Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le plus grand obstacle à la découverte n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance» Daniel J. Boorstin

Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • jeudi 4 avril 2019 à 01h22min
Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

62 personnes ont été tuées dont 30 dans des affrontements communautaires à Arbinda (région du Sahel), a annoncé le Ministre d’État, Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, Monsieur Siméon SAWADOGO. 9 autres personnes ont été enlevées par des présumés terroristes, a indiqué le ministre en visite dans la localité.

Le ministre Siméon SAWADOGO a rassuré les populations que les mesures nécessaires ont été prises pour garantir leur sécurité.

Les affrontements seraient partis de l’assassinat du cheikh de Arbinda et de trois membres de sa famille par des terroristes.

Suivez ce reportage vidéo de la RTB sur la visite du ministre Siméon SAWADOGO à Arbinda après ce drame.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 4 avril à 05:57, par Pathe Diallo En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Pauvres populations du Sahel abandonnées à leur propre sort, un gouvernement incapable d’agir avant, on laisse faire ensuite on envoie des ministres aller se pavaner et faire de fausses promesses ! Quand il s’agit de réveiller des personnes désarmées dans leurs maisons et les mettre une balle dans la tête nos FDS savent le faire et le gouvernement s’en félicite avec grand bruit. Quand il s’agit d’aller dans le Soum où sont les vrai terroristes, on attend et on laisse les populations se massacrer !. Pourtant tout comme à Yirgou, à Arbinda aussi, après l’assassinat d’un chef par des inconnus armés, une chasse à l’homme a été organisée contre les peuls vivant dans ces villages. Les populations sachant qu’à Yirgou l’impunité a été garantie, on profite régler en même temps des différents sur des terres, des champs, des paturages, des animaux. Et le gouvernement incapable de protéger ses populations met tout sur le dos du terrorisme. Impunité pour Yirgou, impunité pour Arbinda, on attend la suite.
    Que Dieu sauve le FASO

    Que Dieu le tout puissant sauve le FASO

    Répondre à ce message

    • Le 4 avril à 15:11, par Yako En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

      Faisons un peu le decompte macabre apres l’insurrection criminelle d’octobre 2014.A ce jour on denombre plus de 1000 morts et de centaines de milliers de deplaces outre la psychose que tout cela cree au sein de la population.Voyez chers freres et
      soeurs si l’insurrection fait la fierte de certains il n’en est pas moins que ses consequences sur notre pays est dramatique.La question qui me vient a l’esprit comme citoyen Quelle gloire peut-on tirer de l’insurrection ?Tout insurge devra avoir honte de lui meme partant de ceux qui nous gouvernent parce que ils ont ete artisants et beneficiaires de l’insurrection .Conclusion : Si le president a encore un brin d’honneur il devra rendre sa demission car l’histoire retiendra qu’il fut responsable de la mort de centaines de nos concitoyens.Decidemen,l’apres Compaore est synonymre d’apocalypse pour la majorite des Burkinabe.Les petits esprits peuvent m’insulter mais je ne tairai jamais,je suis tres en colere.

      Répondre à ce message

    • Le 5 avril à 12:20, par walid En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

      et rien ! Même pas de drapeau en berne. Comme s’il y avait plusieurs Burkina dans ce pays, différentes catégories de citoyens. Un internaute écrivait à juste titre que nos présidents se sont tous précipités à Paris pour dire qu’ils sont Charlie. Ici, personne ! Il va falloir que l’on se prenne en charge.

      Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 07:54, par TANGA En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Braves innocents, reposez en paix !!!
    Il faut que la sécurité cherche des informateurs dans chaque vile, village, groupe de maisons.
    Ce n’est pas une aberration que de dire ça ; vous pensez que Golf comme on en parlait en son temps faisait du wak pour savoir ce qui se passait dans chaque recoin du pays ?
    Il faut mettre les moyens c’est tout.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 09:09, par caca En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Les internautes cafards qui passent leurs temps dans les forums à traiter le régime du président Compaoré de criminel, je me demande maintenant comment pourront-ils résumer l’actuel régime du MPP. A une semaine de tuerie avec presque 80 morts parmi une population sans aucune protection et défense de la part du pouvoir. Y a-t-il un vrai pouvoir régalien en place qui peut assurer cette population dépassée par des événements ? Quand au PF, lui, il passe son temps dans les voyages de louange et de fête entre ami et à travers un contient africain mal organiser. Ses ministres ne font que défendre leur pouvoir d’achat avec quelques séminaires devant un groupe de soutien financier international. Pendant ce temps, la population livrée a elle-même n’a plus autre chose à faire que acheter des armes pour verser le sang coupable et innocent. 62 morts à Arbinda, 8 morts à Zoaga dans le Boulgou et sans compter la morts des FDS. A ce rythme des tueries comment est-ce possible d’organiser des élections en 2020 ? Pour l’instant, personne ne pose la question de 2020 comme une priorité, mais l’année électorale est devant nous comme une survie.
    Je pense que l’heure n’est plus à des comparaison fortuites comme aiment le faire les internautes KA, Achille de Tapsoba, Some, Nabiiga, Mafoi et d’autres qui ne font qu’acharnés le régime du président Blaise Compaoré de criminel. Chaque burkinabé devait se poser la question concernant notre avenir commun après une erreur constitutionnelle. En 2014, le djihadisme ou le terrorisme n’était pas un menace pour notre pays, même un consultant français avait dit après la chute du pouvoir de Bamako que le prochain était Ouagadougou et personne ne pouvoir croire à cela. Cependant, cela arrivait vite, et les organisateurs de l’insurrection populaires que je qualifie des terroristes ne pouvaient non plus penser qu’ils ouvraient la porte au Diable. Certes, la gouvernance sous le magistère du Blaise Compaoré n’était pas meilleure, mais aujourd’hui comparaison n’est pas raison n’ont plus. J’espère que les conscients peuvent dire au temps de Blaise Compaoré de meilleur. De l’insurrection à la date d’aujourd’hui combien de burkinabé sont-ils morts à cause des bêtises de criminels comme balai citoyen et le MPP ? Savez vous que le sang versé d’un innocent porte beaucoup de conséquence ? Au temps de Jésus, le sang d’Abel criait toujours vengeance, car Abel fut le premier meurtre de l’histoire biblique et de l’humanité. Si le sang de Thomas Sankara et ses compagnons, le sang des Lingani, Zongo et autres crient vengeances depuis leurs tombeaux contre le régime de Blaise Compaoré combien de sang des burkinabé morts gratuitement depuis l’insurrection au dernier sang d’Arbinda de cette semaine crient vengeance ? L’exorcisme des démons de haine et de vengeance risquent de nous coûter très cher. Car le vent de la réconciliation est très loin.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 09:16, par A qui la faute ? En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    @TANGA : vous avez raison. Président d’un pays ça veut dire quelque chose. Le chef doit respirer la sagesse, la sérénité. Quand on n’est pas capable on démissionne. Nos dirigeants ne sont là que pour se distribuer l’argent et faire des affaires

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 09:17, par warzat En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Revenons à ce qui a été dit.Des forces de la terreur assassinent le Cheikh et des membres de sa famille. A l’enterrement des victimes assistent des personnes que les populations mieux que nos FDS savent qu’ils sont les assassins ou les complices locaux des forces de la terreur auteurs de l’assassinat.’’L’assassin revient toujours sur le lieu de son crime’’. Ces derniers sont alors lynchés par la population.
    On ne peut pas traiter ou négocier avec les terroristes sous prétexte de préserver sa vie et celle des siens parce qu’ils sont imprévisibles, c’est des voyous, des bandits, des trafiquants, des assassins.
    Dans cette affaire, les parties se règlent les comptes. Il n’ y a pas de juste milieu à adopter. Comme l’a dit le président de l’assemblé nationale, il y a le camp de l’état et donc des FDS et le camp des terroristes. Il n’ y a pas de position médiane possible.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 09:31, par MOREBALLA En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Tous les ingrédients sont réunis pour une implosion sociale. Il n’est un secret pour personne que la zone de Dijbo est le véritable nid des terroristes. L’heure n’est plus à la stigmatisation de telle ou telle communauté, l’heure est strictement grave et il faille trouver urgemment une réponse adéquate afin d’arrêter au plus vite le début du commencement d’une guerre civile aux relents de génocide prévisible. Si Monsieur PROPRE tient tant à sa propriété qu’il laisse la place à ceux qui ne ménageront aucun effort, ni retenu pour se salir les mains pour une société où tous aspirent à l’intelligence de savoir vivre ensemble. Soit cela se fera ou que chacun se prépare à vivre le temps apocalyptique à la Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 09:35, par Mahamoudou En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Premier responsable de ce qui s’est passé c’est Rock et ses membres.j’explique ,cette population avait demandé au gouvernement de trouver des moyens pour éviter des eventuelles attaques dans cette location.car chaque jour 3 personnes trouvent la mort. Pourquoi le gouvernement acuse la population locale ? Tout était dit ,parler voire même prevenir.j’ai honte quand le pouvoir actuel parle que la justice sera rendue,la vie est plus meilleure que la justice pour la mort.la population regrette d’avoir choisi Rock comme Président du Faso.la gestion d’un pays n’est pas le discours de Molière.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 10:33, par HUG En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Ce que nous craignons est en train de venir. Le MPP et ses acolytes sont responsables de cette situation. Car quelqu’un a prêté serment que garantira la sécurité des burkinabés. C’est à ce dernier de rendre compte. On a tué des gens à YIRGOU et jusqu’à présent personne n’est pas encore inquiété ? Même une seule personne n’est pas encore arrêtée ? On dira que la justice est indépendante mais cette indépendance.ne veut pas dire démission. Dans ce cas l’exécutif peut recadrer le judiciaire. Comme la justice a démissionné, les gens au cœur très dur ont pris alors goût de faire ces sales besognes. L’Etat a le monopole de la violence légitime mais ce pouvoir de MPP et acolytes n’est pas prêt pour s’assumer. C’est bien car les gens ont voté les gens qui ont dîner avec le diable mais qui ne sont eux mêmes des diables

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 10:43, par Un Burkinabê En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Je pense que le PF doit faire démissionner certains de ses ministres et chefs de la Sécurité. A défaut lui même devrait avoir toute autre posture par rapport à 2020. Quand un Président prête serment de protéger les habitants du pays et qu’il ya de telles tueries sans cesse sans qu’on ne sanctionne quelqu’un je pense que le "Impeachement" peut étre déclenché. Il faut faire démissionner des têtes pour prouver que le PF n’est pour rien dans cette situation. Ne pas assister à des démissions voudrait dire que le gouvernement cautionne ce qui se passe. De même je pense que des partis tels que le Paren et l’Unir/PS devraient monter au créneau. Ils sont là pour aider et une fois que le parti au pouvoir maneuvre mal pourquoi ne pouvez vous pas critiquer et leur dire :" vous avez fait vos preuves. Rediatribuons les cartes car notre avenir politique est aussi engagé". Pourquoi le Paren ne pourrait il pas diriger des départements ministériels comme l’Administration Territoriale et la Justice ? Peut être que ça marcherait mieux. Aucun cadre du MPP ne pourra se plaindre car en plus de 3 ans les MPPistes ont montré leurs limites (je suppose que c’est leurs meilleurs cadres qui sont au Gouvernement).

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 10:44, par La vérité En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Mes condoléances les plus attristés aux familles épleurées. Prompt rétablissement aux blessés. Il faut que le gouvernement mette en place une opération similaire à Otanpunu au nord. Il faut traduire les coupables devant la justice. Les serviteurs du diable n’auront pas le dessus. Dieu nous aidera à vaincre les terroristes.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 11:28, par paysannoit En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Lisez bien ce qu’internaute 5 a dit. Digne d’intérêt. Au Mali, au Burkina, au Nigeria, au Cameroun...Il faudrait absolument que nous changions notre système de production agropastorale pour éviter les conflits. La religion n’est qu’un prétexte. Le problème sous-jacent, c’est la terre.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 11:48, par Achillle De TAPSOBA En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Nous condamnons ces atrocités de Yirgou et Arbinda. Aucun BURKINABÉ ne doit tuer un autre parce qu’il est plus "fort". Rien ne justifie un crime de sang. Nous demandons que justice soit rendue aux victimes et à leurs familles des disparus. Paix à l’âme de tous les BRAVES SOLDATS et CIVILS tombés dans les attaques terroristes. Les terroristes et leurs complices cherchent à nous diviser mais ils ne pourront pas car notre GRAND BURKINA est béni par DIEU et nos chers ancêtres. Nous gagnerons à tout prix contre les ennemis de la nation qui souhaitent tous les malheurs du monde. Merci aux BRAVES FDS qui veillent sur notre sécurité et que le SEIGNEUR les protège.

    Construisons un BURKINA PAISIBLE, ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE pour le bonheur de nos enfants. .

    Vive le BURKINA
    Vive nos VAILLANTS SOLDATS
    Vive le BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    Justice pour les disparus de Yirgou et d’Arbinda.

    Un jour la vérité triomphera sur le mensonge ou l’impunité

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons. Amen
    Paix et succès à tous les BURKINABÈS. Amen

    ACHILLE De TAPSOBA le Bobolais (pur produit de THOM SANK et NORBERT ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 11:53, par Maria de Ziniaré En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Des loubards politiques aux agendas cachés ont bombé la poitrine en plein jour pour revendiquer la paternité de l’organisation de l’incendie de notre auguste Assemblée Nationale et il n’y a rien eu.
    A près la démission de Blaise COMPAORE des activistes instrumentalisés par les mêmes politiques en collaboration avec des militaires gloutons ont organisé le viol de notre constitution et il n’y a rien eu à part la protestation du Sieur Soumaré TOURĖ. Une lois électorale d exclusion dénoncée par la CDEAO a été taillée sur mesure pour des élections non incluses et non démocratiques et il n’y a rien eu. La loi de promotion militaire a été taillée sur mesure pour faire passer ZIDA de lieutenant-colonel à Général ( saut de 13 ans de carrière) et il n’y a rien eu. D’innocents Burkinabè au patronyme DICKO ont été passés à perte et profit à DJIBO dans le cadre de la chasse à l’islamiste Malam DICKO et il n’y a rien eu. Des Kogleweogos ont torturé à mort des innocents avec la bénédiction de leur chef politiques qui se pavanait avec Kalach dans des domiciles privés de députés frondeurs UPC et il n’y a rien eu. Il y’a eu le drame de YIRGOU avec des centaines d’exécutions de peulhs par les Kogleweogos et il n’y a rien eu sauf le limogeage du Shérif à 2 étoiles Oumarou SADOU qui en tant que CEMGA, voulait donner une leçon aux auteurs Kogleweogo de ces massacres et n’a pas reçu l’assentiment de qui de droit (dixit Soumare TOURĖ). Il y eu le trophé de guerre de plus 100 terroristes neutralisés du nouveau CEMGA Minougou , composée pour l’essentiel de BARRY & BOLI réveillés de leur sommeil pour être sacrifiés à la gloire du nouveau Messi de la Défense toujours maculé en blanc et il n’y a rien eu sauf l’alerte du MBDHP repris par les membres du Conseil de Sécurité lors de leur passage à OUAGA. Et maintenant c’est encore au moins 60 canardés comme des lapins à Arbinda et Zoaga. C’est vrai qu’il y’a un adage qui nous enseigne que « ça n’arrive pas qu’aux autres » mais quand finira cette descente aux enfers pour le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 11:55, par Mo’a En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Beaucoup sur ce forum doivent dire grandement merci a internet.sinon sans internet je n pense pas que ceux qui sont ici entrain de vociférer aient le courage de le faire a visage découvert !on tue vous dites qu’on tue des innocents ! Si les populations s’affrontent est ce la faute à l’État ? je ne pense pas ! l Etat c’est avant tout toi, moi, lui.je donne raison maintenant au colon lorsqu’il avait partage l Burkina entre ses voisins ! est ce que le Burkina n’est pas maudit par hasard ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 12:13, par FRANCK En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    svp qui peux bien m expliquer ce qui se passe a Arbinda ? QUELLE SONT LES ETHNIES QUI S AFFRONTENT LA BAS ?

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 12:20, par Citoyen En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Lorsqu’on instruit nos fds d’aller réveiller des gens à 4h du matin et les exécuter parce qu’ils seraient des "terroristes" ou parents de "terroristes" ou complices (sans preuves suffisantes) de "terroristes", c’est la voie royale ouverte (le feu vert) donné aux populations civiles de régler leurs comptes (même personnels et subjectifs) avec des membres de cette communauté que le pouvoir-MPP actuel par gêne, évite de nommer. Voyez jusqu’où l’irresponsabilité dun parti et de son gouvernement peut nous conduire. A une catastrophe irréversible !! Nous avons là à faire (sans exagération), au gouvernement le plus dangereux du monde ! Si ces gens là arrivent à nous conduire jusqu’aux prochaines élections présidentielles, ce serait un miracle. Une œuvre de Dieu qui, je veux le croire, veille et veillera sur mon cher Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 13:18, par mninda En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Que c’est triste très triste tout ça . Comment se fait-il, que dans un localité sensée abriter un détachement militaire, une brigade de gendarmerie ,un commissariat de police ,des populations aient pu se massacrer allègrement sans qu’il n’y ait eu une force tampon entre les belligérants ?
    Par ailleurs s’il y a bien des politiciens qui se livrent à des actes et paroles de stigmatisation et de communautaire ce sont bien ceux du MPP . Et par l’irresponsabilité de ce type de militants inconscients et irresponsables on n’est pas encore sorti de l’auberge . Et il faudra craindre d’autres ARBINDA et ZOAGA dans les jours et mois à venir surtout dans le grand -Ouest ,allant de la région des hauts-bassins à la BOUCLE du MOUHOUN . Et nos autorités attendront tranquillement que ça arrive pour jouer au médecin après la mort C’est à croire qu’un mauvais sort a été jeté sur notre pays depuis 3 ans

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 15:05, par Harouna En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Ce sont là les signes d’ un pays mal geré . Le president et son gouvernement sont préoccupés à piller et à placer leurs protégés .
    Populations peulh cherchez- vous le pays appartient depuis 2016 au grand chef du centre. Tout à eux seuls, ce que Blaise Compaoré a refusé . La suite on la connait. Aujourd ’ hui , il propose même ses ministres et ses DG.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 15:23, par billy billy En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    LE SAHEL EST NEGLIGE, AU PREMIER BILAN DE YIRGOU ON N’AVAIT MOINS DE 50 MORTS MAIS LE PRESIDENT CI EST RENDU. A ARBINDA AVEC UN PREMIER BILAN DE 62 C’EST UN MINISTRE QU’ON A ENVOYE. CONTINUE COMME CA ET VOUS ALLEZ VOIR. MERCI

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 17:31, par Sidbala En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Au regard de la situation actuelle du pays, le président est le seul responsable et repondra devant l’histoire. Au lieu qu’il soit des solutions pour le pays il est devenu le cauchemar du pays.
    Comment comprendre qu’un président de toute une nation reçoit de la visite des « terroristes » selon ses propres propos, à l’inssu du peuple, on ne sait vraiment pas quel deal vous vous etes passé ; dans le discours d’intronisation du chef de l’état il as parle de reconciller les burkinabé entre eux pour une bonne marche de la société, à ce niveau rien n’y est fait.

    De plusieurs attantats, nous voici dans dans des guerres communautaires d’un genre nouveau.
    Une partie de la population qui ne sait rien de ce qui lui arrive, des hommes et des femmes qui ont vécu dans un passé tout réçent en parfaite symbiose, aujourd’hui se regarde en ennemis.

    La haine communautaire qui s’installe tranquillement dans ce pays, sans que les autorités compétantes ne lèvent le petit doigt pour chercher une solution, se transformera en haine réligieuse et ethnique si on ne garde, le Burkina ne peut et ne doit devenir un champ de ruines pour des politiciens génocidaires et autres qui pensent que la balkanisation du pays sera une solution pour qu’ils reignent longtemps, qu’ils se méprennent.

    Le président doit oeuvrer dans les meilleurs délais pour que le pays recouvre sa dignité, son intégrité er surtout que le territoir du Burkina reste intacte tel qu’il est venu le trouver, il doit construire une armée republicaine et non des millices comme c’est les cas présentement, il l’a reproché à son prédecésseur, alors qu’il ne fasse pas pir, comment comprendre que des ethniques soient liquidée sans aucune forme de procédure, c’est trop facile pour faire la paix et gagner la guerre si guerre il y a.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 17:42, par Ka En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Caca : Je croyais que tu étais plus intelligent que ça ? Au lieu de se taire avec le désordre que des malfrats qui sont nos propres frères déguisés en terroristes sèment pour mettre le pays à feu et à sang, compare cela aux crimes commis volontairement et par plaisirs de tes mentors. Tes mentors avaient signé des pactes avec les terroristes pour les trafics de drogue et d’être humain afin d’éviter du Burkina de leurs cruautés. Mais les vrais fils du pays des hommes intègres depuis le 31 Octobre 2014 ont refusé ce pacte avec les diables quitte à mourir tous pour un Burkina fière.
    Et je fais partie de ces Burkinabé qui refusent de se soumettre à des personnes malades qui tuent leur propre famille. Oui caca, le constat est amer avec les querelles ethniques qui finissent par des crimes odieux dans ces derniers temps, mais personne ne sait ce qu’aurait été ce constat sous le régime Compaoré ? Ces crimes qui seront ajoutés à ce que ce régime tue qui il veut là où il veut, le Burkina sera en ce moment un pays de FAR-WEST. Caca met dans ta tête que ce qui se passe en ce moment au Burkina, se passe aussi dans d’autres pays comme le Mali notre voisin. Tant dis que le régime de Blaise Compaoré était le seul dans la région a tuer et brûler ses compatriotes dans des voitures comme des poulets, et a fusiller à la sauvette des supposés accusés. Alors arrête de pleurnicher, et encourageons nos décideurs et les FDS a pouvoir raisonner nos frères égarés qui tuent tout ce qui bouge, surtout leurs propres familles. Merci a mon honorable pour sa compréhension.

    Répondre à ce message

    • Le 5 avril à 18:09, par caca En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

      @Ka, je voulais vous assurer et vous dire que Caca est bien une intelligence et une réflexion. Si vous m’aviez lu et compris, et vous aurez compris que dans ce post je me pose la question sur le coût d’une future réconciliation nation entre frères d’un seul pays. Il est vrai comme vous le saviez mes critiques provocatrice concernant le pouvoir MPP et les illuminés balai citoyen sur les événements des 30 et 31 octobre 2014. De votre côté vous trouvez que le malheur actuel du pays serait du fait de l’ancien régime Comaporé parce que sous son magistère un certain rebelle Touareg était héberger au Burkina et sont devenus djihadistes et tuent notre population. Il s’agit bien des allégations non fondées de la part des ex-amis et compagnon du président Comapaoré. Depuis cette propagande de dénigrement contre ce régime où les garants du régime actuel avait également leur part de responsabilité se présente comme une aberration monomanie. Le président Blaise Compaoré est fragilisé par les multiple crimes qui ont émaillés son règne. Sur ce point, chaque sang versé nécessite un exorcisme. Nul ne doute cela, il est nécessaire de faire nos deuils par rapport à tous ces crimes. Cependant, un problème majeur se présente aujourd’hui en rapport avec les événements de 2014 où les responsables du MPP par un esprit de vengeance ont organisé l’insurrection populaire en faisant appel aux terroristes de la première heure qui ne autre que le balai citoyen avec leur amis. Les 30 et 31 octobre 2014 ils ont tués et incendiés des maisons des membres du CDP et ses allés en toute impunité au motif que le peuple se soulevait contre un régime vieux de 27 ans au pouvoir. Ayant aussi l’intelligence de comprendre ce lien de causalité avec le terrorisme actuel.
      Les fautes commisse par le président Blaise Compaoré ne nécessitait pas un tel événement hors norme. En effet, dans l’histoire de notre pays, c’est la première fois que des ados prennent le pouvoir par des armée blanches. Les algériens ont mis fin au règne de leur président sans violence et le sang n’a pas été versé. Je sais que qu’il vous ait difficile de prendre un recul pour comprendre que le sang versé gratuitement à une conséquence. Votre régime n’est pas propre comme celui de Blaise Compaoré. Vous êtes aussi coupable et responsable sur la révolte de nos frères égarés qui nous tue chaque jour. Ils ont vu les 30 et 31 octobre 2014 les burkinabé se disant instruis comme vous tuer pour accéder au pouvoir. Au moment où le pouvoir central est né de la violence, donc il serait normal que ses enfants grandisse dans la violence. Lisez plutôt l’histoire de Caïn dans la Bible après son forfait sur son Abel. Toute sa lignée sont nées dans la violence et a perpétuée cette violence sur le reste du peuple. La violence engendre la violence et la haine engendre la haine. La colère mal gérée conduise au meurtre. Nos rancœurs et suspicions contre nos amis hier ont besoin d’être apaisé. Avant les terroristes venaient de très loin et étaient arabes et touareg. Hier ils étaient des peuhls du Mali voisin, mais aujourd’hui, ils sont nés et vivent à Djibo, Arbinda, Kaya, et des villages voisins. Ils circulent à visage ouvert et décident qui attaquer pour tuer. Ils le fait parce que votre régime est complice et acteur. Vous avez voulu jouer avec le Diable pour dire à ce peuple naïf que c’est Blaise Compaoré qu est dernier tout ça. Vous avez les peuhls devenir terroristes qui tuent en toutes impunités et bénéficié les largesse du MBDHP et leur amis de l’extérieur. Si ne trouvez pas la solution demain les reste des autres communautés vont devenir des terroristes afin de se venger.
      Bon courage néanmoins !

      Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 17:43, par Tienoufou En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Honte aux peulhs, aux mossis, aux koroumbas d’Arbinda. Des gens cagoulés et emturbannés venus d’une contrée voisine ont pu vous instrumentaliser et mettre votre vivre ensemble en péril. Honneur aux songhais qui n’ont pas été cités dans cette merde.
    Ces peureux enturbannés qui n’agissent pas à visage découvert ne sont pas courageux pour affronter les populations à plus forte raison les FDS. Enlevez vos voiles avant d’attaquer.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 18:50, par Maryse En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Heureusement qu’il existe encore au Burkina des organisations fortes comme le MBDHP, pour tirer la sonnette dalarme et rappeler ces irresponsables du MPP à la raison. Ce qui se passe actuellement à Arbinda est une conséquence directe de exécutions sommaires et extrajudiciaires survenues à Banh, et denoncees par le
    MBDHP. Soyons objectif. On ne saurait nier cela. Alors que ce gouvernement ne mène pas notre pays dans une guerre civile ! Dieu nous en garde

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 20:19, par Os’ Cour ! En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Plus cynique que ces gens du MPP, tu meurs ! On va "neutraliser" 146 bonshommes, tirés de leur sommeil. On présente ça comme un exploit inédit ! Nos populations commencent a s’inspirer de ce bel exemple hautement patriotique de nos "fds" en s’entretuant et surtout en ciblant "certaines personnes" en particulier et les voilà allant pleurnicher à Arbinda, comme quoi, "c’est pas bon !", " il faut éviter la justice sommaire ", " les djihadistes veulent nous diviser", et patati et patata ! Quel cynisme, poussé à son paroxysme ! Vraiment, je ne sais quoi dire de ce régime ! Dieu nous garde. Amen !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril à 15:18, par Vérité indiscutable En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    Que la terre du Burkina soit légère pour ceux qui dorment définitivement sous elle suite à ces barbaries.
    Mais une chose est certaine : il n’y a pas de paix sans sacrifices.
    Nous sommes pauvres au Burkina, nous ne devons pas traiter ces problèmes avec de la demi-mesure. On avait besoin de jugement pour YIRGOU et de punitions très sévères pour tous les complices (ceux qui d’une manière ou d’une autre ont facilité le premier acte de terrorisme : offre d’hospitalité et/ou d’indications diverses à des inconnus ...)
    Ce deuxième round maccabre montre bien qu’il existe des complices des terroristes dans la population ; ces complices doivent non seulement être trouvés, mais punis d’une façon ignoble pour dissuader.
    Je ne voulais pas mentionner le Gouvernement, mais qui fera ce travail ?
    Nous devons instruire rapidement ces cas et juger les coupables au plus vite et sans pitié... les demi-mesures ne marcheront pas ici mes chers amis.
    Courage à qui prend la décision de la prendre de peur qu’on ne l’indexe avec raison !
    Dieu sauve le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 5 avril à 15:33, par Funky Brain En réponse à : Burkina Faso : 62 personnes personnes tuées à Arbinda, selon un bilan officiel

    ON A UN PLUS GRAVE PROBLÈMES MONDIAL : RECHERCHEZ SUR INTERNET SURTOUT SUR YOUTUBE TERRE PLÂTE ET VOUS DÉCOUVREZ QUE SI VOUS Y METTEZ DU TEMPS, DE L’ÉNERGIE ET DU SACRIFICE DE ĽANCIEN "SAVOIR" (CROIRE CE QUI CONCERNE LA FORME DE LA TERRE) NOUS NE VIVONS PAS SUR UNE BALLE QUI TOURNE AUTOUR DE SOI MÊME DANS L’ÉSPACE À 1600 KM/H À L’ÉQUATEUR ET QUI FILLE À PLUS DE 120000 KM/H ET COMME ÇA DE SUITE JUSQU’À EN ARRIVER À UNE VITESSE DE PLUS DE 2 500 000 KM/H AUTOUR DU CENTRE DE L’UNIVERS ET NOUS NE SENTONS RIEN DE CES MOUVEMENTS DANS TOUS LES SENS.... LA COURBATURE DE LA TERRE N’EST MESURABLE NULLEPART, MÊME LÀ OÙ ON DEVRAIT LA TROUVER. PAR EXEMPLE SELON TROGOMETRIE DE Pythagore (8 pouces par mile au carré) : À 1.86 MÈTRES DE HAUTEUR DES YEUX, UN OBJET À 12 KILOMÈTRES DE DISTANCE DEVRAIT SE TROUVER DERIÈRRE UNE COURBE DE 3.9 MÈTRES... RECORD DU MONDE DANS GUINESS BOOK PHOTOGRAPHIE LONGUE DISTANCE : PLUS DE 400 KILOMÈTRES. POURQUOI LES PILOTES OU BIEN PILOTE AUTOMATIQUE N’ONT PAS À COMPENSER POUR LA COURBATURE PENDANT LE VOL ? DÉCOLLER À PARIS ET ATTERIR EN AUTRALIE À L’ENVERS, C’EST À DIRE QUE PENDANT LE VOL ON S’EST TOURNE 180°SANS LE REMARQUER PHYSIQUEMENT...! SI ON S’Y INTÉRESSE L’ON TROUVE QUE L’ÉSPACE COMME ON NOUS LE DIT EXISTE PAS. PAS DE SATELLITES... PAS D’ASTRONAUTES DANS L’ÉSPACE...PAS DE ROVER SUR MARS... PAS DE FUSÉE QUI VA DANS L’ÉSPACE... NOUS SOMMES LE CENTRE DE TOUT CE QUI ÉXISTE... NOUS NE SOMMES PAS UN PRODUIT DU HAZARD OÙ DE COÏNCIDENCE... PAS DE DINOSAURES... GRAVITATION TOUJOURS DE NOS JOURS U E SIMPLE THEORIE... SI ON VIVAIT SUR UNE SPHÈRE, LES ÉTOILES FILANTES DEVRAIENT SURGIR DE PARTOUT DANS L’ÉSPACE, C’EST À DIRE ON DEVRAIT EN VOIR ALLER DANS TOUTE LES DIRECTIONS, DE SOUS L’HORIZONT VERS LE HAUT ETC... CE QUE NOUS CONSTATONS C’EST QU’ILS TOMBENT TOUS DU HAUT VERS ĽHORIZONT !
    IMAGINEZ ALORS QUEL L’IMPACT PROBABLE SUR LES HUMAINS SI CETTE INFORMATION VITALE ATTEINT TOUT LE MONDE ! QUE SE TROUVE-T-IL DERIÈRRE L’ANTARCTIQUE ? DE QUOI EST FAIT LE FIRMAMENT ? QUI A CRÉÉ TOUT ÇA ? UN CREATEUR DOIT EXISTER, CAR LA SCIENCE MODERNE N’EST PAS EN MESURE DE FAIRE UN EXPERIMENT QUI DÉMONTRE QUE QUELQUE CHOSE APPARAÎT DE NULLEPART ! ET ON DOIT DOIT CROIRE QUE TOUT SUR TERRE ET ELLE MÊME SONT SURGIT D’UN RIEN QUI A EXPLOSÉ POUR DES RAISONS QUE TOUS LES SCIENTIFIQUES IGNORENT

    YouTube : "200 preuves que la terre n’est pas une BALLE" Bonne vidéo de Éric Dubay pour commencer. Mais ça sera dur de découvrir que on nous ment depuis tellement longtemps sur beaucoup trop de sujets ! La terre plâte est la réponse pour nous unir tous pacifiquement sur notre chère terre...Il est impossible d’aller ailleurs (Lune, Mars, Planète X) !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : Le pape François demande la protection des populations vulnérables
Naïm Touré est accusé de tentatives de démoralisation des forces de défense et de sécurité
Surdité au Burkina Faso : Plus d’un million de personnes touchées
Burkina Faso : « Il faut que les Burkinabè acceptent de se pardonner », prêche Me Bénéwendé Stanislas Sankara
Sécurité et genre au Burkina Faso : Quand les pesanteurs socio-culturelles se reflètent dans la gouvernance sécuritaire
Journées de l’entreprenariat burkinabè (JEB) : La 14e édition explore les opportunités offertes par le secteur agricole
Programme budgétaire « Etat civil » : Un taux d’exécution des activités de 34,54% en 2018
Burkina : Naïm Touré interpellé dans le cadre d’une enquête en cours, selon la Police nationale
Recrutement de volontaires pour la défense de la patrie : Les populations invitées à attendre les orientations des forces de défense et de sécurité
Burkina Faso : L’activiste Naïm Touré enlevé à son domicile ?
La Poste Burkina Faso : Le syndicat interpelle le président du Faso sur la gestion de la société
Lutte contre la faim : Des techniques de production d’engrais bio, prônées par le Larlé Naaba Tigré, expliquées dans huit langues nationales
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés