Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il faut avoir bien du jugement pour sentir que nous n’еn аvοns рοint.» Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux

Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET • mardi 14 mai 2019 à 10h00min
Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

Tombés sous les balles assassines de présumés terroristes le dimanche 12 mai 2019, L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles ont été inhumés au cimetière chrétien de Dablo, ce lundi 13 mai 2019.

L’abbé Yampa Siméon 34 ans, Sawadoogo Maurice Kouka, Bamogo Jacques Zaksoaba, Sawadogo Rassablega Robert, Sawadogo Ousseni Paul et Sawadogo Michel, tombés sous les balles assassines des présumés terroristes, le dimanche 12 mai 2019, reposent désormais au cimetière chrétien de Dablo. Prévue pour 11 h, l’inhumation a eu lieu plus tôt que prévu. La messe de requiem et d’absoute ont été présidées par le prêtre Émile Sawadogo, très tôt le matin, en l’absence des officiels, car les corps n’ont pas résisté à la grande chaleur.

Arrivé au moment de la bénédiction des tombes et de la mise en terre des corps des six victimes, la délégation gouvernementale conduite par le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, Siméon Sawadogo, a salué la mémoire des six disparus. Avec à ses côtés, le ministre de l’Energie, Dr. Bachir Ismaël Ouédraogo et accompagnés des députés et des autorités régionales du Centre-nord, Siméon Sawadogo dit être venu avec un message du président du Faso et du premier ministre : « Nous sommes venus présenter les condoléances du président du Faso aux familles éplorées et à la communauté catholique et nous condamnons avec la dernière énergie ces actes barbares, visant à créer un conflit interreligieux », a déclaré Siméon Sawadogo. « Après avoir échoué à mettre en conflit les communautés, ces malfrats s’attaquent à la religion. Le président invite l’ensemble des populations à garder l’espoir et rester solidaires », a ajouté Siméon Sawadogo.

Et l’évêque de Kaya, Mgr Théophile Naré, d’abonder dans le même sens : « Remettons tout à Dieu car en commettant ces actes barbares au moment de la consécration, ces individus ne nous ont pas attaqués, mais Dieu lui-même. Ayons le courage et la foi car avec Dieu, c’est toujours la victoire, et nous vaincrons ».

Parmi les autorités ecclésiastiques présentes, il y avait Mgr. Théophile Naré, évêque de Kaya, Mgr. François Séraphim Rouamba, archevêque de Koupéla, Mgr. Pierre Claver Malgo, évêque de Fada et Mgr Luca, Secrétaire à la nonciature.

En rappel, c’est le dimanche 12 mai 2019, aux environs de 9h, qu’une quarantaine d’individus armés non identifiés, venus sur 17 motos ont attaqué l’église catholique de Dablo.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

STS

Vos commentaires

  • Le 13 mai à 21:34, par Mogo En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    Toujours des condamnations. Que fait le gouvernement pour arrêter ce cycle macabre ? Paix à l’âme des disparus. Le Burkina triomphera

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 04:06, par Pascal En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    Que le gouvernement du pays nous dise au minimum qui sont ces individus ? Combien étaient ils ? Quels sont les mesures de protection qu ils déploient en vue de rassurer et de protéger la population ?
    Ces malheureux d avoir des gouvernants pareils.
    Ils sont tous pourris, ils ne pensent qu’à remplir leurs gosiers.
    Le peuple devrait se révolter pour exiger des résultats très satisfaisants. Merde ! On vous paye pour ne pas avoir de réponses à toutes ces questions minimum ? Peuple, revoltez-vous, prenez votre destin en main
    😭

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 06:28, par Hungaw En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    Non encore identifier, mais comment ils ont su qu’ils valent les quarentaine ou encor sur 17 motos, avec tout ça vous dites non encore identifier. Allah on te demande d’aide.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 06:41, par Lool En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    Que sont devenus nos braves kogweogo ? Disparus comme par enchantement. Il est évident que cette colonne de malfrats sur des motos a été bien vue au cours de leur jacquerie. Mais personne n’a pipé mot. Le ver est-il dans le fruit ? Pratiquement tout le monde est terroriste dans la zone. Et je conseille à nos FDS de récidiver l’opération de Kaïn, Banh pour exterminer des djihadistes et débarrasser le coin des malfaiteurs. Il appartient également à l’état de prendre des initiatives hardies pour limiter les mouvements des djihadistes. Par exemple interdiction totale de posséder un tricycle dans la région même temporairement comme c’est le cas au Nigeria et même en Côte d’Ivoire. Il faut aussi investir dans les drones pour surveiller le territoire.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 06:48, par wenda ye la faanda En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    Paix à leur âme . Que leur foi inébranlable en Jésus Christ, leur sang coulé soit le renforcement de la foi de tous les croyants chrétiens. Au départ l’acte posé à Dicin (Sud Ouest) était un signal fort que l’église en général et celle catholique était visée et ciblée. Pendant ce temps, nos dirigeants, nos gouvernants, nos autorités religieuses et particulièrement nous les fidèles nous n’avions jamais pris la mesure. Aujourd’hui encore nous n’avions pas encore pris conscience, on danse, on cirotte l’alcool, on chante, on s’ amuse et on oublie qu’un danger est là. Les citadins de Ouaga, Bobo et Koudougou sont les plus inconscients et peu solidaires. Ils pensent que cela n’arrive qu’aux autres. Certains croyants se croient même à l’abri. Les autorités sont invisibles et aucun message invitant tout le peuple à se mettre sur le qui-vive, car notre destin, notre devenir, notre vivre ensemble est déjà consumé à moitié et bientôt, ce sera peut être le désastre. Seigneur "pourquoi nous a tu abandonné " à cause de nos méchancetés, notre orgueil, notre suffisance et notre dédain envers vous, haut père céleste. Vous connaissez nos faiblesses et ne nous laissez pas entrer en disgrâce et rachete-nous. Dieu ayez pitié de nous, regardez notre foi et pardonnez nos péchés

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 07:14, par PIONG YANG En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    La mort n’est rien. Dès ses origine, la chrétienté dérangeais. La preuve est que Jésus Christ (le prophète chrétien) est mort de manière plus violente et atroce (mort lente, cloué et suspendu sur un bois). Ensuite, la conversion de l’Europe s’est faite après la mort de plusieurs croyants (même Pierre, apôtre à qui Jésus à confier la charge de pasteur est mort sous l’empereur Néron, cloué sur un bois la tête en bas). C’est pour dire que les chrétiens sont toujours et serons toujours persécutés tant que tous le monde n’est pas convertis. Mais convertis par le bon exemple et l’amour désintéresse du prochain sur terre comme le veux le Christ. Nous pleurons ces martyrs dans la foi.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 10:00, par MOREBALLA En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    Toutes mes profondes condoléances aux familles éplorées et à l’ensemble de la famille catéchumène du diocèse de Kaya et celle du Burkina toute entière. La création du peuple du Macina étant un projet de la pire des utopies, l’allégeance à l’état islamique était devenu plus une question de survie pour ces avortons dénudés de tout minimum d’éducation. La certitude qui nous habite est la suivante : un groupe ethnique s’est affranchie à un avenir des difficiles du règne humain à l’aune du 21e siècle. Plus que maintenant la facilité avec laquelle cette plaie de notre vivre-ensemble doit se ressaisir, car, nulle part il vous sera refusé le gît et l’activités séculaires à vos survies. La quasi totalité des ethnies exogènes à la leur ont quitté la zone du sahel, mais jamais au grand il n’y aura ni maintenant, ni après nous un pays du nom du Macina ou de toute autre appellation faisant homogénéité à un groupe racial. L’unique conseil que je puisse apporter aux officines d’intelligences des horreurs, tapis dans les grandes villes avec tout le confort que confère l’abondance économique de la malhonnêteté et de la méchanchiété, nous osons croire que les horreurs prévisibles à la tienne et surtout à vos proches feront de vous des hommes du renouveau de la dignité humaine et du vivre-ensemble par l’acceptation d’autrui et de l’amour que nous avions l’obligation de développer vis à vis du prochaine par la crainte du Dieu unique. Le revers de la médaille sera sournoise, lente et très très cruelle !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 11:47, par latibo En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    La solution la plus simple est d’interdire à toute personne de circuler avec une grosse moto dans toute la zone pendant un(1) année. Toute personne pris dans ce sens est considérée comme djihadiste et traiter à la hauteur de leur traitement macabre. Demandons aux amis Chinois de nous refabriquer des P50 pour ventre aux habitants de cette zone. Leurs moyens de déplacement doivent être des P50 qui va moins vite et qui ne permettent pas de pouvoir remorqué convenablement. Cela permettra à nos FDS de pouvoir les neutraliser rapidement .Merci et que l’âme des nos frères repose en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 12:34, par Zihindo En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    Que les Âmes de nos martyrs reposent dans la Paîx Céleste.
    Oui nous avons suivi les différentes réactions des religieux, des politiques et même OSC. Chacun prône la retenue et encourage à faire valoir le sens élevé du vivre en semble. On demande aux citoyens d’éviter de se rendre justice, de se venger.
    Tous ces discours sont bien beaux mais c’est un bonus d’impunité aux terroristes et à leurs complices locaux. J’ai la conviction que si l’état demandait aux populations de s’organiser en comités de vigilance pour alerter d’une manière bruyante l’imminence d’une attaque les terroristes auraient le ventre mou et leurs complices déserteraient d’eux même certaines zones. Ces semeurs de morts ne viennent ni du Mali ni du Niger. Ce sont des gens de nos villages, de nos communes, et de nos régions. Ils ont des relais locaux qui reçoivent d’eux des récompenses en monnaies sonnantes et trébuchantes. Ces relais sont bien connus des populations. Personne n’ose les dénoncer par peur d’être confondu à un kogolgwégo. C’est dommage ! c’est la résignation et cette résignation fait la part belle à nos assassins. Vivement qu’on remette en selle nos kokolgwégo avec des missions bien précises et des moyens de défense conséquents. La sécurité est une question de souveraineté et d’organisation. Nos braves FDS ont besoin de supplétifs pour sécuriser nos villages. En attendant de recruter, former et de déployer évitons de laisser le terrain vide. Donc j’en appelle au ministre de la sécurité pour autoriser à la création des comités de vigilance dans tous les hameaux du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 12:52, par Panga En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    POUR L’UNE DES RARE FOIS JE VIENS AVEC UNE PROPOSITION QUI POURRAIT PORTER FRUIT DANS LA LUTTE TERRORISTE EST QUE LE GOUVERNEMENT IMPLIQUE LES KOGLE-WEOGO EN INSTAURANT DANS CHAQUE VILLAGE UN GROUPE DE 30 KOGL-WEOGO EN METTENT A LEUR DISPOSITION 3 MILITAIRES QUI ASSURERONT LEUR FORMATION. CES MILITAIRES RESTENT AVEC EU DANS LE VILLAGE POUR D’ÉVENTUELLE ATTAQUANT. CETTE PROPOSITION EST A PRENDRE AU SÉRIEUX PARCE QUE SI ON N’IMPLIQUE PAS LA POPULATION DANS CETTE LUTTE NOUS N’AURIONS QUE NOS YEUX POUR PLEURER. CETTE PROPOSITION ME TIENT A CŒUR CAR ELLE EST DISSUASIVE ET PERMETTRA UNE RÉACTION PROMPTE. AU LIEU D’ATTENDRE LORS DES ATTAQUES NOS FDS QUI ARRIVE APRES QUE LES TERRORISTES AIENT FINI DE NOUS TUER. VRAIMENT QUE LES AUTORITÉS PRENNENT MA PROPOSITION AU SÉRIEUX ET ESSAIENT DE LE METTRE EN APPLICATION POUR VOIR.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 13:35, par Sainte Mireille En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    RIP pour les victimes. Arretons d’accuser RMCK et sa suite. Cherchgons des voies de sorties.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 14:27, par Clarté En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    Arrêtons de prendre le Président et sa suite comme boucs émissaires. Face à une situation pareille que voulez-vous qu’ils fassent ? qu’ils pactisent avec le diable ? comme l’on fait d’autres.
    Chers opposants arrêtez de profiter de ces drames pour vous faire de la place auprès du public.
    Si vous êtes à la place de Rock, que feriez vous ?
    Ce sont des situation très très tristes. Moi je pense qu’on a besoin d’aide internationale, de l’ONU, pas seulement matériel ou financier mais surtout physique, c’est-à-dire d’un détachement de casques bleus dans le nord.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 14:47, par Yafoye En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    En tant que catholique voici mon message aux Jihadistes :
    Vous pouvez exterminer tous les catholiques et bruler toutes les églises, mais au grand jamais par repressaille nous n’irons nous attaquer a nos frères et parents musulmans, Protestant et autres. Alors Vous perdez votre temps.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 16:22, par AUBI BURKIBILA En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    L’Afrique mon continent .Que Dieu bénisse le Burkina Faso ,vraiment les attaque terroriste nous font peur car le pays n’est plus en sécurité . Nous pouvons pas savoir que des individus armés non identifié ôtent la vie de cinq (05) fidèle et un l’abbé . c’est à revoir les FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 19:31, par ouedraogo alban En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    Paix aux ames des disparus et restons solidaires pour vaincre ces individus sans foi ni loi.....

    Répondre à ce message

  • Le 16 mai à 13:04, par Moi-même En réponse à : Attaque de Dablo : L’abbé Siméon Yampa et 5 de ses fidèles conduits à leur dernière demeure

    Burkinabè, soyons vigilants. Nous ne devons pas rentrer dans une guerre religieuse, quelque soit la situation. Le Burkina a toujours été un pays laïc où toutes les religions ont toujours vécu en harmonie.
    Même si tous les terroristes sont des musulmans ;
    Tous les musulmans ne sont pas des terroristes, ça c’est la vérité.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Attaque terroriste de Toéni : Le président du Faso réitère la nécessité de l’implication de tous
Force Barkhane : Opération de renforcement du camp de Djibo au Burkina
Déplacés internes : A Djibo, les humanitaires préservent la dignité
Djibo : La police plie bagages, la population s’interroge
Situation sécuritaire : L’UNAPOL dénonce le mauvais équipement des policiers et convoque une "réunion d’urgence"
Burkina Faso : Les camps militaires de Nassoumbou et Baraboulé attaqués
Engins explosifs improvisés : Les FDS burkinabè à l’école du FBI
Koglwéogos assassinés à Rollo : « Les tueurs avaient l’intention de faire le tour de tous les koglwéogos », selon l’ODH
Me Drabo Yacouba, chef dozo : « Si vous refusez de collaborer avec les FDS parce que vous avez peur, sachez que même si vous ne dénoncez pas les bandits, vous ne serez pas épargnés »
Inata (Sahel) : Quatre gendarmes tués dans une attaque le dimanche
Récentes attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne renouvelle son soutien au gouvernement burkinabè
Burkina : Quatre terroristes tués dans un affrontement avec des Dozos
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés