Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ne peut supporter ou n’a pas réponse à la critique n’a pas la maîtrise de son pouvoir» Pierre Boisjoli

Endeavour Mining au Nord : Le gouverneur Hassane Sawadogo sur le site minier de Karma

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mines, mineurs, miniers, énergie • LEFASO.NET • mardi 7 mai 2019 à 22h09min
  Endeavour Mining au Nord : Le gouverneur Hassane Sawadogo   sur le site minier de Karma

La nouvelle direction de la société « Endeavour Mining » de Karma, dans le département de Namissiguima (Yatenga), a convié les autorités régionales du Nord et provinciales du Yatenga à une visite du site minier. Cette activité qui s’inscrit dans une dynamique communicationnelle de la société a eu lieu ce lundi 6 mai 2019.

Le site minier de Karma, dans le Yatenga, exploité actuellement par Endeavour Mining, est en pleine exploitation après son ouverture officielle qui du reste a été marquée par des contestations des populations. Depuis 2016, le premier lingot d’or est sorti de l’usine, et il est prévu environ 110 000 à 120 000 onces d’or qui doivent en sortir par an durant les cinq premières années d’exploitation, sur une durée de vie de la mine d’un peu plus de 8 ans. Afin de tenir informées les autorités sur l’évolution et les actions communautaires de la mine, les responsables ont organisé cette visite.

TIM Donnely Manager Général. des dispositions sont prises pour que KARMA ne soit pas comme KALSAKA

Une exploitation à ciel ouvert

C’est peu avant 10h que la délégation du gouverneur composée des responsables administratifs, des députés de la région et des maires des communes impactées par l’exploitation minière est arrivée sur le site, accueillie par TIM Donnely, le manager général de la mine. Le cap a été ensuite mis sur l’usine de production de l’or et sur la fosse de KAO A située à environ 8 kms où l’extraction du minerai est effectuée. C’est une exploitation à ciel ouvert que la délégation a visitée à partir du « Point View » situé à 357m d’altitude et qui leur a permis de voir et de se faire expliquer par les techniciens de la mine le travail qui est effectué dans une profondeur de 60 m.

« Une société minière responsable »

De retour en salle pour les échanges, c’est par un exposé que le manager de la mine entouré de tout son staff a fait le point de l’évolution de la mine. A l’entame de son exposé, Tim Donnely a indiqué : « A KARMA, notre mission n’est pas de survivre mais de prospérer et de le faire avec passion, compassion, humour et style ». Pour ce faire, la mine a choisi quatre qualificatifs (partenaires, performants, pionniers et proactifs) pour guider ses actions, conçus pour assurer un équilibre sans compromettre aucun des besoins fondamentaux des acteurs et pour créer une structure bénéfique pour tous les acteurs concernés.

Comme pour rassurer les autorités, le manager laissera entendre que chaque jour, des décisions sont prises qui ont des impacts directs sur l’environnement et les partenaires, notamment les employés, la communauté autour de laquelle sont exercées, ainsi que sur le gouvernement et les autorités locales.

C’est par une approche basée sur quatre piliers que sont la communauté, la santé et la sécurité, les employés et l’environnement que Endeavour Mining travaille, à en croire le patron de la mine. Evoquant l’emploi et les relations de travail, l’exposé fait ressortir que la mine emploie 736 personnes (96% de nationaux) dont 30 femmes. Grâce à l’effort de l’ensemble des travailleurs, la mine a investi pour les populations impactées dans plusieurs domaines et a versé des royalties depuis 2017 de plus de 7 milliards CFA et alimente le Fonds de développement local à hauteur de 468 millions de FCFA en 2019 qui devront alimenter les secteurs de la santé, l’eau, l’agriculture, l’éducation, la formation, la promotion des femmes et les achats locaux.

.

Les autorités pour une gestion transparente des fonds versés par la mine

Hassane Sawadogo, gouverneur de la région du Nord, au nom de la délégation qui l’accompagne, a salué l’initiative des responsables de la mine. Il a demandé aux responsables de la mine de transmettre ses encouragements aux travailleurs. Pour M. Sawadogo, cette visite a permis de faire plus connaissance des activités de la mine, de renforcer la collaboration. « Nous avons été informés des actions en faveur des communautés et des perspectives », a-t-il laissé entendre.

Pour une meilleure gestion des fonds alloués pour le développement local, le gouverneur a suggéré la mise en place d’une commission chargée de la gestion afin de garantir la transparence et la répartition. « Nous repartons satisfaits de cette visite dans la mine car nous avons remarqué que de bonnes choses se font en termes de financement des projets communautaires, de recrutement et bien d’autres initiatives.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 8 mai à 06:58, par Un Burkinabê En réponse à : Endeavour Mining au Nord : Le gouverneur Hassane Sawadogo sur le site minier de Karma

    l’exposé fait ressortir que la mine emploie 736 personnes (96% de nationaux) dont 30 femmes.
    1- C’est malhonnète de donner l’image que 96% des employés sont burkinabê. Combien d’entre eux sont à des postes de décision ? Combien de Directeurs sont ils burkinabê ? Combien de Superintendants sont-ils burkinabê ?
    2- Tant que des burkinabê (à l’intérieur comme de la diaspora) n’occuperont pas des postes décisionnels nous auront toujours des insuffisances dans le domaines des mines au Burkina.

    Répondre à ce message

    • Le 8 mai à 19:53, par Ismo En réponse à : Endeavour Mining au Nord : Le gouverneur Hassane Sawadogo sur le site minier de Karma

      Un Burkinabé,
      Vous ne connaissez rien à ce qui se passe dans les mines. Donc arretez de faire croire aux gens qu’il n’y a pas de surintendants Burkinabé dans les mine.

      Le Monsieur à gauche du Manager Général, le connaissez vous ? Hé bien c’est un Burkinabé et il occupe l’un des poste les plus haut placé de la mine que meme un blanc n’espere pas avoir ici.

      Le Nurkinabé souvent n’est pas sérieux. Ceux qui sont responsables et serieux et qui font leur preuve ont leur place. Je sais de quoi je parle, car j’en ai d’autres exemple que je connais bien personnellement...

      Slts
      Bassona

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
SEMAFO Boungou : Des chiffres au-delà des attentes après une année d’exploitation
Exploitation minière : Le cas de Bomboré en débat à Ouagadougou
Activités minières en Afrique de l’Ouest : L’industrialisation de l’Afrique en réflexion à Ouagadougou
SAMAO 2019 : Le charbon actif au cœur des échanges
Extraction de l’or : Le Burkina lance un projet pour l’élimination du mercure
Village de Sangoulanti (Sud-Ouest) : Un site d’orpaillage ouvert en face d’une école primaire
Province du Boulgou : Des violences sur le site de la mine de Youga
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : L’audience renvoyée en octobre à la demande de la défense
Affaire charbon fin : L’UPC exige la démission « sans délai » du ministre des Mines
Affaire charbon fin d’Essakane IAMGOLD : Douze personnes physiques poursuivies pour des faits de fraude de commercialisation de l’or
Mine de Karma au Nord : Des kits d’embouche ovine pour les jeunes de Namissiguima
Société minière de Sanbrado (Somisa SA) : Une convention pour démarrer l’extraction de l’or
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés