Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous fermez la porte à tous les échecs,le succès restera dehors.» Jim Rohn

Point de presse sur l’opération Otapuanu : La déclaration liminaire du chef d’état-major général des armées

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • • vendredi 12 avril 2019 à 13h35min
Point de presse sur l’opération Otapuanu : La déclaration liminaire du chef d’état-major général des armées

Le 12 avril 2019, l’armée burkinabè a donné une conférence de presse à Fada N’Gourma, pour faire le bilan de l’opération Otapuanu. Voici l’intégralité de la déclaration liminaire faite, à cette occasion, par le chef d’état-major général des armées, le général Moïse Minoungou.

Mesdames et Messieurs les journalistes, chers invités ;
Permettez-moi de vous souhaiter la bienvenue au point de presse consacré à l’Opération OTAPUANU.

Je voudrais, avant tout propos, inviter l’assistance à bien vouloir observer une minute de silence en la mémoire de sept (07) de nos compagnons d’armes tombés au cours de cette Opération et aussi, à l’endroit de toutes les victimes militaires et civiles du terrorisme au Burkina Faso. Je vous remercie.

Je saisis l’occasion pour réitérer mes profondes compassions aux familles endeuillées, et renouveler mes souhaits de prompt rétablissement à neuf (09) de nos compagnons d’armes blessés et pris en charge par les Services de Santé des Armées.

Mesdames, messieurs (…)

L’Opération OTAPUANU a été déclenchée depuis le 07 mars 2019 sur instruction du Chef Suprême des Forces Armées Nationales. OTAPUANU, qui signifie en langue Gulmanchema « Pluie de feu ou Foudre », a été conduite par l’Etat-Major Général des Armées. A cet effet, les Forces Armées Nationales en coordination avec les Forces de Sécurité intérieure se sont déployées dans les Régions du Centre-Est et de l’Est.

L’objectif principal de cette opération était de restaurer l’autorité de l’Etat dans cette partie du pays où les populations étaient quotidiennement sous la menace et les exactions des groupes armées terroristes et des groupes criminels de tout genre.
Mesdames, messieurs

Trois grandes phases ont ponctué la conduite de l’opération OTAPUANU :
- Phase I : la Reconnaissance offensive
- Phase II : la stabilisation de la zone
- Phase III : la consolidation

D’une manière globale, les objectifs que nous nous sommes assignés à travers l’Opération OTAPUANU ont été atteints. En effet, l’Opération a permis de redonner un grand espoir aux populations des Régions de l’Est et du Centre-Est et d’accroitre leur confiance en l’Etat.

Aussi, je voudrais témoigner mes profonds sentiments de reconnaissance et de gratitude à son excellence Monsieur le Président du Faso, Chef suprême des Forces Armées Nationales, et au Ministre d’Etat, Ministre de la Défense Nationale et des Anciens Combattants, pour leurs appuis et soutiens constants

A mes collaborateurs directs, aux Officiers, Sous-Officiers, Militaires du Rang et aux Forces de sécurité intérieure, je leur témoigne mes sentiments de satisfaction pour leur engagement. Vous avez, sans délai, répondu aux ordres de monter à l’EST et au Centre EST, conformément à l’esprit de sacrifice qui caractérise le militaire.
Je félicite particulièrement les personnels du Bataillon Badenya 6 pour le sens du devoir élevé dont ils ont fait preuve à l’appel de la Patrie. A peine rentré du Mali après plus d’une année passée loin de leurs familles, ils ont rejoint sans rechigner la zone d’opération de OTAPUANU pour permettre sa stabilisation. Je les encourage à continuer à garder haut le flambeau de l’engagement militaire dont ils font montre.
A l’ensemble des populations du Burkina Faso et particulièrement aux populations et aux autorités administratives, coutumières, religieuses des Régions de l’EST et du Centre EST, je dis merci pour tout le soutien et l’accompagnement faits aux troupes déployées.

Mes remerciements vont également aux Forces Armées du Bénin, du Niger, du Togo pour leur collaboration durant cette Opération.
La reconnaissance va également à la force BARKHANE, pour sa précieuse assistance qui a permis de faciliter l’évacuation de nos blessés.

A nos partenaires des médias dont vous êtes les représentants, je dis merci d’être notre porte-voix auprès de l’opinion nationale et internationale. Sachez que vous êtes un acteur clé de notre dispositif de lutte contre le terrorisme.

VIVE LES FORCES DE DEFENSE ET DE SECURITE !
VIVE LE BURKINA FASO !
QUE DIEU LE TOUT PUISSANT BENISSE LE BURKINA FASO
Je vous remercie

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Insécurité au Burkina : « La solution à cette crise n’est pas que militaire. Il est temps d’envisager des solutions ad ’hoc », propose le CFOP
Attaque de Koutougou : « le Burkina Faso ne cédera pas une partie du territoire, dussions-nous tous y laisser notre vie » (Message du président du Faso)
Attaque à Koutougou : 24 militaires ont perdu la vie, selon l’Etat-major
Attaque de Koutougou : Le CDP « consterné » par le lourd bilan
Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP
Burkina : L’UPC demande la démission du gouvernement après « une attaque d’envergure » contre un détachement militaire
Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : Plus d’une dizaine de militaires tués, selon un communiqué officiel
Attaque du détachement militaire de Koutougou : Le gouvernement solidaire des Forces de défense et de sécurité
Burkina : Le détachement militaire de Koutougou ciblé par des assaillants
Burkina : La brigade territoriale de Nako attaquée
Trois policiers tués à Djibo-Mentao : Un assaillant "neutralisé", selon le ministère de la Sécurité
Trois policiers tués à Djibo-Mentao (Burkina Faso) : L’UNAPOL dénonce les conditions de travail de la Police nationale
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés