Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

CASEM du ministère de l’Enseignement supérieur : Les participants militent pour la sécurisation des temples du savoir

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • samedi 23 mars 2019 à 14h51min
CASEM du ministère de l’Enseignement supérieur : Les participants militent pour la sécurisation des   temples du savoir

Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation a tenu le vendredi 22 mars 2018 à Ouagadougou son premier Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM). Les participants ont passé en revue les acquis du ministère. Ils ont aussi adopté des actions à réaliser afin d’améliorer l’efficacité du ministère. C’est le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de l’innovation, Urbain Coulidiati, qui a présidé les travaux.

« Faire de la culture scientifique, une approche capitale du développement socioéconomique et technologique du Burkina Faso », c’est sous ce thème que s’est tenu à Ouagadougou le 1er CASEM du ministère de l’Enseignement supérieur. Les participants ont examiné et adopté le rapport d’activités 2018 du ministère. Ils ont également examiné et adopté le rapport annuel des performances des cinq programmes budgétaires du département. Les performances des structures du ministère ont aussi été examinées et adoptées.

Les travaux se sont déroulés dans de bonnes conditions, à en croire à Saturnin Bationo, directeur des études et des statistiques sectorielles. Pour lui, les travaux ont été très bien conduits. Il est donc convaincu que les décisions prises vont améliorer les actions du ministère. Ce qui pourra contribuer à résorber les chevauchements des années dans les universités publiques. Les participants ont fait une importante recommandation à l’endroit de la hiérarchie. Il s’agit de la prise de mesures adéquates pour assurer la sécurité des universités, des centres des œuvres universitaires ainsi que des stations de recherche.

Le ministre délégué chargé de l’Enseignement supérieur et de l’innovation a trouvé les échanges enrichissants. Urbain Coulidiati a donc tenu à féliciter les agents. Il les a encouragés à instaurer une culture de résultats et de bonne gouvernance. L’heure n’est pas au repos. Des défis majeurs restent encore à relever. Il y a entre autres l’opération de subvention du premier ordinateur des étudiants du cycle licence, la construction de nouvelles infrastructures, la sécurisation foncière des sites…

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires
Education : Le Réseau Education de qualité par le bi-plurilinguisme fait son bilan après un an d’existence
Accidents de la circulation à Ouagadougou : 80 décès en 2018
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
Pr Domba Jean-Marc Palm, président du Haut Conseil du Dialogue social : « Même au niveau du gouvernement, les gens n’ont pas une bonne compréhension de la trêve sociale, ni du dialogue social »
Association La Graine : Odile Diabré au chevet des déplacés et des sinistrés du Kourwéogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés