Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un ami est celui qui vous laisse l’entière liberté d’être vous-même.» Jim Morrison

Abdel Kader Ouédraogo, un ambassadeur de la culture burkinabè à New York

Accueil > Diasporas • • vendredi 3 mai 2019 à 23h00min
Abdel Kader Ouédraogo, un ambassadeur de la culture burkinabè à New York

La diaspora burkinabè, notamment celle aux Etats Unis, est connue pour sa contribution à l’économie du Burkina Faso. Elle est aussi dynamique en tant qu’ambassadrice de la culture et de l’image de ce pays à travers le monde. Parmi les Burkinabè qui aux Etats Unis, font la promotion de la culture burkinabè, figure sans conteste un fils natif de la province du Yatenga, Abdel Kader OUEDRAOGO. Portrait !

De passage sur le Boulevard Adam Clayton POWELL à Harlem, une plaque d’affichage attire l’attention des usagers, notamment burkinabè : « YATENGA FRENCH BISTRO ». C’est un espace culturel dont le promoteur est un Burkinabè, natif de la province du Yatenga, chef-lieu de la région du Nord. Son nom, Abdel Kader OUEDRAOGO.

Agé de 43 ans, Abdel Kader OUEDRAOGO vit aux Etats Unis, précisément à New York depuis 2001. Dans sa ville d’adoption, Abdel Kader OUEDRAOGO s’illustre aujourd’hui dans la promotion de la culture burkinabè, dans la création d’emplois en faveur de ses compatriotes vivant aux Etats Unis. Il est également actif dans la promotion d’activités intégratrices des Burkinabè basés à New York.

Au pays natal, Abdel Kader OUEDRAOGO était bien connu du milieu culturel burkinabè, sous le sobriquet « Kader premier ». Il a beaucoup travaillé dans le domaine de l’organisation de spectacles avec le groupe Wouting et dans la vente d’objets d’art. Mais cela ne l’a pas empêché de prospecter le chemin de l’aventure. C’est ainsi qu’il s’est retrouvé aux Etat Unis.

Ses débuts n’ont pas été faciles et de tout repos ! En effet, au pays de « l’Oncle Sam », Abdel Kader OUEDRAOGO va traverser des périodes de flottement, voire difficiles. Car, point de boulot stable ! Seulement de « quoi faire pour survivre ». Par la suite, il s’essaie aux métiers de la plonge et de la sécurité, avant de créer une compagnie de déménagement dénommée « Burkinabè Mooving ».

Du Yatenga natal au « Yatenga French Bistro » à New York


Pour autant, Abdel Kader OUEDRAOGO ne rompt pas avec sa passion initiale, la promotion de la culture burkinabè. Il se lance alors en 2006 dans l’organisation de « MAFRICA Music Festival », spécialisé dans la promotion de la culture africaine, notamment son volet musique, arts culinaire et vestimentaire.

En 2007, il crée avec son épouse, le « SHRINE ». C’est un espace culturel composé d’un bar, d’un restaurant et d’une scène pour des prestations de « music live ». Abdel Kader OUEDRAOGO venait ainsi de renouer avec ce qui fait sa passion la « world music » en général et la musique africaine en particulier. C’est de là que le nom « SHRINE » tire son fondement, en référence au « SHRINE » du musicien nigérian Feu FELA.

Deux années plus tard, Abdel Kader crée en 2009 une annexe qu’il nommera le « YATENGA ». Ce nom a été donné à ce lieu en souvenir et en hommage à ses origines burkinabè particulièrement du terroir « YADEGA » dont il est originaire. Cet espace de convivialité, le natif du Yatenga (Province au Nord du Burkina dont le chef-lieu est Ouahigouya) l’a singularisé avec pour décor atypique : un masque du sud-ouest du Burkina Faso, un Bendré (instrument de musique burkinabè) et un poster géant des héros africains comme Thomas SANKARA et bien d’autres. Bref, le contenu du site fait penser à un musée africain.

La dernière trouvaille du burkinabè Abdel Kader OUEDRAOGO vivant à New York trône majestueusement sur la 116th Street 8e avenue Sylvana : « BURKINABE ENTERTAINTMENT ». C’est un « complexe » ouvert en 2014, à quelques blocs du « YATENGA » où se succèdent chaque soir sur la scène, au moins cinq groupes musicaux. Ce qui donne, pas moins de trois cents prestations musicales par mois, exclusivement live. De grands noms de la musique africaine comme TIKEN DJA FAKOLY, SINGULA, BIL AKA KORA et bien d’autres, ont déjà presté au SHRINE.

« BURKINABE ENTERTAINTMENT » c’est aujourd’hui 65 employés toutes nationalités confondues dont près de 70% sont des Burkinabè. Structure en pleine expansion, elle se positionne en ambassadrice de l’identité burkinabè à New York. En reconnaissance à son terroir natal, Abdel Kader OUEDRAOGO s’investit dans la réalisation de nombreuses infrastructures sociales au Burkina Faso, principalement au Yatenga.

Jean Palingba Compaoré
Lefaso.ne (Collaborateur aux Etats-Unis)

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso/Côte d’Ivoire : Hervé Bazié officiellement installé Consul général du Burkina à Soubré
Nuit des talents burkinabè : Munich, lieu de célébration des étoiles de la diaspora
France : Hommage posthume au peintre burkinabè Salifoura
Rencontre avec la diaspora burkinabè à Bruxelles : « Il n’y a pas de conflit intercommunautaire au Burkina Faso et il n’y en aura pas », rassure Paul Robert Tiendrébéogo
Côte d’Ivoire : A la découverte de la nouvelle faîtière des opérateurs économiques burkinabè
Allemagne : Culture(s), développement et enjeu de la diaspora africaine
Nuit du Faso Dan Fani à Paris : Une initiative en phase avec le PNDES et la stratégie nationale de la culture, selon Aboul Karim Sango
Consulat général du Burkina à Soubré (RCI) : Bakary Konaté a prêté serment comme percepteur
Bruxelles : Le ministre en charge de la diaspora échange avec ses compatriotes
UNESCO : Le Burkina Faso présent à la Semaine africaine
Grand-Béréby (RCI) : L’ambassadeur Mahamadou Zongo scelle la réconciliation entre Ivoiriens et Burkinabè
Ambassade du Burkina à Bruxelles : Les Burkinabè de la juridiction affluent pour leurs CNIB et passeports
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés