Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Etre libre, ce n’est pas pouvoir faire ce que l’on veut, mais c’est vouloir ce que l’on peut.» Jean-Paul Sartre

Mine d’or de Sanbrado : Le Premier ministre donne le top de départ des travaux de construction

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • dimanche 12 mai 2019 à 11h30min
Mine d’or de Sanbrado : Le Premier ministre donne le top de départ des travaux de construction

Le Premier ministre Christophe Dabiré a présidé le lancement officiel des travaux de construction de la mine d’or de Sanbrado. Située dans la commune de Boudry, province du Ganzourgou dans la région du Plateau Central, elle est la 14e mine industrielle au Burkina Faso.

Première mine d’or industrielle de la région du Plateau Central, le gisement de la mine d’or de Sanbrado est mis en valeur par la Société minière de Sanbrado (SOMISA SA), filiale de la société Channel Ressources, elle-même filiale de la société australienne West African Ressources. Selon le Président directeur général de la SOMISA SA, Richard Hyde, la mine est d’une durée de vie de 11 ans minimum et prévoit une production de 50 tonnes d’or minimum. Avec une production moyenne de 7,3 tonnes d’or par an pour les six premières années. Cette phase de construction va générer au profit des nationaux en majorité 800 emplois et la phase de production environ 700 emplois.

L’exploitation de la mine d’or de Sanbrado se fera en carrière et en sous-terrain et pour cela, la réalisation d’infrastructures s’impose. Il s’agit d’une usine de traitement du minerai par lixiviation en colonnes ; des bassins d’épandages des effluents de l’usine ; un bassin de stockage d’eau brute de 2 millions de m3 ; une centrale électrique d’une puissance de 17 Mégawatts ; une cité minière de 255 chambres ; une station de pompage d’eau installée au bord du fleuve Nakambé ; des routes d’accès et de transport du minerai ou du stérile. « Toutes ces infrastructures, à l’exception de la station de pompage d’eau et la canalisation la reliant à la mine, sont situées à l’intérieur d’un périmètre de sécurité clos de 117 hectares », a souligné le sieur Richard Hyde.

Pour le ministre des Mines et des carrières, Ouamarou Idani, cette grande mine industrielle s’étend sur une superficie de 25,89 km2 sur le territoire de la commune de Boudry. Elle va générer en terme d’impôts et taxes pour l’Etat 156,5 milliards de francs CFA, 2,2 milliards pour le fonds de réhabilitation environnementale et 11,275 milliards de francs CFA à titre de contribution au fonds minier de développement local. « Les retombées socio-économiques que cette mine va générer une fois en activité, justifient tout l’intérêt que le gouvernement lui accorde », a-t-il indiqué.

La coulée du premier lingot de cette mine tenue à 10% par l’Etat et par 90% par West African Ressources est prévue pour le troisième trimestre de 2020. Pour le Premier ministre Christophe Dabiré, cette 14e mine industrielle dont la construction vient d’être lancée montre que le Burkina est un pays minier. Les ressources que ces mines génèrent contribuent au budget de l’Etat et alimentent le Fonds minier de développement local.

« Ce fonds va contribuer à faire en sorte qu’il y ait des retombées directes pour les populations là où est installée la mine à travers la réalisation d’infrastructures socio-économiques de base, la création d’emplois », a-t-il laissé entendre.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Marcus Kouaman
(kmagju@gmail.com)
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 12 mai 2019 à 09:59, par RV En réponse à : Mine d’or de Sanbrado : Le Premier ministre donne le top de départ des travaux de construction

    Certains diront que je superstitieux voir fou. J’assume. Mais je suis convaincu que le Burkina est frappé de la malédiction des richesses minières. Depuis plus de 20 ans de réouverture des mines, le bilan est largement négatif. Nous voilà dans l’avant-dernière phase qui est la guerre et la dernière est la guerre civile et la partition du pays.
    Certains diront qu’il y a des pays qui s’en tirent à bon compte. Certes mais nous n’avons pas les mêmes cultures et coutumes. Dans presque toutes les ethnies du Burkina, l’or porte malheur. Pourquoi ?! Réfléchissons !

    Répondre à ce message

  • Le 12 mai 2019 à 11:21, par tanga En réponse à : Mine d’or de Sanbrado : Le Premier ministre donne le top de départ des travaux de construction

    Je vois que 50 tonnes en 11 ans et l’etat possede 10% et west Africa resource 90% en claire donc 10% revient au peuple burkinabe avec son sol et son or et vous signez ce contrat pour moi il faut renegocier avec d’autre societes plus rentable

    Répondre à ce message

    • Le 12 mai 2019 à 22:38, par Un Burkinabê En réponse à : Mine d’or de Sanbrado : Le Premier ministre donne le top de départ des travaux de construction

      Tanga, 10% c’est la règle régit par des lois supra-nationales. N’oubliez pas que ces 10% sont offert gracieusement parce que le sous-sol nous appartient. L’Etat Burkinabê n’a investi aucun kopeck dans les phases Exploration, Développement du gisement, Construction de la mine et enfin son Exploitation. Tous ces centaines de millions de dollar US ont été contractés par crédits bancaires. Ce qu’il faut plutôt contrôler c’est l’utilisation à bon escient de ces milliards fcfa qui appartiennent à tous les burkinabê de l’actuel et du future.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Le Burkina Faso a désormais sa propre usine de fabrication de panneaux solaires
Mines : Hounde Gold Operation construit des infrastructures au profit de la commune
Accès aux énergies renouvelables : Des organisations de la société civile et le ministère de l’Energie scellent un partenariat
Niankorodougou : Wahgnion Gold corporation, la mine qui veut révolutionner le quotidien des riverains
Mines : Les journalistes à la découverte de la carrière de Sogossagasso
Mines : Des journalistes en immersion dans un secteur important de l’économie burkinabè
Mines : Le Burkina Faso est le cinquième producteur d’or en Afrique
Modernisation du cadastre minier : Les reformes présentent des résultats satisfaisants
Secteur minier burkinabè : 4 870 milliards de francs CFA de recettes d’exportation en quatre ans
Secteur minier : Les acteurs de la société civile s’approprient les nouvelles exigences de la norme ITIE 2019
Burkina Faso : Le secteur minier a rapporté 51 milliards FCFA aux collectivités territoriales depuis 2019
Energie : Un nouveau document pour éclairer la mise en œuvre du Programme africain de mini-réseaux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés