Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Burkina : Le Programme national du secteur rural dresse son bilan

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 25 mars 2019 à 16h15min
Burkina : Le Programme national du secteur rural dresse son bilan

Du 25 au 26 mars 2019, Ouagadougou abrite un atelier-bilan de suivi citoyen de la mise en œuvre du Programme national du secteur rural (PNSR II) et de renforcement des connaissances des Acteurs non étatiques (ANEs) sur le processus du Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine (PDDAA) et l’évaluation biennale. Co-organisée par la Confédération paysanne du Faso (CPF) et le SPONG, avec l’appui de Trust Africa et OXFAM, la présente séance entend améliorer la valeur ajoutée des ANEs au processus de l’évaluation biennale du PDDAA et de la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du PNSR II.

Durant 48 heures, il s’agira entre autres, d’identifier les domaines et actions possibles permettant aux acteurs non étatiques de contribuer au processus de l’évaluation biennale du PDDAA en 2020, de restituer les résultats du suivi citoyen de la mise en œuvre du PNSR II et du PDDAA dans les huit régions de mise en œuvre du projet financé par la fondation Trust Africa. Et le coordonnateur du SPONG, Sylvestre Tiemtoré, de soutenir que la présente rencontre sera une opportunité pour les ANEs de saisir les tenants et les aboutissants du mécanisme d’évaluation du PDDAA, mais aussi de donner leur appréciation sur la mise œuvre du PNSR II .

En effet, explique le secrétaire permanent de la Coordination des politiques sectorielles agricoles (SP/CPSA), Amadou Sidibé, le PDDAA, dont la mise en œuvre dans la région ouest-africaine s’opère à travers la Politique agricole commune, ECOWAP, et son implémentation dans les pays par le biais des PRIASAN et des Programmes nationaux d’investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNIASAN), est un mécanisme adopté par les chefs d’Etat africains pour transformer durablement le secteur rural .

Sylvestre Tiemtoré, coordonateur du SPONG

La deuxième génération de PNIASAN au Burkina ayant fait l’objet d’une forte implication des ANEs dans sa formulation, l’enjeu aujourd’hui, selon lui, consiste à l’élaboration de programmes mobilisateurs avec une prise en compte des propositions et préoccupations paysannes axées sur une transformation durable des exploitations familiales. D’où la tenue de la présente rencontre en vue de permettre aux acteurs non étatiques d’avoir une meilleure connaissance du processus du PDDAA, sa déclinaison au niveau régional et pays, son processus d’évaluation, le rôle et la place des différents acteurs dans les espaces de dialogue.

Amadou Sidibé, SP du CPSA

En d’autres termes, il est question pour le gouvernement de consolider le partenariat avec les ANEs dans le souci d’assurer un suivi et une mise en œuvre adéquate du PNSR II. « Nous encourageons donc le ANEs à poursuivre ce travail de collaboration pour l’atteinte de l’objectif du PNSR II qui est d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle par le développement durable d’un secteur agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique productif et réalisant, davantage orienté vers le marché », a noté Amadou Sidibé

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Infrastructures communales : « Il faut que les acteurs du BTP fassent de la formation leur boussole », selon El Hadj Salif Simporé, entrepreneur à Fada
Programme d’urgence pour le Sahel : Un « taux satisfaisant », des autorités locales ignorées
Textes relatifs au bail locatif au Burkina : Le ministère de l’Habitat sensibilise les journalistes
Communauté islamique ahmadiyya : Un camp médical pour la promotion de la santé des populations
Situation nationale : Les acteurs des industries de l’agro-alimentaire apportent un soutien aux personnes déplacées internes
Province du Séno : Le représentant pays du PNUD visite des infrastructures
Dr Awalou Ouédraogo, Directeur général de l’ENAM : « Aucun énarque ne sera remis à la Fonction publique pour intégration sans avoir validé le stage militaire »
Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou : Le Premier ministre appelle au calme et à la sérénité
Infrastructures du 11-Décembre 2017 à Gaoua : Les travaux de finition et de correction toujours attendus
Les fermetures d’écoles en Afrique de l’Ouest et centrale ont triplé depuis 2017 alors que l’éducation est prise pour cible dans toute la région
Tirs au Camp Guillaume Ouédraogo : Retour au calme et à la sérénité, selon le gouvernement
Attaques terroristes au Burkina : La coalition d’OSC CED et M21 demande le « renforcement des capacités opérationnelles de l’armée "
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés