LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Il faut penser tout ce qu’il y a de pensable dans l’impensable” De Vladimir Jankélévitch

Appel d’offres accéléré n°2019 - 0001- P/DAF/FBF : pour la fourniture et l’installation des équipements solaires pour l’éclairage des terrains d’entraînements et de compétitions à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso

Financement : Fédération Internationale de Football Associé (FIFA / FORWARD 1.0)

Publié le mardi 9 avril 2019 à 15h23min

PARTAGER :                          
Appel d’offres accéléré n°2019 - 0001- P/DAF/FBF : pour la fourniture et l’installation des équipements solaires pour l’éclairage des terrains d’entraînements et de compétitions à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso

1. Dans le cadre de l’éclairage des terrains d’entraînements et de compétitions de football en équipements solaires dans la ville de Ouagadougou et Bobo dioulasso.

2. La Fédération Burkinabé de football (FBF), lance un Appel d’Offres Accéléré pour la fourniture et installation des équipements solaires pour les terrains d’entraînements et de compétitions de football.

3. La participation à la concurrence est ouverte aux entreprises, ou groupements d’entreprises, pour autant qu’elles ne soient pas sous le coup d’interdiction ou de suspension et en règle vis-à-vis de l’Administration.

Les travaux sont constitués en lot unique :
  Lot unique : Fourniture et installations des équipements solaires au profit des terrains d’entraînements et de compétitions : Centre Technique de la FBF, ASFA Yennenga, et le Racing Club de Bobo (RCB)
4. Le délais d’exécution ne devrait pas excéder Six (06) mois.

5. Les soumissionnaires éligibles, intéressés peuvent obtenir des informations complémentaires et consulter gratuitement le dossier d’Appel d’offres Accéléré au niveau de la Direction Administrative et Financière de la Fédération Burkinabé de Football sise à Ouaga 2000, Boîte postale : 01 BP 57 Ouagadougou 01, Tél :(00226) 25 41 78 02 e-mail febefoo@fasonet.bf.

6. Tout soumissionnaire éligible, intéressé par le présent avis, doit retirer un jeu complet du dossier d’Appel d’offres Accéléré auprès de la Direction Administrative et Financière de la Fédération Burkinabé de Football sise à Ouaga 2000, Boîte postale : 01 BP 57 Ouagadougou 01, Tél :(00226) 25 41 78 02 e-mail febefoo@fasonet.bf.

7. moyennant paiement d’un montant non remboursable de deux cent mille (200 000) F CFA ; à la comptabilité de la Fédération Burkinabé de Football sise à Ouaga 2000, Boîte postale : 01 BP 57 Ouagadougou 01, Tél :(00226) 25 41 78 02 e-mail febefoo@fasonet.bf.

8. Les offres présentées en un (01) original et deux (02) copies, conformément aux Instructions aux soumissionnaires, et accompagnées d’une garantie de soumission de dix millions (10 000 000) de francs CFA devront parvenir ou être remises à la Fédération Burkinabé de Football sise à Ouaga 2000, Boîte postale : 01 BP 57 Ouagadougou 01, Tél :(00226) 25 41 78 02 e-mail febefoo@fasonet.bf. au plus tard le mercredi 08 mai 2019 avant 09 heures T.U.

9. L’ouverture des plis sera faite immédiatement en présence des soumissionnaires qui souhaitent y assister.

10. En cas d’envoi par la poste ou autre mode de courrier, la Fédération Burkinabé de Football ne peut être responsable de la non réception de l’offre transmise par le soumissionnaire.

11. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un délai maximum de 120 jours, à compter de la date de remise des offres.

Ouagadougou le 08 avril 2019

Le Président

Colonel Sita SANGARE
Commandeur de l’Ordre du Mérite
de la Jeunesse et des Sports

PARTAGER :                              

Messages

  •  Ce n’est pas normal !!!

    Pourquoi la FBF ne respecte-t-elle pas les textes de l’État ? Pourquoi ne publie-t-elle pas ses appels d’offres dans le Quodidien des Marchés Publics mais plutôt sur lefaso.net  ? Pourquoi fait-elle l’exception ?

    Conclusion : Il faut arrêter sinon il faut autoriser les autres à le faire ! Je connais de nombreux projets qui veulent faire des appels d’offres par la procédure de l’État pour approvisionner les paysans en matériels et autres facteurs de production, mais qui n’arrievnt pas à cause du comportement des agents du MINEFID. Alors il faut autoriser tout le monde à faire comme la FBF et non faire une exception pour la FBF qui ne concerne pas tous les burkinabè surtout les paysans !!!

    Par Kôrô Yamyélé

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Cours d’anglais intensifs au Centre américain de langue