Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a des temps où l’on ne peut plus soulever un brin d’herbе sаns еn fаirе sοrtir un sеrреnt.» Marceline Desbordes-Valmore

Projet E-Burkina : Etat d’avancement des travaux « satisfaisant »

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Issoufou Ouédraogo • lundi 25 mars 2019 à 23h30min
Projet E-Burkina :   Etat d’avancement des travaux « satisfaisant »

Ce lundi 25 mars 2019 à Ouagadougou, une délégation du ministère du Développement de l’économie numérique et des Postes et de l’Agence nationale de promotion des TIC a effectué une tournée dans les cabinets attributaires de marchés, dans le cadre de la mise en œuvre du projet E-Burkina. Objectif, s’imprégner de l’état d’avancement des travaux et encourager les cabinets à produire des plateformes de qualité. La mise en œuvre de ce projet vise entre autres à améliorer l’utilisation des TIC par les administrations publiques et privées.

Constater l’état d’avancement des travaux du projet E-Burkina dans les cabinets chargés de fournir les plateformes pour améliorer les conditions de travail et contribuer à une meilleure gestion des ressources dans les administrations publiques. Tel est l’objet de cette sortie terrain du ministère du Développement de l’économie numérique et des postes et de l’Agence nationale de promotion des Technologies de l’information et de la communication (TIC).

Des collaborateurs lors des échanges dans un cabinet

« Nous avons d’importants projets de réalisation d’infrastructures mais ces infrastructures ne sont pas perceptibles, visibles par les Burkinabè. La partie visible, c’est ce que nous sommes en train de faire dans le cadre du projet E-Burkina. Il était important pour moi que je me déplace pour venir encourager les partenaires privés qui nous accompagnent », a expliqué Hadja Fatimata Ouattara, ministre en charge du Développement de l’économie numérique.

Photo de famille du ministre et les responsables de cabinet

Mis en place par ledit ministère, le projet E-Burkina a pour ambition de doter les administrations du Système intégré de gestion des établissements publics de l’Etat (SIGEPE) et du Système intégré de gestion électronique des documents (SIGED).

Le SIGEPE permettra de doter les établissements publics d’une plateforme fiable et évolutive pour améliorer l’efficacité et la transparence dans la gestion. Une solution pour résoudre les difficultés que rencontre la Direction des affaires monétaires et financières de la Direction du trésor et de la comptabilité publique.

La prémière responsable du ministère en charge du développement de l’économie numerique Hadja Fatoumata Ouattara

Le SIGED, lui, offre une solution pour la gestion électronique des courriers, la gestion et l’archivage électronique des documents. Ainsi, il va permettre de dématérialiser les procédures clés de l’administration, relatives à la gestion documentaire. « Ces plateformes qu’ils vont livrer dans les mois à venir à l’administration vont être des plateformes à la hauteur de nos attentes et cela va révolutionner l’administration car nous aurons, avec ces plateformes, une gestion plus performante. Je suis très satisfaite de l’état d’avancement des travaux et nous avons prodigué des conseils et des recommandations pour faire de ce projet une réussite », a ajouté Hadja Fatimata Ouattara.

George Damien de Switch Maker

En plus de ces deux systèmes, il y a aussi le Guichet virtuel de l’administration publique et la Refonte des sites web des ministères et institutions (GV/RSWA). Ce système offrira à l’administration publique un portail internet polyvalent qui centralise, en un point d’entrée unique, l’ensemble des services, procédures, formulaires mis par l’Etat à la disposition des usagers. Quant au système de Circuit intégré des missions (CIM), il va participer à la rationalisation des dépenses des structures dans la programmation des missions.

Dans tous les cabinets, on redouble d’ardeur pour livrer des plateformes de qualité dans le délai requis (fin 2019). Pour le responsable du cabinet Swictch Maker, George Damien, « avec ce projet, c’est l’administration en ligne, car nous allons avoir tous les services administratifs qui seront disponibles à travers le guichet virtuel ».[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 26 mars 2019 à 15:52, par Independant En réponse à : Projet E-Burkina : Etat d\u2019avancement des travaux \xab satisfaisant \xbb

    Ces initiatives sont vraiment a encourager.

    Mais je me pose beaucoup de questions sur comment toutes ces plate-formes développés indépendamment peuvent marcher ensemble.

    Un utilisateur qui se connecte sur une plate-forme x, sil veut utiliser la plate-forme B il faudra encore des initiales de connexion.
    Je pense qu’il faut vraiment poser une fondation solide sur laquelle tous ces logiciels ou plate-forme seront bâtis.
    Sinon ca reviendrai a créer un autre problème car après ils verrons la nécessité d’unir ces plate-formes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Modernisation du secteur postal burkinabè : Un plan national d’adressage en cours de validation
Médias publics : Le SYNATIC annonce un sit-in les 22 et 23 janvier 2020
Médias africains : « Il faut évoluer vers le journalisme des solutions », Éric Le Braz, journaliste et expert à CFI Médias France
The U.S. Mission in Ouagadougou, Burkina Faso is seeking eligible and qualified applicants for the position of Motor Pool Supervisor in the General Services Section.
Espace publicitaire à Ouagadougou : « De l’anarchie dans le domaine », révèle une étude
Burkina : L’Association des journalistes et communicateurs scientifiques prend des conseils auprès du ministre de l’Enseignement supérieur
Vœux du nouvel an : Le ministre de la Communication appelle le personnel à " l’assiduité" au service
Burkina : Le Conseil supérieur de la communication condamne l’incendie du véhicule du journaliste Ladji BAMA
Ministère du développement de l’économie numérique et des postes : L’annuaire statistique 2018 et son tableau de bord en cours de validation
Attaque contre le journaliste Ladji Bama : Le MBDHP exprime sa « vive indignation »
Burkina Faso : La voiture du journaliste d’investigation Ladji Bama vandalisée
Décorations au ministère de la Communication : Trente agents du monde des médias reçoivent leurs distinctions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés