Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Elections et défis sécuritaires au Burkina : La responsabilité des journalistes en question

Accueil > Actualités > Multimédia • • mardi 7 mai 2019 à 13h30min
Elections et défis sécuritaires au Burkina : La responsabilité des journalistes en question

Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse, acteurs du monde des médias et spécialistes des questions électorales se sont penchés sur le rôle et la responsabilité des journalistes autour du thème « Médias et élections dans un contexte de crise sécuritaire et communautaire au Burkina Faso ». C’était ce samedi 4 mai 2019, à Ouagadougou.

Célébrée le 3 mai de chaque année, la Journée mondiale de la liberté de la presse a été placée au plan international sous le thème « Les médias pour la démocratie : journalisme et élections en temps de désinformation ».

Au Burkina, l’on a jugé nécessaire d’aborder cette thématique en se référant au contexte national. Dans la pratique, il s’est agi de mener les réflexions sur le rôle et la responsabilité des médias dans un contexte marqué par des difficultés au plan sécuritaire. « Nous avons essayé d’adapter le thème international à l’actualité nationale, notamment en tenant compte du fait que le Burkina est marqué ces dernières années par des défis sécuritaires énormes », a noté le président du comité de pilotage du Centre national de presse Norbert-Zongo (CNP-NZ), Boureima Ouédraogo, soulignant qu’il y a aussi le glissement de cette question sécuritaire des attaques terroristes aux conflits communautaires comme ce fut le cas à Yirgou et à Arbinda.

Aussi, à une année des élections, le CNP-NZ veut interpeller les médias sur leurs responsabilités. « Il était bon de voir quels peuvent être les grands défis à maîtriser, les écueils à éviter et quels peuvent être les recommandations qu’on peut faire pour permettre à l’ensemble des acteurs des médias de pouvoir engager cette période et faire leur travail en toute sérénité et quiétude », a expliqué Boureima Ouédraogo.
Enseignant-chercheur en sciences politiques à l’Université Ouaga II, le docteur Abdoul Karim Saidou, dans sa communication, s’est intéressé aux enjeux des élections à venir.

Le premier enjeu, dit-il, est lié à la sécurisation des différents scrutins et celle de l’ensemble des acteurs qui vont intervenir dans le processus électoral. Le second enjeu serait lié à des questions de fond, notamment les politiques publiques en matière de sécurité. « Est-ce que les hommes et les femmes de média seront en mesure de soulever les préoccupations, les problématiques en matière de sécurité ? », s’est-il interrogé. Pour lui, cette question est importante dans la mesure où sans une connaissance importante de ces différents enjeux internationaux, il va être difficile pour les hommes et les femmes de média d’inscrire les préoccupations essentielles dans leurs agendas.

Notons que ce panel, modéré par le Pr Baba Hama, a été animé par le Pr Ludovic Kibora (sociologue, enseignant à l’Université Joseph-Ki-Zerbo), le Dr Khalifara Séré (administrateur civil) et Abdoul Karim Saidou.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
4e édition de la Semaine d’information et d’orientation (SIO) : L’ISCOM, l’école supérieure qui forme des professionnels du numérique, était au rendez-vous
Diocèse de Ouahigouya : La CIL outille des membres du clergé sur les données personnelles
Régulation des médias audiovisuels : Le CSC signe une convention avec la Haute autorité de la communication audiovisuelle du Maroc pour l’acquisition d’un système de monitoring
Modification de la loi sur le code pénal : Les associations professionnelles des médias suspendent leur campagne de sensibilisation
Fibre optique dans les Hauts-Bassins et les Cascades : La ministre Hadja Ouattara s’assure du bon déroulement des travaux
Astuce TIC : Pourquoi il ne faut pas publier des photos de votre enfant sur le net
Médias en ligne : Dr Cyriaque Paré reconduit à la tête de l’association
Médias en ligne du Burkina Faso : Une charte adoptée pour balayer la maison
Gouvernance démocratique : Des journalistes à l’école du sondage
Médias et lutte contre le terrorisme : Faut-il interviewer un terroriste ?
Soutenances à l’ISTIC : La communication digitale du MINEFID passée à la loupe d’un impétrant
Régulation des médias : Le CSC établit sa feuille de route à Fada N’Gourma
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés