Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Lutte contre le terrorisme : Le député tchadien Théophile Yombombé loue la résilience du peuple burkinabè

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • samedi 18 mai 2019 à 00h10min
Lutte contre le terrorisme : Le député tchadien Théophile Yombombé  loue la résilience du peuple burkinabè

Ouagadougou a accueilli, les 12 et 13 mai 2019, la première assemblée générale annuelle du Comité inter-parlementaire du G5 Sahel (CIP-G5 Sahel). En l’absence de la Mauritanie, ce sont le Burkina Faso, le Mali, le Niger et le Tchad qui se sont retrouvés pour deux journées de travaux. Au nombre des personnalités présentes, le député tchadien Madjitoloum Yombombé, connu pour ses actions humanitaires dans les pays touchés par la crise sécuritaire.

Au-delà de cette rencontre capitale de Ouagadougou, le député tchadien Théophile Yombombé était au Burkina, sur ses terres d’actions humanitaires, dira-t-on. À ladite réunion, il est venu représenter le Dr Haroun Kabadi, président de l’Assemblée nationale tchadienne, dont il est d’ailleurs le vice-président. Connu de nombre de populations de l’espace sahélo-saharien, M. Yombombé est un panafricaniste qui se présente, avant tout, comme un fils d’Afrique qui refuse de s’enfermer dans l’étroitesse des frontières. Pour lui, l’Afrique et ses différents États sont comparables à une grande maison avec de multiples chambres. C’est pourquoi, il a entrepris de nombreuses actions humanitaires qui vont au-delà de son pays natal.

Déjà, en 2014, au plus fort de la crise sécuritaire dans le nord du Mali, le député avait fait parler son cœur. À travers la Fondation Théos, il avait fait confectionner 20 000 cahiers destinés aux élèves de Gao. La cérémonie de remise avait réuni les autorités administratives, coutumières et même militaires aux côtés des populations de la Cité des Askia.

Rappelons que la Fondation Théos est une organisation apolitique et à but non-lucratif qui œuvre pour la bonne gouvernance, les droits de l’Homme, l’appui des collectivités à la base tant sur le plan sanitaire, éducatif que des micro-finances.

Les actions caritatives de l’homme sont bien connues au Tchad, mais en Afrique de l’Ouest. Elles ont eu leur déclic lors de son voyage dans la région de Kidal où une délégation parlementaire tchadienne était en visite aux FATIM (Forces armées tchadiennes en intervention au Mali).

Sur place, il avait constaté la détresse de milliers d’enfants privés d’école suite à l’éclatement de la rébellion en 2012. Mais, cette sensibilité a une origine bien plus lointaine. « Dans mon pays, j’ai été un enfant ayant fait ses études en zone de guerre. J’en ai donc, moi aussi, subi les affres et cette expérience fait que je comprends parfaitement les souffrances et les besoins des enfants dans une telle situation », explique-t-il.

À la rencontre de ce week-end, il a félicité le président du Faso, Roch Kaboré, pour les efforts accomplis dans la restauration de la stabilité et la paix dans la bande sahélo-saharienne, mais aussi loué la résilience du peuple burkinabè face à l’hydre terroriste.

Il faut dire que le député Yombombé a aussi étendu ses œuvres de solidarité au pays des Hommes intègres avec un millier de sacs scolaires offerts. Le matériel a été convoyé à Djibo, dans le sahel burkinabè, qui connaît une crise sécuritaire aiguë depuis quelques années. La remise a eu lieu le 27 juillet 2018, au moment où les élèves de la province avaient été regroupés en ce chef-lieu de province afin de suivre des cours de rattrapage et leurs examens de fin d’année.

La réception a été faite à la Direction provinciale de l’éducation nationale et de l’alphabétisation par le premier responsable dudit service, Alfred N. Sawadogo, en présence d’autres acteurs tels que Amadou Maïga, proviseur du Lycée provincial de Djibo ; Boukary Dicko, secrétaire général adjoint de l’association CILDES, etc.

Théophile Yombombé voit dans son séjour au Burkina Faso, un bel exemple d’intégration par les institutions, mais aussi un retour dans un pays où il compte des actions personnelles déjà réalisées. En référence à cette nouvelle dynamique des parlementaires de ce groupe de cinq pays et au regard de l’engagement personnel de certains fils de cet espace commun, l’élu tchadien s’est dit très optimiste. « Je garde l’espoir d’un espace saharo-sahélien plus développé et plus épanoui », a-t-il noté. Il promet de poursuivre ses actions au Burkina Faso et en Afrique afin de contribuer à assurer un bel avenir aux enfants de notre continent.

OHL
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : Importante saisie d’armes par la Force conjointe du G5 Sahel
Région du Centre-Nord : Le gouverneur restreint la circulation des motocyclettes
Insécurité dans la région du Sahel : Le gouverneur instaure des mesures restrictives
Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso
Résistance populaire au terrorisme : « Nous n’allons pas armer les populations, nous n’allons pas agir contre les lois de ce pays », Ali Nana, coordonnateur
Burkina Faso : Une attaque dans l’ Oudalan fait 16 morts
Burkina Faso : Couvre-feu et restriction de la circulation dans le Loroum
Lutte contre le terrorisme : La France remet 34 pick-up à l’armée burkinabè
Sécurité dans le Sahel : Un contrat de 7,2 milliards de FCFA pour Arquus, constructeur de blindés français
Insécurité dans la province du Bam : Les populations préparent la résistance
Burkina : Le chef d’Etat-major général des armées au front avec ses hommes
« Base française à Djibo » : L’opération de Barkhane à l’origine de la rumeur
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés