Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Inhumation des victimes de l’attaque de Dablo : Le témoignage poignant du ministre de l’Energie

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • lundi 13 mai 2019 à 18h03min
Inhumation des victimes de l’attaque de Dablo : Le témoignage poignant du ministre de l’Energie

Dr Bachir Ismaël Ouedraogo, Ministre de l’Energie, a assisté ce lundi à l’inhumation du prêtre et des fidèles catholiques victimes d’une attaque terroriste. Voici son témoignage publié sur sa page facebook :

« Nous nous sommes rendus à Dablo aujourd’hui. Dablo est touchée mais Dablo tient résolument debout. Plus que tout, Dablo est unie.

Il m’a été donné de voir musulmans, protestants et catholiques, main dans la main, conduire l’abbé et ses 5 fidèles à leur dernière demeure.

Ils ne pourront pas nous diviser. Nous triompherons de cette douleur, nous émergerons des ténèbres, forts et dressés comme un seul Homme.

Je salue les FDS qui sont en train de faire un formidable boulot en ce moment et nous prions Dieu qu’il les protège.

Mr l’Abbé Simeon, mon cher petit frère...va en paix... et que la terre libre et unie du Sanmatenga te soit légère. Du ciel, prie pour nous, pauvres pêcheurs.

La victoire nous est promise par le Miséricordieux. Le Seigneur veille sur les filles et fils du Burkina Faso ».

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 13 mai à 19:48, par zoungrana eugene En réponse à : Inhumation des victimes de l’attaque de Dablo : Le témoignage poignant du ministre de l’Energie

    pauvres terroristes, du haut des cieux ils vous pleurent et intercèdent auprès du très HAUT le DIEU Tout Puissant pour vous aussi car comme disait JÉSUS CHRIST : pardonnes leurs car ils ne savent pas ce qu’ils font

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 19:51, par RV En réponse à : Inhumation des victimes de l’attaque de Dablo : Le témoignage poignant du ministre de l’Energie

    Paix à l’âme de l’abbé qui a vécu en serviteur du Seigneur et recevra la couronne de gloire !

    Sans polémique, je voudrais demander plus de discernement de la part des burkinabé surtout des autorités politiques. Nous sommes déjà divisés car le plus grand nombre des terroristes sont des burkinabé. Et ce nombre ne fait qu’augmenter au vu du nombre d’attaques et la taille du territoire occupé. Le jour où nous allons inverser et réduire ce nombre, alors la victoire sera possible.

    Sachons que ce genre de discours aux côtés des scandales de corruptions et d’impunité alimentent le recrutement des jeunes.

    La démocratie a ce grand avantage c’est qu’on démissionner sans frais. Et c’est la seule voie qui reste au régime MPP. Autant, les attaques du 16 janvier à Ouaga vous obligeait à rester au pouvoir car c’était le début du régime, autant tous les revers suivants et le nombre de morts vous oblige à partir.

    Pardon de le dire mais le Président Roch et son régime est la première terreur du Burkina Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mai à 00:34, par Sidwaya Sorgho Gomis En réponse à : Inhumation des victimes de l’attaque de Dablo : Le témoignage poignant du ministre de l’Energie

      Internaute RV, je partage votre point de vue :

      toutes les victimes de la corruption, du népotisme, du favoritisme, dans les concours et tests de recrutement, dans la passation des marchés publics, dans les attribution de parcelles etc. en un mot tous les "laissés pour compte" du système de gouvernance actuelle du pays, sont des proies faciles pour les agents recruteurs des terroristes.

      je suis également d’avis avec vous que si en janvier 2016 le pouvoir actuel avait de bonnes raisons de vouloir rester et essayer de gouverner, aujourd’hui, trois ans après avoir échoué à diminuer le nombre de "laissés pour compte" et à constituer une armée capable de faire face aux terroristes, le pouvoir actuel a de bonnes raisons de tirer sa révérence. Refuser de partir c’est se montrer capable de brûler son pays pour chauffer son café.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 19:58, par Titi En réponse à : Inhumation des victimes de l’attaque de Dablo : Le témoignage poignant du ministre de l’Energie

    J ai trop mal. Je ne pas quoi dire pour extérioriser ma douleur. Je me rends compte que les animaux deviennent de plus en plus humains et les humains de plus en plus animaux. Que Dieu veille sur le coeur des vrais humains pour qu’ils ne deviennent JAMAIS des animaux. Que le Christ vous reçoive dans son royaume. Ils ont tué le corps mais jamais ils ne pourront toucher vos âmes.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai à 23:52, par kaos weogo En réponse à : Inhumation des victimes de l’attaque de Dablo : Le témoignage poignant du ministre de l’Energie

    je propose une mobilisation volontaire de combattants pour soutenir l,Etat ou la réactivation d’un service militaire pour tous.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mai à 03:15, par Danton En réponse à : Inhumation des victimes de l’attaque de Dablo : Le témoignage poignant du ministre de l’Energie

      Entierement d accord avec vous, kaos weogo. Mais pour ca il faut de l’argent. Et pour l’avoir, il faut que tout le monde accepte de payer les impots.

      Répondre à ce message

    • Le 14 mai à 08:15, par Ebou En réponse à : Inhumation des victimes de l’attaque de Dablo : Le témoignage poignant du ministre de l’Energie

      Merci infini, Monsieur le ministre. message très porteur !
      D’abord, mes condoléances à tous les burkinabè, au clergé, aux fidèles catholiques, protestants, musulmans, animistes, aux familles des victimes. Que le Seigneur sache vous consoler et vous réconforter !
      Abbé Siméon Yampa, fidèles catholiques de Dablo, victimes de l’obscurantisme, et de l’ignominie, reposez en paix dans le Royaume éternel du Tout Puissant. Ceux qui vous ont ôté la vie sont, demeurent et mourront dans la tourmente pour finir dans le feu éternel. Je reprends quelqu’un qui m’a précédé, comme disait le Seigneur Jésus, au summum du supplice, "Père, pardonne leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font". Vous savez, quand les Dioula traite quelqu’un de "lagalagato", la Mossé disent "nin yaalga" les Gourounsi disent "libiyolo, libfourou, bkorjé", les français disent "vauriens" c’est comme ça que je perçois ces gars que l’on appelle, même là c’est encore gentil et flatteur pour ces vauriens, "fous de Dieu".
      Prions pour eux. Abbé Siméon et tous les autres martyres, intercédez pour eux.
      Je prie Dieu Tout Puissant que notre colère, notre indignation à tous, épris de paix et de justice, de tolérance interreligieuse et interethnique, ne génèrent jamais de sentiments négatifs. Filles et fils du Burkina, restons fiers, unis, soudés, solidaires, compatissant, hospitaliers, etc. soyons tous des soldats de réserve aux côtés de nos vaillants FDS. Dieu les bénisse !
      j’en suis sure et certaine, Dieu nous réserve la victoire sur tous ces criminels enfermés, embrigadé dans l’obscurantisme, l’absurdité et la méchanceté de "gourous" dont les objectifs sont tout sauf religieux.

      Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 09:48, par HUG En réponse à : Inhumation des victimes de l’attaque de Dablo : Le témoignage poignant du ministre de l’Energie

    Paix à l’âme des disparus. Reposez en paix. Nous vaincrons les terroristes et leurs complices.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mai à 10:38, par LoiseauDeMinerve En réponse à : Inhumation des victimes de l’attaque de Dablo : Le témoignage poignant du ministre de l’Energie

    Je propose qu’on sonne la mobilisation générale et que l’on mette au front et en premier rang, les journaleux journalistes, polémistes du dimanche, docteurs en divers machin, toujours excités dans le dénigrement. Il y en qui auraient été expulsé manu militari sous la révolution du JT du fait de leur arrogance et suffisance résultant du nom princier qu’ils portent. Au lieu de rester dans des salons climatisés pour demander des informations sur le front ou un sauvetage d’otages, pourquoi ne pas opter pour un correspondant de guerre et vivre en live les opérations ? vraiment au BF il y a une multitude de journaleux et juste quelques journalistes Et de ceux là, Chapeau à Mr BILGHO

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Onze personnes tuées dans la commune de Dablo
Avis de recherche : Fin de l’alerte
Pô-Guiaro : Deux gendarmes meurent dans une attaque
Natiaboani : Un détachement militaire victime d’une attaque
Armée burkinabè : Le 31e régiment d’infanterie commando de Tenkodogo a son unité anti-terroriste
Sahel : « Si on n’est pas là, ces pays s’effondreront sur eux-mêmes », selon le chef d’Etat major des armées françaises
Burkina Faso : L’état d’urgence prorogé jusqu’au 12 janvier 2020
Goenega (Centre-Nord) : Une école incendiée par des hommes armés
Région de l’Est : Le couvre- feu prolongé jusqu’au 5 septembre 2019
Burkina : 15 personnes tuées dans une attaque terroriste dans la commune de Barsalogho
Déplacés de Silgadji à Ouagadougou : « On nous a demandé de retourner d’où nous venons »
Situation des déplacés internes : ’’Ouagadougou n’a pas les commodités nécessaires pour les abriter", Laurence Ilboudo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés