Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Kundé d’or 2019 : Les grands absents

Accueil > Actualités > Culture • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • dimanche 24 mars 2019 à 16h00min
Kundé d’or 2019 : Les grands absents

Le commissariat général des Kundé a dévoilé, le mercredi 20 mars 2019, la liste des nominés pour les trophées de la musique burkinabè. Pour le prestigieux prix, le Kundé d’or, trois artistes seront aux prises. Il s’agit de Floby, Maï Lingani et Nabalüm. Mais ce que l’on peut retenir de cette présente édition, c’est qu’il y a de grands absents et pas des moindres. On peut citer entre autres Rama la Slameuse, Habibou Sawadogo, Frère Malkhom, Salif Widiga, Smarty, Dabross, Dicko fils… Focus sur ces artistes dont le talent n’est plus à démontrer.

On pourrait donc dire que le showbiz burkinabè se porte bien. En parcourant la liste des nominés aux Kundé 2019, on note l’absence de certains artistes qui ne manquent pourtant pas de talents. Mais il fallait sûrement prendre les meilleurs. Parmi ces grands absents aux Kundé 2019, l’on pourrait citer d’abord Rama la Slameuse. Elle est auteur de deux albums, reine des buzz sur les réseaux sociaux. Que cela soit en bien ou en mal, aujourd’hui, l’on peut dire qu’elle dispose d’une grande notoriété. L’auteur du « Réveil de l’Afrique » devra donc redoubler d’efforts.

Dans le domaine du slam toujours, Dabross, « le non-loti jeune », n’est pas non plus nominé. Même s’il vient de sortir son album, il avait déjà des chansons qui égayaient plus d’un. Il est beaucoup écouté par les jeunes, surtout dans les milieux défavorisés. Certainement que si c’était au non-loti de Taabtinga que les nominations se faisaient, il aurait certainement eu sa place. Mais ce n’est que partie remise. Avec son nouvel opus, il pourrait convaincre les mélomanes et être nominé en 2020.

Il en est de même pour Salif Widiga. « La coqueluche des commerçantes » ne pourra pas rêver d’un Kundé cette année. L’homme qui a modernisé le salou (musique des Yarcés) a encore du chemin à faire. Bien qu’il ait convaincu les commerçantes, il doit aussi fasciner les experts des Kundé. L’année dernière, il était nominé dans la catégorie meilleur featuring burkinabè. C’était avec Miss Maya. Tout comme Salif Widiga, Habibou Sawadogo est aussi une grande absente des Kundé. A l’édition précédente, elle était nominée au Kundé d’or. Cette année, c’est le désert. Elle n’est retenue dans aucune catégorie. Pourtant, ce n’est pas le talent et les qualités artistiques qui lui manquent.

Frère Malhkom n’est pas non plus « kundéable » cette année.

L’interprète du titre à succès, « Bas ned bangdo », n’aura pas un kundé cette année. Pourtant, il avait remporté le Kundé d’or avec son groupe Faso Kombat. Dans le même registre, on note aussi l’absence de Smarty. Lui également avait remporté le Kundé d’or avec son groupe Yeleen. Le lauréat du prix découverte RFI, qui a des textes qui conscientisent, est un grand absent des Kundé 2019.

Mais ces absences ne sont pas forcément mauvaises. Cela démontre aussi que les artistes burkinabè ont du talent. Le commissariat général des Kundé a ses critères de sélection. En attendant, rendez-vous le vendredi 26 avril 2019 pour savoir qui succèdera à Awa Boussim.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 mars à 12:52, par Karim En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    Je suis parfaitent d’accord avec vous sur tous les points, sauf concernant RAMA La Slameuse. Ce que cette pretendue fille fait est tout sauf du Slam.
    Parmi les grands absents il faut noter AMZY et Joey le Soldat.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 13:02, par Un Burkinabê En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    Le kundé de l’artiste joué le plus en discothèque pourrait être fondu dans le kundé d’or et remplacé par "l’artiste le plus vendu - kundé d’or". Le talent ne vaut que s’il vaut de l’or et l’or se valorise par l’argent dépensé par les fans.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 14:03, par Morice En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    pour ma part le kunde de la diaspora je pense que ces des foutaise soyer sur que n’importe quel critère écouté concert visibilité et promotion des burkinabe et de la musique ya des très très bons artistes qui font la fierté du pays mes ces dommage pour notre culture que ça ce passe de la sorte merci j’étais de passage barka Jahkasa king rasteva simon winse etc et aussi d’autre qui font des gros concert dans des gros festivals j’espère que les prochains kunde ce passerai plus entre vous et vos amis juste par mérite merci

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 16:20, par Sebastien ouedraogo En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    Le kundé est devenu politique, on constate que le kundé jadis était un mérite mais aujourd’hui il devenu une offre spéciale et par affinité . Il y’a beaucoup d’artistes très talentueux, mais on leur tourne le dos (rama, joey le solda, smarty, lumachelle...)allez nominer ceux qu’on a jamais écouté son morceau (maï lingani combien de personnes connais cette artiste ?).

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 16:29, par Un Burkinabê En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    Internaute Tapsoba R(de H) et Un fils de Solenzo vous avez disparus des radars ; pourtant vous êtes à mon avis parmi les meilleurs internautes du LeFaso.net. Revenez nous avec votre tempéremment posé et surtout vos bonnes idées.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 19:36, par Kafando saoudah En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    Etes vous vraiment objectif en disant que Rama ma slameuse est nominable. Bien vrai les Kunde sont un barometre de la musique burkinabé mais egalement sous regional(d’ou les categories meilleur feat,ou meilleur artiste de la diaspora,ou artiste vivant a letranger). Il s’agit de la valorisation de cultures et aucune si je ne me trompe ne fait l’apologie de deblaterations vulgaires/choquantes a l’endroit de geniteurs d’autrui. Cette slameuse recevrait un kunde et le présenterait donc aux yeux du monde avec un bagage aussi chargé négativement ? Est ce ca la culture burkinabé ?
    Les grands absents du Kunde sont Smarty Joe le Soldat Habibou Sawadogo.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 20:28, par mninda En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    Franchement c’est à ne rien comprendre dans les critères de désignation des nominés . Il me semble qu’il y a plus d’autres critères que ceux de la qualité et de la production artistiques et musicales . En regardant les trois nominés pour le KUNDE d’or ,en dehors de FLOBY j’ai de la peine à comprendre le choix des deux autres musiciennes . Notamment l’une d’elle Loin de moi toute misogynie, mais objectivement ,je ne pense pas que ces deux étaient les meilleures pour figurer parmi les trois nominés . Est-ce que c’est parce que l’une d’elle a été désignée présidente des femmes artistes du BURKINA qu’il faut la nominer forcément dans le trio du Kundé d’or ?Attention Jah Press à ne pas faire perdre toute crédibilité à ta propre et belle initiative

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 21:20, par Abdoul En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    dézolé amzy figure dans une catégorie incha allah il pourra remporté woh.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 08:28, par Naso En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    Je doute fort que Rama n’ait quelque chose à avoir dans cet article. A mon avis, elle est tout sauf un artiste dans ce pays là.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 08:57, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    - Karim, walaye tu as raison ! Cette fameuse slameune ne mérite même pas un gramme du Kundé et faut même pas s’attarder sur son cas pour perdre du temps. Et puis Sebastien ouedraogo toi aussi tu as vus très juste. Le Kundé est gâté par la politique et la gourmandise. Sinon moi je trouve que c’est une grande injustice commise à l’endroit de Habibou cette chanteuse en mooré à la voix d’or ! Il me semble qu’il y a trop de manges-mils, de sauteriaux et de criquets maintenant dans cette affaire de Kundé !!!

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 11:28, par Abdoul En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    comment pouvez vous citer des artistes qui excellent dans le domaine du slam sans citer MALIKA LA SLAMEUSE ? le pire est que vous citer le nom d’une erreur de la nature comme une slameuse en la personne de RAMA . Cette dernière fait tout sauf du slam. Elle vend la négation aux internautes. Quand tu lis ou écoute RAMA tu as honte de savoir qu’elle est burkinabè. ET vous les rédacteurs de Le Faso.net vous trouvez qu’elle à sa place parmi les nominés du kundé d’or ? il faut trouver une autre Distinction pour elle pas le KUNDE d’OR

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 12:58, par marie ange En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    Vraiment hein ! Rama c’est une tragédie car elle fait honte aux femmes. J’espère que Dieu va toucher son cœur là pour qu’elle mette fin à certaines choses pas très catholiques.
    Union de prière !

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 13:12, par Ousseni Tindimba En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    Vraiment les autres nominés pour competir avec floby son pas de taille, bien vrai qu’il mérite le kondé cette année mais il faut valoriser la compétition avec des artistes de sa cotte

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 13:38, par CITOYEN En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    Naso, je partage votre point de vue. Rama doit avoir quelque chose avec la rédaction de cet article sinon je ne vois pas que vient faire son "nom" ici. Drôle de slame, drôle de personne !!! RI-DU-CUL

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 15:08, par Sidbala En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    bonjour à tous.
    Je n’accorde meme pas du credit à ceux qui organise le kundé d’or.Le nommé JAH Press fait honte à la musique Burkinabé.
    A part Floby,tous les internautes,tout le peuple Burkinabé est contre la nominé Mai lingani
    Si Jah press pouvait faire un tour dans les quartiers de Ouaga,marché et yaar,partout, il saura que personne n’a jamais entendu parler de Mai Lingani.Meme si nous ne mangeons pas dans la musique, depuis le très bas age,nous écoutons la musique et regardons des clips.Mai lingani n’a pas du tout une belle voix,elle n’est pas talentueuse.
    Sidbala

    Répondre à ce message

    • Le 25 mars à 21:24, par Vicky lamour En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

      salut c est vraiment vraiment une honte d entendre certaines choses sur Mai Lingani .Dire qu elle na pas une belle voix et qu elle n est pas connu dans les marché pour c est une honte quelqu un se dit melomanne ne connait pas cette dame.C est pas vraiment la pubularite qui fait d toi une artiste...c est plutôt le talent .Mai Lingani est l’une des artiste qui peut représenter le Burkina a l internationale et après elle c est Nourat ...Je vous en prie si vous connaissez cette dame allez y chercher de vous même.elle fait pas du bruit.Merci

      Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 16:20, par RODRIGUE TOKSSID BALA En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    Je suis de ceux là meme qui pensent que nous devrions apprendre à nous respecter nous meme et aussi le travail de nos artistes. sans vraiment etre un acteur du showbiz je pense que franchement c’est une honte qu’un artiste comme joey le soldat ne sois pas cité dans toute cette masse. j’ai envie de dire que ces trophées ne reflète en rien l’etat du showbiz burkinabe et chaque année le koundé perd sacrédibilité. VIVEMENT QU’UN PROMOTEUR CONSCIENCIEUX AIE LE COURAGE DE CREER DES TROPHEES QUI RECOMPENSERAIENT LES ARTISTES A HAUTEUR DE LEUR TRAVAIL.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars à 20:45, par Ka En réponse à : Kund\xe9 d\u2019or 2019 : Les grands absents

    La musique c’est le goût ; ce que toi tu rejettes est plutôt aimé par un autres .ça c’est nous les simples citoyens.sinon il ya des musicologues qui ont leurs appréciations de la musique . Je pense que c’est un comité de spécialistes en musique (vocale,tampo, instrumentale etc....) qui a fait le choix des nomines.Les internautes qui pensent qu’ils ne sont pas à la hauteur, que chacun prenne un instrument pour jouer et chanter pour etre nomine au kunde . cordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 09:32, par l’oeil de l’aigle En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    En toute honnêteté il n’y a pas de compétition entre FLOBBY et ses deux inconnus : Maï Lingani et Nabalüm. Avec un petit sondage vous saurez que 90% des internautes n’ont jamais entendu une chanson de ces derniers qui vraiment sont trop loin du papa des orphelins l’inimitable et vedette émérite FLOBBY.

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars à 15:22, par USA En réponse à : Kundé d’or 2019 : Les grands absents

    ou est la difference entre Rama la Slameuse et Sana Bob ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Disparition de DJ Arafat : Que faire de son héritage ?
Kotéba de Seydou Boro : Du théâtre pour abattre le silence
Culture : « Notre musique n’est pas comestible à l’extérieur », dixit Tibiafouba Madiega, journaliste culturel
Musique : « Les Burkinabè commencent à s’intéresser à leurs artistes », dixit OUM’C, artiste musicien
Issa Sanou, danseur contemporain : « Au départ, ce n’était pas une vocation »
Rencontres artistiques et culturelles de Bingo : la 3e édition se tiendra du 22 au 24 novembre 2019
Disparition de DJ Arafat : Des politiques burkinabè lui rendent hommage
Culture : l’artiste Ivoirien DJ Arafat n’est plus
Iron Bender : « Depuis que j’ai commencé la musique, je n’ai jamais eu de producteur, je n’ai jamais eu de soutien »
Tourisme au Burkina : 25% de réduction sur les tarifs hôteliers du 1er août au 30 septembre 2019
Ministère de la Culture : « Le ministre tient des propos qui mettent de jour en jour un fossé entre les agents et lui », dénonce le SYNATRACT
Culture : Le film « Duga » pour célébrer l’amitié ivoiro-burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés