Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La liberté d’expression s’arrête où commence la censure de sa propre pensée.» Marie-france Ochsenbein

Hackathons 226 : "La Poste plus" pour rapprocher les Burkinabè des services postaux

Accueil > Actualités > Multimédia • • lundi 6 mai 2019 à 10h30min
Hackathons 226 :

« Inventons la Poste de demain ». C’est sous ce thème que s’est tenu du 2 au 5 mai 2019, la 8e session des Hackathons 226, organisée par la direction générale du développement de l’industrie numérique en collaboration avec la Poste Burkina Faso. La cérémonie de remise des prix a eu lieu , dimanche 5 mai à Ouagadougou, dans les locaux du centre de formation et d’incubation KeoLID.

Neuf dans les starting-blocks, il seront au final cinq groupes, à l’issue du BarCamp, pendant lequel deux groupes ont fusionné, à viser la première place. Après 72 heures passées à développer, à creuser, à travailler sous pression pour « inventer la Poste de demain », les participants de la 8e session des Hackathons 226, se sont défendus comme de beaux diables devant le jury présidé par Vincent Sawadogo. Mais seulement trois sont passés par les mailles du filet après que leur travail a été sanctionné sur la base des critères tels que le speech, l’innovation et la solidité de la solution, le design, le niveau de développement, le modèle économique, etc.

Le président du jury, Vincent Sawadogo, directeur du réseau de la Poste Burkina Faso, a salué la qualité des œuvres proposées par les candidats. « Les débats étaient très houleux, on avait vraiment l’embarras du choix. Il y a de l’espoir pour la jeunesse burkinabè. Toutes les solutions vont ajouter de la valeur ajoutée à la Poste", se convainc M. Sawadogo après une délibération de près de deux heures.

Grand lauréat, avec sa solution « Poste plus », le groupe Infos Dynamique est né de la fusion de deux groupes. Preuve que l’union fait la force. Sa solution, une plateforme mobile et web, consiste à digitaliser et rapprocher la poste des populations. Ses concepteurs envisagent doubler ainsi la couverture géographique de la poste en permettant aux Burkinabè de créer des comptes depuis l’application sans se déplacer.

Le groupe infos dynamiques

« Une entreprise qui reçoit un courrier depuis la plateforme peut demander à se faire livrer", explique le chef du groupe qui rappelle que l’application est conçue pour fonctionner sur smartphone en attendant une extension aux simples terminaux. " Ce prix représente le couronnement de nos efforts car nous sommes partis de rien pour aboutir à ce projet. Nous avons travaillé à fond et nous en sommes fiers », a lâché Compaoré Ibrahima, le chef du groupe qui a remporté un chèque de 800 000 F CFA. Quant au deuxième, Faso Civic et au troisième groupe, Burkina Code, il ont remporté respectivement un chèque de 250 000 et de 100 000 F CFA.

Photo de famille

« La Poste est résolument engagée vers la digitalisation totale de ses produits », foi de Macaire Zongo, directeur des produits financiers de la poste, représentant le directeur général. Tout en se réjouissant de l’organisation de ce Hackathon, il a salué la recommandation du jury invitant les lauréats à s’unir pour offrir un produit encore plus innovant et solide. A cet effet, M. Zongo a rassuré qu’ils bénéficieront d’un accompagnement de la société et de ses techniciens pour la maturation de leurs solutions.

Et le directeur du développement de l’industrie numérique, Rodrigue Guiguemdé a invité les candidats malheureux à ne pas se laisser dépiter mais à persévérer car leurs solutions pourraient intéresser des entreprises évoluant dans le domaine de la livraison des colis.

Rodrigue Guiguemdé

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Médias et sécurité : « Nous nous intéressons à la lutte contre le terrorisme par devoir professionnel », dixit Mahamadi Tiégna (SG du GEPPAO)
Salon de l’innovation digitale et de la sécurité numérique : La deuxième édition a tenu toutes ses promesses
Africa Digital Space : Zoom sur les stands d’exposition de Lefaso.net, de l’ISCOM et de la police
Africa Digital Space : La 2e édition se penche sur la protection des données personnelles
Médias publics burkinabè : 3 heures d’arrêt de travail pour réclamer le passage à l’EPE
Carte de presse et laissez-passer : Le processus d’établissement expliqué aux journalistes à Dori
Béatrice Damiba au masterclass de l’ISCOM : « Sur le plan professionnel, être femme ne doit pas être considéré comme une faveur ou un inconvénient »
Numérique : Vers une connexion entre entrepreneurs sénégalais et burkinabè
Publication de messages publicitaires des produits pharmaceutiques, de la pharmacopée traditionnelle et des établissements sanitaires : Le CSC interpelle les médias
Journées Indabaxfaso : L’intelligence artificielle au cœur des échanges
Lutte contre le terrorisme : La partition des médias de l’espace UEMOA
Facebook : Lefaso.net, premier média en ligne certifié au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés