Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il n’y a rien de plus beau qu’une clef, tant qu’on nе sаit раs се qu’еllе οuvrе.» Maurice Maeterlinck

Affaire négociations avec les terroristes : « Le rôle des ministres de la communication, c’est de faire des démentis », réagit Zéphirin Diabré

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 25 avril 2019 à 11h00min
Affaire négociations avec les terroristes : « Le rôle des ministres de la communication, c’est de faire des démentis », réagit Zéphirin Diabré

Le Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) a animé ce jeudi, 25 avril 2019, une conférence de presse autour du dialogue politique national et des sujets d’actualité.

Pour cette sortie de l’institution, c’est le premier responsable, Zéphirin Diabré, qui est le principal animateur. Entouré de plusieurs responsables et représentants de partis politiques du CFOP-BF, M. Diabré a réagit à plusieurs préoccupations de l’heure, dont celles liées à la réconciliation nationale et à l’affaire dite ’’négociations de Roch Kaboré avec les terroristes’’.

Sur ce dernier sujet, Zéphirin Diabré a, en substance, expliqué que de son expérience dans le gouvernement, ce sont de telles réactions qui sont données à ce genre de sujets.

’’Je sais que le rôle des ministres de la communication, c’est de faire des démentis’’, a-t-il soutenu, en réplique à la réponse du ministre de la communication sur cette question.

Tout en précisant ne pas disposer d’éléments pour affirmer ou infirmer ce qui est dit par le journal, Zéphirin Diabré fait cependant observer que Africa Intelligence (d’où est partie l’information) est une revue connue pour son sérieux, que tous les palais reçoivent et lisent à longueur de journées. Mieux, poursuit-il, le média a nommément cité des noms (intermédiaires), qui, du reste, n’ont pas apporté de démenti.

Sur le même point, Jean-Hubert Bazié, un autre président de parti politique, estime que le sujet soulevé par Africa Intelligence est tellement ’’grave’’ que le gouvernement ne devra pas s’en tenir à une simple déclaration, si tant est vrai que c’est une fausse allégation. En clair, précise-t-il, que le gouvernement intente une action en justice contre le journal sur ce sujet d’aussi grave.

Sur le point relatif au dialogue politique, annoncé pour les 27 et 28 avril (en principe), le CFOP-BF a dévoilé les thèmes qu’il propose audit cadre.

Ils sont articulés autour de la situation sécuritaire, la réconciliation nationale, l’unité et cohésion sociale, le code électoral et les élections de 2020, la gouvernance, les questions sociales.

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : L’ambassadeur Mélégué Traoré, l’assassinat de Thomas Sankara et la réaction du président soviétique, Gorbatchev
Journées parlementaires du groupe Renouveau démocratique : Grande mobilisation à Banfora
Présidentielle de 2020 : Le Rassemblement patriotique pour l’intégrité, RPI, ‘’décide’’ de soutenir Roch Kaboré
Révision du fichier électoral dans la Boucle du Mouhoun : 42 684 personnes enrôlées en neuf jours
Burkina : L’UPC invite le gouvernement à saisir la main tendue de Zéphirin Diabré, en acceptant une subvention rapide et générale de la Carte nationale d’identité burkinabè
Situation sécuritaire : Le CDP s’insurge contre « l’abandon des populations civiles »
Houndé : Les actions gouvernementales jugées satisfaisantes dans la province du Tuy
Réconciliation nationale : « Les lignes bougent dans le sens des conclusions du dialogue politique », apprécie l’opposition politique
Burkina : L’opposition politique déplore l’activisme politique du médiateur du Faso, Saran Séré
Politique : Le Faso autrement se félicite de son admission au Réseau libéral africain
PDIS-Laafia : « Le Burkina Faso ne va pas bien et nous en sommes tous responsables », dixit Jacob Tarpaga, président par intérim du parti
Élections de 2020 et 2021 au Burkina Faso : La Turquie offre environ 120 millions FCFA à la Commission électorale nationale indépendante
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés