Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans l’amour des hommes pour les bêtes tout l’amour des hommes pour lеur sеmblаblеs. Lеs bêtеs lе рrеssеntеnt, lеs hοmmеs lе рlus sοuvеnt l’ignοrent. » Fernando Barral

Arbitrage : Le monde sportif rend hommage aux frères Paré

Accueil > Actualités > Sport • • lundi 6 mai 2019 à 10h30min
Arbitrage : Le monde sportif rend hommage aux frères Paré

Les 7, 8, 9 et 15 juin 2019 aura lieu à Yaba, Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, une cérémonie d’hommage aux frères Losséni et Lassina Paré, arbitres admis à la retraite en 2009. Une manière pour le monde sportif de saluer et de promouvoir leurs compétences qui leur ont valu des lauriers mais aussi une reconnaissance au Burkina Faso.

En 2009, Losséni et Lassina Paré mettaient fin à leur parcours d’arbitres après une longue carrière jalonnée de faits divers et de récompenses, si bien qu’à un moment, l’évocation de leurs noms renvoyait à l’arbitrage burkinabè.

Un parcours élogieux…

« L’arbitre qui réussit au plan national a un grand mérite. Celui qui y parvient au plan international a encore plus de mérite. Et entrer dans l’élite internationale relève d’un exploit. Les frères Lassina et Losséni Paré l’ont fait », a relevé d’entrée le conférencier.
Les frères Paré ont eu un parcours remarque.

Lassina Paré, qui a été arbitre central, a officié 80 matchs dont les finales de la Coupe nationale du Gabon en 2001, le match retour de la finale de la Champions league 2005 entre Al Ahly et l’Etoile sportive du Sahel, les finales de la Coupe de Côte d’Ivoire 2006, 2007 et 2009. Il a également officié la finale de la Super coupe d’Afrique des clubs à Addis Abeba (Ethiopie) en 2007. Ses performances lui ont valu des trophées et des médailles et surtout d’être désigné « Sifflet d’or » pendant trois années consécutives (2008 à 2011).

Son frère jumeau, Losséni Paré, a, par contre, été arbitre central durant six ans avant de devenir arbitre assistant. Il a officié, en tant que juge central, la demi-finale des Jeux de la Francophonie à Ottawa en 2001 entre le Maroc et l’Égypte. Il a aussi été lauréat de distinctions aux plans national et international.

Des faits divers à profusion…

Des faits divers ont également jalonné le parcours des frères Paré. Conscients qu’il était difficile de les différencier, ils s’amusaient à jouer des tours aux spectateurs ou organisateurs de match. « Un jour, je devais arbitrer un match alors que j’avais un rendez-vous important à la même heure. J’ai donc demandé à Losséni de me remplacer pour le match. Et pendant que j’étais avec la personne, le journaliste prononçait mon nom comme étant l’arbitre de la partie. La personne m’a dit : ‘‘ce n’est pas toi qu’on appelle à la télé là ?’’ Je lui ai dit ‘‘oui mais que c’est mon frère jumeau qui arbitre’’ », se souvient encore Lassina.

C’est tout comme lors d’un voyage, Lassina devait remettre une commission à une dame à l’aéroport. Pour le faire, il a utilisé le passeport de son frère sans que le policier ne s’en rende compte. Des histoires pareilles, les frères Paré qui ont écumé ensemble les différents stades peuvent en raconter pendant des heures.

Pour le plan professionnel, ils ont, selon leur témoignage, su tenir face à des tentatives de corruption. « On devait officier un match en Algérie. J’étais dans ma chambre quand le quatrième arbitre est venu m’appeler. Lorsque je suis arrivé dans sa chambre, j’ai trouvé des responsables de la fédération algérienne. L’un d’eux a pris la parole pour me dire qu’ils venaient s’assurer qu’on n’avait pas besoin de quelque chose. Je lui ai dit que non. Il avait une pile de billets de banque devant lui.

Il a poussé ça devant moi en disant que c’est pour acheter des cadeaux aux enfants au retour. Je lui ai demandé une minute. Je suis retourné dans ma chambre et j’ai demandé au Seigneur de m’aider à tenir face à ce monsieur qui était très influent à la CAF. Parce que refuser ce qu’il nous donnait pouvait faire qu’on n’allait plus nous sélectionner.

Quand je suis revenu, je lui ai dit que c’était mieux d’attendre après le match s’il voulait nous donner cet argent. Comme cela, ça n’allait plus influencer notre travail », se rappelle encore Lassina Paré. Fort heureusement pour eux, le match s’est soldé par un nul (1-1) et l’argent ne leur a plus été donné. Plus tard, selon M. Paré, ils vont encore faire face à un cas de « cadeau » mais le responsable algérien, qui avait échoué dans sa démarche, a déconseillé aux autres de chercher à donner des cadeaux à ces arbitres burkinabè parce qu’ils ne fonctionnaient pas ainsi.

Trois jours d’activités intenses…

Pour saluer ce parcours et rendre hommage aux deux arbitres émérites, le monde sportif organise des activités qui débutent le 7 juin à Yaba par un match de football sur le terrain départemental. Dès le lendemain 8 juin, une conférence de presse suivie de la présentation des médailles et trophées ainsi qu’un don de sang seront organisés au Stade du 4-Août à Ouagadougou.

Un match de gala aura lieu le 9 juin au Stade municipal Issoufou-Joseph-Conombo et une soirée de gala va réunir les acteurs du sport au Palais des sports. La clôture de la cérémonie d’hommage aura lieu le 15 juin au Stade Wobi par une conférence de presse suivie de la présentation des médailles et trophées et d’un match de gala.

Des personnalités de l’arbitrage de la sous-région et même du continent sont attendues à Ouagadougou pour ces activités. Selon les conférenciers, le président de la Commission des arbitres de la CAF et des présidents des Commissions des arbitres des pays voisins pourront fouler le sol de Ouagadougou pour l’occasion. Le seul hic, pour l’instant, est la mobilisation des ressources. Car, selon les conférenciers, le budget estimé à 13 millions de francs CFA est loin d’être bouclé. Pour cela, un appel a été lancé aux bonnes volontés qui voudront soutenir l’activité à donner leurs contributions.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés