Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La Constitution ne garantit pas le bonheur, seulement la poursuite de celui-ci. Vous devez le rattraper vous-même» Benjamin Franklin

Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • mardi 7 mai 2019 à 10h29min
Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

Le poste de peage Ouahigouya - Ouaga a été attaqué tôt ce matin vers 3h. Un agent péagiste a été tué. Deux autres personnes, dont un policier, ont été blessées. La riposte de la police a permis de faire fuire les assaillants, selon une source policière.

Lefaso.net
Photo d’illustration

Vos commentaires

  • Le 7 mai à 10:52, par Rayangnewende En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Information non précise. Vous savez combien de postes de péage il y’a entre Ouaga et Ouahigouya ? sachant que Yako est situé entre ces deux villes ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 11:05, par la vérité En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Mes condoléances les plus attristées à la famille de la victime.
    Il faut urgemment mener une opération coup de poing dans la région du Nord sinon, ces mécréants auront le temps de semer la terreur. Le gouvernement est interpellé face à la détérioration de la situation dans le Nord. Il faut doter des moyens conséquents à nos FDS pour la riposte. Parallèlement, il faut mettre un numéro vert (si ce n’est déjà fait) pour permettre de dénoncer tout suspect. Enfin il faut revoir le renseignement qui visiblement peine à fonctionner afin de permettre l’anticipation.

    Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 19:38, par Timbila En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

      Ça fait combien d’années on passe le temps à interpeler l’autorité. Dans la région de l’est, un policier avait même envoyé une lettre qui a été publiée dans différentes colonnes de nos presses. On ne l’a pas écouté jusqu’à ce que la situation s’enlise et c’est devenu le médecin après la mort. A Arbinda, le maire dans l’entretien qu’ il a accordé se considère comme déjà mort. Les FDS ont déserté par manque d’équipements. Ils ont raison. Il faut éviter de mourir pour cette patrie. Déjà que les victimes de l’insurrection n’auront jamais de justice sous le mandat de Rock. Donc Mon cher "La vérité " ne vous angoissez pas pour rien, buvez tranquillement votre bière et ne vous préoccupez de ce pays, puisque c’est le dernier soucis de ce gouvernement. Ils sont juste là pour préparer leur départ. On en sait jamais. Ça peut arriver de jour comme de nuit. Pour Ouahigouya et meme Kongoussi on va attendre que la situation pourrisse, que les ennemis aient le temps de prendre de l’avance et on ensuite on verra.

      Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 11:17, par YAAM SOBA En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Jusqu’à quand nous allons continuer de subir des attaques de ces petits délinquants, sans que rien ne soit fait pour anticiper. Le régime Kaboré nous doit des explications, car on ne comprend plus rien !

    Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 21:52, par Burkina En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

      condoléances à la famille éplorée.
      Ce qui m’énerve, ce n’est pas tant les attaques que le manque de réactivité immédiate de nos forces, la porosité de nos lignes et de nos frontières ! Ils peuvent nous attaquer mais ils doivent pas repartir tranquillement ni se volatiliser !
      On doit être partout prêts à une riposte immédiate et fulgurante quand même.
      A la porte avant de la 3ème ou la 4ème ville du pays on peut se balader sans être inquiété. Et par ces temps qui courent on ne dispose pas de quoi faire réfléchir par 2 fois avant d’oser revenir !
      figurez-vous que selon une certaine presse le véhicule des ravisseurs des 2 français au Benin se serait retrouvé au Burkina ! Il a donc passé allègrement tous les postes ou il a pu les éviter alors qu’y sévi le "Tonnerre" !

      Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 11:22, par Goama En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Hier ils ont attaqué le commissariat et la brigade de gendarmerie de Déou. Les assaillants ont ramassé toutes les munitions qui s’y trouvaient. avec ça je vois que l’alliance de la majorité présidentielle qui raconte qu’il n’y a aucune crise au Burkina. Quelle insouciance de leur part !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 11:30, par Lool En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    C’est le comble maintenant. Dieu sauve le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 11:31, par Code En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Toutes nos condoléances à la famille éplorée, qu’Allah lui fasse grâce et prompt rétablissement aux blessés !
    Motifs ignorés ???
    Somme d’argent emporté ou pas ???
    Depuis 3h et toujours pas de précision ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 11:34, par Wadal En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Maintenant, l’heure est extrêmement grave ! Les gens ne sont plus en sécurité dans ce pays. Que tu sois citoyen lamda ou agent de l’Etat. Ce qui est révoltant et écœurant, ces individus ont réussi à s’échapper sans peur avec une liberté déconcertante. Ah, quel pays sous un régime voué à l’échec sur toute la ligne. Et on prétend diriger quand même ! Burkinabè, vous l’avez élu, vous avez dit qu’il est l’homme de la situation ; et voilà qu’il vous abandonne sur votre triste sort. Tant pis, tant pis, tant pis..............

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 11:45, par HUG En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Paix à l’âme du disparus. Prompt rétablissement aux bléssés

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 11:58, par HUG En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    C’est le péage qui se trouve à une dizaine de kilomètre de Ouahigouya. Voyez vous le péagiste qui est décédé n’avait pas de fond commun. Or il était chargé de collecté l’argent pour le trésor. Ceux qui viennent l’argent eux ont eu une prime de motivation allant de 900000 à 400000 si je me trompe pas. Pensez vous cela normal ? En réalité ceux qui travaillent plus dans ce pays vivent au bord de la misère tandis que ceux qui sont là à ne rien faire vivent dans l’opulence. Il y a trop d’injustice dans ce pays ce qui n’est pas bien.Paix à l’âme du disparu et que DIEU console sa famille

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 12:00, par lompo mayimba du Niger En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    j’exhorte a tous les Burkinabé d’implorer la paix de Dieu et prier pour que Dieu donne plus de sagesse a votre gouvernement pour maîtriser la situation au lieu de critiquer les autorités. Que Dieu protège le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 12:04, par TENGA En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Donc c’est comme ça on est entrain de gagner la ! que des mensonges vous êtes dépassé oui ! demission degage

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 12:05, par celka En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Paix aux âmes des tueries des bandits armés de nos temps. Moi citoyen lamda du Faso, jadis pays des Hommes intègres pleure et interpelle le burkinabé et les autorités au plus niveau décisionnel administratif, sécuritaire et défense nationale ; L’heure est très grave. Laissons notre glorieux passé d’intégrisme et apprenons à être intègre de nouveau et il n’y a pas de honte à cela. Ne chantons plus "notre intégrité" agissons et laissons aux générations futures nous qualifier d’HOMMES INTEGRES.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 12:37, par gongoni En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Alors là c’est très grave . qu’ils soient terroristes ou bandits de grand chemin ,quelle outrecuidance ? Venir jusqu’au portes de OUAHIGOUYA au petit matin ,opérer , tuer et pouvoir disparaitre dans cet environnement fait de savane ,alors là franchement ,il y a de quoi désespérer de l’existence future de notre pays .

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 12:47, par cisee En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    est CE ke le Burkina a des millitaire encore ? je me demande toute foix on a emporter ça et fuir etc etc si vous ne pouver pa faut pousser Le’s dozo et Le’s koglweogo ILS vont aller Le’s matter la ba maintenant je voit I’ll ya pa millitaire

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 12:49, par Madeleine Lecesne En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Tout ce que je souhaite c est que ce pays retrouve la paix et que mon Mari rentre en France sain et sauve

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 12:49, par Indjaba En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Situation exceptionnelle mesures exceptionnelles. Au regard de l’ampleur du mal sécuritaire, je propose qu’on élargisse l’assiette de collette de l’information sécuritaire. Il n’est plus question de laisser la recherche et la collette de l’info aux seuls agents de renseignements. Pour ce faire, je propose les solutions suivantes :
    1) Nommer un « responsable sécurités » à tous les niveaux de chaque département ministériel (au ministère, dans les directions générales, dans les directions régionales, dans les directions provinciales, dans les services départementaux et villageois, dans les mairies etc). Encourager les entreprises privées à but lucratif et ou non lucratif à en faire autant ;
    2) Faire de la satisfaction des revendications syndicales actuelles, une opportunité pour prendre en compte la donne sécuritaire. EX : octroyer une indemnité de sécurité à tous les fonctionnaires et conditionner son paiement mensuel à la complétude des données sécuritaires fournies par le travailleur. Le reporting sécuritaire sera obligatoire et quotidien pour le fonctionnaire. Même s’il n’y a rien à dire, qu’il balance au moins au responsable secu ‘’ R A S’’ tous les jours pendant 365 jours afin de pouvoir bénéficier de son indemnité ;
    3) Faire rédiger par l’ANR, un canevas très simple à renseigner au quotidien par chaque travailleur à chaque niveau de la chaine
    4) Définir un circuit de l’info : Ex, chaque enseignant du primaire demandera aux élèves et aux paysans les nouvelles secu du village, il transmettra l’info au responsable secu de son école. Ce dernier à son tour fera une compilation qu’il enverra à l’inspecteur de la CEB qui à son tour fera une compilation à l’endroit du directeur provincial. Le responsable secu de la CEB après une synthèse écrira au DR qui sera chargé de faire la compilation régionale qu’il enverra au responsable secu du ministère avant 10h. Ce dernier à jusqu’à midi pour transmettre les données à l’ANR . Ces données peuvent être « R A S » mais elles doivent être transmises avec rigueur .
    NB : La communication se fera par SMS, bouche à bouche, téléphone, Par écrit etc. Le message doit être bref, maximum 2 phrase. Ce travail ne doit pas prendre plus de 10 mn au travailleur. Cette reforme tres simple qui s’appuie en réalité sur une administration déjà existante ne doit pas faire l’objet de séminaires, d’ateliers et ou de missions intempestifs. On doit pouvoir aller tres vite au concret.
    En cas d’urgence , le circuit de renseignement peut varier pour parer à toutes éventualités.
    Je m’excuse de la longueur du texte. Peut être que ce que je dis est déjà fait mais bon, c’est juste une contribution.

    Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 13:18, par VP En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

      Indjaba !
      Toute votre proposition est pertinence mais je la trouve lourde.Vous même vs voyez que nos fds sont inorganisées, jaloux entre eux, certaines jouent à la suffisance et d’autres se prennent pour des enfants mal aimés ou non considérés par l’Autorité (Police-Gendarmerie).Tant qu’on ne règlera pas se problème, la sécurité va en patir et c’est le bas peuple qui paiera les pots cassés.
      Ceci dit, je propose au chef de l’Etat, de prendre une décision ferme et surprise de dissoudre les deux entités chargées de la Sécurité que sont la Police et la Gendarmerie et par la suite, créer une nouvelle strusture chargée de la sécurite à l’image du Bénin et autres pays.Ainsi on en finira avec ces guéguerres inutiles.

      Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 20:23, par MAGNAN En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

      PROPOSITION BONNE. KE FAIRONT LES INFORMATEURS KI ST DS LES LIEUX OU YA PAS DE REZO ?

      Répondre à ce message

    • Le 8 mai à 09:38, par Kidrh En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

      Idjaba félicitations pour la contribution qui fait souvent défaut au Faso. Car comme dit l’adage la critique est facile mais l’art est difficile.
      Si on se rend à l’évidence que les terroristes n’ont souvent pas de signes distinctifs, que tout indique que la majorité vit parmi nous on a la mesure de la tâche. Dans ces conditions mettre en place un réseau d’information qui pourrait ,sans qu’on le sache, inclure un de ces bandits c’est condamner à mort les autres maillons de la chaîne d’information. On a vu exécuter des chefs de village ou autres conseiller municipal parce que soupçonnés de filer Fès info au FDS..

      Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 12:58, par ouedraogo En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Internaute HUG vous ne comprenez rien à rien. Contentez vous de présenter vos condoléances à sa famille et arrêtez de vous prononcer sur tous les sujets. Il m’a tout l’air que vous n’avez rien à foutre dans votre bureau. Vous avez quel temps pour votre service et pouvoir commenter tous les sujets ? ou bien vous faites parti de ceux la que certains ministres et partis politiques ont payé pour vilipender les autres ? Les péagistes sont employés par un Fonds qu’on appelle Fonds d’Entretien Routier(FER) approchez vous de cette structure pour voir leur modalité de rémunération et leur motivation. C’est mieux ainsi que de faire des affirmations dénuées de vérité. Cependant je dois reconnaitre que grâce à vos commentaires beaucoup de gens lisent seulement les articles et font fi des commentaires parce que ces commentaires comme les vôtres sont vides et n’apportent rien de constructif.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 15:32, par ngwa nicaise En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    ce n’est plus qu’un secret de polichinelle.on sait qui est derrière ces crimes contre le Faso.C’est Blaise compaoré et ses assassins du cdp.ils veulent faire monter les enchères pour que le gouvernement accepte leur fausse réconciliation et libère Diendereet Djibril Bassolé..Blaise Compaoré est décidé à revenir reprendre le pouvoir au Burkina faso.Vous allez voir qu’après son retour,si le gouvernement accepte ,ils vont monter l’armée contre le pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 15:33, par Eliak En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Kourabagré c’est un village de la commune de oula .Il est à 10km de Ouahigouya.Le péage y a été installé à cause d’une contrainte naturelle (basfond) qui empêche les fraudeur de contourner le péage. C’est un village paisible qui a été endeuillé. Rappelons qu’un fils du mémé village ,militaire très jeune a été enterré la semaine passée. D’aucuns qualifieront ceci d’événement isolé comme on l’a dit pour les 5 enseignants tombés à l’est. Tout sera isolé jusqu’à son proprement isolement définitif des charges publiques.Dieu est Dieu.Lui seul reste i
    Ninquietable. Et il est juste. Aucun coupable ne sera pris comme innocent et un innocent comme COUPABLE.
    RENDEZ-VOUS DANS 1000 ANS TOI COMME MOI PERSONNE NE SERA LÀ MAIS LE BURKINA SERA Là avec les Noms : Thomas sank ; Naba Ouedraogo Naba Zoungrana et sûrement Blaise Compaoré avec la figure d’un Hitler burkinabe

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 15:46, par Patinnéma En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Paix à l’âme de disparu et un prompt retablissement aux blessés.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 17:20, par Burkindi wakato En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Belle initiative Indjaba. L’heure n’est plus aux critiques des autorités.Le problème est là et il faut que nous soyons tous solidaire pour nous sortir de ce pétrin.Apportons donc des idées constructives pour ensemble sauvegarder notre Pays.Il y va de notre intérêt. Dieu bénisse et protège notre Pays.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 18:11, par Sacksida En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Ainsi donc, l’heure est grave et il faut reunir nos competences multiples et multiformes. Reabiliter Auguste Denise Barry et faire revenir Yacouba Isaac Zida et mutualisons nos forces et nos competences pour sauver notre patrie en danger de ces terroristes teleguides contre notre peuple. La patrie ou la mort, nous vaincrons.

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 18:16, par Bob En réponse à : Burkina : Un mort dans l’attaque du poste de péage situé sur l’axe Ouahigouya - Ouaga

    Est ce que ceux qui commettent de tels actes méritent droit de vie ? Je me pose mille et une questions sur cette posture du droit bourgeois. Ne faut il pas un retour à la loi du talion vis à vis de cette espèce dite humaine ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité au Burkina : Roch Kaboré a demandé l’appui de la France
Loroum : 7 personnes tuées à Ouindigui
Burkina : 8 civils tués dans une attaque dans le Bam
Nord du Burkina : Six civils tués à Dambatao
Attaque contre deux détachements dans le Nord du Burkina : Cinq morts et onze blessés dans les rangs des forces armées nationales (Officiel)
Burkina : Cinq éléments des forces de défense et de sécurité tombés dans l’attaque contre les détachements militaires de Bahn et Yensé
Lutte contre le terrorisme : Importante saisie d’armes par la Force conjointe du G5 Sahel
Région du Centre-Nord : Le gouverneur restreint la circulation des motocyclettes
Insécurité dans la région du Sahel : Le gouverneur instaure des mesures restrictives
Attaques terroristes contre des communautés religieuses : Message du président du Faso
Résistance populaire au terrorisme : « Nous n’allons pas armer les populations, nous n’allons pas agir contre les lois de ce pays », Ali Nana, coordonnateur
Burkina Faso : Une attaque dans l’ Oudalan fait 16 morts
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés