Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le chagrin est comme le riz dans le grenier : chaquе jοur il diminuе un реu.» Proverbe malgache

Expulsion du DG de La Poste : « L’autorité de l’Etat s’est effondrée » (Ablassé Ouédraogo)

Accueil > Actualités > Opinions • • vendredi 10 mai 2019 à 15h30min
Expulsion du DG de La Poste : « L’autorité de l’Etat s’est effondrée » (Ablassé Ouédraogo)

Ceci est une réaction de Dr Ablassé Ouédraogo après l’expulsion du Directeur général de La Poste Burkina par les travailleurs en colère.

C’est un secret de polichinelle que de répéter que le Burkina Faso va mal, très mal ! Notre pays a réellement mal à sa gouvernance, mal à sa justice, mal à sa sécurité, mal à son vivre ensemble, mal à son développement économique, mal à sa stabilité, mal à sa paix sociale et ça n’en finit plus !

C’est à croire qu’avec la confiscation de l’insurrection populaire inachevée d’octobre 2014, tout est pire qu’avant. L’autorité de l’Etat s’est effondrée, laissant la place à l’incivisme, au désordre et à l’anarchie.

Après l’Office National d’Identification (ONI), la Garde de Sécurité Pénitentiaire (GSP) et La Poste du Burkina Faso, ce mercredi 08 mai 2019, où le personnel a chassé manu militari le Directeur Général, suivront probablement d’autres Sociétés d’Etat au nombre desquelles La Loterie Nationale Burkinabè (LONAB), en quête de meilleure gouvernance et de performances. Allons seulement et le sommet n’est pas loin.

Ce mouvement de « dégagisme » met à nu l’incompétence des gouvernants à mettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut au moment où il faut. La bonne gestion des ressources humaines a laissé place à la promotion des amis, parents et alliés. Ce qui est sans conteste un handicap lourd pour le développement du pays.

Il est plus que temps que les Burkinabè s’asseyent ensemble pour se parler et se réconcilier de façon sincère, inclusive et ouverte afin de trouver des solutions idoines aux multiples maux qui minent le Burkina Faso.

En ce mois béni de Ramadan, mois de pardon, de tolérance et de partage, qu’Allah, le Tout Puissant, accompagne les Burkinabè dans l’apaisement des cœurs pour une réconciliation réussie.

Ouagadougou, le 9 mai 2019

Le Président
Dr. Ablassé OUEDRAOGO
Commandeur de l’Ordre National

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Extradition de François Compaoré : « Ce n’est pas demain la veille ! », promet Alpha Yago
Humeur : « Parlons sérieux ! »
Otapuanu et Doofu : Les boys font proprement le job…
Afflux de déplacés à Ouagadougou : « Se définir enfin »
Reprise du travail par les GSP : Me Paul Kéré félicite le ministre de la Justice
Tribune : Au-delà de Kua
Burkina : « Le cas Djibril Bassolé et l’humanisme en politique »
La diplomatie : « Un métier d’influence et de relations » (Dr Poussi Sawadogo)
Dialogue national : Ce que je crois (Sayouba Traoré)
Foi et travail : « Le chrétien peut-il aller en grève ? »
Burkina : L’introuvable cohésion sociale
Burkina Faso : S’unir ou périr
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés