Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Galian 2019 : Paténéma Oumar Ouédraogo, lauréat du prix spécial de la Mission Fas’eau

Accueil > Actualités > Multimédia • • lundi 13 mai 2019 à 20h50min
Galian 2019 : Paténéma Oumar Ouédraogo, lauréat du prix spécial de la Mission Fas’eau

Le chef de desk Développement et environnement des Éditions Sidwaya, Paténéma Oumar Ouédraogo, a remporté le prix spécial « Droits humains, eau et assainissement » de la Mission Fas’eau, à la 22e édition des Galian, le samedi 11 mai 2019. Retour sur son enquête qui lui a valu ce prix et des perspectives de collaboration.

« Barrage de Ziga : Le calvaire des populations riveraines ». C’est le titre de l’enquête du journaliste des Éditions Sidwaya, Paténéma Oumar Ouédraogo. Paru dans le numéro du vendredi 21 au dimanche 23 décembre 2018, l’article a traité des conséquences (positives et négatives) de l’aménagement du barrage de Ziga, localité située à une centaine de kilomètres de Ouagadougou.

Le Coordonnateur de la Mission Fas’eau, Arnaud Adjagodo

Il ressort de cette enquête que l’aménagement dudit barrage a permis de soulager les populations de Ouagadougou et Ziniaré, en matière d’approvisionnement en eau potable.

Toutefois, les riverains connaissent le revers de la médaille. « Avant l’aménagement de ce barrage, les riverains menaient un certain nombre d’activités liées à cette cuvette d’eau ; mais avec l’aménagement de ce barrage, il a été interdit à la population de mener des activités dans ce barrage », a indiqué le journaliste.
Pourtant, des mesures d’accompagnement étaient prévues afin d’éviter que les populations utilisent l’eau du barrage, nous rappelle Paténéma Oumar Ouédraogo. « Au fil du temps, certaines promesses ont été tenues et d’autres non ». Cette situation, suite au constat du journaliste, a plongé la population dans une énorme difficulté. Cela a occasionné une immigration.

Paténéma Oumar Ouédraogo

« Encourager les médias qui prennent part à ce travail »

Au cours de cette 22e édition des Galian, la Mission Fas’eau, une initiative de plusieurs Organisations de la société civile (OSC) et de médias, a décerné un prix spécial au journaliste Paténéma Oumar Ouédraogo pour son enquête « Barrage de Ziga : Le calvaire des populations riveraines ».

« Ça fait plaisir de savoir qu’on est lauréat d’un prix. L’objectif était d’interpeller les autorités sur la violation d’un certain nombre de droits des populations. Pour moi, c’est une satisfaction parce que les autorités sont au courant, elles ont été interpellées, les populations ont pu s’exprimer », a-t-il indiqué. Au-delà de ce prix spécial, Paténéma Oumar dit être satisfait moralement parce qu’il a réussi à mettre à nu les difficultés des populations.

Trophée du Prix spécial Mission Fas’eau

L’œuvre du journaliste, il faut le rappeler, entre dans le cadre des droits humains en matière d’eau et d’assainissement, un domaine dont la Mission Fas’eau fait la promotion auprès du gouvernement. « Il est de bon ton pour la Mission Fas’eau de pouvoir encourager les médias qui prennent part à ce travail d’influence politique, de plaidoyer. L’œuvre qui a été primée concerne la prise en compte des couches vulnérables à travers l’aménagement du barrage de Ziga », a justifié le coordonnateur de la Mission Fas’eau, Arnaud Adjagodo.

À cette occasion, Arnaud Adjagodo a réitéré les encouragements de la Mission Fas’eau aux médias qui vont « ressortir tout ce qui est en lien avec le respect ou le non-respect des droits humains, de l’eau et de l’assainissement ». Il a confié que sa structure est en train de travailler pour décerner un prix pour encourager la meilleure initiative d’OSC ou d’ONG en matière de défense des droits des citoyens dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

Du côté du journaliste, c’est un nouveau partenariat qui se noue. « J’aimerais dire merci à la Mission Fas’eau de m’avoir décerné ce prix. Je m’engage à les accompagner dans le domaine de l’eau et de l’assainissement s’ils me sollicitent », a-t-il déclaré.

Cryspin Masneang Laoundiki
LeFaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mouvement d’humeur à la RTB : Le DG tape du poing sur la table
Médias publics : Des perturbations dues à un mouvement d’humeur du personnel
Fonds d’appui à la presse privée : La date de clôture de dépôt des dossiers de candidature à l’appel à projet de financement des projets structurants est reportée au 20 septembre 2019
Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie
Régulation des communications électroniques et des postes : L’ARCEP outille des hommes de médias à Bobo-Dioulasso
ISCOM – ESSITECH INTERNATIONAL : Mise en place d’un cadre de collaboration qui s’annonce fructueuse
Burkina Golden Blog Awards : La 2e édition placée sous le thème de la consolidation de la paix
Les métiers de la communication digitale : Création publicitaire numérique
TAC : Médias publics burkinabè et ivoiriens scellent des pactes de coopération
Système d’information géographique : L’Institut supérieur des sciences de la population renforce les capacités de 20 spécialistes
Bonne gouvernance au Burkina : L’Association des journalistes du Burkina interroge la qualité des infrastructures
Hackathon Essitech 2019 : En bout de course, trois projets innovants élaborés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés