Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Attaques terroristes • Communiqué • jeudi 28 mars 2019 à 23h25min
Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

Quatre gendarmes ont été tués ce jeudi 28 mars 2019 dans une attaque menée par des individus armés contre le poste de gendarmerie de Barani, nous apprend ce communiqué de la direction de la communication et des relations publiques de la gendarmerie nationale.

Vos commentaires

  • Le 28 mars à 13:21, par SOME En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    pourquoi c’est eux qui ont l’initiative et que nous on reste a faire des communiques ? Comment des groupements de force de securite sont les premieres proies mais ne sont pas aux aguets encore moins pas de renseignements en avant garde. Ils sont la pour defendre et se defendre et non se faire liquider. Nous ne voulons plus de ces communiques
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 13:28, par EBENEZER En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Je présente mes sincères condoléances aux familles éplorées.
    Que Dieu console les cœurs de leurs proches.
    Soutien aux forces de défense et de sécurité.
    .

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 13:39, par tcherien En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Paix a l âme des disparus et soutien total au FDS QUE ZOUG MORE VIENNE NOUS DIRE CE QU IL EN PENSE .CES MORTS DANS LE RANG DES FDS N ONT ILS PAS DE DROITS

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 14:00, par BONJOUR En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    RIP.
    On ne sait pas quand nos FDS vont comprendre que dans leur métier elles doivent toujours être aux aguets.
    Ils dormaient encore quand les autres sont arrivés.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 14:02, par TANGA En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Paix à leurs âmes !
    Mais il y a quand même un gros problème ! Pourquoi nos hommes son chaque fois surpris ?
    1- Ils ne sont pas camouflés ; c’est à dire que de l’intérieur de la brigade, ils devaient avoir la possibilité de voir dehors aux alentours et un peut plus lois sans possibilités pour ceux de dehors de les voir même. IL MANQUE CA.
    2- Une ou des personnes communiquent avec les bandits sur le ou les programmes des FDS de sorte qu’ils savent quand ils sont fatigués et que la garde est baissée, MAIS AUSSI ET SURTOUT QUELLES DISPOSITIONS ( armes, nombre de personnes etc. IL Y A DANS LE CAMP OU LA BRIGADE.
    Chers tout le monde, il n’y a que les chefs FDS qui peuvent résoudre ça. Peut être qu’un gros bonnet qui recueille toutes les infos de chaque groupe fait des défaillances.
    A l’heure où nous sommes, il va falloir redoubler les contrôles sur les routes etc..Si nous prenons la route Bobo-Ouaga, on fait contrôle d’identité, mais est ce que les bandits empruntent les cars ? les petits véhicules ne sont pas contrôlés, les motos aussi. C’est difficile, c’est vraie MAIS NOUS SOMME EN GUERRE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 14:38, par ACHILLE De TAPSOBA En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Nous nous inclinons devant la mémoire de nos frères gendarmes et tous les personnes tuées lors des attaques terroristes. Paix à leurs âmes. Nous prions pour eux. Courage à leurs familles biologiques et à leurs collègues. Cela n’entrave pas notre détermination et notre courage à en finir avec ces microbes( terroristes). Les terroristes n’ont aucune chance de gagner car le BRAVE PEUPLE BURKINABÈ reste VICTORIEUX. Nos SOLDATS restent professionnels et braves. Nous nous rejouissons très bien des résultats obtenus au cours des mois passés (250 terroristes abattus et plus 700 détenus dans nos prisons). Personne ne détruira notre CHER FASO d’où qu’elle vienne. Notre richesse, notre diamant reste incontestablement le BURKINA FASO. Nous combattrons tous les ennemis visibles et invisibles du BURKINA aux intérêts inavoués et vicieux. Merci aux BOYS pour ce grand sacrifice. Nous les aimons et nous sommes très fiers d’eux. Que le SEIGNEUR les protège.

    Nous voulons un BURKINA PAISIBLE, ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE.

    Vive le BURKINA
    Vive l’ARMEE RÉPUBLICAINE et BRAVE
    Vive le BRAVE PEUPLE BURKINABÈ

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons. Amen
    Paix et Succès à tous les BURKINABÈS. Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais(pur produit de Thom SANKARA et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 14:52, par Pascal En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Faset net. Rappelez vous les règles de la communication. Cette photo de nos soldats à chaque fois publiée doit être datée.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 14:53, par Ouiya En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Paix à vos âmes, braves soldats. J’invite instamment le MBêteHP à placer ses fameux enquêteurs sur toutes les routes et tous les villages du Burkina pour faire un recensement exhaustif des terroristes et transmettre leurs noms à la hiérarchie militaire et policière pour dispositions à prendre. Le MBêteHP nous démontré récemment qu’il pouvait faire la différence entre terroristes et non terroristes. En effet, dans l’affaire des 146 terroristes neutralisés, il nous a démontré que 60 n’ étaient pas des terroristes et donc ce sont les 87 qui étaient des terroristes.

    Répondre à ce message

    • Le 28 mars à 18:16, par Miltant En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

      "Ouiya", en attendant, c’est vous qui êtes au pouvoir, avec de fausses stratégies de lutte contre (?) le terrorisme. Liquidez les vrais terroristes, qui continuent de tuer nos braves soldats, au lieu de passer le temps à exécuter sommairement des populations innocentes. Arrêtez donc de faire pipi et caca sur le MBDHP et débarrassez le plancher, avant même 2020 ! Bande d’incapables !

      Répondre à ce message

      • Le 29 mars à 09:28, par Objectivité En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

        Paix aux âmes de nos braves FDS.
        Monsieur "Militant, tu n’es qu’un pauvre type. Tu es Militant du MBDHP ou bien tu es Militant de l’opposition ? Tu vois que cela ne peut pas aller ensemble. Le MBDHP ne doit pas avoir de haine pour un pouvoir en place mais doit mener ses actions avec objectivité sans parti pris. Le MBDHP ne doit pas être politisé. C’est ce que nous, nous dénonçons.
        Aucun régime ne peut venir en 2020 faire le miracle sauf si ce sont ses hommes qui sont en train d’attaquer nos FDS actuellement.
        Avec l’ancien régime, nos FDS avaient-elles un bon armement ? Si ce n’était que le RSP.
        Tu es pauvre en esprit et tu resteras ainsi si tu ne changes pas.

        Répondre à ce message

        • Le 29 mars à 15:03, par Miltant En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

          "Objectivité" Je suis militant. Qui le dit que je suis militant de MBDHP ? Je suis tout simplement partisan de la vérité et surtout contre les exécutions sommaires et extrajudiciaires et la légèreté du régime actuel dans la conduite de la lutte contre le terrorisme. Fais toi même le nombre de morts qu’ils ont dans les bras, depuis qu’ils se sont hissés par effraction politique à la tête de mon beau pays, jadis tranquille. Et quand on veut dire, il se trouve de petits pleurnichards écervelés qui veulent jouer aux donneurs de leçons. Va aboyer ailleurs !

          Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 14:59, par ZIBA En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    J’aimerais par ce message présenter mes sincères condoléances aux familles éplorées de tous ceux qui sont tombés sur le front de l’honneur.
    J’aimerais vous proposer mon avis : je me mets sur les genoux pour demander pardon au Président de la République de libérer les prisonniers politiques et avoir un pincement de cœur de collaborer avec l’ex-président Burkinabè pour que vous trouviez une solution à la question du terrorisme parce que" trop c’est trop" nos FDS diminuent de nombres chaque fois que va devenir le Burkina sur la scène politique et économique ? Je vous demande Pardon .
    Merci pour la compréhension et permettez-moi de remercier les FDS et leurs supérieurs hiérarchiques pour leurs abnégations que Dieu vous protège.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 15:06, par burkinabé En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Toutes nos condoleances. Mais il faut un renforcement de la situation sécuritaire de la region en integrant un système de renseignement efficace et une administration conduite par des hommes de tenue pour faciliter la collaboration comme l’exemple de la region de l’est. Cè vraiment triste encore pour cette region.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 15:11, par Burkinabé En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Restez là à chier sur le MBDHP, pendant que nos super -autorités sont incapables de protéger nos pistes de police et de gendarmerie (allez à la gendarmerie de Tanghin Dassouri à côté), et d’équiper convenablement nos jeunes soldats. Honte à Vous ! Heureusement que 2020 n’est plus loin !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 15:17, par Balde de Banh En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Inadmissible ! Inadmissible, alors que nous disposons d’unités hyper performants, capables de "neutraliser" 146 dangereux "terroristes" en à peine 1 heure de "combats " acharnés !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 15:30, par Yobi En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Paix aux âmes de nos vaillantes FDS ! Il faut, enfin, qu’on se donne les moyens de "neutraliser" les VRAIS TERRORISTES. Suivez mon regard.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 15:41, par sheiky En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    C’est très douloureux oui et paix à leurs âmes. Non, les fouilles sont effectuées et je peux en témoigner, mais elles doivent être encore plus renforcées. Malheureusement, c’est le principe de l’épée et la cuirasse. Nos FDS devraient être 100% en alerte et 100% protéger. Mais le seul remède valable est la prévention avec des cellules de renseignement partout. En plus un système doit être mis en place pour permettre de cerner ces malfrats avant qu’ils ne disparaissent ou tout au moins de les traquer dans leur fuite. Nos FDS en sont capables.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 16:08, par TRAORE En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Toutes mes condoléances aux familles éplorées. Que leur âme repose en paix. Soutien total aux FDS. Ces lâches, ces barbares, ces charognards, en un mot ces ennemis à abattre sans pitié pensent qu’ils peuvent gagner, mais peine perdue. Le chemin est long mais on arrivera à destination.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 16:08, par Mogo En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Ou sont passés les braves messieurs du MBDHP ? Ces gendarmes tués, c’est une exécution sommaire ? Vous voyez, si les hommes sont gouvernés par leur panse, c’est un problème. Que l’âme de ces vaillants combattants reposent en paix. Nous triompherons de ces forces du mal, même si des apatrides s’en mêlent

    Répondre à ce message

    • Le 28 mars à 18:32, par Yobi En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

      Ah, ah, ah !! Ce "mogo" me fait rire. Si ces salopards sanguinaires avaient été canarder par nos jeunes gendarmes, comme ce fut le cas à Rayongo, quel MBDHP de quel BURKINA aurait parlé d’exécution extrajudiciaire ? Mais aller réveiller de vielles personnes innocentes et les passer par les armes, sans autres forme de procès, jusqu’à demain, le MBDHP dira que ce sont des exécutions sommaires et extrajudiciaires, n’en déplaise aux ignorants, aux incultes et aux pauvres d’esprit. Au lieu d’appeler ton parti au pouvoir à protéger les gendarmeries et les polices surtout en campagnes, si MBDHP a dit, MBDHP a fait, et patati et patata, pour distraire les gens. Laisse MBDHP tranquille. En attendant, c’est vous qui êtes au pouvoir !

      Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 16:15, par ô pays mon beau peuple En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Paix aux âmes des défunts. Dans ce combats contre le diable je pense que nos FDS doivent faire évoluer les choses. Selon moi, s’il y a un militaire visible ds un endroit donné il doit avoir 3 non visibles dans le même endroit de telle sorte que les éventuels diables soient neutraliser par ces derniers avant leurs forfaits. Je sais que c’est faisable. Nous sommes dans une situation où 3/4 de nos FDS doivent être en civil et partout( mosquée, cabaret, marché , bar,être des bergers,......) bien sûr avec des armes sophistiquée sous les pantalons, les boubous,.... Puisse Dieu nous couvrir de sa miséricorde et nous accorder la victoire sur les forces obscures !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 16:57, par Bigbalè En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Vous avez dit "à Barani " ? Oh, ce n’est pas si étonnant pour certains !! On a beau vouloir voir rien que du blanc sur certains oiseaux, le corbeau peine et peinera toujours sans jamais arriver à remplir les conditions pour être de cette catégorie d’oiseaux !! Courage à nos FDS, bientôt se lèvera le jour et tout le monde verra clair en ce moment !!

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 17:26, par ACHILLE De TAPSOBA En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Nous nous inclinons devant la mémoire de nos frères gendarmes et les personnes tuées dans des attaques terroristes. Paix à leurs âmes. Courage à leurs familles biologiques et à leurs collègues. Cela n’entrave pas notre détermination et notre courage à en finir avec ces microbes( terroristes). Les terroristes n’ont aucune chance de gagner car le BRAVE PEUPLE BURKINABÈ reste VICTORIEUX. Nos SOLDATS restent professionnels et braves. Nous nous rejouissons très bien des résultats obtenus au cours des mois passés (250 terroristes abattus et plus 700 détenus dans nos prisons). Personne ne détruira notre CHER FASO d’où qu’elle vienne. Notre richesse, notre diamant reste incontestablement le BURKINA FASO. Nous combattrons tous les ennemis visibles et invisibles du BURKINA aux intérêts inavoués et vicieux. Merci aux BOYS pour ce grand sacrifice. Nous les aimons et nous sommes très fiers d’eux. Que le SEIGNEUR les protège.

    Mon parti politique reste un BURKINA PAISIBLE, ÉQUITABLE en JUSTICE et PROSPÈRE. Nous demandons au MBDHP de montrer les auteurs de ces attaques comme il connaît les vrais terroristes et les innocents pour que nous puissions les neutraliser. BRAVES SOLDATS, feu sur les terroristes.

    Vive le BURKINA
    Vive l’ARMEE RÉPUBLICAINE et BRAVE
    Vive le BRAVE PEUPLE BURKINABÈ

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons. Amen
    Paix et Succès à tous les BURKINABÈS. Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais(pur produit de Thom SANKARA et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 17:39, par caca En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Mes condoléances et que Dieu nous vient en aide. Cependant, j’attends une conférence de presse de nos grands juristes des droits humains le MBDHP. Quatre gendarmes tués dans exercice de fonction régalienne.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 19:49, par Salut pour le Faso En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Paix à leurs âmes ! Nous gagnerons cette guerre in-sha-Allah !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 20:09, par Parent de fds En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    On s’en foiu le discusson avec mdhb. Ça c’est polotique. Nous on veux sécurité le lieu le travail de nos anfents ! Pitié, ça c’est pas bon. Beaucoup de mors comme ça.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 20:23, par Khalid En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Paix aux âmes des fds. Vraiment, trop c’est trop ! Au lieu de s’en prendre à de présumés-probables-complices de terroristes que l’on tire de leur sommeil et que l’on neutralise, allègrement, par centaines, et si l’on neutralisait plutôt les terroristes eux même, pour que cette série noire qui se déroule depuis 2016 s’arrête enfin. Il nous faut une vraie politique sécuritaire qui rassure l’ensemble des composantes de notre société et surtout, rassure toutes les nationalités de notre pays. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 20:35, par Maryse En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Les neutralisation spectaculaires de masse sont improductives ou alors, mal ciblées. Voilà les écueils des exécutions sommaires et extrajudiciaires. Pas toujours évident qu’on élimine les" bonnes " personnes. J’espère que certains (ceux de bonne foi, naturellement. Pas ceux qui sont formatés et dotés de mégas pour nuire) petit à petit, en réfléchissant, patiemment, calmement, sagement, finiront par comprendre le MBDHP.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 23:46, par OUEDRAOGO Abraham En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Triste nouvelle. Il est grand temps de mobiliser la population locale pour la défense. Commençons à ériger des forteresse autour de nos brigades et reconstituons des brigades de vigilance composées de fds et de populations locales pour éradiquer ce phénomène. Que les autorités compétentes lancent un appel à participation citoyenne pour que l’on construise les forteresses pour commencer. Les idées foisonnent .

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 01:24, par PATELGO En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    VITE UNE OPERATION SAMPERIN DANS CETTE FORET AUSSI. CAR ILS AVAIENT PREVU DE REVENIR Y A PAS 4 MOIS LORS DE LEUR ECHEC

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 07:49, par Sapience En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    La lutte contre le terrorisme autour de quatre axes :

    1. Mesures visant à éliminer les conditions propices à la propagation du terrorisme,
    2. Mesures visant à prévenir et combattre le terrorisme,
    3. Mesures destinées à étoffer les moyens dont les États disposent pour prévenir et combattre le terrorisme
    4. Mesures garantissant le respect des droits de l’homme et la primauté du droit en tant que base fondamentale de la lutte antiterroriste.
    Un autre axe, serait d’infiltrer les groupes ou le groupe terroriste afin d’engager au besoin des négociations comme en Afghanistan.

    Paix aux âmes des différents citoyens tués.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 08:48, par Badisak En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Mes condoléances à la grande famille de nos FDS et particulièrement aux parents des victimes de la barbarie terroriste.
    J’espère que le Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples (MBDHP) et ses alliés iront faire une enquête et dresser un rapport pour condamner les exactions des terroristes contre nos FDS lâchement assassinés dans leur lieu de travail ?
    Courage et persévérance à nos FDS dans le combat contre les forces du mal ; nous savons compter sur leur détermination et leur capacité à porter le coup fatal aux ennemis de notre peuple où qu’ils se trouvent car nous sommes un peuple béni de DIEU et sa main protectrice nous guidera pour vaincre les vampires à la solde de l’esprit satanique que sont les terroristes et leurs complices.

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 08:59, par Boro En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Dame Diawara a dit qu il ya une partie des Gendarmes qui sont avec eux. Peut être peut elle revendiquer leur identité.
    Ça pourrait aider a d’enicher les loups cachés dans l enclos

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 09:37, par HUG En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Paix à l’âme des disparus. Que DIEU console leurs familles et proches. Cette même gendarmerie avaient déjà été attaquée et il y ’avait eu malheureusement un gendarme décédé. Après cette première attaque quelles ont été les mesures prises pour renforcer la sécurité et protéger les gendarmes qui sont restés pour défendre courageusement notre pays ? Quand à ceux qui attaquent le MBDPH qu’ils sachent que cette structure a une mission essentielle : la protection des droits de l’Homme quel qu’en soit l’Homme. Même le criminel et autres ont des droits : le droit à la vie

    Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 11:45, par Nemo En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

      Paix aux âmes des gendarmes abattus par des gens maudits et sur qui retombera le sang de leurs victimes. Personne ne dénie les droits des terroristes en tant que personne si on leur met la main dessus. Encore faut-il qu’ils respectent le droit à la vie de ceux qu’ils abattent sans pitié. On attend seulement que le fameux MBDHP si prompt à dénoncer et condamner ce qu’il présente comme exactions de nos FDS, fasse montre du même zêle quand nos braves FDS sont abattus. Nous attendons de lire et le prochain rapport du MBDHP dénonçant clairement et condamnant avec fermeté les actes terroristes, et son communiqué relatif aux massacres de nos FDS. Une action qui aura au moins le mérite de rééquilibrer ses positions voire de lui apporter un regain de crédibilité.

      Répondre à ce message

      • Le 29 mars à 19:19, par Miltant En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

        Tient, tient, un autre serpent venimeux, pseudo nommé "Nemo", qui ose dénigrer le MBDHP, en parlant de " regain de crédibilité " ! Depuis quand connais tu cette organisation (qui est d’ailleurs plus âgée que toi), dont l’aura dépasse aujourd’hui les frontières du Faso, à cause justement...de sa crédibilité ! Et de petits accrocs de tramadol osent essayer de dénigrer une telle Structure !? Demande à tes tontons RMCK et autres. C’est justement parce que MBDHP est hyper crédible que son rapport dénonçant les récentes exécutions sommaires et extrajudiciaires fait trembler certains qui pourraient répondre de leurs actes, puisque les familles des victimes de ce massacre de masse ont porté plainte. Tu iras certainement défendre ceux qui ont massacré les parents de ces plaignants ! Regardez moi des gens comme ça ! Tchrr

        Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 13:32, par Objectivité En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

      "Quand à ceux qui attaquent le MBDPH qu’ils sachent que cette structure a une mission essentielle : la protection des droits de l’Homme quel qu’en soit l’Homme. Même le criminel et autres ont des droits : le droit à la vie".
      C’est ce que le MBDHP dit mais ce n’est pas ce qu’il fait. C’est pourquoi les gens le critiquent.

      Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 10:18, par Martin En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Hélas, la triste réalité est que de plus en plus, nos populations ont beaucoup plus peur de nos fds que des terroristes, à cause de certains comportements sur le terrain : menaces de villages ou de communautés entières, sans discernement, tortures, exécutions sommaires, etc. Si on ne change pas d’approche et de stratégie, cela risque de nous coûter encore plus cher ! On risque de pousser certaines personnes honnêtes au départ, mais exaspérées par des comportements, dans les bras des terroristes. Au lieu d’aboyer sur des ONG comme HRW et mbdhp, c’est cela qu’il faut comprendre, en toute responsabilité. Les actions spectaculaires, juste pour montrer qu’ "on est bon", pourraient s’avérer très dangereuses pour notre cher Faso. Merci !

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 12:06, par Boutie Zizien En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    Bonjour cher compatriotes,

    Je m’excuse pour les ponctuations (j’ai un clavier sans ponctuations).

    Paix aux ames des nos soldats tombes au front pour sauver notre mere patrie au prix de leurs vies.

    tout dabord merci a LEFASO.NET pour sa couverture mediatique.

    J’aimerais apporter ma contribution en donnant mon point de vue, pour ceux qui ne partagent pas les memes idees que moi, je vous prie de ne pas m’injurier car je partage juste mon point de vue et c’est un language que je ne copnnais pas et d’ailleur les injures et la violence n’ont en aucun cas resoluent quelque chose.

    1. A PROPOS DU MBDHP

    Je m’excuse si je me trompe, mais pour ma part le MBDHP en toute logique et legitimite a jouer pleinement son role.
    Vu la declaration, ceci est un genocide et une execution sommaire sans precedant. Comment expliquez vous qu’on peut aller passer des citoyens aux armes sans jugement ni rien ? Et cela s’est passer dans un de nos villages, pas en foret ou un lieux tenu secret. En revanche on auraient pu comprendre si ces individus etaient armes, ce qui n’etait pas le cas. Le MBDHP revandique avec juste raison (a mon avis) le nettoyage de citoyens Burkinabe sans aucune forme de proces et surtout des citoyens Burkinabe desarmes, c’est un peu comme executer un homme ligoter.

    Ceci est un acte lache et barbare perpetrer par notre armee nationale avec le consentement du chef suprem des armees Roch Kabore.

    Pour ceux qui s’acharnent contre le MBDHP, sil vous plait reflechissons un instant, ca aurait pu etre mon ou ton parent, frere ou cousin ; c’est de ca qu’il sagit. Le MBDHP ne parle pas parce qu’il a besoin d’accuser X ou Y.

    Il ne sagit pas d’aller prendre a chasse des hommes, femmes et enfants desarmes comme si c’etait un plaisir a decharger son arme sur un adversaire ligoter.

    Ce combat n’est pas une question de verbiage, injure ou vengeance accru en liquidant des cibles faciles. C’est simplement une question de volonte pour commencer, de tete pensante, de patriotisme et de strategie millitaire. En signant un contrat de travail tu sais a quoi tu t’y attendait, sans quoi le millitaire prete serment avant de porter la tenue et c’est d’ailleur pourquoi nous avons des roles bien definis pour chaque metier.

    CES MORTS SONT ENTIEREMENT LA RESPONSABILITE DE NOS OFFICIERS SUP

    Nos officiers sup qui sont censes faire le boulot son plutot preocuper par leurs comptes bancaire a l’etranger, leurs domicile prive et leurs vehicule de luxe a de sommes colosale. la sentinelle 24/7 est primordiale comme la ration "garde-a-vous" dans l’armee, Alors pourquoi ignorer que la technology avance ??? Nos officers sup sont au courant des cylindres de la derniere generation (Ferrari, Porsch etc.) mais ne savent pas que les drones sont imperatif pour la surveillance de nos jours. Des officiers superieurs qui ne sont meme pas capable d’assurer la sentinelle 24/7 d’un territoire de 274.200 km² et pourquoi ils touchent ces salaires ?

    Je pense que le vrai probleme vient de l’etat major de l’armee Burkinabe, notre armee est plus politique que millitaire. Toute les decisions qu’ils prennent a l’etat major sont pour proteger le Pr, les officiers sup, les Ministres, les expats, diplomates et autres.En d’autres termes il sont prets a investir 20 milliards pour construire des edifices mais pas 50 millions pour se procurer des drones pour l’armee. Ils se foutent perdument du peuple d’en bas.

    Merci et bonne lecture

    Boutie Zizien

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 14:50, par Lobi En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    On tue de faux djihadistes par centaines et on laisse courir les vrais, qui continuent de tuer nos jeunes fds. Ce gouvernement doit revoir sa copie en !matière de lutte contre le terrorisme et surtout admettre que les ONG de droits de l’homme fassent également leur travail pour protéger les vies innocentes. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 16:47, par Bougoum Masga En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    1/3
    Tout d’abord mes sincères condoléances aux familles des gendarmes tombés et aux FDS en général, nos pensées vont bien sûr vers elles et vers leurs frères d’armes qui continuent le combat. Que les âmes des défunts reposent en paix et que Dieu apaise nos cœurs et raffermisse notre détermination.
    S’il y a une chose de certaine dans cette guerre, c’est que le Burkina Faso verra le bout du tunnel d’une manière ou d’une autre, c’est inéluctable. La question maintenant est de savoir quelles seront les modalités de la fin de ce conflit ?

    C’est ayant cette perspective a l’esprit que je demande que l’on me permette de tirer une sonnette d’alarme sur un amalgame que j’ai constaté depuis certains temps sur ce forum et même ailleurs : c’est celui qui consiste à blâmer systématiquement Mr Zougmoré, le MBDHP et les organisations œuvrant dans le cadre du respect des droits l’homme, quand nos soldats sont victimes d’attaques terroristes parce que ces organisations ont eu à dénoncer certaines exactions. C’est un raccourci extrêmement dangereux ! Et j’exhorte mes concitoyennes et concitoyens a plus de discernement dans leur jugement. En effet, l’homme sage est bien souvent celui qui sait distinguer ses amis de ses ennemis cachés dans son entourage. Et il est connu que le vrai ami est celui qui te dit la vérité qui fait mal pour que tu changes, plutôt que le mensonge qui te fait plaisir pour que tu restes dans l’abime. Il est franchement absurde de croire que nous tous qui demandons plus de justice pour nos frères et sœurs de ce pays sommes heureux quand des FDS tombent comme ici sous les balles assassines des terroristes ! Quand même ! Je n’en peux plus de voir des Burkinabè s’entre-déchirer ainsi. La haine qui s’exprime actuellement sur les réseaux sociaux à travers la stigmatisation des communautés peuhles et les appels aux meurtres quotidiens est en toute sincérité intolérable ! Comment en est-on arrivé à cela ? A une telle banalisation et mépris de la vie d’autrui ? Croyons-nous réellement que la solution à la menace terroriste est le rejet ou pire le massacre de communautés peuhles en toute impunité dans le pays ? Bien évidemment non, c’est littéralement essayer d’éteindre le feu en l’aspergeant de gasoil ! Il va peut-être diminuer en intensité un moment, mais va surement revenir de plus bel et bruler beaucoup plus fort et pour plus longtemps qu’initialement prévu. Stigmatiser les peulhs c’est enraciner le terrorisme au Burkina. Nous faisons exactement le jeu des terroristes et des ennemis de la nation en nous conduisant de la sorte, car in fine et sans le savoir, nous sommes en train d’œuvrer à la division du pays et l’exploitation de nos ressources dans ces régions par ces forces ennemies. 

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 16:52, par Bougoum Masga En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    2/3

    Les signes qui pourraient vous mettre la puce à l’oreille quant aux possibles abus dont sont victimes les peulhs sont pourtant sous nos yeux. Il suffit qu’on ait la lucidité d’analyser les évènements froidement et sans subjectivité aucune. On nous dit que les peulhs dans les villages avoisinants hébergent les terroristes avant l’attaque, ce qui fait d’eux des complices. Mais personne ne trouve surprenant que seuls les hommes soient considérés comme tel ? En effet que ce soient à Yirgou, Bahn ou Kain, les soient disant complices tués étaient dans la quasi-totalité des cas des hommes. Même dans la liste des personnes recherchées par les FDS il n’y a que des hommes. Pensez-vous réellement que des hommes peuvent hébergés des terroristes dans leurs concessions sans que leurs épouses ne soient au courant ? Surtout chez nous au Burkina ? C’est inconcevable ! Si l’on peut comprendre que les Koglweogos de Yirgou aient épargné les femmes lors de leurs représailles à cause d’une certaine misogynie culturelle, le fait que des gendarmes formés en terrorisme le fassent est tout simplement un aveu. Ils savent très bien qu’en matière de terrorisme les femmes sont aussi dangereuses sinon même plus dangereuses que les hommes. Au Nigeria par exemple, une bonne partie des attentats suicides de Boko Haram sont commis par des femmes. Mais que l’on se comprenne bien, loin de moi toute idée de pointer du doigt les femmes ou de les accuser de quoi que ce soit, c’est tout le contraire. Je veux juste démontrer que le fait que les FDS, et les Koglweogos aussi dans une certaine mesure, aient épargné les femmes montre à qui doute encore qu’elles n’étaient véritablement pas des complices des terroristes. Et si elles n’étaient pas complices, il faut donc accepter que leurs conjoints ne l’étaient pas également car en matière d’héberger des terroristes on ne peut avoir l’un sans l’autre. D’ailleurs mêmes les hommes ayant survécu au raid des gendarmes à Kain (donc des présumés complices) ont quitté l’hôpital libres. Ils n’ont pas été poursuivis après pour quoi que ce soit et sont disponibles jusqu’aujourd’hui pour raconter le déroulement des exécutions sommaires et des exactions. Il faut d’ailleurs les protéger pour que la vérité soit connue de tous. Tout cela pour dire que cette histoire de complicité, les FDS eux-mêmes n’y adhèrent pas, ils auraient agi beaucoup plus différemment si tout cela était avéré. 

    La vérité est que cet argument de complicité a été utilisé comme prétexte pour justifier la nouvelle stratégie d’une partie de nos forces de défense et de sécurité qui est d’obtenir la coopération des populations peuhles par la terreur. La stratégie est de terroriser ces populations plus que les terroristes dans l’optique que, vu qu’elles sont prises dans un étau, elles se rangent du côté des FDS. Le problème avec cette stratégie c’est qu’elle est non seulement d’un cynisme écœurant, mais elle surtout complètement contre-productive. En effet, d’autres solutions s’offrent aux populations peuhles, et elles sont malheureusement très probables si les massacres continuent dans cette impunité, c’est celles de joindre les forces terroristes, ou de s’organiser et créer des forces d’auto-défense pour se protéger à la fois des terroristes mais également de notre armée. Et croyez-moi, si cela dégénère jusqu’à un affrontement entre les FDS et un potentiel groupe d’auto-défense peulh ce sera véritablement l’ouverture de la boite de pandore au Burkina. La communauté internationale n’aura pas d’autre choix que réagir, et cela dans la même logique qui l’a obligée à défendre les Rohingya, ce peuple rejeté en Birmanie et dans d’autres pays d’Asie. Mais ce scenario est encore meilleur, rappelez-vous Misrata et les débuts de la guerre en Libye. Rappelez-vous du Soudan et de la division du pays en deux nations. Enfin rappelez-vous les débuts des affrontements entre Nordistes et Sudistes en Côte d’Ivoire à cote ? Tous ces conflits ont commencé de la même manière et les forces étrangères sont intervenues. Vous conviendrez avec moi que dans tous ces cas, ce furent des vies, du temps et des richesses perdus. Surtout quand on pense aux matières premières et aux ressources de ces nations. Et n’oublions que notre sol est bien aussi riche. Est-ce une telle finalité que nous recherchons pour notre pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 29 mars à 16:55, par Bougoum Masga En réponse à : Burkina Faso : Quatre gendarmes tués dans une attaque contre le poste de gendarmerie de Barani

    3/3
    Pour finir, je voudrais exhorter mes concitoyennes et concitoyens à se poser les bonnes questions. Personne ne disconvient que la majorité des terroristes sont des Peulhs. Mais le problème ici c’est qu’il ne faut pas confondre cause et conséquence. En promouvant cette idée que les terroristes sont des peulhs, le raccourci est vite fait par la suite dans la tête de certaines personnes que les Peulhs sont à la base du terrorisme dans le pays. D’où la naissance des expressions « terrorisme peulh » malgré la réalité multi-ethnique de cette menace au Burkina, et aussi la naissance et multiplication des propos haineux et appels aux meurtres contre cette communauté. Non, les Peulhs ne sont pas la cause du terrorisme au Burkina. La question qu’il faut plutôt se poser c’est pourquoi une telle proportion de peulhs s’adonne au terrorisme ? Là est le problème ! Nous savons tous que le terrorisme fleuri là où les populations sont les plus vulnérables. Le fait que les Peulhs constituent le contingent ethnique le plus important du terrorisme dans le pays traduit simplement le fait que cette population est l’une des plus vulnérables chez nous. C’est tout. Donc au-delà de voir les Peulhs comme des coupables, il faut comprendre qu’ils sont d’abord des victimes. Personne ne devient marginal par simple gaité de cœur, c’est nos conditions de vie qui déterminent nos choix. 
    Enfin, Je veux rappeler qu’une guerre se gagne d’abord dans les cœurs et dans les esprits, avant de se gagner sur le terrain. La plus puissante des armées échouera toujours face à une population décidée et révoltée. Si donc l’armée, contrairement à sa mission première, se rend coupable d’exactions à l’encontre des populations qu’elle est censée protéger, elle échouera inéluctablement dans cette guerre contre le terrorisme. Nous n’avons pas d’autre choix que de rétablir la confiance entre les FDS et les communautés peuhles. Tout autre scenario est condamné à l’échec. Je pense que les propositions du MBDHP et des autres Organisations qui demandent que justice soit rendue pour les massacres, entrent en fait dans cette logique de contribuer à ce que le Burkina Faso sorte de cette guerre contre le terrorisme plus uni et plus fort que jamais

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina Faso : Un pont détruit dans le Soum par de présumés terroristes
Burkina : Un gendarme tué dans une attaque à Sidéradougou
Attaque de Koutougou : La CEDEAO condamne fermement et sans réserve
Attaque de Koutougou : Un deuil national du 23 au 25 août à la mémoire des victimes
Attaque de Koutougou : Les 5 militaires précédemment recherchés ont tous été retrouvés vivants
Attaque de Koutougou : Le PAREN appelle à l’union pour vaincre le terrorisme
Burkina : Le GSIM revendique l’attaque contre l’armée à Koutougou
Insécurité au Burkina : « La solution à cette crise n’est pas que militaire. Il est temps d’envisager des solutions ad ’hoc », propose le CFOP
Attaque de Koutougou : « le Burkina Faso ne cédera pas une partie du territoire, dussions-nous tous y laisser notre vie » (Message du président du Faso)
Attaque à Koutougou : 24 militaires ont perdu la vie, selon l’Etat-major
Attaque de Koutougou : Le CDP « consterné » par le lourd bilan
Attaque d’un détachement militaire à Koutougou : « L’heure doit être impérativement au rassemblement », selon le MPP
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés