Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

Procès du putsch : Fatoumata Diawara, l’accusée qui "tutoie des généraux"

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • • jeudi 28 mars 2019 à 00h53min
Procès du putsch : Fatoumata Diawara, l’accusée qui

Une pièce sonore concernant le Général Gilbert Diendéré et sa belle-fille à l’époque, Fatouma Diawara, accusée également dans le cadre du putsch de septembre 2015, a été diffusée au tribunal militaire de Ouagadougou ce mercredi, 27 mars 2019. Dans cet élément, dame Diawara a informé le Général qu’elle avait réussi à mobiliser 40 millions de francs CFA et qu’elle verrait comment, avec l’aide de certains éléments de la gendarmerie, envoyer la somme au camp Naaba Koom.

Selon le parquet, Dame Diawara avait pris le soin, plut tôt, d’informer le Général Diendéré (elle le tutoyait) que la personne qui devait donner l’argent était sur le point d’être arrêtée. Sur insistance de son interlocuteur, elle lâchera le nom du Général Djibrill Bassolé. Et le Général Diendéré de répondre "Ça va être compliqué pour la suite".

Pour Me Guy Hervé Kam de la partie civile, cette pièce est la preuve qu’il existait une connexion triangulaire entre le Général Diendéré, le Général Bassolé et le "Général Fatoumata Diawara". Un lapsus, car Fatouma Diawara est civile. Mais pour l’avocat, l’accusée n’est pas si loin que ça d’un officier. Et son confrère, Me Séraphin Somé de dire qu’il est difficile de trouver au Burkina Faso, une femme de la trempe de Dame Diawara, qui tutoie des généraux. "A moins que vous ne soyez des collègues ou d’être plus qu’un général", a-t-il ironisé

Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch du CND : Condamner le général Djibrill Bassolé « relève d’une absurdité », lâche son avocat
Procès du putsch du CND : « Si j’étais au village, j’offrirais un coq à mon avocat », promet Abdoul Nafion Nébié
Procès du putsch du CND : « Je reste convaincu que vous allez m’acquitter », déclare Fayçal Nanéma
Procès du putsch du CND : La légalité du régime de la transition remise en cause par Me Alexandre Sandwidi (défense)
Procès du putsch du CND : Le capitaine Dao victime d’un acharnement, selon Me Barry
Défense du Gal Diendéré : Une prolongation devant la presse !
Procès du putsch : Les avocats de Diendéré dénoncent une violation des principes élémentaires de droit à une justice équitable
Procès du putsch du CND : « L’opinion ne fait pas le droit, elle ne fait pas la justice », recommande Me Jean Degli
Procès du putsch du CND : « Du fond de ma cellule, je reste disponible pour la défense de mon pays », Général Diendéré
Putsch de 2015 : « Il existe dans le pays, un manipulateur qui n’a toujours pas été débusqué », conclut Me Jean Degli
Procès du putsch : « Blaise Compaoré a voulu violer un seul article, ceux qui lui reprochaient cela ont violé toute la Constitution », soulève Me Degli
Procès du putsch : Pour Me Jean Dégli, le Gal Diendéré est jugé par désir de vengeance
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés