité sociale d’entreprise (RSE) du 2IE. Le thème de cette édition est « Coopération entre l’industrie extractive et les écoles de formation : quelles stratégies pour renforcer le partenariat pour la recherche, le développement et l’insertion professionnelle des jeunes diplômés ? »

À en croire le directeur de l’entreprenariat et de la formation continue de 2IE, Djim Doumbé Damba, cette 4e édition du café RSE se veut un cadre de partage d’expériences. Dans cette dynamique, 2ie compte organiser des séminaires internationaux, en collaboration avec Essakane, sur la RSE et la gestion de l’environnement dans le secteur minier.

Remise du trpohée de reconnaissance

Selon William Ouédraogo, le choix de ce thème se justifie par les différentes expériences orientées vers la promotion de l’emploi des jeunes. « En tant qu’acteurs miniers, nous devons faciliter aux jeunes l’accès à l’information sur le marché de l’emploi, et surtout favoriser avec nos partenaires, la formation, l’entreprenariat, l’auto-emploi et l’employabilité de notre jeunesse », a-t-il déclaré.

Après la signature de l’accord-cadre, le directeur général de 2IE a offert, au nom de son équipe, un trophée de reconnaissance à la société Iamgold Essakane. Ce présent représente la bonne collaboration entre les deux structures.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Syndicat autonome des agents du Trésor du Burkina : Boukaré Belembaogo élu nouveau secrétaire général
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Nuit de l’excellence de l’UFR-LAC : La gent féminine à la traine
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires
Education : Le Réseau Education de qualité par le bi-plurilinguisme fait son bilan après un an d’existence
Accidents de la circulation à Ouagadougou : 80 décès en 2018
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés