Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Energie : La SONABEL tient ses 1ères journées portes ouvertes

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • dimanche 24 mars 2019 à 14h00min
Energie : La SONABEL tient ses 1ères journées portes ouvertes

Du 22 au 24 mars 2019, la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) tient ses Journées portes ouvertes (JPO). La cérémonie d’ouverture de cette 1ère édition est intervenue ce vendredi 22 mars 2019 au siège de ladite société à Ouagadougou sous la présidence du ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo.

Chaque année, la demande en énergie croît d’environ 15%. Pour faire l’état des lieux des différentes sources de production d’énergie dont dispose le Burkina, la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) organise ses Journées portes ouvertes sous le thème : « Enjeux et défis du mix énergétique au Burkina Faso ». Pour le Directeur Général de la SONABEL, François de Salles Ouédraogo, la société réaffirme sa vocation d’être une entreprise citoyenne au service de l’intérêt commun et du bien-être général. Cela en ayant comme boussole cinq valeurs cardinales que sont l’intégrité, le respect, la solidarité, le professionnalisme et le sens du service public.

« Le lancement des Journées portes ouvertes de la SONABEL en pleine canicule, période correspondant à la pointe de la demande en électricité avec son corolaire de difficultés, traduit notre volonté d’impliquer tous les acteurs dans la gestion de cette période délicate », a-t-il confié. Une opportunité donc pour la nationale de l’électricité de communiquer avec ses clients, ses partenaires et la population sur les efforts, les contraintes et les limites liées à la production, au transport et à la distribution de l’énergie.

A cet effet, des stands ont été dressés au siège de la SONABEL pour permettre à ceux qui le veulent de s’imprégner des réalités et de se rendre compte des innovations comme les nouveaux moyens de paiement des factures ou des unités d’électricité. Selon le premier responsable de l’entreprise, 70% des clients prépayés utilisent déjà ce mode de paiement et il invite les 30% restants à en faire de même.
Tout en saluant la tenue de ces JPO SONABEL 2019, le ministre de l’Energie, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, a félicité l’entreprise pour les efforts malgré la modestie des moyens.

Pour lui, l’énergie est au centre de tout développement et le pays, sous le leadership du Président du Faso Roch Kaboré, a consenti des efforts à travers plusieurs projets. Cela pour faire face aux défis énergétiques afin d’élargir l’offre d’accès à l’électricité à un plus grand nombre. L’objectif étant de connecter au réseau un million de ménages d’ici à 2020. Pour l’heure, plus de 700 000 ménages sont connectés au réseau de la SONABEL. Au nombre de ces projets, on compte l’interconnexion entre le Burkina et le Ghana pour 50 Mégawats. « Nous sommes en train de tout faire pour rattraper ce retard », a-t-il souligné.

A l’issue de la cérémonie d’ouverture des 1ère Journées, une visite guidée a été organisée pour les journalistes et les acteurs de la société civile sur le site de la centrale électrique de Komsilga et de la Centrale solaire de Zagtouli. Débutée en 2008, la construction de la centrale électrique de Komsilga a été évaluée à plus 89,595 milliards de francs CFA au 28 février 2014. Il a fallu trois tranches pour qu’elle dispose de sept groupes avec une puissance installée de 90 Mégawatts (MW). La Centrale photovoltaïque de Zagtouli inaugurée en novembre 2017 a coûté 47,5 millions d’Euros et doit produire 33,7 MWc. Cette énergie est injectée dans le réseau de la SONABEL. La centrale compte 126 600 panneaux et occupe une superficie de 60 hectares.

Marcus Kouaman
Lefaso.net
(kmagju@gmail.com)

Vos commentaires

  • Le 24 mars à 21:26, par Le financier En réponse à : Energie : La SONABEL tient ses 1ères journées portes ouvertes

    C’est pour s’excuser des coupures intempestives ou c’est pour nous dire qu’à partir de l’ouverture des portes, il n’y aura plus de coupures. Malheureusement ce n’est pas le cas. C’est juste pour nous parler des nouveaux moyens de paiement. Vraiment, ces sociétés en situation de monopole n’ont aucune consideration pour le peuple. Chaque année la SONABEL dit avoir pris des mesures, et on souffre des coupures d’electricité. Elle n’a qu’à la fermer cette année et nous laisser constater. De toute façon, nous n’avions pas le choix.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires
Education : Le Réseau Education de qualité par le bi-plurilinguisme fait son bilan après un an d’existence
Accidents de la circulation à Ouagadougou : 80 décès en 2018
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
Pr Domba Jean-Marc Palm, président du Haut Conseil du Dialogue social : « Même au niveau du gouvernement, les gens n’ont pas une bonne compréhension de la trêve sociale, ni du dialogue social »
Association La Graine : Odile Diabré au chevet des déplacés et des sinistrés du Kourwéogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés