Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans l’amour des hommes pour les bêtes tout l’amour des hommes pour lеur sеmblаblеs. Lеs bêtеs lе рrеssеntеnt, lеs hοmmеs lе рlus sοuvеnt l’ignοrent. » Fernando Barral

Protection de la vie privée sur les réseaux sociaux : La Cil sensibilise les femmes des marchés et yaars de Ouagadougou

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • samedi 4 mai 2019 à 20h15min
Protection de la vie privée sur les réseaux sociaux : La Cil sensibilise les femmes des marchés et yaars de Ouagadougou

Après les élèves des établissements publics et privés, la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) s’est intéressée à une autre cible pour sa campagne de sensibilisation sur la protection de la vie privée sur internet et les réseaux sociaux. Il s’agit des femmes des yaars. Objectif, permettre entre autres aux participantes de connaitre la CIL et ses missions, comprendre les enjeux liés à la protection de la vie à l’ère du numérique et bénéficier de conseils pratiques en vue de se protéger. C’était ce samedi 4 mai 2019 à Ouagadougou.

Avec l’avènement de l’Internet et des réseaux sociaux, la gente féminine s’est lancée dans cette mode effrénée de communication sans aucune prise de conscience minimale des enjeux et conséquences que pourraient engendrer ces nouvelles technologies sur la vie privée, ont souligné les premiers responsables de la CIL. Ce qui crée de nos jours, selon eux, une dégradation et une dislocation des cellules familiales engendrant souvent des divorces et des violences dans beaucoup de foyers, dûs soit à la non maîtrise et /ou à la mauvaise manipulation de ces outils numériques.

Rasmata Compaoré, commissaire de la CIL

A cela s’ajoutent une forte dégradation des mœurs, l’évolution de la délinquance juvénile et des maux de tous genres qui impactent négativement l’avenir des enfants. Et c’est donc dans ce contexte qu’après les élèves, la CIL s’est intéressée aux femmes des marchés et yaars qui, elles aussi, sont beaucoup fréquentes sur ces réseaux afin de les sensibiliser sur leurs avantages et inconvénients sur la vie privée, tout en leur donnant des conseils pratiques pour se protéger. Et le rôle de la CIL, selon sa commissaire Rasmata Compaoré, c’est de donner l’information à ces femmes et de les sensibiliser sur les enjeux des réseaux sociaux pour qu’elles n’en soient pas des victimes. Ce qui leur permettra, dit-elle, de savoir que tout ce qu’elles publient sur ces différentes plateformes ne peut plus être effacé et pire encore, cela peut leur porter préjudice. Une formation qui a été en effet bien accueillie du côté des concernées.

Une photo de famille des participantes et du personnel de la CIL pour marquer la formation

Car pour l’une des participantes, Khadidja Ouédraogo, commerçante à Nabi-Yaar, étant elle aussi utilisatrice de Facebook et de WhatsApp, elle voit souvent la vie privée de beaucoup de femmes qui y sont exposées. Or ce n’est pas tout ce qui se fait dans la vie qui devrait être sur les réseaux sociaux. « Et je pense que cette formation nous aidera à nous protéger et à savoir comment utiliser ces réseaux sociaux avec beaucoup de réserve ».

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Régulation des médias : Le CSC établit sa feuille de route à Fada N’Gourma
Médias et lutte contre le terrorisme : La liberté d’expression donne-t-elle le droit de tout dire ?
Médias et lutte contre le terrorisme : Vers l’instauration d’un climat de confiance entre les acteurs
Projet de révision du code pénal au Burkina : Une atteinte à la liberté de la presse, selon les organisations professionnelles des médias
Médias et lutte contre le terrorisme : Les journalistes ont « une importante partition à jouer », rappelle Roch Kaboré
Médias et sécurité : « Nous nous intéressons à la lutte contre le terrorisme par devoir professionnel », dixit Mahamadi Tiégna (SG du GEPPAO)
Salon de l’innovation digitale et de la sécurité numérique : La deuxième édition a tenu toutes ses promesses
Africa Digital Space : Zoom sur les stands d’exposition de Lefaso.net, de l’ISCOM et de la police
Africa Digital Space : La 2e édition se penche sur la protection des données personnelles
Médias publics burkinabè : 3 heures d’arrêt de travail pour réclamer le passage à l’EPE
Carte de presse et laissez-passer : Le processus d’établissement expliqué aux journalistes à Dori
Béatrice Damiba au masterclass de l’ISCOM : « Sur le plan professionnel, être femme ne doit pas être considéré comme une faveur ou un inconvénient »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés