Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a dans la vie exactement autant d’occasions spéciales que nous choisissons d’en célébrer.» Robert Brault

Bénin : Deux Français enlevés dans le parc de la Pendjari, leur guide tué

Accueil > Actualités > International • • dimanche 5 mai 2019 à 09h16min
Bénin : Deux Français enlevés dans le parc de la Pendjari, leur guide tué

Selon France24, le deux Français disparus le mercredi 1er mai dernier dans le parc de la Pendjari, au Bénin, où ils étaient en excursion, ont été enlevés. Leur guide béninois a été tué par balles et le véhicule retrouvé calciné à Diapaga, au Burkina.

Les ravisseurs auraient pris la direction du Mali en traversant tout le territoire burkinabè. Le parc de la Pendjari est frontalier du Burkina qui y a récemment mené une opération contre des groupes armés. Ceux-ci se sont repliés dans des pays voisins comme le Bénin qui avait d’ailleurs été alerté des risques d’incursions de djihadistes sur son territoire. Les autorités béninoises avaient immédiatement déployé un millier de soldats dans la zone. Mais visiblement, ce dispositif n’est pas suffisant.

Vos commentaires

  • Le 5 mai à 10:32, par caca En réponse à : Bénin : Deux Français enlevés dans le parc de la Pendjari, leur guide tué

    Ce enlèvement est bien un avertissement de la présence des djihadistes au Bénin comme au Burkina Faso. Cependant, les autorités de ce pays avait sous estimer l’information burkinabé croyez l’efficacité de sa force de sécurité. Le problème africain est toujours la négligence entre africain. Je me souviens qu’au Burkina la présence djihadiste avait débuter avec les enlèvement occidentaux à la frontière et quelques incursion d’attaque que le pouvoir de Ouaga n’a anticipé et le 15 janvier arrivait avec la bombe à Ouagadougou.
    Même les burkinabé avaient été averti par le Niger de la présence djihadiste dans la même foret pour les trois pays. Le pendjari est commun au trois pays et c’est une action commune qu’on peut éradiquer le phénomène.
    En plus, le Bénin doit faire attention avec la crise politique actuelle, c’est ce que le Burkina aussi avait passé tout le temps à critiquer et pourchasser l’ancien régime et maintenant il se trouve dans le cyclone djihadiste.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai à 10:44, par NEYA IBRAHIME En réponse à : Bénin : Deux Français enlevés dans le parc de la Pendjari, leur guide tué

    Quand la case de ton voisin brule même si tu ne peux pas ou ne veut pas l’aider , essaie d’arroser ta devanture avec de l eau . Quand on combattait les terroristes à l ’est nos voisins croisaient leurs bras et nous regardaient ; Les terroristes ignorent les limites d’une frontiére , ils n’en connaissent pas

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai à 12:53, par warzat En réponse à : Bénin : Deux Français enlevés dans le parc de la Pendjari, leur guide tué

    Un simple mouvement des troupes des pays voisins pour cadenasser leurs frontières, aurait permis de prendre les terroristes chassés de la forêt du côté du Burkina en étau, et cet enlèvement n’aurait pas été possible, sinon difficile. Mais hélas.
    A mon avis le mouvement vers le Mali est un leurre, les otages sont probablement toujours dans la forêt.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mai à 15:36, par sheikhy En réponse à : Bénin : Deux Français enlevés dans le parc de la Pendjari, leur guide tué

    L’article indique que les ravisseurs ont traversé tout le pays pour aller le pays. C’est une très grosse information qui requiert plus d’explications. Comment sait-on cela et comment ont-ils faits pour traverser aisément. Traverser au sens littéral veut dire beaucoup de choses.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 08:38, par Yamgo En réponse à : Bénin : Deux Français enlevés dans le parc de la Pendjari, leur guide tué

    Que faisaient ces Français dans cette zone interdite par leur Ambassade ? Ils jouent avec le feu. C’est inadmissible. Tant pis pour eux.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 11:36, par moi-même En réponse à : Bénin : Deux Français enlevés dans le parc de la Pendjari, leur guide tué

    venant de france 24, la jeteuse d’huile sur le feu... cette phrase "Les ravisseurs auraient pris la direction du Mali en traversant tout le territoire burkinabè" ne m’étonne guère.
    Ils sont plus au courant que tout le monde.
    puisque les français traitent avec les terroristes, ils en savent plus que tout le monde !!! bravo !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mai à 18:49, par Goomsida En réponse à : Bénin : Deux Français enlevés dans le parc de la Pendjari, leur guide tué

    Vous n’avez pas compris le jeu. Qd on veut tuer son chien on l’accuse de la rage. comment pouvez savoir qu’ils ont traverser tout le Burkina pour le Mali. Il faut avoir peure des medias francais. ca ressemblerait un scenario de juste enlever leur propre gens pour justifier leur presence en Afrique de l’ouest. Benin a vos gardes car ca commence comme ca au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai à 19:43, par Dibi En réponse à : Bénin : Deux Français enlevés dans le parc de la Pendjari, leur guide tué

    La presse française a donné l’information au peuple français : les otages du nord Bénin ont été libérés ce vendredi 9 mai par une unité de commandos fusiliers de marine de l’armée française. Le communiqué officiel précise :
    - Vendredi 10 mai 18h50 CET
    L’armée française a libéré quatre otages, dont les deux touristes français enlevés le 1er mai au Bénin, en menant une opération militaire au Burkina Faso dans laquelle deux officiers de commando Marine ont été tués, a annoncé l’Elysée.
    Voilà à quoi ressemble une Nation historique, son armée, ses hommes politiques et tout son système institutionnel quand on s’attaque à ses citoyens mêmes en promenade de vacances à l’autre bout du monde. On en paye le prix quoi que cela coûte.
    Chez nous, des salauds égorgent et tuent des milliers de personnes depuis des années dans le Nord, à l’Est, à l’Ouest et même dans la capitale ; des enseignants sont égorgés ; des écoles fermées et rien ne semble bouger au sommet de l’Etat qui va son train de vie néocoloniale. On quémande, on se prélasse dans la merde et on attend que d’autres viennent nous sauver. Est-ce cela notre avenir ?
    Ici nos vies humaines sont piétinées, saccagées. Elles paraissent n’être que de la merde écrasée pour les autorités nationales civiles et militaires.
    Ici le bateau est ivre et sans commandant de bord ; et l’opposition sur le pont reste toute aussi débile et incompétente à exiger que le régime coincé dans les cales de la puanteur néocoloniale assume ses responsabilités quant à la sécurité et à la protection qu’il doit à notre peuple.
    On laissera les braves gens s’extasier devant la camelote armée offerte par le Qatar ; celui-là même qui aura fourré le Guide libyen, de bas en haut, avec l’épée du sadisme oriental. Ne l’oublions pas : c’est le Qatar qui, en lien avec l’impérialisme occidental, a contribué à répandre dans tout le Sahel ce djihadisme mortifère au nom de l’Islam. Et ce sont les mêmes qui mettent l’Afrique et le Moyen-Orient à feu et à sang.
    Ne paraissons pas si éloignés et ignorants de l’histoire. La leçon de toute cette affaire reste qu’en néocolonie, l’Etat ne donne ni sens, ni corps à la nation et son peuple.
    Ici, opposition et régime en place se ressemblent et ne sont que les deux faces d’une même monnaie de singe qu’incarne à merveille le Franc CFA (Franc des colonies françaises d’Afrique)
    Na an lara, an sara !
    La Patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
CEDEAO : Alassane Ouattara espère que la monnaie unique sera mise en place "le plus tôt possible"
Le Togo organise des élections municipales après 32 ans
Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié reste campé sur ses propos controversés sur les étrangers
Madagascar : La fête nationale endeuillée (au moins seize morts)
Guinée-Conakry : Le président Alpha Condé tient à la modification de la Constitution !
UNESCO : Bilan satisfaisant pour le Burkina Faso à la septième session de la conférence des parties à la Convention de 2005
Togo : Les élections locales fixées au 30 juin
ONU : Hommage à cinq Casques bleus du Burkina Faso décédés au service de la paix
Bénin : Deux Français enlevés dans le parc de la Pendjari, leur guide tué
Bénin : Un modèle démocratique en danger
Terrorisme : le chef de l’Etat islamique salue l’allégeance des combattants du Burkina Faso
Soudan : Le Président Omar el-Béchir contraint à la démission
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés