Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • mardi 9 avril 2019 à 22h45min
Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

Cela fait plus de trois ans que Roch Kaboré a accédé à la magistrature suprême. Depuis cette accession au pouvoir, le gouvernement et les partenaires sociaux se regardent en chiens de faïence. Des chauffeurs routiers, en passant par les agents de la santé, de l’éducation, de la justice, de la sécurité et bien entendu des finances, presque tous les secteurs ont été touchés par cette fièvre des revendications depuis 2016.

De tous ces mouvements d’humeur et crises, s’il y avait un prix à décerner, la palme d’or reviendrait sans aucun doute aux agents du Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID). De 2016 à ce jour, c’est le département ministériel dont les syndicats, du moins les agents, se font le plus entendre. Depuis le début de l’année 2019, les agents du MINEFID ont entamé un bras de fer avec l’Etat pour diverses raisons dont le plafonnement du fonds commun à un taux de 25% de la masse salariale.

Pour manifester leur mécontentement, les agents vont au bureau de bonne heure, mais le travail pour lequel ils ont été recrutés et sont payés ne se fait pas. Du coup, payer ses impôts pour le contribuable devient un calvaire. Enregistrer un simple marché aux impôts est impossible, ou encore positionner un chèque au Trésor public relève de l’exploit.

Cette lutte, qui ne dit pas son nom, puisque les syndicats de ce ministère sont dans un mutisme total, perdure depuis des mois et agace les contribuables qui, ne sachant plus quoi dire ni que faire face à une telle situation, commencent à extérioriser leur ras-le-bol.

En témoigne les interventions des uns des autres dans les médias. Ainsi que la protestation des contribuables le lundi 8 avril 2019 à Ouagadougou à la Direction des moyennes entreprises du Centre 1 (DME1).

Bien avant cette manifestation, des contribuables ont animé une conférence de presse pour traiter les agents du MINEFID de tous les noms d’oiseaux. Dans les jours et semaines à venir, rien ne prouve que la situation ne va pas s’envenimer davantage, si les choses restent en l’état.

Rappelons-nous que dans son discours de nouvel an, le 31 décembre 2018, le chef de l’Etat avait lancé un appel aux partenaires sociaux à une trêve sociale. L’appel semble n’avoir pas été entendu. De toute évidence, depuis le début de ce mouvement d’humeur des financiers, l’économie du pays, qui n’était guère reluisante, ne s’en porte pas mieux. Dire le contraire serait un gros mensonge. Cependant, depuis le début de cette crise, qu’elle soit légitime ou pas, il règne un lourd silence du côté du palais de Kosyam.

Après avoir perdu du temps et de l’argent, n’est-il pas enfin temps pour celui-là même qui a été élu par le peuple burkinabè de se prononcer ? N’est-il pas temps que le président du Faso s’adresse à son peuple ? Le président Roch Kaboré doit prendre ses responsabilités en donnant une ligne directrice à suivre à son gouvernement.

Pour cela, deux possibilités s’offrent à lui. Soit il décide d’accorder aux financiers leurs milliards pour que le travail reprenne et qu’on en finisse pour de bon. Cela, au risque d’inciter d’autres revendications corporatistes. Soit il décide, en toute responsabilité, de passer outre ces revendications en accélérant la mise en œuvre des réformes sur les salaires. Que ce soit l’une ou l’autre solution, une décision présidentielle s’impose.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 avril à 21:02, par Raso En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Troisième possibilité, licencier ceux qui refusent de faire le travail pour lequel ils sont payés.

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 07:15, par Mam yeelé En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      Nous sommes d’accord avec vous car, licencier les têtus est aussi une voie de solution du problème. En effet, alors que nous disposons de jeunes Diplômés sans travail, chômage qui s’accroît chaque jour, de rigolos se plaisent à compliquer les choses dans leurs intérêts, simplement parce qu’on les y a mis là. Ce qui est difficile à comprendre, c’est la peur qu’a le Pouvoir de prendre ses Responsabilités comme si notre pays ne comporte que ces voyous (dirigeants de ce syndicat) et leurs Camarades comme Techniciens, Spécialistes etc. Pourtant, parmi les jeunes chômeurs, il y a beaucoup, beaucoup et beaucoup de "Spécialistes de très haut niveau", compétents qui ne demandent qu’à travailler. Malheureusement pour eux, ni connus, ni parents à quelques pontes que ce soient, ils demeureront des chômeurs pendant que les faux pions se partagent le gâteau national. D’ailleurs, n’est-il pas indiqué de fouiller pour comprendre les réelles causes de cet entêtement des grévistes ? C’est peut-être les dirigeants eux-mêmes qui enveniment les choses parce que bénéficiaires d’une partie de ce Fonds Commun, ils se sentent concernés et font tout pour empêcher ces réajustements. SEM RMC-K devrait pour une fois dans sa vie d’Homme et de Politique, prendre ses responsabilités, n’en déplaise à ses amis et camarades politiques. On en a cure.

      Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 07:25, par Mam yeelé En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      Nous sommes d’accord avec vous car, licencier les têtus est aussi une voie de solution du problème. En effet, alors que nous disposons de jeunes Diplômés sans travail, chômage qui s’accroît chaque jour, de rigolos se plaisent à compliquer les choses dans leurs intérêts, simplement parce qu’on les y a mis là. Ce qui est difficile à comprendre, c’est la peur qu’a le Pouvoir de prendre ses Responsabilités comme si notre pays ne comporte que ces voyous (dirigeants de ce syndicat) et leurs Camarades comme Techniciens, Spécialistes etc. Pourtant, parmi les jeunes chômeurs, il y a beaucoup, beaucoup et beaucoup de "Spécialistes de très haut niveau", compétents qui ne demandent qu’à travailler. Malheureusement pour eux, ni connus, ni parents à quelques pontes que ce soient, ils demeureront des chômeurs pendant que les faux pions se partagent le gâteau national. D’ailleurs, n’est-il pas indiqué de fouiller pour comprendre les réelles causes de cet entêtement des grévistes ? C’est peut-être les dirigeants eux-mêmes qui enveniment les choses parce que bénéficiaires d’une partie de ce Fonds Commun, ils se sentent concernés et font tout pour empêcher ces réajustements. SEM RMC-K devrait pour une fois dans sa vie d’Homme et de Politique, prendre ses responsabilités, n’en déplaise à ses amis et camarades politiques. On en a cure.

      Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 18:39, par Ouedraogo En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      C est la meilleure solution : les licencier !! Un tas de jeunes formés prêts à travailler !
      Et je lis dans l article : les agents arrivent tôt ? C est nouveau ça ?! Et puisqu’ils ne travaillent pas depuis 3 mois : couper la clim et internet !

      Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 21:16, par rayangnewend En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Franchement si j’étais à ta place j’allais me taire. Parce que tu n’a rien dit mon frère. Appeler le Presi à prendre ses responsabilités est une information ou bien un conseil ? Tu es tjrs à ce stade ? Et puis quand on te lit on connaît un peu ta position. Mais il faut garder ton calme.car les financiers sont sereins.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 21:21, par Le Pacifiste En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    En toute franchise il faut dissoudre le syndicat des financiers. Celui qui n’est pas d’accord il faut le licencier et recruter les étudiants.y en a marre en fin. Depuis le début d’année les financièrs ’ne travaillent pas. ils ne meritent pas leurs salaires. Cest de la tricherie. En plis tous ceux des finances qui n’ont pas travaillé ne doivent pas être décorés cette année.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 21:27, par le pays va mieux En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    vraiment il est grand temps que Roch sévisse quitte à ne pouvoir être élu en 2020. Nous lui serons reconnaissants. Ce sont des actes d’incivisme. Je propose que l’État recrute des agents pour remplacer ceux qui ne veulent pas travailler.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 21:35, par yanamar BF En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Si vous avez un président mouta-mouta c’est comme ça.

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 21:40, par KABORE En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Aujourd’hui au Burkina, chacun milite pour ces intérêts, il n’y plus de patriotisme. Mme Rosine touchait il semble près de 8 millions dans ce BURKINA, pourtant c’est elle qui a lancé les débats sur les fonds communs, nos magistrats qui représentent l’incarnation de la justice au BURKINA sont pourtant à la base d’une grosse injustice sociale car ils touchent aujourd’hui des millions pendant que leurs frères de la même catégorie touchent des miettes. Il faut nécessairement un dialogue franc et patriotique entre tous les acteurs ! Tenez par exemple, les enseignants (qui sont les plus remontés contre les financiers) à catégorie égale, sans le FC, un enseignant touche pourtant plus qu’un financier. Et vous voulez que les financiers restent tranquilles !! Je ne soutiens pas les financiers mais j’estime que la nation est injuste envers ceux font entrer le plus d’argent dans les caisses de l’Etat. Il faut avoir le courage de se dire certaines vérités pour avancer. Le Président parle de remise à plat des salaires, et continue d’accorder des avantages à qui sait bien montrer sa force. Là c’est le tour des financiers. Où vas t-on dans cette logique ??

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 00:42, par Un Burkinabê En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      Kaborê, rectifiez le passage "font rentrer le plus d’argent..." car c’est pas vrai. Collecter et faire rentrer sont deux choses différentes. A mon humble avis je pense que le gouvernement a mal gérer cette situation de FC. Ma solution est que l’Etat devrait stabiliser le FC aux 55milliards pour les 5-10 prochaines années. En optant pour la stabilisation on pourrait et même a le devoir d’y adjoindre une close de lutte contre la corruption et la fraude en ce sens qu’on sévisse contre les agents indélicats du Minefid.

      Répondre à ce message

      • Le 10 avril à 16:20, par Le Sahelien En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

        Mon frere, tu es l"un des rares Burkinabe a reconnaitre que le FC tel qu’il a été pose sur la place publique est un probleme qu’il faille resoudre absolument. Tres d’accord avec toi, et mon avis sur la question est que le gouvernement a encore etalle sa myopie induite par la mechancete legendaire (veritable label du Burkinabe ). Laquelle mechancete viscerale nous amene tres souvent a contrarier le gain de notre frere ( même jumeau ) dont pourtant nous profitons a plus d’un titre des retombees directes ou indirectes.
        Juste pour dire la solution a ce probleme reste a être trouvee car celle que la foire-conférence a degagee n’en est pas une. Honnetement.!. Je fais remarquer que je ne suis pas financier. En son temps je n’ai fais aucun concours ouvrant aux emplois de financier pour des raisons qui me sont propres, mais non sans avoir un profond respect a l’endroit de ces emplois a l’intar du respect que j’ai pour tous les autres emplois dont bien sur le mien.
        Je terminerai en soutenant ta proposition (loin d’etre la seule en l’espece) qui aurait pu être essayee. Et j’invite le PF et tous les defenseurs furibonds de la suppression du FC a moins de mechancete et à plus de clairvoyance, a plus de tenue dans la recherche de solution. Toute autre attitude nous est prejudiciable
        Juste un avis sans langue de bois. Merci.
        Le Sahelien

        Répondre à ce message

    • Le 11 avril à 06:47, par Mam yeelé En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      Dame Rosine au moins a mérité son salaire même s’il est exorbitant par rapport au Salaire maximal d’un Cadre au Faso. Elle semblait avoir acquis ce niveau de salaire de par ses efforts, technicités et compétences avérés ailleurs qu’au Faso. Mais ici au Faso, n’y a-t-il pas des gens qui perçoivent des Salaires qui n’ont absolument rien à voir avec leur compétence, leur productivité ou leur rendement ? Pour te rappeler quelle compétence a un titulaire de Maîtrise 2 en tant que Magistrat pour percevoir des millions qu’on leur attribut ou encore, un petit Député, parce qu’il est le représentant élu du peuple, qu’a-t-il comme bagages pour mérité un salaire (salaires+indemnités+frais de Commission ou de Session+++++) de plus d’un (1) million par mois.

      Pour ce qui est du Fonds Commun contesté aujourd’hui, il s’agit plus de l’Injustice par lui observé contre les autres travailleurs de l’Etat, producteurs de richesses et de services à la Nation, sans même que les actuels bénéficiaires ne l’en mérite vraiment. Chacun prêchant dans et pour sa Chapelle, tout en vous concédant votre Droit de réagir simplement parce que vous défendez vos intérêts, vous ne devriez pas vous en prendre aux personnes qui ont de compréhensions contraires aux vôtres. C’est aussi leur Droit.

      Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 20:16, par YAN En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      Détrompez vous ! Les financiers n’ont jamais voulu et ne voudraient jamais de la mise a plat pcq si l’on enleve ceux qui ont moins du bac dans leur effectif il ne restera que le quart. Et quand vous trouvez que c’est les enseignants qui sont le plus remontés contre les financiers que diriez vous d’un spécialiste de la médecine qui après le bac fait 8 ans d’étude et est moins payé qu’un agent des impôts qui n’a même pas fait la seconde ? Je crois qu’on est face a une situation et pour s’en sortir il faut que chacun accepte être à sa place et qu’on évite les allégations du genre mon métier est mieux que celui de l’autre. Et vous savez, tout ce qui arrive c’est dû à révélations et de plus en plus les gens n’accepteront pas l’injustice dans le traitement salarial ; et prenons garde car les générations suivantes seront plutôt violentes sur la question.

      Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 21:56, par Petit Entrepreneur du Faso En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    A vrai dire, Monsieur le président RMCK, amusement à part vous devez trouver une solution à cette énième crise. Franchement je ne vois pas l’utilité de vos voyages partout si rien ne va à l’intérieur. Ici il a de l’argent à prendre et vous allez ailleurs pour quémander. Les contribuables sont prêts pour verser leur dû alors que c’est impossible de le faire. Je propose ceci, le gouvernement prend en charge les prêts contractés par les agents du Minefid auprès des banques puisqu’il semble que ce ne sont pas tous qui ont contracté un crédit. Ensuite, le trésor coupe ces sommes versées petit à petit jusqu’à concurrence des sommes dues. Sinon moi Petit Entrepreneur du Faso je vais trépasser. Les avis d’appel d’offres et les résultats des appels d’offres ne paraissent plus au journal du Quotidien des Marchés Publics depuis le 12 mars 2019. Résultat les entreprises sont en agonie. A qui profite cette situation ? Vite une solution Monsieur le président, faites quelque chose sinon on est mort. Il vaut mieux ne pas prêter le flanc à ces anarchosyndicalistes qui étaient amis, amis avec le blaiso criminel. Je suggère également qu’on donne la possibilité aux institutions qui le veulent de publier directement les avis et résultats de leurs appels d’offres dans les quotidiens de la place : Le Pays, l’Observateur etc…

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 22:17, par Abdou En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Pour vous qui l’avez voté, vous commencez à comprendre que ce monsieur est incapable de diriger un pays. Aucun sens de l’anticipation, encore moins du management, toujours dans l’amateurisme. Si votre choix est de voir ce pays rester à tirer le diable par la queue, reélisez le en 2020. Salut !!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 22:27, par Indjaba En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Entre le peuple burkinabè et RMCK, il y’a un au moins qui n’est pas normal. Comment on peut s’assoir regarder des gens boycotter impunement notre économie et mieux continuer à leur verser un salaire mensuel et des primes. J’ai mal pour mon pays.

    Répondre à ce message

    • Le 11 avril à 09:32, par c’est moi En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      merci à Indjaba que je soutiens. Réellement, on doit faire retenir leur salaire aussi pour qu’ils comprennent les difficultés vécues par ceux dont les activités sont bloquées à cause d’eux. Tout le monde se débrouille avec ce pour quoi, il a été recruté et vous, vous trouvez qu’il faut partager les recettes du pays avec vous. Je soutiens aussi un analyste qui dit qu’il faut sanctionner les banques qui ont accordé les prêts aux financiers sur la base du fonds communs. D’ailleurs, je propose que leurs sanctions se résument au non remboursement de ces prêts, parce que tous les salariés doivent contracter leur prêt au vu de leur salaire et non avec autre avantage dû par l’état.

      Répondre à ce message

      • Le 11 avril à 14:21, par Liza En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

        Je ne suis pas un financier mais il faut que tu sache qu’on ne peut pas sanctionner les banques car Elles n’ont pas pris cette décision Elles seule mais il y’a eu concertation avec qui de droit.
        Ce n’est pas au BF slmt que le FC existe , nous comprenons parfaitement les mécontentements des uns et des autres mais de là à parler ainsi . Même si le BF est un pays pauvre es ce pour cela qu’il doit se démarquer des règles établies par l’UEMOA ? Ne poussons pas trop loin le bouchon car nous risquons de nous s’en mordre les doigts.
        Meme le Niger à côté qui est aussi pauvre que nous connaît le FC .
        Cest comme ça vous faites et après on se retrouve dans une situation de chaos totale. Ils n’ont qu’à les licencier pour les mettre où ? Mais vous rêvez !
        On n’a marre de cette histoire de FC là maintenant. Que chacun prenne ses responsabilités cest tout.

        Répondre à ce message

  • Le 9 avril à 23:12, par Le petit En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Il y a une complicité entre les agents et leurs responsables. Pourquoi depuis longtemps les directeurs ou chefs de service ne communiquent pas pour donner des pistes de règlements (compte bancaires, code orange, etc.) aux commercants.? Les aînés se mettent à l’écart et poussent les jeunes. Continuez à dire que vous êtes sereins. Arrêtez de franchir la ligne rouge. Comme les agents decident de tout foudre en l’air, alors que le gouvernement prenne ses responsabilités. J’ai des amis et parents dedans, mais je leur demande mettre de l’eau dans leur whisky.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 00:11, par Tiiboo En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Huuumm et si ces écris n’étaient que des points de vue mais des versets ce pays serait loin actuellement non. Dieu merci pour nous il y a des financiers enseignants, journalistes, policiers, infirmiers et que sais je encore alors pourquoi un mouvement d’humeur au MINEFID dérange quelqu’un il n’a vaut pas la peine comme ministère si j’ai bien compris. Si la remise a plat est effectif le problème du MINEFID se déplacera chez les magistrats qui verront également leur salaire baissés alors qu’ils ont aussi pris des gros prêts sur ses salaires également. C’est à croire que les contribuables volontaires pouvaient mobiliser ne se reste que 10% des prévisions budgetaires sans y être contraints par les agents. Chers amis notre gouvernement a operé des changements qui font avancer notre pays....... Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 00:33, par OJARO En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    De l’incompétence de ce président il n’y a aucun doute, je pense même qu’il s’agit de responsabilités qu’il ne veut pas ou ne peut pas prendre ; auquel cas rendre au moins le tablier. Dans tous les cas on ne tolérera plus une seconde décision catastrophique comme ce qu’il a fait avec les magistrats. Le mieux c’est de céder la place à quelqu’un de plus compétent car il a montré suffisamment d’incapacité à s’imposer.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 02:46, par Raoul 07 En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Quand UNAPOL avec sa "TROUPE" se sont levés en moins d’une semaine on a vu leur protocole signé avec un échéancier bien clair.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 03:39, par MonOpinion En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Il faut depassionner le debat. Objectivement si le gouvernement revient sur les conclusions consensuelles de la mise a plat avec le FC=25% du salaire, il va creer la plus grave crise dans l’histoire de la fonction publique Burkinabe. Les syndicalistes qui ont boycotte la conference sur la mise a plat sont mal places pour se plaindre des conclusions. Pour mieux comprendre le probleme revenons au debut :
    1. Depuis l’institution du FC au debut des independances jusqu’au regime actuel, les financiers touchaient plus que tous les autres fonctionnaires. Seuls a avoir le FC mais aussi seul Ministere a cumuler la majorite des indemnites accordes a tous les autres fonctionnaires. Ca se passait a l’insu de tous, dans le secret du Ministere jusqu’au jour ou ils ont eux-memes amene le debat sur la place publique.
    2. On se rappelle que avant leur greve illimite les syndicats des magistrats ont dit que "si l’Etat a des milliards pour les Financiers, eux magistrats ne demandent qu’un "petit milliard" sur la base d’accords signes par la Transition. Ils ont obtenu l’application des accords. Ainsi toutes les autres corporations ont suivi : Enseignment Superieur, Education, Sante. Informaticiens, etc.
    3. Les Financiers reviennent a la charge et disent : Si les magistrats ont ete satisfaits, il faut qu’on nous donne plus ou a defaut nous laisser toucher un FC triplant le salaire annuel.
    Le BF ne peut pas s’amuser a se laisser balloter par 2 syndicats (Finances et magistrats particulierement qui rivalisent). Le pays ne peut pas entrer dans ce jeu de surenchere et les bons financiers le savent plus que quiconque. S’ils persistent dans le bras de fer pour leurs interets egoistes, et refusent meme de travailler, il faut envisager une conference publique pluridisciplinaire des cadres pour sauver l’Economie nationale et la Nation. Il ya plein de solutions qui en sortiront et qu’on peut appliquer sans avoir besoin de revenir sur les 25% qui concerne pas seulement les Financiers mais tous les FC des autres ministeres. Si les autres ministeres travaillent et percoivent le FC reevalue, les financiers ne sont pas plus Burkinabe que ces derniers (qui sont plus nombreux). Il y a plein des solutions simples pour les faire travailler sans recourir a la force. C’est tout simplement impossible de tout etaler sur le forum.
    Le chantage doit prendre fin. C’est suicidaire pour le BF. Les financiers ne peuvent pas prendre en otage 18 millions de Burkinabe. Entre eux, la Nation Burkinabe et la lutte contre le terrorisme, le choix national s’impose. Les financiers devraient plutot se frotter les mains de savoir que leur FC a maintenant une base legale. Il n’ya pas longtemps que eux memes ne sortaient que des arguties pour justifier le FC - entre autres, ca existe partout dans la sous-region ; ils citent des textes qui datent de moins 10ans pour un FC qui en a 40 ou 50, etc. Meme les arguments de certains anciens ministres des finances volent tres bas. Si le FC est une si bonne chose pourquoi ceux qui nous ont colonise et les autres pays industrialises ne l’ont pas. La preuve si vous cherchez Fonds Commun des finances sur google ou n’importe quel moteur de recherche, il vous renvoit a nos seuls et rares etats africains.

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 13:45, par Sawadogo En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      Mon ami les financiers n’avaient pas d’indemnités avant 2012.

      Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 17:01, par zitai En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      @monoponion ! Voici la mienne.

      J’aime bien lire ce genre de posts qui alternent affabulations et incurie. Exactement comme la personne, prétendument PF que le présent écrit et certains internautes interpellent. Met on se demande pourquoi ? Il a de l’expérience (politique et administrative, Il a une équipe chevronnée, un pndes, et à surtout dîner avec le suppôt de Satan en personne.
      Et avec tout ça, c’est le succès garanti. Mais pourquoi même un Émile PARE s’en plaint ? Non il n’a vraiment aucune raison. Mais bon.
      Ces financiers tiennent tout le monde par les coui...et personne ( AN, PF, PM, MINEFID nouveau......) n’en a suffisamment en bas pour piper mot. Ah j’oubliais qu’ils préfèrent envoyer des vieux pères désœuvrés devant les médias. En attendant peut-être de remettre au goût du jour les petits commerçants avec "les peaux cassées" lues l’année dernière sur leurs pancartes.
      pourquoi ne pas sanctionner un employé qui travaille pas et s’en cache pas ? Pas même une seule communication orale en CM ?
      Pourquoi finalement Rosine n’est pas restée pour gérer ou "assumer" ? MME oiseau rare, porteuse d’eau potable à 8 briques/ mois ? On a voulu devenir "1ère ministre" trop vite mais trop mal ? Pauvre kaba qui a échappé à un complot a finalement raison d’accepter DG.
      Pourquoi le PF ne recrute toujours pas "ces milliers de jeunes diplômés, compétents et pourtant toujours au chômage" que certains évoquent à longueur de journée au point d’en devenir ridicules de n’être jamais écoutés ?
      L’ameuterisme et le populisme ne sont pas et n’ont jamais été un modèle de gestion familiale à fortiori à l’échelle d’une nation. N’est pas Rosine ? Qui pouvais prévoir ce scénario ? Seuls les aventuriers amateurs ne pensent jamais à la portée de leurs actes et décision.
      Une seule solution : une loi de finances rectificative sap sap. Avec le risque de réveiller les ardeurs des revendications. Ce sera la rançon des "experts avec courte vue et cerveau de moineau".

      Question : pourquoi est-elle aller remuer inutilement cette galère ? Pour quelle valeur ajoutée ? Ou est-elle à présent ? Dernière de la classe et renvoyée.

      Quelle megd.

      Répondre à ce message

      • Le 11 avril à 09:53, par c’est moi En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

        Zitai, que ce soit Rosine ou pas, le FC ne pouvait pas vivre longtemps. Parce que parmi vous, il y en a même qui sont réaliste et qui trouvait que le FC était un problème, vu son évolution excessive et vous tous le savez bien. Donc parler de rectifier la loi, c’est bien mais pas pour accorder l’extrême FC aux financiers.

        Répondre à ce message

      • Le 11 avril à 10:22, par Le visionnaire En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

        Mon frère là où Dame Rosine est, elle vaut mieux mille fois mieux que toi. Ce n’est pas qu’au gouvernement qu’on peut ses preuves. C’est parce que nos dirigeants font de calculs politiques sinon en quoi est ce qu’il difficile de taper du point sur la table. Ne vous inquiétez surtout pas car même si c’est pas ce regime, un autre le fera. Si seulement les ministres avaient la même hargne qu’elle on ne sera plus à ce niveau. Chacun protège sa tête et du coup elle s’est retrouvée esseulée. Mieux vaut quitter un navire qui ne conduit pas à bon port pendant qu’il est temps.
        Cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 11 avril à 16:35, par Zitai En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

          @Vis-O-nerf !!!!
          Rosine que tu connais probablement bien est peut être réellement bien et possiblement mille fois mieux que moi comme ta vision te permet de le voir. Alléluia pour elle et toi. Remarques, les choses sont bien faites : Rosine est mille fois mieux que moi ; moi je suis juste financier et toi t’es juste un...forumiste qui écrit, qui écrit.,..

          Rosine, son avant et son après sont des variables constantes (note au passage, si tu le peux évidemment, la subtilité) qui ne me font ni chaud ni froid. Mais son action à la tête du MINEFID, action publique n’a eu aucune valeur ajoutée pour l’économie nationale. Elle a généré ce présent problème qui vous fait piaffer à la simple évocation des mots MINEFID, financiers, FC (même mis pour Football Club). Résultat, le PM n’en voulait pas dans son équipe. Pourtant toi et le PF l’aimaient bien ? C’est "une battante, visionnaire et décorée ?" Mais même malgré vous et le PF, la réalité est qu’on ne peut cacher le soleil avec une main, fusse-ce celle de rock ou Rosine ou visionnaire ou encore medor.
          Laisse moi te rappeler quelques-unes de la pléthore de sanctions que tu souhaites voir appliquées à "ces apatrides" ;
          - licenciements massifs ;
          - dissolution des syndicats MEF ;
          - faire appel à des volontaires et retraités ;
          - sanctions administratives ;
          - les recrutements au profit de "milliers de chômeurs diplômés et qualifiés"
          - que le PF prenne ses responsabilités ;...
          - et caetera......

          Question ; pourquoi depuis tout ce temps (au moins 2 ans), rock ni personne ne vous écouté malgré la "légitimité, la pertinence et la justesse" de vos "propositions" ? Y as-tu déjà pensé ? Non ? Mets toi à cet exercice et tu te feras une "autre vision".
          Laisse moi te dire : les financiers savent ce qu’ils savent que vous ne savez pas, que cet exécutif sait mais n’a plus votre temps, ne vous lit pas car vous n’êtes ni partie prenante au problème, ni une solution. Juste des manipulés, bassement, par le sentiment humain le plus hideux qu’est la jalousie gratuite. "Tu n’envierras point" disent les livres saints.

          Moralite : l’amateurisme et le populisme sont des couteaux à multiples tranchants. Rosine, à l’usage, s’est "faite couper" et elle sert à présent aux autres, "d’exemple à ne pas suivre". A commencer par le PF, d’où son silence malgré vos vociférations. Je n’ai pourtant pas vu les protestations publiques et logiques adressées au PF pour n’avoir pas reconduite un si "profond puits de lumières," gestionnaire hors pair et oiseau rare, qui a "relevé beaucoup d’économies" de bien de pays dans ce monde ; sans oublier la kyrielle de compétences subitement révélées seulement dès qu’elle devenue ministre au BF" ? Recalée et exclue sans égards du gouvernement ? Cest tout ? C’est vraiment trop de reconnaissance pour une héroïne.

          Et les 4 dernières lignes de ton post justifient, même si c’est à minima, l’essence même de la gouvernance qui nous est servie. Toute chose égale par ailleurs

          Il ne vous reste plus qu’à vous faire accompagner de béliers blancs chez le moro naaba et vos "appels aux meurtres."

          Cordialement.

          Répondre à ce message

          • Le 13 avril à 06:11, par justicier En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

            A voir la façon dont tu as réagit avec un aussi long texte et creux , tu es plus forumiste que lui. ça se voit que tu es touché c’est pourquoi tu réagit de la sorte. Tu crois que ce toi seul qui travailles(financier financier.) Avec ce petit niveau que tu es rentré dans le concours on ne peut plus respirer. Saches que @le visionnaire à un travail et certainement mieux rémunéré que toi
            De toute façon qui vivra verra. Retournes au travail au lieu de rester là à dire du n’importe quoi.

            Répondre à ce message

          • Le 13 avril à 20:17, par Ouedraogo Mohamed de Ahmadi En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

            "Rosine, son avant et son après sont des variables constantes (note au passage, si tu le peux évidemment, la subtilité) qui ne me font ni chaud ni froid. Mais son action à la tête du MINEFID, action publique n’a eu aucune valeur ajoutée pour l’économie nationale. Elle a généré ce présent problème qui vous fait piaffer à la simple évocation des mots MINEFID, financiers, FC (même mis pour Football Club). Résultat, le PM n’en voulait pas dans son équipe."

            Dis- , ce soit disant financier est gonfle, hein ! D’ ailleurs meme, en quoi tu es financier ? Travailler au ministere des finances ne fait pas de vous des financiers. De meme, travailler dans une banque ne fait pas de quelqu’ un necessairement un banquier. Merde ! Et je te rappelle que les forumistes ne portent qu’ un casque passager. C’ est toi qui mets le sel dans leur sauce ? Et comme le sel n’ est pas donne cadeau, il faut bien qu’ ils aient une occupation pour pouvoir se le payer. On a qu’a se dire la verite. C’ est pas Rosine qui a cree le probleme. Le probleme existait bel et bien et il allait eclater. Ce n’est qu’ une question de temps. C’est elle qui l’ a pourtant revele. Elle a du merite. Elle se serait contentee de de ses 8 briques plus d’ autres avantages comme les FC dont la plus grosse part lui revenait d’ ailleurs. Il est vrai que je trouve que 8 briques au Faso pour manger du gonre, ca ne fait pas serieux mais c’ est encore Rock. Meme le PM le plus nul de l’ ; histoire qui avait 10 briques, c’est pas de sa faute. Donc, Rock n’ a qu’a revoir sa facon de faire. Un president d’ un pays, c’est pas un directeur de banque locale, hein ! Mais Rosine, malbgre la sinecure, a , elle, prefere parler. Les "financiers" veulent tuer la poule aux oeufs d’ or, ces egoistes impenitents. Et Rock qui ne tape pas dui poing sur la table est complice de ces pirhanas. Donc, des gens qui etaient seulement commis pour collecter nos sous, se servaient a pleine babine ! Rosine a eu de la valeur ajoutee. Pas seulement au MINIFED mais dans toute la vie nationale. On parlera d’ elle dans l’ histoire plus que Garango meme dont elle a ete l’ avatar mais en mieux cote justice sociale. Finis les pillages et les inegalites criardes. D’ ailleurs meme, on va veriifer les diplomes. Vous allez voir ceux qui o nt fait les defenses en ligne sur toute la ligne ! Meme 25% de plus sur vos salaires, ca vous suffit pas ? Ce qui est sur, votre calecon est dehors. Et c’est meme un calecon dechire. Meme Rock ne pourra plus ovus sauver. S’ il revient a la situation d’ antan, il faudra qu’ il soit tellement riche qu’ il satisfasse les autres fonctionnaires aussi. car s’ il vous laisse bloquer l’ economie, les agents de la sante peuvent aussi le faire. Les enseignants peuvent aussi le faire. les FDS peuvent aussi le faire. Prendra- t- oil le risque ? Vous voulez voulez continuer a vivre dans le paradis dans un ocean de misere ? Vous n’ aurez pas ca. Vous n’etes pas mieux que l’ instituteur qui vous a enseignes a lire p, i, , pi, p, o, po. Vous n’ etes pas superieurs a l’ infirmier qui a panse vos plaies purulentes. Vous n’ etes pas mieux que le policier qui vous permet de dormir en paix. Basta. Tout ca, c’est Rock le probleme. Il est timore. Il a peur de prendre une mesure. Or un leader ne doit pas avoir peur de l’ impopularite qui sauve tout le peuple. Vous n’ avez meme pas honte. Un chauffeur qui a eu son certificat apres 10 tentatives qui palpe 4.500 000F de fonds communs plus son salaire de chauffeur alors qu’ un medecin et un prof d’ universite peinaient a avoir 3000.000F en net dans l’ annee. Et vous croyez que ca pouvait durer ? Vous npous avez trop eu, meme. C’est parce qu’ on n’ etait pas au courant. Votre gourmandise a fait decouvrir le pot- aux- roses. Plus rien ne sera comme avant. Abata ! Vous voulez vous empiffrer des bonnes choses sans aucun souci pour le reste du peuple. Vous avez eu votre coeur la ou meme ? Ou est la deontologie ? Arretez vos comparaisons plates. Dire que tous les autres pays de la sous- region ont des fonds communs n’est pas un argument. La france n’ a pas de fonds communs. Le canada n’ a pas de fonds communs. La belgique n’a pas de fonds communs. Encore cette manie burkinabete de faire les comparaisons par le pire. Demandez- vous pourquoi tres peu de gens vous soutiennent dans votre chevauchee gourmande ? Comptez - vous vaincre contre ce ressentiment general et generalise ? Et vous parlez de jalousie. Ce n’ est pas un argument non plus. Pourquoi des travailleurs du meme rang serait si differentialement traites ? Et vous croyez que les autres allaient venir vous sauter au cou ? Vous etes naifs en plus. Mais tout ca, c’est Rock. En croyant vous caresser dans le sens du poil, il creuse sa tombe politique. Il n’ est pas president pour choyer des enfants gates de la republique.

            Répondre à ce message

            • Le 15 avril à 12:27, par Zitai En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

              Ouffff ! On y est. Enfiiiiin. C’était vraiment pas donné de te lire mon bourin. La navigation entre les fautes de syntaxe, de grammaire ; les turbulences d’approximation de la langue et tout ça, sous le roulis de la grossièreté puérile.
              Franchement on aurai vite déchanté, mais pas moi. Il faut toujours écouter tout le monde, même les sons creux des tonneaux. Allez, suis sympa. Alors je passe sous éteignoir les calamiteuses contorsions avec le vocabulaire qui te donne du fil à retordre et ce depuis la nuit des temps si l’on en crois tes camarades du primaire.
              Bon, c’est pas tout ça. J’ai un pays à faire tourner.
              Quant à toi, tu feras mieux d’arrêter de snifer la colle. C’est pour ton bien. L’ AVC n’est pas loin mon cher (Tro..Du.C).
              Ohhhhhh ! Qu’il es Beau, le Beau DuC.

              Quelle megd.

              Répondre à ce message

    • Le 14 avril à 14:26, par RAZOUGOU En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      "1. Depuis l’institution du FC au debut des independances jusqu’au regime actuel, les financiers touchaient plus que tous les autres fonctionnaires. Seuls a avoir le FC mais aussi seul Ministere a cumuler la majorite des indemnites accordes a tous les autres fonctionnaires. Ca se passait a l’insu de tous, dans le secret du Ministere jusqu’au jour ou ils ont eux-memes amene le debat sur la place publique."
      Vous mentez. Les financiers étaient les moins nantis sur leur bulletins. Ils étaient nuls en indemnités. J’avais un amis cycle A1 administrateurs de services financiers qui touchait environs 120milles par mois tandis que l’attaché de santé catégorie A2 avait plus de 15 milles.

      Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 05:59, par Kenekenela En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Au secours Blaise COMPAORE on a besoin d’un homme fort pour redonner la force à l’état

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 06:59, par Kouda banna En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Voilà un Président incapable de négocier avec les partenaires sociaux. Sans aucune prise de position entre les agents et le Président, arythmétiquement, entre les pertes et l’argent que le Trésor Public devait gagner qui est perdant et bête ? Je lance la discussion. Celui qui a le pouvoir doit savoir distiller l’humilité et le pardon. Notre président actuel n’a ni l’un, ni l’autre... Je rappelle que même sous SANKARA, en dépit de l’austérité révolutionnaire les fonds communs n’ont jamais été plafonnés. Voyez, Chers agents que ce n’était pas la faute de la pauvre Rosine. C’est comme pour le procès du putsch : on croyait que c’était Salif DIALLO , erreur ; après sa mort, toujours pas de réconciliation nationale. Le Président actuel est le pire des Présidents que le Burkina ait connu. Ce n’est pas une critique mais un constat. Il court inéluctablement à sa perte. Vous verrez. Son sort sera pire que celui de Blaise.

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 16:50, par lamda En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      je crois que les financiers après avoir eu la tête de Dame ROSINE crois pouvoir faire peur à RMCK pour arriver à leur fin. c’est très mal sein de votre part de vouloir surfer sur des menaces juste pour de l’argent qui du reste n’est pas justifié. ayez le courage de reconnaitre que les FC dans sa forme d’avant étaient injuste même si ça fait mal à votre portefeuille. si RMCK doit échoué en 2020 ça ne sera pas par vous. vous croyez qu’un autre président viendra aveuglement vous dire prennent tout ce que vous voulez juste parce que vous êtes des financiers. mon œil vous serez surpris de ce qui arrivera après Rock. a bon entendeur je vous salut

      Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 07:04, par Petite entreprise En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Qu’elle est la base de ce fond commun ?
    De qui vient ce fond commun ?
    Pourquoi reverser tant de millions a un groupe ?
    Sont-ils recrutés pour faire un travail et a la fin obtenir un salaire ou un fond commun ?
    Vous n’aviez pas du tout hontes , sortir raquetter son peuple, le mettre en larme et enfin se caser pour ce partager ces recettes soi disant pour aider la nation.
    Prenez garde car le peuple se prépare pour venir vous rencontrer.
    A quoi sert de dire je suis patriote ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 07:13, par salia sanou En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Rock, tu ne fais décevoir. comment un fonctionnaire payer à la fin du mois refuge de produire des résultats et il est sans inquiété. RMK, tu déçoit

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 07:24, par sidbala En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Ce que vous oubliez c’est le président est un financier et je pense qu’il bénéficie des fonds communs. C’est tout à fait normal qu’il garde le silence.

    En plus il faut remettre les fonds communs à leur place et aller chercher l’argent ailleurs. Les financiers ont raison. Le pays a plein d’argent et le monde doit réclamer sa part, la santé et les enseignant ont déjà emboîté le pas aux financiers, ça sera comme ça pour tous les autres secteurs.

    On ne plus laisser les autres piller les richesses du pays et les autres se comportent en mendiants.
    Les chauffeurs routier se sont mobilisés, il reste l’administration, parce que les reformes annoncées pour les salaires c’est pour amuser la galerie.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 07:43, par Luili En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Journaliste enflammeur, l’information est-elle équilibrée ? Ce n’est pas du journalisme. Écoute, cher journaleux, chacun défend ses intérêts. J’attends ce que tu diras lorsque la santé et l’éducation seront en grève, il faudra proposer tes solutions. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 07:52, par Sanctions En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Pour compter du 1er mai les agents du MINEFID qui ne veulent pas travailler seront licenciés conformement au contrat en vigueur. Nul part dans leur contrat il est mentionné Fonds Communs de plus 55 milliards pour 8000 employés. C’est du vol et ces employés et leurs syndicats doivent repondre devant les juridictions du Faso. Ces apatrides qui prennent tout le Faso en otage ne sont pas dignes de porter la nationalité Burkinabe. Il faut sonner la fin de la récréaction. Il faut aussi que les banques coupent leurs credits ; personne ne les a obligés à prendre des credits sur les FC. Certains même en ont pris pour des fesses et veulent que l’Etat rembourse à leur place. Celui-là qui ne trouve pas son compte dans la Fonction Publique est libre de partir comme moi je l’ai fait en 1995 lorsque j’ai constaté que mon salaire etait des perdiems. D’ailleurs en son temps pour quitter la FP, ce n’était pas facile avec cet engagement decenal qu’on signait pour servir le pays pendant 10 ans avant de partir. Maintenant que tout est rendu plus simple et rapide, on voit toujours des apatrides prendre en otage tout un pays, comme s’ils étaient obligés d’y rester. La recreation est terminée, Mr Le President du Faso pour ces bandits financiers.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:06, par Bob En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Travailler à dématérialiser tous les actes actuellement exécutés de façon manuelle : voilà ce qui va nous sauver durablement de ces prises d’otages. Mais, il faut d’abord se convaincre que « Tout ce qui sort de l’imagination de l’homme est réalisable par l’homme » !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:19, par la verite En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Celui qui n est pas content peut venir travailler aux finances car les bureau sont vides

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:22, par verité En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Les jaloux vont maigrir et s’ils sont déjà maigres ils vont mourir.
    Depuis le début ,les gens ne font qu’insulter les financiers.on traite le problème de façon émotive sans une once de rationalité.On ne rase pas la tête d’une personne à son absence et nul ne va accepter qu’on coupe ses avantages et le lyncher à longueur de journée sans livrer bataille.Nous avons en face de nous un gouvernement incompétent truffé de malhonnête.on veut misérabiliser les autres pendant qu’on se la coule douce.prenons un exemple, est ce que Remis qui a la grande gueule pouvait toucher 3000000 quand il était journaliste à Canal 3 ?Aujourd’hui c’est lui qui sort en donneur de leçon.Nous allons nous battre pour conserver nos acquis.c’est un devoir..on ne peut mobiliser l’homme en dehors de ses interêts.Tant pis pour les hypocrites.Inversons juste les rôles ,on verra le même scenarii.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:24, par non au fc En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Franchement ,que ce soit les financiers ou le Président ,vraiment j’ai des inquiétudes pour l’avenir de notre chère patrie.Comment des gens peuvent penser que le centre du Burkina tourne au tour d’eux ?Comment continuer à payer des gens qui ne travaillent pas ?Il est bien dit dans la loi 081 article 36 :tout fonctionnaire a droit après service fait à une rémunération...Moi personnellement ,je sais que nos richesses sont limitées,cependant ce pays est béni mais ne savent pas que le pays est béni.On a l’habitude de dire que le vrai bonheur ,on ne l’apprécie que lorsqu’on l’a perdu.Mais continuons seulement ,car on est pas très loin de le perdre avec nos intérêts égoïstes .
    Par non au FC

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:30, par SPI En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    c’est quand même illégale de refuser de travailler ! malheureusement nos autorités trouve ça normale. Je me rappelle des premiers mots du président Roch "ça sera, tolérance zéro"

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:30, par YAWOTO En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Il n’ y a pas de problème, il n’ y a que des solutions. On dresse une liste, ceux qui veulent travailler dans les nouvelles conditions restent, ceux qui estiment ne pas pouvoir travailler dans ses conditions, négocie leur condition de départ. De même qu’on ne peut pas vous obliger à travailler, de même vous ne pouvez pas obliger l’état à vous garder. Cette grève qui ne dit pas son nom ressemble à l’attitude d’un paysan qui refuse de donner de l’eau à ses poules parce qu’elles ne pondent pas suffisamment d’oeufs.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:30, par Bolsenaros En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Bientôt et très bientôt ce sera " à chacun son financier, son agent du trésor, son agent des impôts" dans les quartiers.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:34, par Substance Grise En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Le peuple est pris en otage par une classe politique qui a raté le virage de l’alternance et qui malheureusement pendant 27 ans n’a pas construit un modèle de société tourné vers l’avenir.
    Alors on fait face aux consequences de leur mauvaise gestion du pays pendant des decennies passées.
    Au lieu que tous ces hommes politiques pouvoir comme opposition accepetent travailler ensemble pour corriger leurs erreurs et rectifier le tir ;ils sont en train de se regler les comptes et le peuple subit car perdu
    Mais c’est au Président Rock Marc C Kaboré d’imprimer la marche et la conduite à tenir pour éviter que la population n’ait à manifester avant qu’on ne court chercher l’apaisement.
    Savoir anticiper en gouvernance est capital
    Arretons de courir derrière nos interets personnels et reflechissons aux problemes du pays qui sont très critiques

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:37, par verite En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    tout ça la, c’est ROCK comment des individus formés par l’argent du contribuable peuvent prendre un pays en otage.Le burkina n’appartient pas aux financiers seulement

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:41, par Vérité En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Je pense qu’il est temps de sévir maintenant. Avec le MINEFID on doit juste limer ; Nous avons des étudiants et même des professionnelles qui peuvent faire le petit travail qu’ils fonts. je dit bien petit travail parce que comparer a d’autres corps de métier de la fonction publique ils sont ceux la qui traine le plus dans les débits de boisons fonds commun aidant forçant le contribuable à traiter avec leurs agents recrutés par eux et pour leurs comptes (démarcheurs ) . Alors pourquoi parler de fonds commun alors qu’ils ont des fonds commun avec les démarcheurs ? Que celui qui trouve qui grève pour le fonds commun encore soit dégagé (licencié) et que le ministre de la fonction publique organise des recrutements des vrai financiers pour les remplacer.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:43, par HUG En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Arrêtez d’infantiliser le président. c’est une personnalité très honorable qui a beaucoup à faire que ce que vous dites. .Il fallait dire : il faut que le ministre de la fonction publique prenne ses responsabilité en publiant la grille concernant la remise à plat des rémunérations. Tout sera fini mais malheureusement pas de grille. La démocratie c’est le respect des lois de la république car si les financiers se comportent ainsi c’est grâce à cette même démocratie. Donc on ne scie pas la branche sur laquelle on est ainsi. Il faut mettre en pratique les conclusions des forces vives . L’assemblée nationale a voté la loi sur les fonds communs et celui qui s’attaque à une loi de la république devient de nature un rebelle. Chers financiers, dans l’Etranger d’Albert Camus, il est dit quelque part qu’on finit par s’habituer à tout. Vous allez vos habiter à votre nouvelle situation ? Vos avez oubliez ne pensée importante : toutes les bonnes choses ont une fin

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:51, par SIDPAYETE En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Le fonds commun est-il un Privilège accordé aux agents du MINEFID et ou est-il un Droit contractuel acquis ?

    Si c’est un Droit contractuel acquis alors que le Gouvernement se plie à ses Obligations.

    Si c’est un Privilège accordé aux agents du MINEFID, alors je suggère que au vu du contexte sécuritaire que traverse le pays, le Gouvernement : Revoit et Elargisse le champ des actes Terrosites afin de mieux lutter efficacement contre ce fléau sans état d’âme. Car à y voir de pret, il y aurait des Terroristes à col blanc dans nos ministères.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:55, par Smith Zongo En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Ce que je reproche à RMCK, c’est qu’il est trop mou. Quand on est président, il y a un temps pour écouter et discuter, c’est vrai. Il y a un temps aussi pour se faire respecter en tant que chef. Quand son autorité est bafouée, il faut sévir et faire avancer le pays de force.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 08:58, par RESANE En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Les dirigeants ne perçoivent peut-être pas toujours les fenêtres d’opportunité qui s’offrent. Voilà un contexte dans lequel une grande majorité du peuple est favorable à ce que l’Etat prenne une certaine direction. Il est perceptible qu’avec l’agacement général, si l’Etat fait un appel à des volontaires pour prendre en main certaines choses, cet appel aura un écho favorable. Et s’il l’accompagne d’une menace de sanction pour refus d’exécution d’obligations contractuelles, il sera encore soutenu dans la démarche. Et voilà que c’est celui-ci ne semble pas s’en rendre compte.
    Comment un employeur peut-il se faire imposer les désirs de son employé ? Il suffit de dire :
    Premièrement : voici mes conditions ; celui qui peut s’en contenter, qu’il s’inscrive sur la liste. Une semaine au maximum pour se décider. Passé ce délai, déclenchement de la procédure de rupture de contrat, avec paiement d’indemnité. Seuls ceux qui sont en fin de carrière peuvent gagner en raison de leur grand nombre d’années de service. Mais pour l’Etat c’est comme s’il anticipait le paiement des indemnités de départ à la retraite, et il n’y pas de perte. Chacun s’en tire à bon compte. Pour les moins anciens, ce ne sera pas du tout évident, et ils verront que leur survie est dans la poursuite de la carrière. Résultat : il y aura certainement des gens assez bien inspirés pour accepter de s’inscrire. Et voilà du potentiel pour commencer.
    Deuxièmement : pour combler les places désertées (qui seront certainement moins importantes), appel à des volontaires ; et beaucoup vont y répondre. Il faut remarquer que ceux qui bloquent le fonctionnement, ce sont moins les hauts cadres de conception que les agents d’exécution et d’application. Ce qui veut dire qu’il n’est pas besoin de grande expertise pour prendre les choses en mains. 4 heures de formation sur les différents logiciels de circuit, et voilà des génies qui le comprennent pour accompagner les plus autres. Et les choses reprendront doucement mais sûrement.
    Mais qu’est ce que je fais là ? Pardon, chers internautes, je me trompe de rôle. Oubliez tout ce que vous avez lu. Cela doit être l’affaire de quelqu’un d’autre. Que chacun s’en tienne à son devoir, ce pour quoi il est payé. Je vous quitte pour aller accomplir le mien. Au travail donc ! en ce qui me concerne. Au refus-de-travailler aussi ! mes amis du MINEFID. C’est pour cela que nous sommes payés. Qu’importe !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 09:05, par SAINT LASS En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Monsieur le Président,nous attendons de vous des mesures fermes et radicales contre ces financiers. Le Ministère n’est pas leur propriété ni celle de leurs parents. S’ils ne veulent pas travailler il faut les dégager tout simplement. Il ya des patriotes qui sont prêts a les remplacer et a continuer le combat pour un Burkina prospère. 8000 individus ne peuvent pas défier tout un peuple. Certains ont fait 27 ans de règne mais ont franchis les frontières a 14 heures 00minute a cause de leur entêtement. Il est temps de mater.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 09:10, par le confident En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Une lutte sans conséquence n’est pas une lutte. Quand on bagarre avec quelqu’un on cherche à taper là où ça fait mal. De toutes les façons nous financiers, avons pesé nos actes avant d’en décider et nous sommes prêts à encaisser toutes les sanctions possibles. trop parler, c’est maladie. SEREIN COMME DU SEL

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 18:20, par Pascal En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      Je pense que le Président laisse trop faire. Il doit prendre une décision au lieu de laisser faire comme si tout était permis au Burkina. Vous dites que vous êtes sereins parce que vous ne mesurez pas les dommages que vous causez à la nation entière. si vous êtes sereins, allez y en grève et ne venez pas au bureau gaspiller le courant du peuple en profitant des climatiseurs du contribuable et à ne rien faire. Vous n’êtes pas les seuls agents de l’Etat, donc ne vous prenez pas pour des indispensables. Vous prenez l’exemple sur les pays de la sous région où il y a le fond commun, mais vous oubliez que les pays n’ont pas les mêmes problèmes. Vous êtes contre les 25% tout simplement parce que vous pensiez que les fonds communs allaient durer une éternité, et vous n’avez fait attention à rien. Revenez à de meilleurs sentiments car vos actes risquent fort de vous rattraper très tôt. Notre pays a besoin des ressources financières pour se développer et on ne peut pas accepter que des gens s’amusent avec le travail pour lequel ils ont été recrutés. Le gouvernement doit absolument réagir et arrêter cette pagaille qui n’a que trop durer.

      Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 09:23, par zebret En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Je comprend le ras le bol des uns et des autres face à cette situation au MINEFID qui n’a que trop durée . C’est justement pour cette raison qu’il ne faut pas résoudre cette foi-ci le problème dans la précipitation au risque de passer à coté ; Pensez vous qu’en tant ministre, ou président du Faso on peut observer cette situation sans égard et sans chercher une solution. NON Pour moi je pense que c’est la recherche de cette solution définitive qui justifie le silence du gouvernement. A mon humble avis je pense que cet Énième mouvement d"humeur des agents du MINEFID n’est profitable à personne ni à eux mèmes ,ni au gouvernement , ni au pays car dit-on A FORCE DE TIRER SUR LA CORDE ELLE FINI PAR CE CASSER. Au vu de ce qui précède je pense que les jours qui viendront une solution sera trouvée mais j’ai peur qu’elle ne soit sans ne soit sans dialogue des deux parties.

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril à 20:34, par Seyidou Kone En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      L’ intelligence d’ un individu, d’ un groupe ou d’ un gouvernement est jugee aussi a l’ aune de la rapidite de reaction. Le gouvernement en trainant, peut envoyer le mauvais signal qu’ il ne sait pas ce qu’ il veut. Les financiers, eux au moins, ils savent ce qu’ ils veulent. Vivre comme des pachas alors que l’ ensemble du peuple croule sous la misere. Quand les terroristes nous attaque, on dit il faut attendre pour prendre des mesures definitives ? ce que les agents du MINIFED font la, en quoi c’ est different des terroristes barbus ?

      Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 09:30, par SIDPAYETE En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Le fonds commun est-il un Privilège accordé aux agents du MINEFID et ou est-il un Droit contractuel acquis ?

    Si c’est un Droit contractuel acquis alors que le Gouvernement se plie à ses Obligations.

    Si c’est un Privilège accordé aux agents du MINEFID, alors je suggère que au vu du contexte sécuritaire que traverse le pays, le Gouvernement : Revoit et Elargisse le champ des actes Terrosites afin de mieux lutter efficacement contre ce fléau sans état d’âme. Car à y voir de pret, il y aurait des Terroristes à col blanc dans nos ministères.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 09:48, par CITOYEN En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    CHAQUE PEUPLE MÉRITE SES DIRIGEANTS DIT-ON !!! ALORS SOIT VOUS ASSUMEZ, SOIT VOUS VOUS RÉVEILLEZ !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 09:51, par le confident En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Une lutte sans conséquence n’est pas une lutte. Quand on bagarre avec quelqu’un on cherche à taper là où ça fait mal. De toutes les façons nous financiers, avons pesé nos actes avant d’en décider et nous sommes prêts à encaisser toutes les sanctions possibles. trop parler, c’est maladie. SEREIN COMME DU SEL

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 10:02, par verite En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    tout ça la, c’est ROCK comment des individus formés par l’argent du contribuable peuvent prendre un pays en otage.Le burkina n’appartient pas aux financiers seulement

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 10:16, par Stalinsky En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    La question qui est posée ici relève de la répartition du revenu national par l’intermédiare du budget national. Les agents des finances et analogues ne sont rien d’autres que des voleurs en bandes organisés sydicales. Ils relèvent de la branche non productives directs de l’économie, du domaine des services. La richesse nationale est crée par l’activité des paysans, ouvriers ,artisans,ingenieurs et chercheurs qui sont des ouvriers en blouse blanche. Ce faisant les agents des finances ne peuvent pas s’octroyer un surplus de salaires autre que le salaire qu’ils reçoivent. Alors, la mesure qu’il faut les appliquer, c’est que les opérateurs économiques qui viennent pour payer, les dénoncent et comme ferait Thomas SANKARA ils seront sanctionnés de suspension de salaires d’un mois ou plus pour mauvaises manières de servir. Pour leur endettement, l’Etat n’a rien a voir dedans. s’ils souffrent ce n’est que la conséquence du vol.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 10:27, par salou En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Mr Marcus, on ne peut piller les fonds publiques de la sorte et se retrancher pour ne pas acomplir le travail. C’est carrément une déviance envers l’autorité. Les contribuables peuv aussi agir de la sorte, le paysan, l’infirmier, l’enseignant, le policier ou le gendarme. L’Etat nation est un tout pour crée la richesse d’un pays soit 16 millions d’habitants et non 500 agents. Aucune de tes proposition ne convient car c’est l’équité et la justice pour tous (y compris le paysan qui se bat contre la terre pour faire sortir les graines).

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 10:30, par Le sage En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Bonjour chers internautes,
    je voudrais demander aux forumistes de modérer leurs propos car ce qui arrive à ton voisin peut t’arriver demain.Beaucoup pensent que c’est un problème qui n’engage que les financiers.Non,c’est un problème qui nous concerne car s’il n’y a pas d’argent dans les caisses de l’État, les malades ne pourront pas être soignés, les salaires des fonctionnaires ne pourront pas être payés, les entreprises n’auront pas d’activités.C’est inconcevable que le PRÉSIDENT himself fait d’un traitement au cas pas cas (GSP, POLICIERS, ENSEIGNANTS, MAGISTRATS) et refuse le dialogue avec le syndicat des financiers.La fronde sociale va s’accentuer avec la nouvelle grille salariale.Pour moi entrepreneur ; un dialogue franc et sincère est nécessaire pour ramener la confiance entre l’État et les syndicats.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 10:32, par lechris En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    QUAND ON A AFFAIRE A UN GOUVERNEMENT IRRESPONSABLE C’EST COMME CA QUE CA SE PASSE. pendant que vous refusez de donner a des agents du MINIFIED, a la GSP vous accordez a la police. a la fin qu’es ce que vous voulez ;, ?la santé et les enseignants se préparent a aller en mouvement. ou bien vous donner ou vous refuser de donner a tout le monde. et vous taper du point sur la table si vous ne pensez pas a 2020. dans le cas contraire vous rendez votre démission et vous passer le fauteuil a d’autres qui vont mettre de l’ordre dans ce pays. ne remettez pas notre pays 27 ans en arrière .

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 10:46, par chomage En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    mes c’est vraiment sur que etes sereins ??? car a vous lire on sent le manque de serenité il semble le gouvernement est en train de preparer une operation de recrutement de jeunes diplomé de toute urgence (il sembble qu’il n’a rien à avoiravec le jeu l’an passé qui les a fait courir) mais en tout cas nous les chomeurs nous sommes prets si certains ne veulent pas travailler nous depuis longtemps on cherche travail vive le gouvernement pour cet acte courageux à venir

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 17:24, par zitai En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      Sérieux ? Tu es au chômage depuis longtemps et t’as jamais songer à te trouver quelque chose à faire depuis tout ce temps ? Tu attends qu’on licencie de financiers pour que tu puisse intégrer ce corps ? Pourquoi pas autre chose ? Tu ne le sais pas mais tu courras encoure cette année comme l’an passé dans "flatté flatté" espérant devenir financier et tu courras encore les autres année à venir. T’as aucun faire valoir tout simplement.

      Quelle megd.

      Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 10:50, par FasoLible En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Les burkinabè récoltent le fruit de leur vote hasardeux de novembre 2015.
    La démocratie, ce n’est pas du copinage
    La démocratie, ce n’est pas de l’affairisme
    La démocratie, ce n’est pas de l’ethnicisme
    La démocratie, ce n’est pas du sectarisme religieux.

    Puisse DIEU inspirer les électeurs burkinabè afin qu’il choisissent en 2020 un (e) compatriote à la hauteur de nos défis.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 10:57, par TRAORE En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Je me demande quand est-ce Son Excellence Roch KABORE va se réveiller. Il n’y a pas deux capitaines dans un bateau, il n’y a qu’un. Que le Président du Faso se réveille et qu’il prenne des sanctions fermes à l’encontre de ces canard boîteux du MINEFID. Trop c’est trop. Nous sommes dans quel pays où chaque jour on ne rien écouter que le bruit de la cloche des syndicats véreux et apatrides ? Que cela s’arrête pour le bonheur de tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 11:01, par MOI En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    La situation dans laquelle se trouve notre pays est inquiétante et je ne peux rester insensible. Premièrement, il est plus important de ne pas perdre de vu que le Burkina post insurrectionnel est difficile en gérer. En effet, il ne pas rare de voir des personnes bruler les feux tricolors sans gène et meme proférer des propos obsènes à l’endroid de ceux qui voudraient attirrer son attention sur l’acte incivique que celui vient de commettre. Pire, personne ne respecte personne. Les agents de sécurité vilipendés et saboter. Aussi, dans les administrations les agents font ce qu’ils veulent. Les textes ne sont pas respecté ; l’éthique est en berne et la déontologie déjà ensevelie. Ce qui offuste c’est que nos acteurs politique ne donnent pas un bon exemple. La grogne sociale n’est que la somme des petits problèmes ou les petites crises par ci et par là. Deuxièment, l’injustice, la partialité, limpunité, l,intolérence, l’insécurité béante, la vie chére sont les maitres mots qui hypothèquent notre vivre ensemble. Par ailleurs, il n’est pas rare de voir des personnes poser des actes béliqueuses,mal placés sans etre inquiétés. Alors, il est temps et meme impératif que le Président et sont gouvernement trouvent dans les plus brèfs délais des solutions idoines à cette gangrène qui va de mal en pis. Un pays ne pourait etre gouverné avec des sentiments. Notre pays est dans une impasse.(le terroriste, la grogne sociale, crise économique préssante, la deresponsabilisation des uns et des autres, l’impunité, l’incivisme sur toutes ses facettes, etc) comment un pays peut se développer dans de telles conditions ?LA BALLE EST DANS LE CAMP DU PRESIDENT

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 11:04, par TRAORE En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Je me demande quand est-ce Son Excellence Roch KABORE va se réveiller. Il n’y a pas deux capitaines dans un bateau, il n’y a qu’un. Que le Président du Faso se réveille et qu’il prenne des sanctions fermes à l’encontre de ces canard boîteux du MINEFID. Trop c’est trop. Nous sommes dans quel pays où chaque jour on ne rien écouter que le bruit de la cloche des syndicats véreux et apatrides ? Que cela s’arrête pour le bonheur de tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 11:07, par sawsaw En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    je pense que dame sory devrait revenir et tous nous fouetter.étant des finances
    je trouve une injustice absolue quant au partage des fc.on est tous recruté pour booster notre économie par le travail bien fait et ce travail est un contrat rémunéré par l’État.s’il y a des avantages lies au service rendu qui ne sont pas légale même légitime (jugement personnel) si l’État n’arrive plus a soutenir ces avantages que je sache raison garde et revenir au même niveau de vie que les autres fonctionnaires qui peinent au quotidien.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 11:13, par NION En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Ce Qui est évident dans cette situation, c’est que les financiers sont entrain de montrer la voie au autres travailleurs. Travailleurs du Burkina Faso, unissez-vous. si aujourd’hui au Faso, un magistrat peut toucher sur son bulletin près d’un million de francs sans compter les autre frais : carburant, documentation qui avoisine à elle seul 300 000fCFA/Trimestre... alors je ne vois pas pourquoi un financier, un enseignant, un policier, un GSP, un cadre de tout autre corps ne peut pas avoir un salaire d’au moins un million sur son bulletin même après 10 ans de service ? Nous sommes tous fils de ce pays et nous avons droit au ressources de la même manière. je n’accuse pas les financiers.c’est le président du Faso qui à créé cette injustice. les financiers luttent pour avoir ce qu’ils méritent. les autres corps n’ont qu’a s’asseoir et regarder. l’injustice dans la fonction publique est inadmissible pour peu qu’on ai un peu de bon sens.QUE DIEU SAUVE LE BURKINA FASO

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 11:19, par Lamsony En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Le contrat de travail se signe sur la base d’un salaire et non pas sur des avantages frauduleusement attribués à l’insu de bon nombre d’actionnaires que sont les contribuables. Etre present au poste de travail et refuser de travailler fait partie des fautes professionnelles. A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 11:23, par MOI En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Quand on tire trop ça se casse. Que chacun face lacher prise pour le bonheur de nous tous. Car, cette situation n’arrange personne.
    1-côte fonctionnaire
    - si les financiers gagne le bras de fer
    tous les autres corps vont suivre le pas et on passera de revendication à n’en pas finir et ça sera semblable au cas des magistrats
    - si les financiers perdent la bataille par des décisions politiques drastiques
    les autres revendications des agents publics seront impossibles
    2-côté Etat
    - si l’Etat gagne le combat, il devient force et peut s’imposer à tout moment,
    - si l’Etat pert,il deviendra faible et impuissante et ouvrira un brèche qui pourrait emporter le pouvoir avec les maux que nos connaissons tels que le terrorisme et l’insécurité béante.
    3- côte contribuable
    si une solution idoine n’est pas trouvée
    les entreprises vous mourir

    personne ne profitera de cette situation. vivement qu’une solution soit trouvé pour tous !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 11:24, par Alerte ! En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    ou va mon pays ?
    ou est passée notre intégrité ?
    Pour ma part Rock file un mauvais coton et il risque de se mordre les doigts mais avant Rock je pense que les agents du MINEFID risquent gros et je voudrais leur donner un conseil.
    Vous conviendrez avec moi que notre soulèvement populaire n’a pas été terminé.
    Vous savez tous ce que le peuple Burkinabe regrette très très amèrement de n’avoir pas fait pendant le soulèvement populaire. Les gens regrette de n’avoir pas t....., et ils aiment à le dire en pensant aux politiciens comme Gilbert Ouedraogo,CDP et alliés qui les narguent aujourd’hui que la prochaine révolution ne va pas compter que des civiles dans les victimes . Nous l’entendons, vous l’entendez tous les jours dans les causeries.

    De grâces frères et sœurs du MINEFID n’offrez pas au diable la possibilité de faire vivre l’enfer à notre très cher pays qui est déjà trop meurtri par ces ennemis de Dieu.

    A mon humble avis je crois que le MINEFID fait fausse route car les conséquences de cette lutte affecteront indéniablement le pouvoir en place mais ne laissera pas en reste les agents du MINEFID.

    Il faut écouter les bruits des couloirs dans les marchés, les grin de thé, les kiosques etc. Les gens se préparent à s’attaquer aux agents du MINEFID et à leur biens si éventuellement les choses basculaient contrairement à ce que le MINEFID peut croire.

    J’ai personnellement assisté à une scène très inquiétante à Ouagadougou, ou des personnes en sont venus aux mains pendant qu’ils ne discutaient même pas ensemble (des tables voisines et un sujet fond commun et paralysie du pays). Ce qui m’a plus inquiété ce n’est pas que les gens en viennent à se battre, c’est plutôt les commentaires à côté qui donnait tous raisons à l’agresseur pour la simple raison qu’il s’attaquait un agent voleur des impôts. Vous voyez de quoi je parle !!!

    Sachons raison gardé, ne pas pousser le bouchon très loin car le jour où les salaires ne seront pas payés ou quand le pays va être en faillite (si on peut le dire) il y aura et une vraie chasse à l’homme dans ce pays, et je crains fort qu’il y ait mort d’homme et nous serons tous touchés.

    Je ne suis point un oiseau de mauvais augure, j’ai fait une analyse qui comme toute œuvre est perfectible donc de grâce contribuer à son amélioration et ne verser pas des injures qui ne sont et ne seront jamais utiles pour le Burkina Faso.

    RMCK vous êtes le président il faut agir avant que les Burkinabe ne se rentrent dedans.

    Que Dieu protège le Burkina
    Que Dieu éclaire le président Rock
    Que Dieu éclaire les syndicats du MINEFID

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 11:32, par SID PAWALEMDE En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Pour les usagers des services financiers (Trésor, Impôts et autres) ils entendent à 95% toujours que le RESEAU NE FONCTIONNE PAS. Moi je propose que le Gouvernement licencie tous ceux qui sont dans la chaine du RESEAU pour incompétence. Ensuite un audit des services viendra dénicher un à un les Diaspo saboteurs des services financiers car ils ne peuvent pas bloquer tout le pays. Il faudra que les financiers sachent qu’il n’y a pas un seul corps de métiers qui ne peut pas bloquer un pays. La Gendarmerie doit ouvrir une enquête chez les usagers des services financiers et le Gouvernement lance un audit technique des services financiers et on licencie environ une vingtaine avec des motifs bien soudés en commençant par les agents dudit RESEAU INTERNET qui est non fonctionnel depuis 2 mois. Car il y’a des projets qui ont émis des lettres de virement de l’argent des factures des entreprises depuis janvier 2019 et le RESEAU EST EN PANNE. Tous les chantiers sont bloqués car on attend que le TRESOR positionne l’argent sur leur compte en banque et le RESEAU EST EN PANNE ou du moins c’est ça qui est sur les lèvres de tous les financiers et c’est pourquoi c’est sans pitié qu’il faut licencier toute la chaine du RESEAU dans un premier temps en Conseil des Ministres et la suite on verra. Il faut des mesures fortes.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 11:40, par YEM-SA-FAA En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Avec ça on nous dit que le pays est gouverné ! Le pays est gouverné comme ça là ? Avec ces soi-disant financiers qui font la pluie et le beau temps !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 11:46, par paséktaalé En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Comme dans certains pays, il faudra réfléchir prochainement pour ne plus se faire prendre en otage par un seul ministère fut il ministère de l’économie et des finances.
    Ma proposition : faire en sorte que chaque ministère puissent avoir ses financiers et que chaque ministre soit responsable de la gestion de son budget, ( comme au Nigéria), en fin d’année le contrôle d’état fera son travail avec l’appui d’un rapport d’audit.
    ayons le courage de le dire nous sommes en face d’un régime pourri, RMCK a hérité d’un régime de merde, et pire il est lui même venu dormir déçu, sinon comment on peut comprendre les revendications tout azimut ? sans une réaction forte du Gouvernement ? il augmente pour les magistrats, il diminue pour les financiers c’est pas normal. il arrange pour les policiers, il mate les GSP.

    il faut remercier les brebis galeuses ; "on ne fait pas des omelettes sans casser des œufs" et l’être humain étant réfractaire à tout changement, je pense qu’ils doivent accepter ce changement là. et diminuer le salaire des magistrats aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 11:52, par TRAORE En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Je me demande quand est-ce Son Excellence Roch KABORE va se réveiller. Il n’y a pas deux capitaines dans un bateau, il n’y a qu’un. Que le Président du Faso se réveille et qu’il prenne des sanctions fermes à l’encontre de ces canard boîteux du MINEFID. Trop c’est trop. Nous sommes dans quel pays où chaque jour on ne peut rien écouter que le bruit de la cloche des syndicats véreux et apatrides ? Que cela s’arrête pour le bonheur de tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 11:53, par moussa En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Je crois savoir qu’un financier c’est un monsieur riche qui a son argent et qui finance des projets.Je ne comprends pas pourquoi on appelle des commis de l’état des financiers !le terme est inapproprié. aussi, je crois que Roch doit revenir de la Turquie avec les méthodes Erdogan(licenciement des agents de l’état qui conspirent contre l’Etat).Il nous faut des manières fortes sinon ça sera la porte ouverte pour tous les autres agents des autres ministères de demander 100% d’augmentation et ça, aucun gouvernement ne pourra gerer !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 12:47, par KALMOGO Wendkuuni En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Le président et son gouvernement travaillent pour trouver une bonne solution pour tout le monde ,donc donnez leur un peu de temps pour faire un excellent travail.Les financiers ont des salaires et ça ne représente rien pour eux, ils auront ce qu’ils veulent.Cependant les autres fonctionnaires luttent pour l’harmonisation des salaires de tous, les nouvelles grilles sont prêtes.Dans peu de temps tout rentrera dans l’ordre, mais les égoïstes qui veulent tout pour eux seulement le regretteront donc il est temps de prendre la bonne décision pour faire partie de l’ensemble.

    Amicalement !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 13:00, par YAMEOGO En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    TOUT CE QUE DIEU FAIT EST BON RIEN QUE CES MOT
    J’AI DES LARMES QUI COULENT AU FOND DE MOI DU COURAGE AU FINANCIERS POUR LEUR ACTE NUL N’EST ÉTERNEL SUR CETTE TERRE µ

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 13:36, par Le Pacifiste En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Après analyse, je suis certain que les sanctions ne vont pas tarder à tomber..jannonce meme qu’elles vont tomber tout de suite si sa continue. Pas de doute. Celui des fonciers qui se fera prendre c’est à son risque et merci. À bon entendeur,salut !

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 13:58, par informaticien 0 En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Pourquoi,les financiers,pardon les commis de l’état au ministère des finances ont décidé d’accuser les informaticiens
    d’incompétents. S’il ne veulent pas travailler, il ne faut pas accuser les pauvres informaticiens qui devaient d’ailleurs réagir.
    MAIS POURQUOI LA HIÉRARCHIE NE DONNE PAS DES LETTRES D’EXPLICATION A TOUS LES RESPONSABLES INFORMATICIENS POUR ÉCLAIRCIR LES CHOSES ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 14:43, par ouedraogo En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Internaute SID PAWALDE, pour votre information le président SANKARA était sur le point de les rappeler dans la fonction publique quand le malheureux coup d’état de 1987 est arrivé. Certains plus âgés de votre entourage si vous le voulez bien vous diront que SANKARA avait lui même reconnu que leur licenciement était une erreur et s’apprêtait à les réintégrer. Cependant, je vous informe que les enseignants en question ont été rappelés et dédommagés par l’Etat quand Blaise est arrivé au pouvoir. Vous savez SID PAWALDE, sanctionner un seul agent du MINEFID contribuera à bloquer d’avantage l’ administration. Puisque tous les agents sont concernés par le FC vous allez les remplacer par qui ? Le premier interlocuteur des usagers c’est les caissiers et les informaticiens sont en dernier plan. Sachez que les informaticiens qui travaillent au MINEFID bénéficient du FC et les sanctionner sera tout bonus pour les syndicats puisque la crise sera aigu( solidarité oblige).Mr SID PAWALDE si vous voulez on pari, le FC sera rétabli et mieux sécurisé par un texte règlementaire. je vous informe qu’au Niger c’est une ordonnance qui régit le FC ; en Cote d’ivoire c’est dans la loi de finance et au mali c’est un décret. Au Burkina c’est un arrêté. Les agents du MINEFID dans ces pays ont un FC trois fois plus que ce que nous prenons ici. vous pouvez vous même faire votre propre recherche et vous verrez. Cependant ,SID PAWALDE qu’est- ce que le gouvernement a fait aux GSP ? ca fait 6 mois que les détenus ne sont plus présenté aux juges. Les enseignants ont refusé d’évalué nos enfants et qu’est ce que le gouvernement a fait ? les policiers nous ont tous abandonné face aux terroriste pendant une semaine et qu’est ce que le gouvernement a pris comme sanction ? rien SID PAWALDE. Mais le gouvernement a préféré négocier. Ca sera mieux d’utiliser la même sagesse face aux financiers sinon ca sera le suicide pour ce gouvernement. Parlant d’EQUITTE Mr SID PAWALDE, j’espère que vous aimez le football ? regardez Barcelona par exemple. C’est une équipe à gagner ,harmonieuse sur le terrain mais tous les onze joueurs n’ont pas le même salaire. Messi a le double de salaire de certains joueurs qui sont sur le terrain avec lui. Ainsi, Leonel Messi est le mieux payé suivi de SUAREZ ;de COUTINHIO ; de RAKITIS ; de DEMBELE et ainsi de suite. Mais quelle équipe ose se mesurer à BARCA aujourd’hui ? Tous les fonctionnaires ne peuvent pas être traité de la même manière. je suis désolé c’est un faux débat que le gouvernement a servi pour diviser les burkinabés. Naturellement Mr SID PAWALDE, regardez la longueur de vos doigts et de vos orteils et vous serez inspirer que si les fonctionnaires du MINEFID sont devant c’est peut être parce que DIEU l’a voulu. Si un enseignant est traité de la même manière qu’un financier, y’aura un moment que l’enseignant n’aura pas son salaire à la fin du mois. Le Burkina doit être une équipe harmonieuse qui gagne comme le BARCA ou le REAL et ou les joueurs n’ont pas le même salaire. Cordialement Mr SID PAWALDE.KA SID FAN LA TOSID YE.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 14:47, par ouedraogo En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    J’en oubliais comme contre le terrorisme, ce gouvernement va immanquablement demander de l’aide dans son suicide contre les financiers. Vous voulez de l’argent pour financer les projets et programmes de développement ; payer la dette interne et externe ; et payer les salaires et le fonctionnement de l’Etat et vous sanctionnez ceux la même qui sont chargés de mobiliser les recettes. N’est ce pas un suicide ? Alassane Dramane OUATTARA est un pure produit de la Banque Mondiale et du FMI pourquoi il n’a pas pris de telles mesures en cote d’ivoire ? parce que lui au moins il est intelligent et il sait que s’il tourne le dos aux financiers ça sera la fin de son programme. Tout laisse penser que RMCK a traversé le MINEFID sans connaître son importance et son rôle dans la mise en œuvre du programme de celui qui détient le pouvoir. Pourquoi le MINEFID des autres pays ne sont pas en ébullitions ? parce que ces pays sont dirigés par des hommes compétents et capables. ON me dira de ne pas faire des comparaisons. Ah bon ? pourquoi nous avons construit des échangeurs en regardant les autres , nous roulons sur des voies bitumées inspirées d’autres pays. Même nos lois et règlements sont inspirés de la France .Mais des ignorants arrivent a influencé tout un gouvernement corvéable et maniable qui est sur le point de se suicider. Les financiers ne vont pas se saborder pour permettre à des politiciens de se sucrer. La victoire est certaine.

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 18:29, par KLADJOU En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      Un mot à Monsieur Ouédraogo. C’est vrai comparaison n’est pas raison, c’est vrai, les doigts de la main n’ont pas la même longueur, c’est aussi vrai que les enseignants ont refusé de corriger les copies des enfant pendant des mois et enfin c’est aussi vrai que les GSP ont refuser de conduire les prisonniers pendant des mois au tribunal. C’est encore vrai que le Mali, le Niger et la Côte d’Ivoire ont des FC sécurisé par ordonnance ou par arrêté ministériel. Mais en quoi tout ceci peut-il justifier un FC de 55 milliards à 8000 agents en bonus uniquement alors qu’ils ont un salaire mensuel des plus confortables dans un pays pauvre enclavé sans ressources éprouvé par les sécheresses comme le Burkina ? Utilisant ta même logique, je te dirai qu’au Danemark, il n’y a pas de FC, en France il n’y a pas de FC, aux Etats Unis, il n’y a pas de FC etc...En quoi le Niger, le Mali et la ôte d’Ivoire sont-ils des exemples de bonne gouvernance pour un pays comme le Burkina. Que dites-vous du Rwanda, de la Tanzanie, de l’Ethiopie, du Ghana et du Nigeria à côté ici, pour ne citer que ces pays ? Bref C’est une question de bon sens Monsieur Ouédraogo. Vous avez le droit de défendre votre Gombo, mais utiliser d’autres arguments plus sérieux. Ce n’est pas parce que le FC est là depuis 40 ans qu’il est justifié à tel niveau. Pensez-vous que Sankara aurait laisser 8000 mecs se partager plus de 55 milliards en plus de leur salaire pendant que lui roulerait en R5. avec son salaire de capitaine ? Un peu de sérieux là. Le FC à ce niveau au regards du niveau des revenus du Burkina moyen était moralement inacceptable et politiquement irresponsable. En management, certaines crises sont nécessaires pour déclencher le progrès et la justifie dans la société. Celle-ci avec le MINEFID en est un bel exemple. "Observer la Loi qu’on s’est donnée est Liberté" disait Montesquieu. Monsieur Ouédraogo est convaincu que la Loi va être revue pour remettre en place leur gombo. Moi je suis convaincu du contraire ! Attendons de voir et longue vie à nous tous et qui vivra verra !
      Sans rancune

      Répondre à ce message

    • Le 11 avril à 11:43, par c’est moi En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

      On a regardé les autres pour faire des échangeurs pour le bonheur de tout le peuple et non pour un groupuscule de la population. ce n’est pas les agents des finances seuls qui travaillent pour faire rentrer l’argent mais le travail de plusieurs d’agents. Donc, ce que tu dis de la cote d’ivoire n’est pas vérifié. La côte d’Ivoire à un bon système de recouvrement. et les agents n’ont pas l’occasion de jouer avec le travail de peur de se faire vider. Alassane aussi ne travaille pas avec les agents insoucieux, il les remercie, de même que les agents fraudeurs. demandez à tous ceux qui rentrés dans la fonction publique par deal, ils ont été simplement vidés sans dommages, et c’est ce que le Burkina doit faire aussi. Parce qu’ils parait que beaucoup de financiers sont rentrés au MINEFID par deal ou fraude et sont entrain de rembourser l’argent des parents utilisé pour le deal des concours d’où leur grogne sans fin.

      Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 15:02, par propos En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Si des policiers ont été radiés, des militaires radiés, le RSP au grand complet dissout........., je ne comprend pas pourquoi un "petit" agent qui, par abus de langage est appelé financier ne peut pas être licencié au nom de l’intérêt supérieur de la nation ??? M. le Prési, tous ensemble avec vous, pour éradiquer ce terrorisme financier

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 15:12, par Tapson En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Le bras de fer n’a que trop durer. Rock n’a qu’à régler le problème une bonne fois pour toutes et très rapidement. Ni Rock ni les financiers ne doivent continuer à tenter le diable. 55 milliards par an n’est rien par rapport à ce qui pourrait se passer, si une seconde inssurection se déclenche actuellement. Surtout dans ce contexte de terrorisme et avec le risque de destructions des services liés au minefid dans l’ensemble du territoire. Les fonctionnaires oublient qu’ils sont moins 1% de la population du bf. Et, pour la majorité des 99 autres pour cent, ils s’en fichent de ce qu’ils se font de leur budget de l’État et consorts. Ce que cette majorité veut, c’est que le pays fonctionne normalement. Bien enttendu, le terme pays fonctionne veut dire que le fonctionnaire fait son travail.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 15:32, par YOUGARE En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Courage mes freres je ne suis pas financiers mais je comprends votre lutte car elle est nobles.Pour ceux qui sont jaloux du FC je vous rappel qu’on a interdit a quelqu’un de faire le concour de l’ENAREF qui d’entre nous peux jurer qui n’a pas tenter sa chance laba en vain ?Donc soignons rationnel et comprennez que leur acquis viennent de leur propre lutte.J’aurais souhaiter qu’on vote une loi pour permettre a tous les les fonctionnaires qui veulent demmissioner de le faire pour reprendre le concours de l’ENAREF ils comprendrons que parmi les cinq doigts il existe un qu’on appel le majeur et l’autre l’auriculaire.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 15:33, par moi En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Le gouvernement et les mecs des MINEFID ne nous prennent pas au serieux....
    Nous allons sortir les jours à venir .... tranquilousss vous allez apprécier

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 15:53, par Dja En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Juste un constat !
    En 2014, Blaise Compaoré s’est préoccupé de 2015 pour je ne sais pas trop...et 2015 ne l’a pas trouver au pouvoir ?
    En 2019, l’on se préoccupe de 2020...ATTENTION !!

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 18:35, par Ka 1502 En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Il fallait laisser la courageuse femme ,Rosine coulibaly poursuivre les réformes jusqu’au bout c.a.d. la mise en oeuvre pratique des décisions du forum sur la mise à plat des salaires que rock même a demandé lors de son discours en debut d’année. Le fait ne pas reconduire cette dame fer à ce poste stratégique d’un pays qui a déjà fait ses preuves et même félicitée de l’extérieur par des institutions est une erreur monumentale , car le syndicat pense avoir le dessus ; voilà pourquoi les agents du minefid continuent de prendre le pays en otage ;Que dit- le nouveau ministre des finances et et nouveau 1er ministre ? Vous attendez que les contribuables agissent négativement avant de réagir ? Ce n’est pas responsable car gouverner c’est prévoir

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 21:45, par Tiemtore sylvestre Noaga En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    A mon avis il une solution mais elle fera mal a toutes les parties.
    1. Il faut que l’État apure les dettes des agents car c’est lui qui les permis de s’endetter au delà de leur moyen.
    2. Il faut appliquer par la suite le plafonnement de la prime afin qu’elle ne pas dépasser le 1/4 du salaire par mois.
    3.il faut le signer des contrat d’objectif avec ceux qui veulent poursuivre le travail avec l’État et payer les primes de départ de ceux qui souhaitent partir car l’emploi est un contrat entre l’emlpuer et l’employeur et pas un mariage forcé.
    C’est une proposition pour éviter d’aller a la confrontation et chacun peut revendre ses talents ailleurs. Mais je dis bien une vraie indemnisation pour ceux qui souhaitent partir pas une chasse aux sorcières.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 22:32, par Silence on ne fait rien ! En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Peut importe ce qui va se passer, il faut que ça bouge ! Y a en marre de ce mutisme ridicule là.

    Répondre à ce message

  • Le 10 avril à 23:43, par Tiiboo En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Chers internautes j’espère vou lire dans les prochaines heures vue que bcp de syndicats rentreront en lutte. Encore une fois la crise au MINEFID est une réalité pas un film de fiction. J’invite les uns et les autres à se débarrasser de la sorcellerie dont ils ont hérité des siens en citant financiers a ça , magistrats a ca, diplôme égal salaire comme si un docteur recrute pour creuser des trous est le même qu’un cardiologue. Plus on accepte nos différences mieux ça vaux. Après tout nul n’a fait un concours un canon derrière la tête. En France par exemple, à la date où j’écris ce message les fonctionnaire les mieux payés restent le Directeur du trésor en tête avec une quinzaine de cadres du ministère des finances, et quand je dis mieux payé ça veux dire mieux payé que le président n’en parlons pas des ministres, des députés et les autres corps de métier mais tout le monde accepte le principe. Êtes vous en train de dire que parce que vous êtes noirs vos matières grises sont plus grises que celles des francais ? Détrompez vous. Faut il faire la promotion du FMI, de la Bank mondiale et autres au bf et compter sur eux pour notre développement ? Rock est le président du Faso, il dispose d’un programme de société et il a un gouvernement. Mieux il ont voté un texte qui s’appelle loi de finances et qui contient un budget qui servira à la mise en application de son programme de société. Problème la mise en place de ce budget reste la tâche exclusive des agents du MINEFID. Devinez vous même la suite avec les mesures prises en leur encontre. Vous et moi avons des avis car n’étant ni le président ni membre du gouvernement, mais Rock et son gouvernement savent ce qu’ils font donc mesurons nos propos.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril à 00:13, par OJARO En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Que le président Rock fasse preuve d’un peu de courage !
    Il est en train de nous montrer qu’un employé peut refuser de travailler et toucher son salaire et réclamer même des primes pour refus de travailler. Jamais vu dans ce pays !
    Qu’il pense à l’histoire, à ce qu’il dira à ses enfants et petits enfants qui vont un jour l’interroger sur ses actes quand il ne sera plus président.
    Monsieur le président, ayez du mérite même si à cause de votre décision vous ne serez plus président. Rosine est partie mais avec beaucoup de mérite et d’estime auprès de la plupart des Burkina bè dignes de ce nom. Et l’histoire donnera raison à cette dame parie du Gouvernement mais avec beaucoup de dignité pour avoir défendu l’intérêt général.
    Faites en sorte que ce qui est juste soit fort et non le contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril à 09:13, par Moses John En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Comme on aime imiter la France, pourquoi au niveau du FC on ne le fait pas ? Comparons les pays où il y a FC et ceux où il n’y en a pas. Il y a FC au Mali, Côte d’Ivoire,,Gabon, Cameroun,, Burkina. Il n’y a pas FC au Rwanda, Ghana, Nigéria, Tazanie, Botswana,Afrique du Sud, France,, USA, Danemark, Norvège,.C’est où il y a galère qu’il y a FC.Donc FC égal galère.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril à 10:08, par sagesse En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Voici une solution :
    -on liste les contribuables(on les repartit par groupes) et on affecte leurs dossiers à des agents bien déterminés des finances(ces agents aussi sont repartis par groupes et bien énumérés). S’ils n’y a pas des résultats obtenus, chaque financier ou groupe de financiers fournissent des explications..
    On met en branle les fournisseurs de réseau et les renseignement pour vérifier si il y a un problème de connexion ou pas.
    Après quoi on tire les conclusions.
    Là, kûùma bâna.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril à 10:47, par SIDZABDA En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Ceux qui se dénient d’être financier pour parler en personne désintéressée pèchent par leur approche. La colère est bien légitime, mais la marche de l’histoire montre que chaque chose à son temps et les injustices se corrigent tout naturellement à une certaine période. La dame n’a été que le canal par lequel cela s’est corrigé et elle a tout le mérite d’être une vraie actrice de l’histoire. Si au nom de l’intérêt personnel on est prêt a plier le pays, je ne vois pas l’intérêt de spéculer encore autour de cette question . Ici seule l’application de la loi peut résoudre ce malentendu entre employeur et employé. La loi est dure mais c’est la loi.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril à 13:30, par zongo En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    recevez humblement mon avis sur la question du FC. en effet RMCK n’est pas le problème, ni un parti syndicale ou politique. le FC existe bel et bien dans les pays de la sous région et c’est pour çà d’ailleurs qu’on est depuis des années en voix de développement dite moi quant est allons nous arrivé si les pays développés (bailleur de fond) apprennent bien que le BF soit parmi les pays pauvres au monde qu’une minorité de personnes beneficies des FC assez consistants ne rigoleront-ils pas de nous je croit que oui, les pays développés ne connaissent pas cette question de FC. de ce fait la remise à plat à mon avis est une nouvelle fondement de notre très chère pays et notre pays a en bien besoin pour mieux avancer. je crois que les financiers à leur place je considérais la suspension du FC comme étant ma contribution à l’édifice du pays des hommes intégrés.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril à 15:40, par HUG En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Le fonds commun existe dans beaucoup de pays au monde. Mais le problème c’est que dans mon pays les financiers les pénalités et autres n’équivaut pas au 55 milliardS ; Alors l’Etat est obligé d’allez puiser l’argent dans d’autres caisses pour venir donner aux financiers. Exemple ; vous ne pouver recolter 100 FRANC ET VOULOIR LETAT AJOUTER 200FRC ou 300FR POUR VOUS PARTAGER. VOUS AVEZ VU CELA OÜ. Ce que les financiers oublient ou font semblant d’oublier est que cette manière ne se passe dans aucun pays du monde. On récolte ce qu’on a semé mais malheureusement les financiers de mon pays ne récoltent pas ce qu’ils ont semé. On ne peut semer du mil et vouloir récolter du riz. Maintenant que vous le voulez ou pas vous allez récolter ce que vous avez semé

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril à 17:13, par Gouvernment Dormisseur En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    C’est l’etat qui est responsable, qui mo0ntre son incapacite. S’ ils refusent de prendre l’argent, trouvez un autre moyen ? Ils vont faire quoi ? Prenez des retraites par breau et employez meme des infirmiers, professeurs ou policiers ils vont recuperer nos sous, ouais ! Ces gens la sont tropo egoistes. meme 25% de votre salaire comme surplus, ca vous suffit pas ? Vous voulez vivre dans le paradis et les autres fonctionnaires vont vivre dans la misere autour de vous ? Vous vous croyez ou ? Si Rock continue a jouer au mollasson, son regime la va tomber il va voir. Yqa pas de petit feu deeh. Papa Rock, faut frapper. C’est pas partout il faut etre zenti. Vous connaissez boien vos ainemeis et vous faites. Quand vous allez tomber et que vous ne pourrez pas fuir a Lome chez votre belle- mere, on va vous enfermer a Tongonmayel, meme eau fraiche la vous n’ aurez pas. Mbon !

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril à 17:54, par Djouldé En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Simon et Clément après leurs échecs cuisants aux différents postes ministériels sont ils encore qualifiés pour indiquer la voie à suivre à quiconque ? N’est ce pas le même Clément qui signait des accords secrets avec les syndicats en leurs recommandant de ne pas les ébruiter. Le vrais problème du burkina ce ne sont pas les syndicats mais le pouvoir incompétent et vorace du MPP sous lequel le budget des caisses noires est passé de 11 milliards à plus de 200 milliards, soit 4 fois le montant du FC (55 milliards). Alors les financiers devraient ils se serrer la ceinture (25% de 55 milliards) pour que les politiciens du MPP amassent des milliards en catimini à travers les caisses noires ? Lisez le dernier courrier confidentiel, en 3 ans d’exercice, 2 d’entre eux ont déjà tiré leurs épingles du jeux. Le burkinabè étant aigri par la misère, la stratégie du MPP depuis son ascension au pouvoir est de focaliser l’attention de l’opinion sur les financiers pour mieux piller les ressources publiques. C’est ainsi que les actions de l’ONATEL (plus de 20 milliards) ont été bradées et à quelle fin ? les mines ont été exonerées de plus de 150 milliards sous Rosine, pendant que votre attention était focalisée sur le FC. Ouvrez donc les yeux, analysez le budget de l’Eat (en particulier des institutions) et pour de bon vous dirigerez votre colère vers la bonne cible

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 09:19, par chat noir En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    il faut les affecter dans les bureau des corps habillés pour assurer les postes de comptable et autre attache lié à leur fonction et recruté d’autre agent

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 15:57, par Theodora SANON En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    La boite de pandore est ouverte. Seul un dialogue franc entre fils et filles du pays peut nous éviter le chaos. A trop tirer sur la corde, elle se casse. lorsque le pays sera absolument sans ressources, le MINEFID ne sera pas non plus à l’abri des impayés de salaires. Que la sagesse guide nos pas et que Dieu bénisse et sauve le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril à 16:22, par chat noir En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    il faut les affecter dans les bureau des corps habillés pour assurer les postes de comptable et autre tache lié à leur fonction et recruté d’autre agent

    Répondre à ce message

  • Le 13 avril à 20:40, par Jean Jaures En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    La ou le gouvernement n’est pas un modele, c’est le laisser- faire la. Il semble meme qu’ un ministre utilise nos policiers pour garder sa maison pou il va dabilguer avec sa bordelle. Vous aussi. Les temps n’ ont pas change, non ? Quand le peuple va se mettre debout, ca ne sera pas contre les financiers vereux et gloutons seulement. Vous avez interet a les remettre au travail. C’est vous le president de la republique. Vous donnez l’ impression que la maison n’est pas gouvernee. Trop bon, trop....!

    Répondre à ce message

  • Le 16 avril à 11:45, par article 37 En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Référendum
    Pour la crise qui secoue le MINEFID, le chef de l’état peut demander un arbitrage de la nation entière. Maintien ou suppression des fonds communs ? Si c’est non, les SYNDICATS prennent leur responsabilité.
    Si c’est oui, il seront payés aux résultats. Tous les fonctionnaires devront déclarer leur bien à commencer par tous les responsables syndicaux et après tous les agents de la fonction publique

    Répondre à ce message

  • Le 18 avril à 13:41, par moaga En réponse à : Fronde sociale au MINEFID : Il est temps que le président du Faso prenne ses responsabilités

    Attention au ministre du MINEFID. La signature de l’arrêté voulant octroyer une prime de performance aux agents des finances pourrait lui coûter cher.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Session 2019 du Forum politique de haut niveau (FPHN) sur le développement durable 2019, du Conseil Economique et Social des Nations Unies(ECOSOC)
20ème conférence des agents comptables : Pour une meilleure mobilisation des ressources financières de l’Etat
Exploitation minière artisanale : 600 millions de F CFA de la France pour promouvoir les bonnes pratiques
3e édition du forum national de l’économie informelle : Rendez-vous du 18 au 20 juillet à Ouagadougou
20ème conférence des agents comptables : Le nouveau code des impôts en question
« Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français
Monnaie unique de la CEDEAO, zone de libre échange en Afrique : Le satisfecit de l’Alliance Arc-en- ciel de la majorité présidentielle
Commerce au Burkina : Les acteurs dénoncent une concurrence déloyale
Zone de libre échange continentale africaine : Une concrétisation d’une vision des pères fondateurs de l’UA selon le président du Faso
Caisse des dépôts et consignations : Une commission pour contrôler les opérations de l’institution
Employabilité des jeunes diplômés : La Société Générale Burkina Faso noue un partenariat avec trois écoles supérieures de formation
INFINITE : la carte hors-pair de Société Générale Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés