Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme ne peut pas vivre sans feu, et l’on ne fait раs dе fеu sаns brûlеr quеlquе сhοsе. » René Daumal

Littérature : Les conseils de Gombraogo Ouédraogo pour « bien vivre en famille et en société »

Accueil > En librairie • • dimanche 14 avril 2019 à 22h25min
Littérature : Les conseils de Gombraogo Ouédraogo pour « bien vivre en famille et en société »

La bibliothèque nationale du Burkina Faso s’enrichit d’une nouvelle sortie livresque. Dans la soirée du 12 avril 2019, Gombraogo Ouédraogo a dédicacé son premier livre, un essai intitulé « Conseils pour bien vivre en famille et en société ». Ancien fonctionnaire des douanes, l’auteur s’interroge sur les difficultés de sa société, et se positionne en sage qui donne des remèdes pour comprendre et surtout apporter des solutions pour une vie de famille épanouie et une société débarrassée de ses tares. A travers des contes, proverbes et citations du monde, ce nouvel essayiste partage son amour et ses espoirs d’humanisation de sa société.

Sidiki Sanou, répresentant du chef des cantons

Gombraogo Ouédraogo a observé sa société. Grand-père, il se rend compte que sa génération, et même celle d’avant, a bénéficié de bien d’atouts. L’enfant en ces temps était l’enfant de toute la société, son éducation incombait à tous. Il pouvait de ce fait être corrigé copieusement dehors par un inconnu, pour avoir enfreint certaines règles ou commis une quelconque gaffe. Les temps ont bien changé, regrette l’auteur, pour qui, il ne viendra à l’idée de personne de corriger l’enfant de quelqu’un pour avoir posé un acte déplacé, au risque d’avoir des soucis avec ses parents. Les espaces de socialisation des futurs adultes n’existent plus.

Alors, ce fonctionnaire des douanes à la retraite, amoureux des lettres, s’est senti interpellé. Il a donc pris sa plume pour écrire son premier essai littéraire, « Conseils pour bien vivre en famille et en société ». Pour lui, il faut repartir à la première cellule de base ; le salut ne viendra que des familles, se convainc l’ancien gabelou. Gombraogo Ouédraogo dit avoir entendu les pleurs, surtout de la jeunesse en perdition, la société qui la condamne sans chercher à la comprendre. Lui a alors entrepris, par exemple, de descendre au niveau des jeunes pour les comprendre et surtout grandir avec eux. Il a osé briser la brèche générationnelle, bâtir les ponts pour partager des leçons de sagesse.

Selon le Dr Dramane Konaté qui a présenté le livre, « Conseils pour bien vivre en famille et en société » est subdivisé en six grandes parties. Sagesse et comportement en société, les sources de conflits en famille et dans la société, l’éducation des enfants, les facteurs de cohésion, la colère et ses réponses, les tempéraments, la famille. Pour lui, le livre de Gombraogo Ouédraogo est d’actualité et est un concentré de leçons de sagesse qui interpellent la conscience humaine. Il a loué la plume accessible de l’auteur.

Les témoignages de ceux qui ont été déjà parcouru l’œuvre, font état de ce que Gombraogo Ouédraogo parle directement au lecteur, se met à sa place. « Si ce qu’il a écrit nous touche, c’est qu’il s’est mis à notre place. Si les personnages qu’il crée sont réels, c’est parce qu’il s’est mis à leur place. Nous avons besoin de témoins d’une époque. La priorité de la culture, c’est de nous apprendre à être citoyen. Nous apprendre à vivre ensemble », a pour sa part noté Jacques Guingané, poète et un des doyens des écrivains burkinabè.

Le directeur général du livre et de la lecture publique, M. Diallo, a, pour sa part, félicité Gombraogo Ouédraogo qui enrichit la bibliothèque nationale dans son volet famille et société. Pour l’encourager et participer à la promotion du livre, il a proposé qu’il soit dans la liste des œuvres à dédicacer lors de la prochaine édition de la Foire internationale du livre de Ouagadougou, qui aura lieu du 21 au 24 novembre 2019.
« Conseils pour bien vivre en famille et en société » est disponible dans les différentes librairies au prix de 5 000 F CFA.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
En librairie : Un recueil d’hommages à Valère Dieudonné SOME
Littérature : La place du chant dans le conte
Recherche : Le Pr Taladidia Thiombiano présente les fondements mathématiques de la géomancie
Littérature : Maïmouna Thiombiano publie deux ouvrages
Littérature : « Le Soleil Eclatant », un nouvel ouvrage du Mogho Naba Baongo
Littérature : « À vous la parole », le nouveau livre de l’ancien gouverneur Hassane Sawadogo
Littérature : Les conseils de Gombraogo Ouédraogo pour « bien vivre en famille et en société »
Littérature : Le frère Victor Zongo partage le « Souvenir d’un élève »
En librairie : « Démocratie par le bas et politique municipale au Sahel », un ouvrage analyse la communalisation au Burkina Faso, Mali et Niger
Littérature : l’ancien DG de la police nationale Paul Sondo publie « L’aube du sort sacré »
Littérature : Maiga Assetou Wendyam publie « L’exil de l’amour »
Littérature : Issa Sawadogo constate que « L’homme a perdu la raison »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés