Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • • mercredi 1er mai 2019 à 21h50min
Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

Annoncé pour 15h30, l’avion de la chancelière allemande a atterri à 15h19 mn à l’aéroport international de Ouagadougou où attendaient déjà plusieurs personnalités. Angela Merkel a été accueillie par le Premier ministre, Christophe Dabiré.

Après un bref entretien dans le salon d’honneur, elle mettra le cap sur la présidence du Faso, d’où elle aura une audience avec Roch Kaboré. La chancelière participera enfin, pour cette journée, à la rencontre des Chefs d’État du G5 Sahel arrivés plus tôt dans la journée.

Avant de s’envoler pour d’autres pays de la sous-région (cette visite s’inscrivant dans le cadre d’une tournée générale), Angela Merkel s’entretiendra demain, jeudi, 2 mai 2019, avec des étudiants de l’Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 1er mai à 16:40, par Analyste En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

    <> cette ponctualité sème déjà la rupture dans les comportements africains (fins et chroniques retardataires) d’avec ceux allemands. C’est un très bon pas à suivre si nous burkinabè voulons un développement. Brave dame sans mensonge, vous inspirez confiance. Félicitation à vous !!!

    Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 18:22, par Analyste En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

      Annoncée pour 15h 30 elle arrive à 15h 19... cette ponctualité sème déjà la rupture dans les comportements africains (fins et chroniques retardataires) d’avec ceux allemands. C’est un très bon pas à suivre si nous burkinabè voulons un développement. Brave dame sans mensonge, vous inspirez confiance. Félicitation à vous !!!

      Répondre à ce message

      • Le 1er mai à 22:38, par Maria de Ziniaré En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

        @Analyste, je suis d’accord avec vous que la ponctualité devrait être la chose la mieux partagée surtout dans notre Faso. S’agissant de la Chancelière elle a fait plus de 5.000 km par avion pour atterrir à Ouaga et dans le transport aérien le retard ou l’avance d’une dizaine de minute est très fréquent parceque le vent favorable ou son contraire influe sur la vitesse de l’avion et comme le carburant est un centre de coût d’exploitation que les pilotes surveillent comme du lait sur le feu un vent favorable sens nord-sud a sans doute permi à l’avion de la Chancelière d’atterrir plus tôt.
        Pendant que l’on se crêpe les chillons pour parler de limitation de mandat à 2 dans nos républiques bananières cette dame en est à son quatrième mandat. C’est vrai que le système allemand est parlementaire (système que Salif DIALLO dans ses élucubrations avait envisagé pour le BF) mais le nam c’est le nam que ce soit parlementaire ou présidentiel le pouvoir c’est l’exécutif .
        Alors ce pays est il anti-démocratique ou moins démocratique pour n’avoir pas limité le nombre de mandat du Chancelier qui exerce l’exécutif ?

        Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 19:29, par Africa En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

      Permettez -moi de vous demander un peu de pondération dans votre jugement. La pomctualité n’est plus seulemnt une vertu des occidentaux. Ayant sillonné l’Afrique, je puis vous dire qu’à l’exception des pays francophones où le retard semble être un signe de puissance, partout j’ai observé une ponctualité comme en Suisse, en Allemagne ou au Japon. Pour ceux qui s’interessent à la vie politique française, il ne leur aura pas échappé que l’ancien Président François Hollande tout comme son successeur le Président Macron ne sont pas non plus des adeptes de la ponctualité. Même en retard, ils prennent leur temps à l’arrivée de saluer de droite à gauche avant de prendre place au podium. Et nos dirigeants francophones copient ; ça fait grand ! Sauf que chez nous, on donne le mauvais exemple aux citoyens peu éduqués. Et bonjour le laxisme dans les services publics quand au respect de la ponctualité !

      Répondre à ce message

      • Le 1er mai à 22:05, par Kouda En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

        Africa,
        Je m’attendais à ce que vous donniez des exemples de pays Africains où la ponctualité est observée. Mais vous ne citez que l’Allemagne, la Suisse et le Japon. Dommage, car les exemples de pays africains auraient beaucoup servi votre propos.
        Ce que j’aime dans vos propos, c’est que vous vous érigez contre les petits esprits qui généralisent tout concernant l’Afrique comme si le continent Africain n’est qu’un petit village.

        Répondre à ce message

        • Le 1er mai à 22:56, par La vérité En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

          Même en Afrique Francophone, je pense que c’est dans le public qu’on a plus ce problème de ponctualité. Dans le privé, les vraies entreprises privées, c’est moins le cas. On a toujours pas approprié de l’adage qui dit : time is money.
          Les pays comme le Ghana, Rwanda... sont plus ponctuels.

          Répondre à ce message

        • Le 2 mai à 12:32, par Africa En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

          Merci Kouda pour vos observations ; en effet, j’aurais dû citer quelques exemples en Afrique. Je me rattrape avec les exemples suivants :

          i. Le Ghana en est un. En 2008, j’étais à Accra pour une conférence internationale de haut niveau professionnel. Le ministre ghanéen qui présidait la sèance d’ouverture arriva et s’imstalla 2mns avant l’heure. A l’heure pile, point de répresentant de l’organisme organisateur de la rencontre ; c’était un fonctionnaire élu originaire d’un pays occidental. Eh bien ! Le ministre débuta son discours qu’il devait livrer après celui de l’organisateur qui n’arrivera que 5mns après l’heure. Trop tard !

          ii. En 2005, j’étais en mission en Namibie avec une collègue. Dès l’aéroport, sur le chemin de l’hôtel, le chauffeur nous informa de la culture de la pomctualité en Namibie comme un héritage de la colonisation allemande. Une manière de nous mettre en garde contre tout risque à ce sujet. Durant notre séjour, nous avions su apprécier. Même la durée des pauses café était respectée et toutes les séances reprennaient à l’heure.

          iii. J’ai grossi sciemment les traits pour les pays francophones parce que c’est vraiment le maillon faible en Afrique. Toutefois, il y a quelques dirigeants tout aussi pointus dans la ponctualité. Au nombre de ce petit cercle, je citerai notre ancien président Blaise Compaoré. Par deux fois, il accorda une audience à une délégation dont j’étais membre. A l’heure pile, la délégation fut reçue. Cela impressionnait à chaque fois tous les membres. Lors des nombreuses comférences internationales et autres rencontres organisées sous son magistère, il avait toujours fait preuve de ponctualité. Ceux qui ont vécu à l’extérieur du Burkina ont sans doute entendu plus d’une fois les compliments de personnes extérieures sur la ponctualité de l’ancien président. Malheureusement, son exemple n’a pas fait école dans l’administration publique. A qui la faute ? Aux délégataires de l’autorité de l’Etat qui n’ont pas pu ou su l’inculquer dans notre façon de servir l’Etat.

          Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 17:04, par Allassane YODA En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

    bienvenue à Madame Merkel, je souhaite vivement qu’elle fasse mieux que le français qui était de passage avec des discours populistes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 18:19, par YAAM SOBA En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

    Que les uns et autres sachent qu’elle est venu exclusivement pour participer à la conférence du G5 Sahel.
    Elle n’est pas venu pour une visite d’État, car notre Président était récemment chez elle (Allemagne) pour demander de l’argent. Ils n’ont plus grand chose à se dire.
    Merci Webmaster pour avoir fait passer ma touche de précision.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 18:35, par sidsomde En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

    Entretien avec les étudiants encore ! Un remixe de la honte de l’autre jour !

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 21:27, par caca En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

    Cette visite de l’Allemagne au Burkina honore bien le pouvoir de MPP en quête de reconnaissance. Mais dans la coopération, je ne pense pas que les burkinabé habitués à la corruption et au despotisme pourront tirer grande chose avec l’exigence allemande.
    Je tiens à féliciter le PF pour la venue de la Chancelière au Burkina, c’est une première dans l’histoire du pays. Maintenant que cela est faite, la question sera de savoir que peut apporter l’Allemagne au Burkina en dehors bien sur de la formation professionnelle et militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 21:29, par Titi En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

    Chers étudiants ne nous meurtrissez pas davantage. On en a suffisamment vu avec le terrorisme.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 00:21, par Le Nationaliste En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

    Je salue la présence de la chancelière allemande sur la terre des hommes intègres. C’est la marque que nos deux pays sont en bon rapport et nous attendons d’elle plus qu’un discours politique car son voisin Macron en novembre 2017 est venu parler de genre ( bourses aux filles en priorité, limitation des naissances par femme, égalité des sexes, etc....).
    Cependant, il n’a pas conseillé ni nos dirigeants ni la jeunesse à travailler à créer des entreprises locales pour exploiter nos sous-sol ( or, cuivre manganèse et autres....) pour que les retombés servent davantage à accélérer le développement. En France comme aux états unis aucune entreprise étrangère n’a accès à leur sous-sol. Il y a un proverbe de chez nous qui dit :<< Si le charlatan te consulte, consulte toi aussi>>. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 00:28, par EBENEZER En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

    Bienvenue à Angela Markel, la chancheliére allemande.
    L’ Allemagne est un pays crèdible.
    Bon sèjour au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 00:31, par Le Nationaliste En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

    Chers étudiant(e)s, de grâce et de grâce, le monde entier vous suit. Des questions concises et explicites pour éviter les insuffisances historiques de novembre 2017. Il y a un proverbe qui dit :<< Tombé n’est pas mauvais mais il faut savoir se relever>>

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 06:34, par Amadou En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

    Que dit Ablassé dans ses Ablasseries ? Lui qui haie le président Rock et qui peind tout en noir. Certainement qu’il va dire que le BURKINA d’aujourd’hui ne mérite pas la visite de Angela.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 09:10, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

    Bienvenue au Pays des Hommes Intègres, Madame Merkel. Je crois bien que les Allemands sont plus honnêtes dans leurs relations et nous espérons en tirer profit. Respect au Président du Faso qui a pu avoir la confiance de cette Grande dame

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 13:04, par Yobhi En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

    Bonne arrivée Mme la chancelière. Vivement que l’Allemagne nous donne le secret de la croissance économique.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 14:49, par sey En réponse à : Coopération germano-burkinabè : Angela Merkel est à Ouagadougou

    Il ne faut jamais perdre de vu que c’est en Allemagne que les colons se sont réuni pour partager l’Afrique sans les Africains.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Assemblée nationale : L’ambassadeur des Etats-Unis discute de sécurité avec le chef du parlement burkinabè
Ana Maria Chongo Torreblanca, ambassadrice de Cuba au Burkina : « L’héritage de Thomas Sankara est vif en Amérique latine, pas seulement à Cuba »
93e anniversaire de la naissance de Fidel Castro : « Le peuple cubain est fier de l’héritage laissé par le leader de la révolution cubaine »
Question de protocole : Pourquoi il ne faut pas appeler les députés burkinabè « Honorables » !
Coopération : Le président du Faso en Guinée Conakry les 8 et 9 août
Traités de l’Union africaine : Un projet pour aller vite dans la ratification et la domestication
Coopération : Quels sont les intérêts pour la Chine dans le rétablissement diplomatique avec le Burkina Faso ?
VIIIème Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) : « L’exploitation clandestine » des mines préoccupe les deux pays
Traité d’amitié et de coopération (TAC) 2019 : Le président Alassane Ouattara élevé à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre de l’Etalon
Fête du trône du Maroc : Le Burkina, grand bénéficiaire de l’offre marocaine en matière scientifique et culturelle
VIIIème Traité d’amitié et de coopération (TAC) : De plain-pied dans les travaux, en attendant la conférence au sommet des Chefs d’Etat
Burkina - France : « Pour moi, le premier intérêt français au Burkina Faso, c’est que le Burkina Faso soit stable », Xavier Lapeyre de Cabanes, ambassadeur de France au Burkina
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés