Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mercredi 24 avril 2019 à 10h36min
Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

Groupes terroristes, et les négociations commencèrent ! Selon une enquête menée par nos confères de Africa Intelligence, parue le 22 avril 2019, les autorités burkinabè ont entamé des négociations ultrasecrètes avec des groupes djihadistes qui sévissent au Nord et au Sahel. Par le truchement d’intermédiaires qui ont été reçus à Kosyam en début mars 2019, le président Roch Kaboré a entrepris une diplomatie souterraine avec ces groupes qui, depuis le début de son mandat, ont multiplié les attaques, entraînant des centaines de morts et paralysant l’administration dans bien de localités avec notamment la fermeture d’écoles. C’est un nouveau tournant dans cette guerre asymétrique dans laquelle les armes ne semblent pas être la panacée.

Révélation de Africa Intelligence. Le 1er avril 2019, en marge de l’investiture du président sénégalais, deux présidents se rencontrent en aparté. Roch Kaboré et son homologue malien Ibrahim Boubacar Kéïta. Les deux chefs d’État évoquent les « négociations ultrasecrètes » qu’auraient entreprises Ouagadougou avec les groupes armés actifs et, ce, avec l’aide et le soutien de Bamako.

En effet, croit savoir Africa Intelligence, le président Roch Kaboré a décidé de franchir le pas, en initiant des contacts avec plusieurs Katibas (unités combattantes) actives dans le Nord du Burkina Faso. Objectif, négocier un statu quo avec les combattants. Ainsi, deux émissaires disposant d’un bon carnet d’adresses avec les divers groupes actifs au Nord du Burkina, ont été reçus dans la première semaine de mars par la présidence burkinabè. Aucun des deux n’est Burkinabè.

Il s’agit du député malien Ahmada Ag Bibi et du leader touareg Bilal Ag Acherif. « Acheminés du Mali jusqu’à la présidence burkinabè par un avion affrété sur ordre d’Ibrahim Boubacar Kéïta, les deux hommes ont longuement rencontré Roch Kaboré », en présence de deux conseillers du président, notamment le premier responsable de l’Agence nationale de renseignement (ANR), le colonel François Ouédraogo.

Si l’on en croit l’enquête de nos confrères, le président burkinabè a demandé à ses deux interlocuteurs de « l’aider » à négocier un statu quo avec les groupes actifs dans le Soum et dans le Nord, « comme l’a déjà fait la Mauritanie ». « Vous avez aidé mon prédécesseur [Blaise Compaoré, ndlr], maintenant aidez-moi », a lancé Roch Kaboré à Ahmada Ag Bibi et Bilal Ag Acherif.

Lire aussi : Terrorisme : « Pourquoi refuser obstinément de parler avec eux », se demande le chercheur Mathieu Pellerin

Certains pays comme la Mauritanie et le Mali expérimentent cette diplomatie souterraine, même si officiellement cela est vigoureusement rejeté comme option. Sur ce plan, c’est un remake de la politique de « Blaise Compaoré, qui gardait le contact avec les djihadistes du Nord via ses conseillers Gilbert Diendéré et Djibril Bassolé. Les canaux ouverts par les deux hommes ont même profité à la France, qui les ont utilisés pour négocier la libération de ses ressortissants retenus en otage au Sahel ».

Qui sont ces émissaires ?

Les deux contacts du président Kaboré sont donc Ahmada Ag Bibi et Bilal Ag Acherif. Tous deux ont des liens étroits avec plusieurs Katibas maliennes opérant au Burkina. Député de la ville malienne d’Abeïbara (région de Kidal) depuis 2017, Ahmada Ag Bibi est l’ancien numéro deux du groupe djihadiste Ansar Eddine d’Iyad Ag Ghali, longtemps affilié à la nébuleuse Al-Qaeda au Maghreb islamique (AQMI). Toujours selon Africa Intelligence, depuis le début des années 2010, Ahmada Ag Bibi s’est progressivement spécialisé dans l’intermédiation avec les groupes combattants au Sahel.

Il a par exemple assisté Jean-Marc Gadoullet, ancien officier français de la DGSE (Direction générale de la sécurité extérieure) pour négocier en 2011, avec le chef d’AQMI Abou Zeid, la rançon de trois des sept otages français capturés par le mouvement en septembre 2010. Quinze millions d’euros avaient alors été versés. Pourquoi lui comme interlocuteur de Kosyam ? Eh bien, Ahmada Ag Bibi aurait des liens avec le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) composé pour une large partie d’anciens militants de son mouvement Ansar Eddine et dirigé par son ex-mentor Iyad Ag Ghali, dont il est resté proche.

L’autre interlocuteur de Roch Marc Christian Kaboré, c’est le touareg Bilal Ag Acherif, secrétaire général du mouvement indépendantiste touareg MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad), qui rassemble plusieurs mouvements nés sur les ruines du groupe Ansar Eddine d’Ahmada Ag Bibi. « Blessé dans des affrontements avec des groupes djihadistes en 2012, Bilal Ag Acherif avait, à l’époque, été discrètement soigné au Burkina grâce à l’entregent du général Diendéré », rappellent les enquêteurs de Africa Intelligence.

Ces contacts de Kosyam, établis grâce Bamako, ne seraient pas les seuls. Par un autre président, Mahamadou Issoufou du Niger, Roch Marc Christian Kaboré a également rencontré, plut tôt dans l’année, trois leaders touaregs. El Hadj Ag Gamou, qui a la double casquette d’officier dans l’armée malienne et de chef de la milice GATTIA, a notamment combattu l’Etat islamique au Niger en 2017, aux côtés de l’armée française.

Le deuxième est son ami et ancien consul du Mali au Niger, Alhamdou Ag Ilyene, qui est depuis 2018 gouverneur de la ville de Nioro du Sahel, après avoir été gouverneur de Kidal. Le troisième leader touareg est Moussa Ag Acharatoumane, un milicien touareg, fondateur du MNLA. « En échange de leur intervention, les trois hommes ont demandé des compensations financières », précise le canard.

Synthèse de Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net
Source : Africa Intelligence

Vos commentaires

  • Le 23 avril à 22:26, par Mafoi En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    J’espère que c’était un poisson d’avril parce que la démarche semble à front renversé.Si négociation devait y avoir,c’est entre les autorités maliennes et ces bandits maliens et ce que nous devions faire,c’était de sécuriser notre frontière avec le Mali

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 22:30, par Burkindi En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    RMCK en veste hein , le manequin choco de Faso Daafani

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 23:00, par sidbala En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Ah ah waouiii, dite nous que cela reste un mirage. S’il est vrai que Roch deal avec les djihadistes, cela confirme bien ce que nous avons entre temps écrit par rapport à sa sortie hasardeuse en Allemagne.

    Quand il dit que des djihadistes sont venu le voir, c’est clair maintenant qu’il avait fait un deal qui na pas marché en son temps, maintenant qu’il a le dos au mur il dit que lui les envoyé vers Blaise Compaoré qu’elle honte.

    Voici un président qu’il faut destituer au plus vite et que l’armée reprenne le pouvoir pour qu’il y ait de l’ordre, parce qu’en aucun moment dans ces conditions on ne peut régler le problème du terrorisme.

    Roch la solution Roch les emmerdes, et vous les recevez nuitamment à kossyam ?. Pour leur distribuer nos maigres ressources.
    Nous constatons avec regret que l’avenir de ce pays n’est les mains de cet régime fantoche du MPP plus dangereux que tout.
    L’opposition doit faire sortir le grand parce que les arguments ne manquent pas maintenant, nous devrions balayer ce régime le plus top possible, voilà pourquoi on peut penser qu’on nous mette par mis les pays où le visa de l’oncle sam nous est refusé.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 23:34, par Enfant oeil En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    J’ai un doute sur l’article. Sur le site de Africa intelligence,les deux conseillers ayant assisté à la réunion sont donc le patron de l’ANR et Clément SAWADOGO ministre de la sécurité en début mars. M.SAWADOGO n’était plus ministre au moment de la dite réunion.

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 23:41, par Tengandé En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    600 morts, des milliers d’élèves privés d’école, une armée au bord de la crise de nerfs, des citoyens démoralisés, de lourdes menaces de conflits ethniques, une intégrité territoriale gravement menacée, un pays désormais classé parmi les moins fréquentables.....
    Bref, il aura fallu tout cela à la fois pour que la clairvoyance visite enfin les maîtres du Faso, après trois ans de bandage foireux de muscles et d’accusations irresponsables.
    Courage à nous !

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 23:58, par Zangul En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Avis aux amateurs de pirouettes :
    Après la fameuse affaire de l’Article 37 "anti-démocratique", un autre "Mea-culpa" est en téléchargement. Il aura pour thème "Négocier avec des terroristes"...Restez connectés

    Répondre à ce message

  • Le 23 avril à 23:58, par caca En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    J’ai lu l’article mais je crois à un poisson avril bien argumenté. Si c’est confirmé ça sera une grande honte pour le pouvoir du MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 00:18, par Afrique juste En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Simple montage chaque fois qu’un problème veut se résoudre au Faso, ce sont les presses étrangères qui sont les premières à lancer l’alerte.
    Cette stratégie vise simplement à saboter les initiatives locales et jeter notre pays en pâture.
    S’il y a négociation aujourd’hui entre notre pays et les terroristes il faut savoir le mettre sous le sceau de notre armée qui a commencé à reprendre du poils de la bête. Les terroristes avaient l’intention ferme de détruire l’état et étendre leur influence de nos frontières. Dans leurs combats ils étaient leur combat ils sont financés par des intérêts Burkinabè tapis dans l’ombre. Cette campagne d’occupation depuis ces derniers en dehors du Sahel est en train de tomber à l’eau car notre armée a infligé de lourdes pertes à ces envahisseurs et fait de nombreux prisonniers. En plus sur le plan du financement, plus ca dure les sources commencent à tarir. Et comme l’armée continue de monter en puissance, ces terroristes savent bien que dans les jours à venir l’armée finira par boucler le sahel. Et aussi de l’autre de coté de la frontière des mesures similaires sont en train d’être mises en œuvre avec les forces Barkhane et du G5 Sahel pour refermer l’étau sur ces barbares. C’est plutôt compte tenu de tous ces aspects que l’ennemi lui même est disposé aujourd’hui à négocier.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 05:30, par Tienoufou En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Ne jamais négocier avec satan. Le noir a peur de mourir au point de compromettre sa dignité. Battez vous jusqu’aux dernières gouttes de sang.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 06:32, par Charly En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    La récompense de l’orgueil est un pot casé.
    Seuls les imbéciles ne changent pas "Alpha Blondy".
    Mieux vaut tard que jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 06:59, par Baye Babou En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Des négociations ultra secrètes. Souterraines même. Et vous avez tous ces détails ??? Bravo !

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 07:03, par Yobhi En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Tout ce qui vise à ramener la paix est toujours bon à prendre. Vivement que la paix revienne afin que nos frères du Nord, de l’Est, et partout ailleurs dans notre pays retrouve la sérénité et que le Burkina Faso retrouve la stabilité. Félicitation au PF et à son gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 07:15, par Le peul du Sahel En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Ça me fait vraiment rire et même bcp . Depuis quand le Mali a été l’exemple dans la lutte contre contre le terrorisme, c’est qui ont amené le terrorisme en Afrique de l’ouest et les malien ne sont pas à l’abri de ces terroristes. Après le massacre d’Ogossagou , on peut rien demander au que de bien résoudre son problème de génocide organisé et armée pour exterminer les peuls. Si Roch doit doit négocier, il doit le faire seul sans l’aide du Mali encore moins l’aide des occidents. Tout ce que reproche a Roch c’est la lenteur et son laissé faire au niveau de la justice. Le terrorisme actuel au Burkina actuel me semble plus au règlement de compte du a ce qui s’est passé a Yirgou .

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 07:29, par Pathe Diallo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Si cette révélation est fondée, j’avoue que je suis perdu non pas par l’initiative mais par l’identité des intermédiaires. Des maliens qui par le passé ont eu des liens avec les djihadistes mais comment se fait il que ces maliens ne peuvent pas aider leur propre pays d’abord ? Je ne suis pas contre la négociations mais cela devrait se faire avec des gens sérieux ! Mais la vrai solution c’est de déployer l’armée sur la frontière malienne avec plus de moyens !

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 07:46, par Wadal En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Si cela s’avère vrai, alors on est foutu à jamais. J’avais dit au départ que nous sommes dirigés par des versatiles. Non, je n’en crois pas à mes yeux ! Eh ! pourquoi le Burkina est devenu comme cela ? Disons-nous qu’on n’a plus d’intégrité, d’honneur après l’insurrection d’après bafoué par des semblants de dirigeants aux yeux hagards ne savent plus quoi faire. C’est vraiment le pire des présidents que j’ai connus. Alors, burkinabè, il ne nous reste qu’à nous défendre nous-mêmes ; car nous n’avons plus de responsables au sommet de l’Etat qui puissent défendre l’intégrité du territoire. Et cela est un parjure inacceptable.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 08:00, par YIRMOAGA En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    En lieu et place de négociation mieux vaut remettre les clefs de Kosyam et partir ?
    y aura des patriotes pour sauver le Faso.
    Au moment où la lutte contre les agresseurs semble donner des résultats, les mêmes commanditaires choisissent de divertir et semer la confusion totale ?
    Que les FDS continuent le ratissage même dans les réseaux sociaux.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 08:10, par La vérité En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Je doute de la sincérité de cet article. Je pense que la presse prêche le faux pour connaître le vrai. Ce ne sont que des supputations . Faisons attention internaute Sidbala à ne pas prendre tout pour argent comptant. C’est peut être aussi parce que nos FDS reprennent le terrain qu’il y a toutes ces supputations. Dans tous les cas , terroristes n’ont pas d’amis. Le président doit donc faire attention.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 08:16, par saam En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Par moments il faut savoir faire des concessions pour préserver la paix. Dialoguer et communiquer entre protagonistes est aussi une stratégie de lutte contre le terrorisme qui finira par s’étouffer, par mourir de sa belle mort ! j’ai espoir ! Cela n’est pas un signe de faiblesse de nos autorités,car autant nous avons été éprouvés, autant les terroristes aussi l’ont été. Cela est d’une bêtise du moment où nous sommes issus d’une seule souche et sommes obligés de collaborer et travailler à préserver notre bien commun, nos pays. Nous devons avoir l’intelligence de ne laisser personne se mettre entre nous car ce sont des diviseurs, des profiteurs de chaos. Vous les terroristes, bande de ouf, cervelles d’oiseaux, comprenez que ceux qui vous arment aujourd’hui se retourneront contre vous plus tard. Ils vous utilisent mais qd le moment viendra de se débarrasser de vous, ils n’hésiteront pas. Bande d’apatrides !!

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 08:18, par HUG En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Non c’est un poisson d’avril car même en rêve je m’imagine un tel scénario. Si cela se confirmait (vrai) qu’on nous dise ce que nous gagnons et ce que les terroristes ignares gagnent car dans toutes négociations les deux parties font des propositions. Non le président ne peut pas prendre une telle décision sans consulter le base que l’a élu

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 08:21, par de sales En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Entre nous, ça transpire grave la manipulation d’opinion. Chers services français, et si vous nous lachiez les baskets ? On s’en sortira sans vous. Et ensuite les maliens vous chasseront de chez eux. L’accaparement des sous sols de nos pays ne se réalisera pas. Moses minoungou chapeau bas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 08:21, par HUG En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    C’est un poisson d’avril,, je n’ai jamais rêver un tel scénario. le président ne pas jouer à ce jeu.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 08:22, par Paguindsom En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Comme le dirait ma fille de 13 ans, le nombre de mort demande par leur "Wackmen" doit etre attaint maitenant. Et c’est seulement après que Blaise de son cote propose "ses services" et que RMCK se rend subitement compte qu’une autre voie est possible pour preserver les Burkinabe des barbaries des terrorists. Ou alors il a fallut l’approche des elections pour que les camps pretendant au pouvoir en 2020 se mettent a trouver des solutions au probleme securitaires du pays. De toute facon le peuple est loin d’etre dupe et il faut etre politicien irrespectueux de l’intelligence du peuple pour le penser. Que Dieu protége le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 08:24, par SPI En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    A mon avis, le G5 ne moyen pas les djihadistes encore moins le Burkina tout seul. Si on veux, on négocie ou on ne négocie pas ça sera le même résultat. Bonne chance à Roch !

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 09:12, par KANGABEGA En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Si je comprends bien, le terrorisme semble être une fatalité pour le peuple burkinabè ? A quoi sert donc tous ces efforts ? Si cette négociation s’avère réelle alors le mal aura pris le dessus. Pourquoi permettre à de telles individus des audiences ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 09:34, par luther En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Je demande au Lefaso.net de ne pas tomber dans le suppositoire sur un sujet aussi important.
    Des milliers de pertes en vies, des communautés meurtries, des biens et matériels perdus, l’intégrité de la république immolée, Yirgou, Arbinda, tout simplement pour des egos politiques.
    Ce régime doit rendre des comptes au peuple Burkinabè si cette révélation est confirmée. A cause de votre mépris pour la vie humaine vous avez fait couler du sang burkinabè, l’histoire retiendra ça de votre médiocre gouvernance.
    2020 n’est plus loin, et personne n’aura la chance même de rejoindre son village à plus forte raison une frontière.
    Comment négocier après avoir fait bousiller votre population par des hommes sans foi. La Patrie ou la Mort nous Vaincrons.
    Luther

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 09:55, par YAAM SOBA En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Roch est un vrai caméléon ! Le 22 Mars 2019, il racontait sur une chaîne allemande qu’il n’allait jamais négocier avec les terroristes et qu’il n’a pas besoin des conseils de Blaise. Avec ces révélations de Africa Intelligence, ça nous montre que Roch avait des rencontre secrètes pour négocier avec ces terroristes. Quelle honte !!!

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 10:46, par Ouedraogo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Très grave erreur de négocier avec les terroristes !

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 10:56, par JABILI CANTAAGA En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Bonjour chers compatriotes du Burkina
    Par rapport à cette négociation, il faut l’applaudir si c’est vrai. Cela à même tarder. Il faut féliciter Rock. Donc, certains gens prêchent une chose et son contraire : Nous avons passer le temps à dire que le président doit négocier, il doit négocier. Il le fait, et y a des gens qui trouvent encore que c’est pas normal. Le président l’a fait en toute responsabilité et en toute connaissance de cause. : quel chef de famille croisera les bras alors qu’on tue chaque jour que Dieu fait, les membres de sa famille ? Et chez nous on dit que ""quand l’eau envahit ta case, aide la à rentrer davantage et elle se retirera toute seule à un certain moment"". Sachons que le Président Rock l’a fait à un moment ou notre armée est en position de force et que le pays a acquis un minimum de matériel nécessaire pour se défendre. N’oublions pas aussi la politique de la France qui constitue souvent une entrave à nos pays La négociation ne veut pas dire que l’armée baissera les bras, loin s’en faut. Dans tous les pays ces genres de guerre asymétrique se termine toujours par la négociation. Voyons les Américains, les plus forts et les plus armés du monde en Afghanistan. Ils ont été obligé à un certain moment de négocier pour petit à petit retirer leur troupe. Et ce genre de négociations sont plus politiques, on n’a pas obligatoirement besoin des généraux et colonels de notre armée ici. Donc notre position de force en ce moment nous permet de négocier en toute tranquillité et pour le bonheur de nos populations, pour se consacrer au développement du pays. Cela à l’avantage de désarmer tous ceux qui étaient dans l’ombre et tiraient les ficelles en bas depuis longtemps., Bravo à Rock et à Sy. Le peuple est avec vous. Un appel à mes concitoyens qui parlent trop sans savoir de quoi ils parlent : vous n’êtes toujours pas obligés de parler. Paix et amour au Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 11:04, par Somé Noël En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    {}Saĺut ! Ici au Faso , les attaques ne sont pas revendiqués par aucune organisation quelconque du genre djihadiste ! Pourquoi une main tendue à X ou Y ? Bravos à vous ! que katibas, AQMI allons-y pourvu que mon beau pays reste intégral et indivisible

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 11:10, par Sanogo Aboubacar En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    En toute réalité sans négociation la paix ne pourra pas revenir. Puisque c’est un mouvement incommensurable. Et quand tu lis le contenu de l’intitulé, il est dit que Bilal Ag Acherif secrétaire général de MNLA à été à l’époque discrètement soigné au Burkina Faso par l’entregent du général GD (les grands ami ne se séparent pas, il est tjrs avec l’ancien système et ne voudra pas que quiconque fasse du mal au général GD)et l’autre Armada ag bibi,progressivement spécialisé dans l’intermédiation avec les groupes combattants au Sahel qui a accepté de venir grâce à IBK. Donc en histoire ce qu’on nous a enseigné, la communauté touareg vivant en Mauritanie et au mali c’est des frères, des amis des cousins. Ils parlent le même langage. Et si tu pousses loin la recherche tu verras que le président Mauritanien a des frères des cousins dedans mais il négocie. IBK est ami à un grand Homme touareg influent très très influent, Baba le chef des Kounta à Kidal. Donc lui il protège IBK dans ce qui est visible et dans l’invisible. Donc en conclusion on a pas le choix il faut négocier. La terre appartient à Dieu et non aux hommes et il dirige qui il veut sur sa terre. Donc le président RMKK à bienfait de franchir le pas par une négociation.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 11:14, par Somé Noël En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Saĺut ! Ici au Faso , les attaques ne sont pas revendiqués par aucune organisation quelconque du genre djihadiste ! Pourquoi une main tendue à X ou Y ? Bravos à vous ! que kitebas, AQMI allons-y pourvu que mon beau pays reste intégral et indivisible

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 11:16, par ouedraogo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Apres la tuerie de Toeni, j’avais dit ( parlant de négocier avec les terroristes) que dans la vie il faut accepter certaines choses non pas par faiblesse mais par stratégie. Certains internautes avaient tombé à bras raccourci sur moi. RMCK vient de confirmer que j’avais raison. De même que pour les financiers j’avais dit qu’on ne peut pas sanctionner ceux la qui sont chargés de mobiliser les recettes et s’attendre à ce qu’ils travaillent. j’ai encore eu raison .Parce que une entente a été trouvée avec les financiers. La sagesse commence a abrité le ROCKO MARCO KABORO Dieu merci

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 11:19, par KABRE CLEMENT En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    POURQUOI ATTENDRE AUTANT DE MORTS AVANT DE NEGOCIER. que deviendront nos morts et les familles qu ils ont laissées. Après plus de 300 morts pourquoi negocier.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 11:28, par Horus En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Les internautes qui crient à la manipulation et à la désinformation m’amusent. RMCK démentira s’il y a des contre-vérités dans cet article

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 11:52, par HUG En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Nous attendons un démenti formel ou une confirmation et dans les plus brefs délais de la part de la présidence du faso.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 11:55, par Naaba1 En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    On appelle ça : "LE REAL POLITIQUE" Ce qui se trame en bas, dans les coulisses on ne le saura jamais. Suivez le film "SCANDAL"

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 12:02, par l’oeil de l’aigle En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Que ces informations soient avérées ou pas le conseil supérieur de la communication doit arrêter et juger ces gens. Maintenant qu’on sent un repis au niveau des attaques, je ne vois d’aucune utilité la divulgation de ces informations sauf vouloir faire perdurer le mal. Chaque CHEF DE FAMILLE sait comment faire vivre sa famille dans la joie et le bonheur il en de même pour ces CHEFS d’état qui n’arrive pas à avoir le sommeil. Si négocier permet d’apaiser la situation tant mieux quitte à avoir un plan B et C pour l’eraducation plus tard. MERCI AU PRÉSIDENT POUR CETTE INITIATIVE. GAWOU au lieu de rester derrière vos ordinateurs allez y faire un tour à Tongmael ou barboule à Djibo vous changerez de ton avant votre retour à Ouagadougou.COURAGE AU TROIS PRESIDENTS

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 12:05, par Têedbeogo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Panier débordant tu porteras
    D’injures sur la route du Golgotha
    Nul autre chemin de croix
    Vers le salut ô Roi !

    De vanités imbus
    Vies et temps perdus
    Commence enfin la sagesse ?
    Ouste, ignorance traîtresse !

    Qui contre toi lève une légion
    Le fond de sa prétention
    Si tu ne connais cela
    Ne demande pas qui va là.

    Tel commerce ignoble nourrit
    De ce monde égaré la boulimie
    Mais tel l’Ethiopie à l’Italie
    Ainsi le Faso à ses ennemis !

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 13:05, par Goomsida En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    M. Tiga Sawadogo, J’aime tres bien vous lire mais, Je penses que cette fois ci vous devriez pas faire cas des ses salade venant de l’exterieure. Ici au Faso tout ce sait. Moi personnellement je ne crois pas a cette histoire. C’est completement de l’intox venant de nos ennemis qui tentaient de detruire notre pays.

    Maintenant qu’il ne gagne pas sur le terrain, il faut changer de strategie pour faire croire qu’il ya negociation.

    La guerre n’est pas seulement sur le terrain mais aussi sur les reseaux sociaux et les medias. Je penses aussi que notre gouvernement devrait etre a mesure de connaitre ses bourreaux maintenant.

    Allons seulement y a rien.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 13:05, par Bigbalè En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Bonjour ! Je ne connais pas les techniques journalistiques mais je pense que quand il s’agit des thématiques aussi sensibles comme celles-ci, Lefaso.net pourrait rendre service au peuple en ne publiant des articles que quand les faits sont avérés et confirmés par les autorités ! Sinon, il y a de quoi démoraliser nos troupes sur le terrain. A mon avis, ne rentrons pas dans le jeu des services français et autres marchands d’illusions car on sait que ces terroristes ne savent pas ce que c’est que la négociation ! Personnellement, je ne crois pas à cette histoire de négociations secrètes ! Si cela se révèle vrai, sachons que c’est bientôt la fin de la Haute-Volta et du Burkina Faso ! Néanmoins, on trouvera des Burkinabè décidés à se battre jusqu’au bout pour que notre dignité héritée de nos grands-parents soit préservée !

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 14:51, par caca En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    J’aurais aimer entendre la version des internautes comme Ka, SOME, Mafoi, Nabiiga, Achille de Tapsoba concernant la négociation engagée par le régime du MPP. Vous avez traiter le Président Blaise l’homme par qui le scandale est arriver au Burkina. Cependant, le président Compaoré ne semble pas avoir négocié avec les djihadistes comme l’article décrit une négociation possible du président Rock avec les djihadistes du Mali. Ceux qu’on accuse aujourd’hui de djihadisme était que des rebelles, une organisation politique à l’époque de Blaise Compaoré, et leur présence au Faso s’expliquait par la médiation internationale commandité de la CEDEAO et de l’ONU avec les pays tels que la France, et les USA. Blaise n’a jamais négocié avec un djihadiste qu’on soit d’accord avec le vocal que nous utilisons. Un rebelle n’est pas un djihadiste, mais un rebelle peut évoluer dans le djihadisme et c’est le cas aujourd’hui avec les groupes armés autrefois.
    Si réellement cet information est authentique, il y a trahison de la part du PF.
    Je voulais voir la réaction des internautes Ka, Some, Nabiiga, Mafoi, et Achille de Tapsoba.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 15:05, par taali soumaré laa maane sougri En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Merci mon Président d’avoir pris conscience que trop de sang innocent a coulé sur le sol du Faso, face à l’hydre à plusieurs têtes dont aucune partie n’est saisisable. Merci Président d’avoir enfin compris pourquoi votre prédécesseur n’a jamais tenu tête à cet ennemi et n’a jamais déclaré ouvertement la guerre à ces gens dont le combat physique seul ne permet pas de les vaincre. Où sont les Ka et Consorts, ceux qui refusent de tendre la main à leurs frères burkinabes sous prétexte qu’il faut la justice et la vérité avant de se réconcilier. Il faut une cellule de crise et des psychologues pour les Ka et consorts qui risquent de piquer un AVC, si cette main tendue de Roch s’avérait réelle. Ces faux inconditionnels et tous ces gens pleins de haine à n’en pas finir avec les autres frères burkinabés d’hier. Comment Roch pourra t-il regarder en face ces faux comptenplateurs qui l’ont toujours trompé et qui lui crient jour et nuit de ne jamais chercher à se reconcilier sans qu’il y ait justice et vérité. Comment il pourra mettre en perte et profit ces centaines de cadavres victimes de ces terroristes ? Mon cher Ka et consorts, la vraie vérité et la vraie justice, c’est que vous allez faire table rase des multiples morts, frappés par eux-mêmes, Bravo Roch, vous allez enjamber tous nos frères victimes sans parler de justice et de vérité et aller chercher la paix pour nous les rescapés. Sauf, j’aurai bien voulu que Ka subisse cette loi des terroristes, mais Dieu est bon, il veut que vous assistez les yeux hagards à l’évènement de paix où des cadavres ont payé certaines nos bêtises par le sang. Heureusement que nombreux sont morts dans la foi (musulmane ou chrétienne) et leur foi va les sauver et seront placés à la droite de Dieu tout puissant. Vous qui n’aimez pas de citation de versets bibliques et coraniques qui devaient vous aider à fléchir, maintenant vous aller fléchir avec le diable à visage découvert. Que Dieu aide notre Président à poursuivre ces négociations afin de libérer et pacifier notre pays. Mieux vaut tard que jamais, la lumière a jailli, quelle que soit sa couleur, saisissez cette lumière afin de ramener cette paix au prix de souper avec le vrai diable, votre prédécesseur était un faux diable, vous aviez le vrai en face de vous, sans arme mais redoutable si vous refusez leur offre et leurs conditions. Jésus n’a rien fait mais il a été crucifié et il a payé le prix de nos péchés dans la douleur et la mort, avant de vaincre la mort, celle-là même qu’on appelait invincible. Courage mon Président Roch, dites à vos inconditionnels que les cris et les pleurs des veuves et orphelins ont suscité en vous le sens du pardon, de l’ humilité et de la foi en Dieu, et dites leur de continuer de chanter l’hymne de l’insurrection qui est justiceeeee, veriteeee, réconciliation hooooooo, justiceeeee vérité eeeeeee, réconciliation hooooooo. Que Dieu bénisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 15:32, par HUG En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Si toutefois la négociation se confirmait, il y aurait un dilemme ? Nous gagnons la paix mais en retour qu’est ce que ces terroristes gagnent car toute négociation il y a des concessions. ceux qui s’excitent en disant que c’est une bonne chose de négocier avec les terroristes ignaresque ces derniers répondent à la question : Nous gagnons la paix mais en retour qu’est ce que nous concédons aux terroristes ignares ?

    Répondre à ce message

    • Le 24 avril à 16:40, par YAAM SOBA En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

      Je suis parfaitement d’accord avec vous internaute HUG ! Quand je vois des burkinabé encourager des négociations avec ces bandits je suis déçu. Combien de milliards de FCFA seront donnés en contrepartie ? Ce qui est sûr nous allons concéder plusieurs milliards en tout cas ! Cet argent pourrait servir à améliorer ou équiper notre armée.

      Répondre à ce message

    • Le 24 avril à 17:12, par Ka En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

      Taali : Arrête ton charabia des maquis de la capitale : Pour l’instant rien ne confirme cette analyse. Tout dont je vais te demander, évite de salir Dieu ou son fils dans tes critique débiles. L’homme que tu crois un agneau qui va se jeter dans la gueule de ces prédateurs qui est Roch Kaboré, tu n’es qu’un bleu, et tu ne connais pas l’homme. Il y a une grande différence entre le jeune économiste que j’ai connu à Dijon et après avoir travaillé à ses côtés durant plus de 30 ans, et avec l’introverti que j’ai connu au lycée et travaillé à ses côtés plus de 35 ans. Non ne compte pas voir ces punaises prendre un thé a Kosyam, car Roch Kaboré ne laissera pas une occasion à ces diables de revenir un jour serrer la gorge de son successeur dans les années à venir. Comme je l’ai dit, pour l’instant cette histoire n’est que de la farine.

      Concernant la justice avant la réconciliation, je te laisse ici savourer la confession de celui que tu crois qu’il fera comme ton menteur introverti Blaise Compaoré sans penser à l’avenir. Voilà ce que Roch Kaboré disait a son peuple concernant la justice avant la réconciliation a la prise de son pouvoir.
      "Nous devons tout faire pour que la justice soit rendue dans toutes (les) affaires sensibles pour aider notre peuple à se réconcilier avec son histoire, pour ramener la paix des cœurs et créer les conditions propices à la contribution de tous les Burkinabè à l’œuvre de construction nationale", déclaré M. Kaboré dans un discours radiotélévisé. "La réconciliation nationale reste un enjeu majeur que nous devons réussir, dans l’intérêt supérieur de la nation", a-t-il dit. La justice militaire, une juridiction d’exception, doit solder une longue série de dossiers, dont principalement ceux du putsch manqué de septembre 2015 et de l’assassinat du "père de la révolution" burkinabè, le capitaine Thomas Sankara, tué lors du coup d’Etat qui porta l’ex-président Blaise Compaoré au pouvoir en 1987.

      Également en instance, le dossier du journaliste d’investigation Norbert Zongo, tué en 1998 avec trois compagnons, a connu une évolution avec la mise sous contrôle judiciaire de François Compaoré, frère du président déchu Blaise Compaoré, poursuivi pour "incitation à assassinats".

      M. Kaboré a dit "saluer l’avancée des dossiers pendants devant la justice", tout en rappelant aux acteurs chargés de les vider que "la soif légitime de justice des Burkinabè reste intacte." Taali, tu te trompes, les criminels payeront leurs crimes avant que le peuple Burkinabé les pardonne.

      Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 16:28, par Ka En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Personnellement tant que Roch Kaborè, ou publiquement les émissaires de ce dernier sortent devant la presse ou devant les projecteurs de la télé comme faisaient Diendéré Gilbert et l’ambassadeur du Burkina au Mali, ou entendre que les responsables de ces punaises qui tuent sans raison viennent prendre le thé à Kosyam, cette histoire s’est de la farine.

    Si vraiment le président Roch Kaboré veut négocier avec ces diables, il sera mieux pour lui en étant a ABOU DABI, de profiter faire un tour en Arabie Saoudite et dire aux dirigeant de ce pays d’arrêter de soutenir les groupes terroristes qui viennent nous tuer comme des lapins. La racine du terrorisme est ceux qui la financent : Et pour éradiquer le terrorisme, c’est de couper sa racine qui sont les financements du Quatar et l’Arabie Saoudite a ces punaises.

    Les graines du prosélytisme salafiste financé aujourd’hui par le Qatar et l’Arabie Saoudite, tombent sur un terreau fertile qui est le Mali, La Mauritanie, La Libye, où résident les prédicateurs radicaux de l’Islam. Vouloir caresser les dos de ceux qu’on cite dans cette analyse pour négocier nos vies, un jour ils reviendront serrer la gorge du successeur de Roch Kaboré dans les années à venir, et ça sera un éternel recommencement pour le peuple Burkinabé. Si ce qu’on avance est une réalité, que le président du Faso réfléchisse deux fois avant de s’aventurer sur ce terrain miné.

    Répondre à ce message

  • Le 24 avril à 17:58, par Manuel En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Roch Kaboré « réchauffe » la recette de la négociation avec les groupes armés

    Bonjour, quand on lit certains on est triste de savoir que ces gens croient à tout ce qu’on raconte.
    Je m’excuse mais je vais être bête comme certains : si on vient vous dire que votre femme ou votre mère a couché avec le voisin, quelle serait votre réaction ?
    Si vous êtes un peu intelligent, vous cherchez à vérifier l information avant de prendre une décision
    Il suffit qu’un journal écrive un article et voici tous les affidés du CDP et de la galaxie Compaoré qui s’excitent
    Pauvre de nous

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Déplacés internes : A Djibo, les humanitaires préservent la dignité
Djibo : La police plie bagages, la population s’interroge
Situation sécuritaire : L’UNAPOL dénonce le mauvais équipement des policiers et convoque une "réunion d’urgence"
Burkina Faso : Les camps militaires de Nassoumbou et Baraboulé attaqués
Engins explosifs improvisés : Les FDS burkinabè à l’école du FBI
Koglwéogos assassinés à Rollo : « Les tueurs avaient l’intention de faire le tour de tous les koglwéogos », selon l’ODH
Me Drabo Yacouba, chef dozo : « Si vous refusez de collaborer avec les FDS parce que vous avez peur, sachez que même si vous ne dénoncez pas les bandits, vous ne serez pas épargnés »
Inata (Sahel) : Quatre gendarmes tués dans une attaque le dimanche
Récentes attaques terroristes au Burkina : L’Union européenne renouvelle son soutien au gouvernement burkinabè
Burkina : Quatre terroristes tués dans un affrontement avec des Dozos
Collaboration entre FDS dans la lutte contre le terrorisme : Laurent Kibora propose le rouleau compresseur russe
Attaques terroristes au Burkina : L’Algérie condamne « avec force »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés