Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’acclamation a fait tous les maux de tous les peuples. Le citoyen se trouve porté au-delà dе sοn рrοрrе jugеmеnt, lе рοuvοir ассlаmé sе сrοit аimé еt infаilliblе ; tοutе libеrté еst perdue.» Émile Chartier dit Alain

Assemblée parlementaire francophone : La sécurité au menu de la 11e conférence

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET | Par Edouard K. Samboé • vendredi 26 avril 2019 à 22h37min
Assemblée  parlementaire francophone : La sécurité au menu de la 11e conférence

La 11e conférence des présidents de l’Assemblée parlementaire francophone (AFP) a ouvert ses portes à Ouagadougou, ce 26 avril 2019. Dix-sept pays francophones sont représentés à cette rencontre, sur 22 membres. Les participants se pencheront sur la sécurité, l’état civil et l’intégration. Cette conférence connaît la participation d’Alassane Bala Sakandé, président du parlement burkinabè, président de l’Union parlementaire africaine (UPA), et de Jean Max Rakotomanjy, vice-président de l’APF, président du parlement malgache.

Dans son allocution d’ouverture, Alassane Bala Sakandé a déclaré que l’APF est dans une dynamique d’édification d’un espace francophone porteur de développement. Il a continué en déclarant que l’APF est attachée aux idéaux de la Francophonie qui n’est pas une extension de l’Académie française, encore moins un « machin » post-colonial, mais « un outil de promotion de la diversité culturelle et de la démocratie, un atout économique et une perspective politique qui montre et démontre qu’un autre monde est possible ».

Abordant la question sécuritaire, Alassane Bala Sakandé déclarera que « depuis quelques temps, certains de nos États sont confrontés au terrorisme, au crime organisé transfrontalier et au trafic d’êtres humains sans précédent dans leur histoire ». Des fléaux qu’il a invité les membres de l’APF à combattre.

Parlant de la problématique de l’état civil, le président de l’Assemblée nationale burkinabè dira ceci : « Non-déclarés à leur naissance, donc ignorés des registres de l’état civil, des millions de jeunes africains, appelés ‘‘enfants fantômes’’ ou ‘‘enfants invisibles’’, sont tout simplement condamnés à l’apatridie et à l’exclusion sociale ». Il ajoutera que selon l’UNICEF, en 2016, près de 50% des individus non-enregistrés se trouvent en Afrique. Alassane Bala Sakandé appelle donc à davantage de politiques volontaristes et hardies pour sauver les générations futures de cette laideur sociale que constitue l’inégalité d’accès à l’état civil.

Une position saluée par Jean Max Rakotomanjy, vice-président de l’Assemblée parlementaire francophone (APF), président du parlement malgache, pour qui « l’intégration pourra construire l’Afrique demain ».

L’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) est l’assemblée consultative de l’Organisation internationale de la francophonie. Elle est constituée de sections membres représentant 78 parlements ou organisations interparlementaires.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

E.K.S.
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le terrorisme : La CEDEAO va mobiliser un milliard de dollars US
Lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest : Les chefs d’Etat appellent à « l’union sacrée »
Conférence régionale sur la chenille légionnaire : Des recommandations pour venir à bout du ravageur des cultures
Crise humanitaire au Burkina : « Les populations doivent rester dans des conditions très difficiles ou partir », Steven Anderson du CICR
Coopération : Le Sénateur des Français de l’étranger à l’Institut supérieur d’étude de protection civile
Programme YALI 2019 : Les participants burkinabè font le bilan de leur séjour américain
Mali : « Kidal, base arrière et rampe de lancement de plusieurs opérations terroristes », Maman Sambo Sidikou secrétaire permanent du G5 Sahel
34e Journée du CILSS : Le message du Président du Faso, Président en exercice du CILSS
G5 Sahel : Les policiers ne veulent plus rester en marge de la lutte contre le terrosisme
Lutte contre le terrorisme : Le Burkina renforce sa collaboration avec INTERPOL
CILSS : Une conférence régionale pour lutter contre la chenille légionnaire d’automne
Visite du maire de Ouagadougou à Kumasi : Dynamiser une coopération en léthargie depuis 15 ans
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés