Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

Accueil > Actualités > Opinions • Par Latif Kongo • jeudi 18 avril 2019 à 23h25min
Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

Latif Kongo se prononce ici sur le communiqué du porte-parole du gouvernement relatif à la lettre du président Blaise Compaoré au président Roch Kaboré.

À la suite de l’annonce par la presse d’une lettre adressée par le Président Blaise Compaoré au Président Roch Kaboré et devant l’avalanche des commentaires que ce courrier a suscité, le pouvoir a cru bon de réagir en faisant publier un communiqué par le porte-parole du gouvernement, Monsieur Remi Fulgance Dandjinou. Ce communiqué est maladroit à plus d’un titre.

Premièrement, il commet un mensonge par omission. Le texte de la lettre du Président Compaoré n’a pas été divulgué dans son intégralité, ni par la presse, ni par son expéditeur, ni par son destinataire. Et on peut le comprendre puisqu’il s’agit d’une correspondance qui a été conçue par son auteur comme personnelle, privée.

Toutefois, nous avons tous lu dans la presse quelques indications sur son contenu, qui n’ont fait l’objet d’aucun démenti. Faisant état de la teneur de ce courrier, le porte-parole du gouvernement se borne à indiquer que le Président Compaoré y affirme sa solidarité avec le peuple burkinabé face aux affres du terrorisme, en même temps que sa disponibilité pour contribuer à la réconciliation. Il occulte volontairement que le Président Compaoré s’est plaint également des accusations mensongères et infamantes proférées à son encontre par le Président Kaboré, concernant sa supposée collusion avec les groupes terroristes qui attaquent et endeuillent régulièrement la nation burkinabé.

Il y a là un double mensonge. Tout d’abord un mensonge de Roch Kaboré qui, depuis son arrivée au pouvoir, n’a de cesse d’accuser Blaise Compaoré d’être le complice, si ce n’est le commanditaire, des attaques terroristes meurtrières que subit le pays. Or depuis qu’il réitère ces accusations, avec une mauvaise foi et une petitesse d’esprit de plus en plus criardes, il n’a jamais été en mesure d’étayer ses propos par le moindre commencement de preuve. A part à cette histoire ridicule qu’il se complaît à ressasser comme une commère, de la visite que lui auraient rendu des dirigeants de la rébellion touareg, au moment de son arrivée au pouvoir, pour lui réclamer des véhicules que leur aurait promis le Président Compaoré avant sa chute. C’est puéril.

A supposer que cela soit vrai, quelle collusion ce fait établit-il entre Blaise Compaoré et le terrorisme djihadiste ? Tout le monde sait que le Président Compaoré exerçait, avec l’appui de la communauté internationale, une médiation active pour tenter de régler la crise malienne par le dialogue entre les différents protagonistes. Alors qu’il présidait à la fois le parti au pouvoir et le parlement, Roch Kaboré ne manquait pas une occasion, à cette époque, de louer les mérites du Président Compaoré pour la clairvoyance et l’efficacité de sa médiation dans cette crise comme dans plusieurs autres conflits internes de la sous-région ouest-africaine.

Face à la recrudescence soudaine des attaques terroristes depuis son accession au pouvoir, il n’a pas trouvé d’autre excuse que de pointer un doigt accusateur sur son prédécesseur. Un chef d’Etat qui a le sens de la dignité de sa fonction et de sa responsabilité ne se comporte pas ainsi. Et il est normal que le Président Compaoré lui dise que cela suffit.

Et c’est là que se situe le second mensonge que contient le communiqué du ministre porte-parole du gouvernement : il passe complètement sous silence l’indignation légitime qu’a exprimé Blaise Compaoré devant les propos diffamatoires de son successeur. Cette omission participe du goût pour la manipulation de l’information et de l’amateurisme qui constituent la marque de ce gouvernement.

Deuxième incongruité de ce communiqué : la lettre est supposée avoir été adressée au Président Kaboré, à titre personnel. Alors, soit il choisit d’y répondre de la même manière, en conservant la confidentialité de sa réponse, soit il fait connaître sa réponse par son cabinet ou par le service de communication de la présidence du Faso. On ne comprend pas ce que vient chercher le porte-parole du gouvernement dans cette affaire. Surtout si c’est pour ajouter à la confusion en publiant un communiqué complètement vide de sens.

Troisième absurdité : ce qui ressort à l’évidence de ce communiqué, c’est qu’il ne constitue pas une réponse de Roch Kaboré au courrier de Blaise Compaoré. Nous en retenons simplement qu’il a bien reçu une lettre, dont il dissimule une partie du contenu et qu’il en a pris acte. Va-t-il répondre à ce courrier ? Quelle suite donnera-t-il au geste de bonne volonté que lui a adressé Blaise Compaoré, de manière courtoise ? Le communiqué n’en donne aucune idée. Il faut rappeler que même s’il a manifesté son mécontentement d’être traité injustement par Roch Kaboré, Blaise Compaoré n’a pas voulu s’arrêter à cette méconduite.

Cliquez ici pour lire aussi Burkina : Le président Kaboré a pris acte de la correspondance et de la disponibilité de Blaise Compaoré

Il a déclaré qu’il reconnaissait en Roch Kaboré le Président légal et légitime du Burkina et s’est montré disposé à lui apporter son assistance, pour peu que celle-ci soit requise. Et dans un contexte de profonde division des Burkinabé sur plusieurs plans, il s’est déclaré disposé à contribuer à l’œuvre de réconciliation de la nation. C’est là, incontestablement, le message le plus fort de cette correspondance, exprimé avec courtoisie et humilité.

Ce qui amène à la quatrième critique : le manque total de courtoisie que dénote le communiqué du porte-parole du gouvernement. C’est un peu le problème avec les gens qui font leur travail dans un esprit de courtisanerie. On lui a demandé (ou il s’est offert) de faire un communiqué sur cette affaire, qui a commencé à faire couler beaucoup d’encre.

Mais il s’est cru obligé de montrer à son chef qu’il sait manifester quand même un petit dédain servile à l’égard de celui qui est leur adversaire commun. Dans les cultures d’essence totalitaire, on peut se faire éjecter si on donne l’impression de « pactiser » avec l’ennemi, rien qu’en faisant preuve de la courtoisie la plus élémentaire. Alors le ministre cite Roch Kaboré avec une révérence obséquieuse, en l’appelant « Son Excellence ».

Quant à Blaise Compaoré, il le désigne par la formule « Monsieur », qui se veut ici un tantinet hautaine et dédaigneuse, pour bien montrer qu’il sait faire la différence entre son maître et l’autre. Cela montre surtout qu’il manque à ce ministre le sens de la politesse élémentaire et de l’esprit républicain. Il acquerra cet esprit le jour où il aura conscience que lorsqu’on a le privilège d’être un ministre de la république, on doit témoigner du respect à toutes les personnes qui ont eu la charge redoutable de présider l’Etat burkinabé, à moins qu’elles aient été déchues de cette dignité suivant des normes constitutionnelles.

Un jour, il ne sera plus ministre et Roch Kaboré ne sera plus président. Il faut espérer que leurs successeurs continueront à leur témoigner du respect, en souvenir des services qu’ils auront rendu au pays. Même si de grands doutes subsistent actuellement sur la nature de ces services.

Il nous reste à espérer que le sens de l’Etat, celui du bien de la nation burkinabé et l’esprit de courtoisie républicaine conduiront le Président Kaboré à donner une vraie réponse positive à cette démarche louable du Président Compaoré. Ce n’est pas en se donnant des airs supérieurs qu’on devient un grand président. C’est en répondant aux aspirations profondes du peuple.

Latif Kongo

Vos commentaires

  • Le 18 avril à 11:56, par la vérité En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Sans être d’aucun parti politique, j’avoue ne pas avoir la même lecture que vous. Mais à lire votre courrier il me semble que vous êtes militant d’un parti politique. Quand au titre SEM le Président de la République , il n’ y a pas deux à un instant T donné dans un pays. Et je crois savoir que dans la réponse, il ;est précisé M. Blaise COMPAORE, ancien Chef de l’Etat Burkinabé. Je ne vois pas en quoi cela est discourtois. Même à l’international, c’est en ces termes qu’on l’appelle lorsqu’on parle de lui ? Quelle est l’appellation que vous auriez préférée ?
    Par contre votre écrit laisse transparaître des attitudes que vous attribuées au Ministre de la Communication qui n’est que votre vision de la chose, je cite : " il le désigne par la formule « Monsieur », qui se veut ici un tantinet hautaine et dédaigneuse,..". Personnellement et sans connaître le Ministre ni être proche de lui, je ne vois pas en quoi c’est hautain.
    Pouvez-vous m’éclairer ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 12:01, par Le Maire En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Waouh. Analyse assez permanente d’un point de vue objectif.

    Répondre à ce message

    • Le 19 avril à 13:49, par Gustave TRAORE En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

      Le Problème du Burkina c’est l’état d’esprit des Burkinabé, y compris de ceux qui nous dirige.
      On peut ne pas être d’accord avec la posture de l’auteur de cet écrit. Mais, le moins c’est de reconnaître qu’il est bien construit et prodigue des enseignements sur quelques erreurs méthodologiques devenues monnaie courante chez nos dirigeants. Or, quand on consulte les réactions sur ce forum, la parade consisterait, pour eux, à répondre en y générant une profusion de commentaires "polluants". On peut payer ou téléguider des pantins pour essayer de "noyer le poisson" sur le forum. Mais, à long terme, la politique de l’autruche se retourne toujours contre ses auteurs.
      N’ayons pas de complexe à reconnaître nos erreurs. Cela nous grandit.

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 12:03, par Faso d’abord En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    M. L. Kongo,

    Quel est la véritable raison de votre article ?
    Vous n’avez pas l’impression de prendre tous vos lecteurs pour des incultes en politique, ou sans aucun sens de raisonnement ou recul ?

    La déontologie journalistique , le sens du patriotisme face à la souffrance du peuple Burkinabé, l’intégrité, l’honnêteté intellectuelle et journalistique etc... devaient vous obliger à ne pas poster de tel article mensonger, contradictoire, à pervertir la réalité politique au Burkina.
    C’est dommage.
    Je suis apolitique mais je suis les évènements socio-politiques, économiques, etc... du Burkina.
    C’est ma 1ère intervention sur votre site.
    Restons intègres , unis et travaillons tous pour le développement du Burkina...
    Burkinbila.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 12:05, par RV En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Mon plus grand vœu est que cette génération dégage à la suite de Blaise.
    Le malheur est là. Et le pire est à craindre.
    Prions

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 12:36, par par Watson En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    analyse d un griot tout simplement’ sinon dire aussi que je suis pas de connivence avec les terroristes est trop facile surtout a la veille d une élection 2020 anos portes pourquoi les maliens l ont rejeté a leur médiation’ au moins un minimum de conscience et de bon sens quand on défend un mentor main c est de bonne guerre ’’

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 13:00, par fofo En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    De votre écrit transpire du venin et de la haine contre le Président du Faso. Si la correspondance du Ministre porte parole n’est as fidèle à l’écrit de "Son Excellence" Blaise Compaoré, et comme vous avez par devers vous l’original, il nous le publier et on aura la paix. Puisque vous sembler être dans le secret des dieux. De grâce, quand on écrit il faut avoir la sagesse de savoir que les lecteurs ont des cerveaux.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 13:07, par Petit Gnong-Re En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Blaise a cree une jeunesse inculte politiquement, habituee a manger. Le cas de ce congo est pathetique. Tu n’es pas un exemple. Blaise Compaore est designe par Monsieur et ca te fait mal ? En language administratif, c’est tres correct. Fous nous le camp, petit mangeur, ou mieux, petit rongeur.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 13:12, par ROCK-ZERO En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Merci pour l’article et je crois Rock va lire et chercher à comprendre.
    C’est une bande de populiste et d’incapables qui nous gouvernent. Matin midi soir ce sont des pleurs.
    Félicitations à bon courage au Président Blaise. Il fait mille fois mieux que celui qui est là.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 13:45, par VALKOA En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Euh, la liberté d’expression hein ! c’est quoi l’objet réel de votre article même ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 13:52, par Gnamien En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Ce brave lacunaire et ami de l’ancien président Blaise a dû recevoir la copie de l’original de la lettre de son adorable excellence que pas même Jeune Afrique n’a révélé en entier.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 14:09, par Mafoi En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Heureusement ou malheureusement c’est selon,que je ne suis pas PF sinon à la réception du torchon de ce voyou de tous les temps,je le mets directement à la poubelle sans aucun commentaire car sans intérêt.Pour toute une nation qui se respecte,pour tout un président de cette même nation,Il faut être perdu,désespéré pour croire aux dires de cet assassin dans l’âme qui plus est un félon,un apatride.En tout cas si par extraordinaire un jour je me retrouvais face à ce criminel notoire,à défaut d’avoir une arme sur moi pour le descendre,je me ferai un malin plaisir de lui cracher dessus.C’est un moins que rien et il le vaut bien

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 18:01, par Amin En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

      Mafoi, je sais que vous etes burkinabè et que vous aimez le Burkina Faso. Mais vous savez sans doute qu’en politique les choses ne se déroulent pas comme beaucoup de gens le souhaite. Regarder en Afrique de l’ouest et au Maghreb. Nous avons fait le choix de la démocratie, elle doit se construire avec tout ce qui va avec : justice, tolérance, cohésion sociale et même l’autocensure. Cela le gouvernement l’a compris et c’est à ce titre qu’il a appelé à l’aide. Si nous voulons construire ce pays et le léguer aux générations futurs travaillons à nous unir et evitons la haine, l’exclusion et l’arrogance qui ne servent ni la cause des forts du moments ni celles de ceux qui se font le porte drapeaux. Amicalement.

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 14:16, par HUG En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Vous avez raison car on ne pas dissimuler une partie de cette lettre aux burkinabés . La sortie du ministre porte parole du gouvernement suppose que la lettre de Monsieur BLAISE COMPAORE n’est pas adresser à son excellence ROCH MARK KABORE en tant qu’individu mais en tant que président du faso. Vous devrez rendre compte à ceux qui vous ont élu C’est pourquoi la lettre devrait publier entièrement. Si cela n’est pas fait c’est que quelque chose gène quelqu’un dans cette lettre. On va tout savoir un jour.

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 16:37, par TARBE En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

      Puissions-nous tout savoir un jour ! Mais dites-moi, est-ce que, sous prétexte du devoir de compte rendu au peuple dont vous parlez, il faut lire toutes les lettres qui se reçoivent à Kosyam à la place de la nation ou sur les antennes de radio Burkina ? Vous connaissez vos devoirs civiques : j’espère que lorsque vous serez marié il vous sera possible de lire tous vos messages de la journée à votre femme et à vos enfants chaque soir avant de dormir.
      L’analyse de notre auteur pour peu que je l’apprécie, ne prétend pas avoir de la hauteur. Je comprends son écrit comme un récit qui vise à nous occuper le temps en attendant des articles. Le premier qui prend ses distances d’une telle sortie est probablement Blaise Compaoré lui-même (en supposant que passé le temps stressant de ses activités politiques, il s’investit à se conduire avec prudence).

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 14:17, par Sidwaya En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Monsieur Latif KONGO,

    Savez-vous comment Thomas SANKARA a été traité après son assassinat non pas un simple ministre, mais par votre cher "Blaise COMPAORE" him self ? Si vous étiez très jeune à l’époque, merci de vous renseigner auprès de vos ainés. Ils auraient pu vous éviter la publication de cet écrit ! Sans rancune.....

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 14:21, par Sidwaya En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Monsieur Latif KONGO,

    Savez-vous comment Thomas SANKARA a été traité après son assassinat non pas un simple ministre, mais par votre cher "Blaise COMPAORE" him self ? Si vous étiez très jeune à l’époque, merci de vous renseigner auprès de vos ainés. Ils auraient pu vous éviter la publication de cet écrit ! Sans rancune.....

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 14:23, par Omar Dao En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Monsieur Kongo, votre écrit fait exactement ce que vous critiquez. Il est discourtois, hautain et même insultant envers le président RMCK et le porte-parole du Gouvernement à qui vous avez décidez de faire la leçon (de courtoisie). Votre écrit aurait retenu quelque attention (car quelques unes des critiques ont une certaine pertinence) mais il a un tel parti pris qu’il perd totalement sa crédibilité.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 14:39, par TERMINATOR En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Latif CONGO n’étant pas le porte parole officiel de Blaise COMPAORE, il pouvait garder ses états d’âme pour lui tout seul, on n’avait pas vraiment besoin d’un tel torchon.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 14:47, par ALZARKAOUI En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Dites à ce Monsieur d’arrêter de nous pomper l’air avec ses commentaires d’opposant.On en a que faire.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 14:48, par Billalè En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Écrit piteux et sans logique.
    Si M. Kongo a un standard de réponse diplomatique à proposer au Président Kaboré, qu’il l’approche et nous évite ses balivernes !
    Dans tous les cas, si cet apatride qui a tant endeuillé son peuple veut se faire bonne conscience, qu’il revienne au Faso !
    Basta !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 14:58, par Jeanbarkbiiga En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    On s’en fou de tout ce que vous dites dans votre article. Il faut savoir que le Burkina Faso n’appartient pas à Blaise Compaoré. Blaise à tué Sankara il y a encore des Sankara au Faso. Tu peux gentillement allé en CI accorder tes respects à Blaise. Point Barre. On va souffrir mais on va jamais changer de nationalité. On mourra dans la dignité.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 14:59, par Ka En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Article sans intérêt et qui fait la part trop belle d’une accusation stupide et nul à chier. Cette lettre, que Roch Kaboré la publie ou pas, elle reste une lettre entre deux personnes qui s’écrivent et c’est personnelle. Sortir avec une analyse accusatrice sur une lettre dont le contenu n’a pas été publié, que de de dire que le destinateur prend acte, est de se ridiculisé. On n’accuse pas sur des suppositions. Espérons que le destinateur qui est le président Roch Kaboré aura la volonté de publier sa lettre qui est personnelle dans son intégralité : Là nous pouvons en toute bonne foi, donner nos critiques fondées.

    Répondre à ce message

    • Le 19 avril à 13:49, par caca En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

      @Ka, si l’article était sans intérêt pourquoi votre réaction ? Je vous invite ce soir à communier la passion de Christ, lui quand même est important pour une vie bénie. Voyez vous que le Beau Blaise reste la personnalité importante du Burkina. Une simple lettre de l’ex-Président du Faso Blaise Compaoré et déjà vous êtes paniqués comme des rats. Le jour où son excellence annoncera son retour au pays, il y a vraiment des gens qui font quitter le pays.
      Joyeuse Pâques !

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 15:20, par Parimyellé En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    LA LETTRE EST ADRESSEE A UN PETIT FRERE QU’IL A GERE ’ROCK MARC CHRISTIAN KABORE PAS AU GOUVERNEMENT

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 15:20, par Emile En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Ce latif Kongo a besoin des soins intensifs. Malheureusement, le personnel de la santé est en grève en ce moment.

    Sinon, comment comprendre que quelqu’un qui n’a pas vu le contenu d’une correspondance, et se fondant seulement sur des "on-dit" de scribouillards parfois en manque de sensations, s’érige en pourfendeur aussi bien de l’expéditeur que du destinataire.

    En effet, si M. Compaoré l’avait voulu, ce serait une lettre ouverte qu’il aurait adressé à M. Kaboré. S’il ne l’a pas fait, ayons la decence de respecter sa décision.

    Si M. Kaboré a choisi de n’en divulguer que seulement une partie (ni moi ni Latif n’en savons rien puisque nous n’avons pas vu la lettre), ayons la decence de respecter aussi sa decision.

    En conclusion, Latif Kongo a sauté pieds joints dans un débat qui n’est pas le sien, et il y gesticule comme un forcené alors que personne ne lui a rien demandé.
    C’est pourquoi, je vais profiter de son écrit, pour demander aux agents de santé de ne pas nous abandonner dans des moments aussi cruciaux. Nous comprenons l’interêt de leur manifestation, mais de grâce, qu’ils nous reviennent vite pour prendre en charge les Latif Kongo de ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 15:23, par verite no1 En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Je ne comprends rien dans ce charabia !
    Si tu as un probleme avec le ministre, tu pars dans son bureau a Koulouba et vous reglez ca la bas.
    Donc tu veux qu’on dise "son excellence Blaise Compaore" ? Ton reveil sera douloureux !
    D’ailleurs, tu peux aller a Abidjan, derouler un tapis rouge devant sa porte ! Il est gonfle ce type !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 15:26, par abcd En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Latif Kongo. C´est peut etre mieux de poster une correction de la déclaration du gouvernement. à savoir votre version de l´écrit. Comme ca on comprendra mieux ce que vous voulez.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 15:28, par Albert ouedraogo En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Le plus difficile pour le président Kaboré n’est pas des lettres de ce genre. Le plus difficile Mr Latif c’est quand Blaise va écrire à Rock et lui dire : j’ai marre d’être en Côte D’Ivoire. Je veux rentrer à la maison. Je répondrai devant la justice de tout ce dont je suis accusé. C’est là le plus difficile. Aller droit au but.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 15:47, par Ray Ouedraogo En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Blaine Compaoré sous commander de Khadaffi a été impliqué dans les hortibles guerre de Liberia et Sierra Leone, les ventes des armes Dan’s plusieurs pats, meutre de Sankara et des centaines des militaires de l ancien RSP , Etudiants etc. lui , as femme et sa famille se sont enrichi sur les dos des pauvres burkina. Son offre d aider est très hypocrite et n est pas très credible.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 16:03, par Moi En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Mr Latif ... tu as reçu une enveloppe ou quoi ? Je comprend pas parfois les journalistes, franchement. Vous êtes pires que des bombes atomiques en effet aujourd’hui les stylos et les micros de journalistes tuent plus que la bombe H.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 17:16, par Saksida En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    A lire la virulence avec laquelle vous assénez votre point de vue, je peux dire que l’objectif est atteint, si tant est qu’il s’agissait en effet d’un manque de courtoisie.
    La méthode a donc permis de toucher là où ça fait mal et comme il faut, en espérant que votre maître, Blaise lui-même en ressente autant de frustration que vous.
    Vous dites du Ministre porte-parole du gouvernement que "C’est un peu le problème avec les gens qui font leur travail dans un esprit de courtisanerie." Je dirai de vous que vous êtes un courtisan de la compaorose qui s’ignore.
    Vous avez vite fait d’oublier les courtisans de votre époque

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 17:50, par Le réaliste En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Je me demande à quel moment nos populations et surtout nos politiciens vont enfin accepter d’être "réalistes" pour l’intérêt supérieur de notre pays ? Chacun se dit connaitre tout et que l’autre ne connait rien ! Les nombreuses dérives dues à l’échec politique sous le régime COMPAORE qui avait décidé de régner en monarchie avec la complicité de beaucoup d’entre nous (dont certains sont aux commandes actuellement) nous ont légué tous nos problèmes. Malheureusement, beaucoup de générations sont nées sous ce règne, ce qui fait que nombreux de nos concitoyens ne connaissent que ces méfaits et ne cherchent pas à changer ; c’est cela la grande difficulté. Dieu agira certes, mais on paiera le prix en attendant et pour longtemps si nous ne nous y prenions garde. Soyons donc "réalistes" en acceptant chacun le changement individuel et collectif pour nous mêmes, en réapprenant à être "Burkinabè" avec les valeurs que nous a léguées nos ancêtres.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 17:54, par Irbatour SOME En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Chers internautes, ne perdez pas votre temps avec ce Latif qui ne sait plus quel saint se vouer. On reconnait les intellectuels par leur écrit. Ce Kongo Latif n’est qu’un analphabète amélioré qui, par son écrit, s’est honi lui-même car jusque là, il ne sait pas que dire " Monsieur X " est un grand respect et le mieux indiqué. Qu’il se fasse former à l’ENAM qui regorge de professeurs chevronnés en matière de rédaction administrative. Latif, si la honte tuait, tu ne ferais pas tes vomissures, tes salades pourries que l’on va jeter dans la poubelle.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 18:02, par Mo’a En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Avec de tel raisonnement on ne peut qu’être l’état le plu pauvre et le plus impoli au monde.il n’est pas le seul nombreux sont ces burkinabè qui pensent de la sorte !l président l’a affirmé haut et fort que Blaise traité avec ces bâtards de terroristes.si ce n’est pas le cas pourquoi il le fait a travers une lettre qui est devenu caduque de nos jourset non sur un média ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 18:02, par salou En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Bonne remarque suite à la réaction du gouvernement. C’est ca aussi la liberté d’expression qui represente toute les sensibilités. Merci pour votre contribution.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 18:23, par Damis En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Foutaise !
    M. Kongo se prend pour qui ?
    Il faut quand même un minimum de respect pour le vrai peuple burkinabé qui a tant souffert dans son amour propre.
    Un minimum de respect aux insurgés fera plus de bien à notre chère partie !
    Franchement……., il faut que les médias comme "Lefaso.net" évite de publier des torchons de ce genre !
    C’est pathétique comme publication !
    La réponse du gouvernement est la meilleure réponse qu’on pouvait donner à Blaise COMPAORE.
    En plus, le gouvernement dit qu’il prend acte ! Où est le problème ? Cela donne à tout un chacun d’analyser comme bon lui semble mais la meilleure des réponses ne peut qu’être celle-là !
    Et puis, qu’est-ce qui prouve que le sapeur pompier qui avait l’habitude d’activer le feu puis il revient toujours en secours ne cherche pas à venir activer le feu déjà presque maîtriser ?
    Comme quoi ça coinse de l’autre côté et ça cherche un abri !
    Dieu sauve le Burkina Faso !
    La Patrie ou la Victoire, nous Réussirons !

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 18:37, par sidbala En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Le président Roch a le dos au mur, l’homme qui a bénéficié de tous les privilèges sous COMPAORE, sans le mériter, c’est le chef d’État actuel qui a le CV le plus étoffé.
    Il doit cela à ses géniteurs et surtout a Blaise COMPAORE, qui l’a fait plusieurs fois ministre deux fois de suite président de l’assemblé nationales.

    Voilà un homme qui ne devrait pas avoir des problèmes dans ce pays, mais hélas il n’a pas su garder sa chance.
    Salif peut trahir BLaise et avoir des arguments pour se défendre ainsi que Simon, mais toi Roch.
    Aujourd’hui tues seul, même tes meilleurs amis comme Jean Claude Bouda et autres n’ont pas manqué de te poignarder dans le dos en montre aux yeux du peuple que leur a ordonné de voler, c’est vraiment malheureux.

    Un Simon COMPAORE ne peut pas vouloir d’une réconciliation et c’est de bonne guerre, c’est le même qui après que Blaise avait annoncé du retrait de la loi contestée, a supplié à la population de tout faire pour que Blaise quitte le pouvoir sans quoi il va les tuer, vouloir de la réconciliation c’est actuellement c’est abdiquer.

    Roch a tout perdu, parce qu’il n’a plus de soutient si ce n’est chérif SY , le ministre de la sécurité et le chef d’État major des armées.

    Il fera mieux de saisir la main tendue de Blaise qui a fait de lui ce qu’il est aujourd’hui comme sa dernière chance, parce que en matière d’élections il ne fera plus le poids devant ses chalangers.

    Pour ne pas a avoir beaucoup a répondre devant l’histoire, il a intérêt à laisser les vautours et charognards qui sont autour de lui.

    Roch est comme une proie pourris où tous ces rapaces rôdent autour, ils ne le quitteront que quand seulement il ne lui resterait que les os.
    Ces vautours ne sont guère ses amis et il le saura tôt ou tard.
    Politiquement le président est finit, son régime ne tient que le fils du chef d’État major des armées du faux chérif qui aussitôt le lâcher, n’en parlons pas de sons ministre de la sécurité qui penne a sécuriser.

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 20:20, par Le Vigilent En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

      [@sidbala, tu prends tes rêves de buveur de frelatés pour la réalité. Vous avez l’habitude de dire que Blaise Compaore a fait ou a forme telle ou telle personnalité comme si votre dieu-sur terre était le plus éclairé des burkinabé. Sachez que chacun de tous ceux qui ont travaillé avec Blaise Compaore a contribué grandement à le former surtout en matière de conduite des affaires de l’etat. Beaucoup d’entre eux l’on sauve de situations qui, en principe, devrait l’emporter. Rappelez vous que nombreux de ceux qui l’ont sorti d’affaire ont été payés en monnaie de singe.Ce ne sont pas les membres du collège des sages qui diront le contraire.

      Répondre à ce message

    • Le 19 avril à 03:09, par AMADOU En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

      Sidbala. Tu refuses de te convaincre que Blaise n’a plus le choix que de tendre la main a Rock. Il se dit qu’il peut compter sur la reconnaissance de celui ci. Le CDP actuel est un panier a crabes qui ne lui servira en rien. La cohesion de ce parti fait defaut et Blaise l’a compris.

      Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 18:48, par Juste En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    "A part à cette histoire ridicule qu’il se complaît à ressasser comme une commère, de la visite que lui auraient rendu des dirigeants de la rébellion touareg, au moment de son arrivée au pouvoir, pour lui réclamer des véhicules que leur aurait promis le Président Compaoré avant sa chute. C’est puéril.

    A supposer que cela soit vrai, quelle collusion ce fait établit-il entre Blaise Compaoré et le terrorisme djihadiste ?" Je ne suis pas sûr que vous auriez pu tenir de tels propos du temps de "votre bien aimé président" et rentrer tranquille à la maison. La liberté d’expression est une réalité au Burkina mais de là à insulter le président de votre pays, je crois qu’il faut un peu de retenue. C’est vrai les temps sont durs, les bons d’essence se sont raréfiés, on joint difficilement les deux bouts... mais ça ne vous donne pas le droit vous comporter de la sorte. Travaillez dur, essayez de gagner votre vie à la sueur de votre front et vous verrez que les choses iront mieux. Blaise COMPAORE a suffisamment enfoncé notre pays dans l’abîme et on ne pourra pas indéfiniment supporter que ses supporters continuent de se comporter en donneur de leçon dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 19:51, par Le Vigilent En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    L’actif, il n’y a que toi et quelques nostalgiques des méthodes criminelles du tortionnaire et déstabilisateur des pays voisins et de la sous-région qui avez foi en ses fausses bonnes intentions a l’endroit du peuple burkinabé. Dites-vous que c’est un piège très machiavélique qu’il veut tendre au président RMCK. Ce triste individu a piégé Sankara pour l’eliminer. Il a piégé Lengani, Henri Zongo, Oumarou Clément Ouedraogo et autres « collaborateurs » pour les éliminer. Maintenant qu’il n’a plus sa machine à tuer sur place, il essaie de ruser en faisant semblant de vouloir la paix, la sécurité et le bonheur du peuple burkinabé. Qu’il vienne répondre devant le justice de son pays natal de tout ce dont on l’accuse. S’il n’a pas pactisé avec les djadistes et autres terroristes qu’il vienne démonter toutes les allégations y relatives.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 22:06, par Eeeeyyyi En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Blaise comme à son habitude n’a aucun respect pour l’intelligence des autres. Autrement, nous aurions cru à sa sincérité s’il avait plutôt écrit au ministre de la justice ou au procureur du Faso pour dire sa disponibilité à se défendre même au tribunal de Banfora des graves accusations dont il est l’objet depuis 1987 jusqu’à très récemment à Berlin. Au lieu de cela, il se présente subitement et gaillardement comme un patriote après la raclée infligée à ses jihadistes par Otopuanu. on voit et on suit le scenario coécrit avec la coder et allassane metteur en scène. Pas d’amnistie sans justice. Compris !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 22:21, par Le bon En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Mais qui êtes-vous pour vous adresser avec tant d’arrogance et de désinvolture au premier des burkinabé. Les français peuvent se traiter de menteurs et de tout. Mais nous sommes burkinabé et j’ai mal de vous lire ainsi. Dieu nous sauve.

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 23:05, par Weder Sy En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Il parait que le Président d’un pays nommé le Bénin a tout simplement interdit tous les partis d’opposition aux prochaines élections. Cela n’arrivera jamais au Burkina Faso.
    A bon entendeur, Ave !

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 07:13, par Kiswensida En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Dites-nous, Monsieur Latif Kongo, EN QUOI CONSISTE LA COURTOISIE VIS-A-VIS D’UN D’UN INDIVIDU QU’ON SOUPÇONNE D’AVOIR COMMIS LES CRIMES LES PLUS ABOMINABLES DE NOTRE PAYS ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 07:51, par GANZOURGOU BIGA En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Bonjour à tous,

    Dites nous simplement que Blaise a été manqué par ses protégés terroristes de venir négocier avec le Burkina. Bravo à nos FDS qui les tracs tous les jours. J’ai eu la chance de croiser des patrouilles de nos FDS, ils sont courageux, dynamiques et donnes leurs vies pour nous. La victoire est pour bientôt ou presque acquise. Une trêve, c’est permettre à ces terroristes de pouvoir se organiser et sévir de nouveau. Alors, pas d’intervention de COMPAORE. Vigilance pour nos autorités.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 08:34, par DABSON En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    BJR. Vraiment je ne sais pas pourquoi cette lettre fait couler BCP de salive à des gens , si Blaise Compaoré veut vraiment nous aider qu’il rappelle ses réseaux qu’il a mis en place et qui nous font du mal là et leur dire d’arrêter ses tueries s’il pense que ceux qui meurent sont ses compatriotes ou bien ya pas deux façon au cas contraire c’est le même scénario on allume le feu on l’active et maintenant on vient jouer au pompier, très désolé et en aucun cas B C ne se soucie du BF son pays, dans tous les cas dans cette affaire là ce sont des règlements de comptes entre anciens camarades devenus des ennemis mais le véritable problème c’est que c’est la population qui souffre , s’il pouvait aller sur un terrain neutre et se battre c’est mieux quoi, que Dieu bénisse mon BF.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 08:41, par Souleyman Niampa En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Burkina est doux deeeeh !!!. N’ importe quel énergumène s’ emmène et s’ erige en donneur de leçons. C’ est vraiment insulter l’ intelligence des burkinabè tout ça . Depuis quand le moustique propose un traitement anti palu . Vous souhaitiez qu’ on l’ appelle comment votre dieu ? Excellence Blaise oubien. Aussi simple, rendez vous dans son pays ( il est désormais ivoirien ) appelez le comme vous voulez mais de grâce épargnez nous vos analyses à 3 francs 6 sous .

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 09:05, par Damoue En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Cher Monsieur,
    Le fait d’appeler l’ancien président par le titre de "Monsieur" n’est pas un manque de courtoisie. C’est d’ailleurs ridicule que les hautes personnalités en Afrique se donnent comme titre d’adresse son " Excellence" en lieu et place de "Monsieur" qui est consacré. Pour votre propre honneur, dites Monsieur Roch Marc Christian Kaboré si vous voulez parler de lui. Ce n’est pas un crime de lèse majesté, c’est le titre d’adresse de tous les présidents au monde.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 09:08, par sobèmin En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    moi je ne comprends pas ce latif KONGO. Blaise compaoré aura de la grandeur le jour ou il dira "jai decidé de rentrer dans mon pays pour repondre de mes actes en tant que justiciable comme tous les burkinabè". c’est a ce moments qu’on saura que cè un grand homme. un homme qui fuit son pays, qui prend une autre nationalité pour echapper à la justice de son pays et qui va s’asseoir pour dire qu’il es disponible pour aider à la lutte contre l’insecurité. le nageur oublie qu’on voit son dos quand il est dans l’eau. on le voit einh.moi cè le timing qui me parait pas nette car cè au moment ou notre armée est entrain de remporter des victoires dans la lutte contre le terrorisme qu’il pointe le nez pour dire ’je peux vous aider". il etait ou avant quant l’armée souffrait devant les jihadistes ? il veut voler la victoire de notre armée sur ses amis pour dire ’voila maintenant que je suis la cè réglé le problème. cè grace a moi que le dihadisme a ete vaincu. laisses nous tranquille oiseau de mauvais augure. nous n’avons pas besoin de ton aide. merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 09:45, par Foromine SOURABIE En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Lactif ton écrit revèle ton identité vraie. Essaie d’être un peu pro

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 09:47, par zas En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Mr Latif, il est clair que vous n’aimez pas Roch et son gouvernement, on le sent à travers vos propos et partant donc de là, votre analyse est biaisée.
    Mais ça ne vous paraît curieux que c’est au moment où l’Opération Otapuanou a quasiment libéré l’Est du pays des hordes de chacals terroristes que Blaise Compaoré envoie une correspondance pareille à Roch ?
    C’est parce qu’il sait maintenant qu’il n’aura pas la victoire grâce à ses chacals, qu’il joue une autre carte maintenant ; Nous pensons que la réaction de Roch à la suite de cette correspondance, est due au fait qu’il pense que cette lettre manque de sincérité. C’est juste un calcul politique ni plus ni moins.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 10:24, par HUG En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Internaute TARBE, j’ignore qui vous êtes mais votre analyse me pose un problème. Vous confondez la vie familiale avec la vie d ’une nation. Désolé monsieur mais je suis sidéré que vous confondez gérer une famille et gérer une nation.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 10:29, par AKOLOU NOUNOU En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Monsieur, à lire vos propos, il vous manque de courtoisie.
    Je vous invite, même dans la colère à rester vous-même.
    Un président une fois élu dévient le Président de tout le monde.
    quant au Ministre, il est un missionnaire, missionnaire de tout le pays. Si vous vilipendez vos autorités, Pouvez-vous demander à l’extérieur de les respecter ?
    Ne donnez-vous pas raison à certain Président qui qualifie l’Afrique de continent de merde ?
    Je pense qu’i faut avoir raison gardée vis à vis des autorités, voire toute personne dont le rôle est de défendre les intérêts de tous.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 10:53, par TRANQUIL En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Que Blaise rentre au pays et réponde devant la justice des faits qui lui sont reprochés : entre autre, l’assassinat de THOM SANK, Boukary LINGANI, Henry ZONGO, Norbert ZONGO.... et j’en passe.
    Notre pays si bon actuellement que Blaise COMP et ses acolytes revendiquent ce que eux même ont refusé à d’autres personnes : La présomption d’innocence !
    Il veut préparer le terrain pour son retour au BF car ca devient de plus en plus incertain et compliquer pour lui en cote d’ivoire. N’oublions pas que GBAGBO a été libéré et très prochainement il faudra compter avec lui et du FPI en cote d’ivoire. Il y sera de trop.
    Ouvrons les bon œil et restons vigilent !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 11:30, par Komrad En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Il est à noter que tout ce qui se passe au Burkina est intimement lié à son passé, qu’il soit loin ou proche. On ne peut pas enlever les grains du piment de la sauce et croire que la sauce sera moins pimentée. Il faudra, si on n’aime pas le piment, changer tout simplement de sauce. Les vrais ténors de l’ODP/MT puis du CDP sont aujourd’hui au MPP. C’est nous qu’on prend pour des cons, sinon eux ils savent très bien ce qu’ils font.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 12:44, par Moussa En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Reporteurs sans frontieres vient de classer le Burkina Faso premier en matiere liberté de presse et d’expression. Je comprend pourquoi.

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 14:55, par SAPO En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Latif CONGO , félicitation pour ton éclairage , certain individu comme rémi djandjinou tellement qu’il se sucre copieusement dans le régime du mpp a oublié que la roue tourne. La fin du feuilleton c’est pour bientôt . Un peu de patience.
    Le Président Blaise COMPAORE , de part son humilité , sera rétabli dans ses honneurs et sera glorifié .

    Répondre à ce message

  • Le 19 avril à 15:03, par Bigbalè En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    Je crois que même si on est en politique, on doit avoir le courage de ses opinions et ce Mr Latif Kongo devra apprendre que quand on veut donner autant de leçons à un peuple, on avoir le courage de donner son adresse complète pour recevoir physiquement ses élèves et détailler la leçon qui est aujourd’hui servie tout le Burkina. Si ce Monsieur Latif n’a pas ce courage, moi je l’appellerai désormais "Laxatif Kongo " car c’est un laxatif qui est à l’origine de sa diarrhée coulante qui se laisse voir à travers un tel article ! Pauvre Latif Laxatif Kongo, ainsi va le monde et les traîtres ont toujours une période de leur vie où ils regrettent amèrement leurs actes. Malheureusement certains actes ne sont pas réparables comme les tueries de votre soit-disant Excellence Blaise Compaoré qui a vraiment excellé dans les tueries de ses concitoyens et continue de le faire avec des djihadistes terroristes ! S’il plaît à Dieu Blaise vivra sur terre les conséquences de ses actes !

    Répondre à ce message

  • Le 6 mai à 15:34, par Alex En réponse à : Réaction du gouvernement à la lettre de Blaise Compaoré : « Un manque total de courtoisie »

    J’avoue que je ne comprend pas M. Kongo. Son article est truffé de propos discourtois et j’imagine que s’il était à la place du ministre Dandjinou, il dira pire. Le Burkina Faso est un pays de savane où tout le monde se voit. A propos du terrorisme, je reste convaincu que son mentor n’est pas innocent. Il a beau fuir le pays, il ne peut se détacher de ses anciennes amours. M. Kongo, sachez que votre mentor est un déstabilisateur né et un assoiffé patenté du pouvoir. Ayant perdu le naam, il fait des mains et des pieds pour que le peuple burkinabè le regrette. Afin de récupérer le pouvoir, ses sbires ont orchestré un coup d’Etat pour le ramener triomphalement au pays. Mais tout se paie ici bas. Je serai à la place de Blaise Compaoaré que je serai resté tranquille dans mon coin pour me faire oublier. A la limite des cas, je prend mon courage et retourne au pays pour affronter la justice. De toutes les façons, Blaise Compaoré a pris à la hâte une nouvelle nationalité qui rend la première caduque. Je considère que devenu ivoirien, il n’a plus le droit de continuer de diriger indirectement un parti politique au Burkina Faso. Il s’agit là d’une ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat et cela vaudra même un mandat d’arrêt à son encontre. Que fera Blaise Compaoré de sa nationalité ivoirienne s’il décidait de rentrer au pays ? Reprendre la nationalité burkinabé ? Ce ne sera pas sérieux de sa part. Vivre au Faso comme un ivoirien de la diaspora ? Vraiment ridicule !!! Mon cher ami Latif Kongo, il vaut mieux commencer à réfléchir à tout cela que de crier à gorge déployée que Rémis Dandjinou et Rock Marc Kaboré sont des menteurs et des mal élevés.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés