Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La liberté d’expression s’arrête où commence la censure de sa propre pensée.» Marie-france Ochsenbein

Assainissement rural : Des concertations sur les concepts clés du Projet de promotion hygiène et assainissement

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 2 mai 2019 à 12h16min
 Assainissement  rural :   Des concertations sur les concepts clés  du Projet de promotion hygiène et assainissement

« Village propre - village productif (VPP) », « Ecoles bleues ». Voilà les nouveaux concepts qui seront développés dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de promotion de l’hygiène et de l’assainissement dans les régions du Centre- Sud, du Centre- Nord et du Nord du Burkina Faso. L’harmonisation de la compréhension desdits concepts a fait l’objet d’un atelier qui se tient du 8 au 9 avril 2019, à Ouagadougou. La présente rencontre réunit un consortium d’ONG chargé de la mise en œuvre du programme, dont WaterAid est le chef de file.

Financé à 95 % par le gouvernement suédois, ce projet d’hygiène et d’assainissement, d’un budget de 5 milliards 500 millions de francs CFA, entend contribuer à l’amélioration durable et équitable de l’accès aux services d’assainissement et d’eau potable de 25 communes rurales des régions du Centre- Sud, du Centre- Nord et du Nord du Burkina.

Dans la pratique, il s’agira entre autres, de promouvoir la valorisation des sous-produits d’assainissement en milieux scolaire et communautaire, favoriser l’émergence d’opérateurs locaux de fournitures de services d’assainissement des eaux usées et excrétas et de renforcer la gouvernance locale des services d’eau potable et d’assainissement des eaux usées et excrétas.

Et avant de passer à la mise en œuvre dudit projet dans ces communes où le taux d’accès à l’assainissement et à l’eau potable est très faible, les différents acteurs clés du projet, notamment les services techniques des ministères en charge de l’Environnement, de l’Agriculture, de l’Eau et de l’assainissement et l’Institut environnemental de Stockholm (Stockholom environment institute), ont jugé nécessaire de s’accorder sur la compréhension des différents concepts et le contenu des sous-projets.

Cadre innovant pour inciter les communautés rurales à l’assainissement, le concept « Village propre- village productif), selon Linus Dagerskog de l’Institut suédois sur la recherche et le développement (Stockholm environment Institute), s’appuie sur les avantages de l’assainissement écologique, mais va au-delà de la valorisation productive des excrétas humains pour inclure une large gamme de déchets et de résidus locaux.

Linus Dagerskog

En effet, dit-il, l’axe ‘’propre ‘’comprend des actions qui protègent la santé contre les risques liés aux excrétas humains, mais aussi contre ceux liés aux autres déchets générés dans les villages (excrétas d’animaux, déchets organiques et eaux grises). L’axe ‘’productif’’ traite plutôt de la valorisation sécurisée des déchets et résidus locaux, principalement issus de l’agriculture.

La notion d’ « Ecoles bleues » quant à elle, selon Issaka Ouédraogo, manager de l’unité de gestion des projets du Centre WaterAid, par ailleurs coordonnateur du programme, consiste à faire le lien entre les questions d’eau, d’hygiène et d’assainissement et les questions de nutrition, de gestion de l’environnement « Il s’agit de faire en sorte que l’école ait d’abord accès à l’eau, fasse le lien avec les questions d’hygiène, d’assainissement, mais aussi de production », a-t-il signifié.

Issaka Ouédraogo

A terme, le projet de promotion de l’hygiène et de l’assainissement ambitionne d’augmenter de façon significative la résilience des populations, notamment les jeunes et les femmes vis-à-vis des changements climatiques à travers la création d’emplois locaux. Cela consiste également à stimuler l’entreprenariat local sur la chaîne des valeurs de l’assainissement en créant des conditions d’une économie circulaire autour du recyclage et de la valorisation des sous-produits de l’assainissement.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée internationale de l’environnement : Nestlé Burkina nettoie le marché de Dassasgho
Forêt communale de Fada N’Gourma : La Fondation Konrad Adenauer outille les comités de gestion et de surveillance
Forêt de Kua : Le ministre de l’Environnement devrait démissionner, estime Adama Séré (Parti des écologistes)
Controverse autour de la forêt de Kua : La honte nationale !
Lettre ouverte au président du Faso : « Il faut sécuriser la forêt de Kua et déplacer le chantier vers un autre site »
Forêt de Kua : L’interdiction de manifester jugée « arbitraire » par le député Moussa Zerbo
Forêt classée de Kua : La plateforme FasoKooz sonne la démobilisation pour la marche du 1er juin
Nouvel hôpital de Bobo : Il faut attendre les résultats de l’étude d’impact environnemental, plaide l’AD-HB
Forêt classée de Kua : Les raisons de la présence des champs
Forêt classée de Kua : La jeunesse de l’UPC dénonce une « légèreté » de la part du gouvernement
Nouvel hôpital de Bobo-Dioulasso : L’ADF-RDA invite le gouvernement à identifier un autre site
Déclassement de la forêt de Kua par le conseil municipal de Bobo : « Une illégalité manifeste », selon des juristes environnementalistes
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés