Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les erreurs, comme des pailles, flottent à la surface. Celui qui vеut сhеrсhеr dеs реrlеs dοit рlοngеr еn рrοfοndеur.» John Dryden

TIC : Un cap franchi dans le processus de numérisation au Burkina Faso

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Mariam Ouédraogo • mardi 16 avril 2019 à 22h50min
TIC : Un cap franchi dans le processus de numérisation au Burkina Faso

Le ministère du Développement de l’économie numérique et des Postes a organisé un atelier national de validation des livrables de l’étude relative à l’évaluation des cyberstratégies sectorielles, ce 15 avril 2019 à Ouagadougou. Cette rencontre entre partenaires techniques et financiers dans le processus de digitalisation entend examiner les projets de e-Burkina et proposer une boussole de vulgarisation des logiciels libres.

Cela fait plus de cinq années que les cyberstratégies sectorielles, à savoir le e-gouvernement, le e-éducation et le e-commerce, sont mises en œuvre au Burkina Faso. Une évaluation de la période d’exécution de 2013 à 2017 fait état d’une amélioration du processus de numérisation de la société et de l’administration. Face à un secteur du numérique en constante mutation, le ministère en charge du Développement de l’économie numérique a réuni les acteurs du processus de digitalisation pour redéfinir une nouvelle stratégie plus globale et multisectorielle.

Kisito Traoré, secrétaire général du ministère e l’économie nmérique

Ainsi, le groupement de cabinets Idate/Linagora a proposé des projets de programme e-gouvernement et une stratégie nationale qui devraient être examinés à cet atelier. A l’issue de cet examen, les experts du domaine devront proposer un document référentiel de transformation numérique de l’administration et de la société burkinabè et une boussole de vulgarisation des logiciels libres.

Pourquoi une migration vers les logiciels libres ?

L’un des résultats importants engrangés au cours des cinq années de mise en œuvre du e-Burkina a été la réalisation d’infrastructures de communication par l’exécution du réseau informatique national de l’administration et le réseau d’interconnexion à Internet. L’inauguration de points d’échanges Internet, qui sont des points d’accès à la connexion à Internet, entre également dans le cadre de ce projet. « Chose qui a pratiquement réduit le coût d’accès à Internet au quart de l’initial », a déclaré Kisito Traoré, secrétaire général du ministère du Développement de l’économie numérique. Dès lors, c’est un appel qu’il a lancé aux opérateurs de faire ressentir cette incidence chez le consommateur du point de vue de la qualité, du coût et de la fluidité de l’accès à Internet.

Une vue des experts présents à cet atelier

Dans l’élan de poursuivre le processus de numérisation, une stratégie de migration vers les logiciels libres pour remplacer les logiciels propriétaires est élaborée. Ces logiciels dits libres devraient permettre de réduire le coût de la maîtrise, le coût de la formation jugé élevé, à en croire Kisito Traoré. Du reste, « on ne peut pas changer tout du jour au lendemain ; dans certains domaines, il y a des alternatives qui peuvent être trouvées », a-t-il reconnu.

La photo de famille

Notons qu’au niveau juridique et institutionnel, le projet de la cyberstratégie a connu des avancées par l’adoption de décrets et lois qui ont été pris pour organiser le secteur.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Fonds d’appui à la presse privée : La date de clôture de dépôt des dossiers de candidature à l’appel à projet de financement des projets structurants est reportée au 20 septembre 2019
Académie de création et d’éveil scientifique : Une vingtaine d’enfants au contact de la technologie
Régulation des communications électroniques et des postes : L’ARCEP outille des hommes de médias à Bobo-Dioulasso
ISCOM – ESSITECH INTERNATIONAL : Mise en place d’un cadre de collaboration qui s’annonce fructueuse
Burkina Golden Blog Awards : La 2e édition placée sous le thème de la consolidation de la paix
Les métiers de la communication digitale : Création publicitaire numérique
TAC : Médias publics burkinabè et ivoiriens scellent des pactes de coopération
Système d’information géographique : L’Institut supérieur des sciences de la population renforce les capacités de 20 spécialistes
Bonne gouvernance au Burkina : L’Association des journalistes du Burkina interroge la qualité des infrastructures
Hackathon Essitech 2019 : En bout de course, trois projets innovants élaborés
Camp d’idéation 2019 : Viima, meilleur projet d’incub@uo
Protection des données à caractère personnel : Les points focaux des administrations publiques et privées sensibilisés
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés