Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un gagnant est un rêveur ,qui n’a jamais abandonné.» Nelson Mandela

Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • vendredi 22 mars 2019 à 23h30min
Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

Selon le Système mondial d’information et d’alerte rapide (SMIAR) de l’Organisation des nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), 41 pays à travers le monde ont besoin d’une aide extérieure pour couvrir leurs besoins alimentaires. Au nombre de ces pays, 31 sont de l’Afrique subsaharienne. Le Burkina Faso occupe la 13e position des pays africains qui ont besoin d’aide alimentaire dans le classement du mois de mars 2019.

Ces 41 pays classés souffrent d’un manque de disponibilités vivrières et d’un accès limité à la nourriture. Ce classement est un exercice auquel s’adonne la FAO quatre fois par an, pour situer la disponibilité de la nourriture par pays. Dans ce classement, on dénombre huit pays asiatiques et deux pays d’Amérique latine et des Caraïbes.

Les pays d’Europe, d’Asie et d’Afrique du Nord sur la bonne voie

A la tête du peloton des pays ayant besoin d’une aide alimentaire, on retrouve la République centrafricaine. Selon la FAO, les estimations font état d’environ 1,9 million de personnes, soit 31% de la population totale, qui ont besoin d’une aide alimentaire d’urgence. Ce classement se justifie par l’insécurité généralisée dans ce pays, combinée à plusieurs années consécutives de baisse de la production agricole et au mauvais fonctionnement des marchés. Parmi les pays qui ont le plus besoin d’aide alimentaire, on retrouve aussi le Soudan. Dans ce pays, les conflits et l’insécurité ont entraîné une flambée des prix des denrées alimentaires. Le nombre de personnes en situation d’insécurité alimentaire grave entre janvier et mars 2019 est estimé à 5,76 millions.

Le Burkina Faso occupe la 13e place dans le classement des pays africains en situation d’insécurité alimentaire. Selon les analyses de la FAO, le nombre de personnes ayant besoin d’une aide alimentaire devrait atteindre 676 000 entre juin et août 2019, essentiellement en raison des déficits de production à certains endroits. Parmi ces personnes vulnérables, on compte environ 25 000 réfugiés et 40 000 personnes déplacées internes.

Les tensions intercommunautaires pointées du doigt

Dans tous les pays ayant besoin d’une aide alimentaire, le constat a révélé que ce sont les affrontements violents et les tensions intercommunautaires qui ont de graves répercussions sur la sécurité alimentaire. D’autres pays sont victimes de catastrophes naturelles. Ce sont entre autres le Sénégal, la Sierra Léone, l’Ouganda, le Zimbabwe, la Mozambique, la Mauritanie, Madagascar, le Lesotho, le Kenya, la Guinée, le Swaziland, le Cap Vert, le Malawi, l’Ethiopie, l’Erythrée, Djibouti et le Burundi.

Les conflits internes sont devenus la principale cause des crises alimentaires. La faim touche près d’un habitant sur quatre au Sud du Sahara. Mais la bonne nouvelle c’est que, si tous les Africains travaillent à pacifier leurs pays, la crise alimentaire sera vaincue.

Edouard K. Samboé
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 22 mars à 19:01, par pareille En réponse à : Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

    En france, rien qu’a Paris on dénombrer 3 035 sans-abri dans les rues c’est a dires des perosnnes qui ont besoin d’aide alimentaire mais d’abrits.
    L’étude publiée offre une photographie instantanée particulièrement précise de la population qui dort dans la rue, ainsi que la durée de leur errance. 46% des personnes sans-abri interrogées par les bénévoles sont à la rue depuis plus d’un an, et parmi elles, 20% le sont depuis plus de 5 ans. Près de la moitié des personnes interrogées (45%) n’ont jamais été hébergées et sont très majoritairement des hommes (88%).

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 19:13, par Marie En réponse à : Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

    Et quand on parle de contenir le taux de natalite, certains esprits cyniques hurlent au complot capitaliste et neo-colonialiste contre l’Homme Noir.
    Comment peut-on faire 10 enfants quand on ne peut pas nourrir un seul correctement. Et on ne parle meme pas de son education.
    Il faut accepter d’appeler un chat un chat : dans les societes de l’Afrique Noire, plus on est pauvre plus on fait d’enfants. Va comprendre ce paradoxe ! apres on veut que les Occidentaux s’occupent de nous, on veut immigrer chez eux parce que de ce cote l’herbe est plus verte, on se plaint quand ils filtrent leurs frontieres. Mais faisons-nous une halte une seconde pour nous poser la question de savoir pourquoi l’herbe est plus verte de ce cote-ci de la vallee ? Les complotistes neocolonialistes sont lassants avec leurs discours surannes. Que les societes africaines osent plafonner le nombre d’enfants par menage et on verra si les choses n’iraient pas mieux. Tant qu’on continuera a accepter que les ladjis (entre autres bien sur) aient 4 epouses et 8 enfants par epouse, l’Afrique ne sortira pas de la gadoue. A decharge des ladjis je dois avouer qu’ils ne sont pas de ceux qui ont de la peine a nourrir ou a soigner leurs nombreuses progenitures. Mais tout de meme, plus de 10 enfants par menage c’est excessif pour la demographie globale. Les temps sont revolus ou la fortune d’un homme se mesurait au nombre de ses enfants, surtout masculins. C’etaient les temps d’antan quand l’economie et la subsistance s’appuyaient sur l’exploitation a main nue de la terre et donc un grand besoin en main d’oeuvre. Et ou le pere de famille n’envoyait pas ses enfants a l’ecole du Blanc pour, et je cite la Grande Royale de l’Aventure Ambigue de Cheick Hamidou Kane, "apprendre a lier le bois au bois pour en faire un fagot de bois". Pourquoi faire 10 enfants quand on n’est pas capable d’en soigner un seul correctement lorsque celui-ci tombe malade ? Ceci doit etre declare un crime contre l’humanite.

    Répondre à ce message

    • Le 23 mars à 13:14, par Panaf En réponse à : Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

      Internaute Marie,
      Et pourtant ce complot est bel et bien en cours d’implementation. Vous souvenez vous qu’apres l’annonce de Macron nos politque avait embouché la meme trompette pour dire que nos femmes avaient un taux de natalité elevé et qu’a ce rythme on ne pouvait pas aider l’Afrique a se developper ? Salif Diallo en premier.
      Mais la France n’est rine sans l’Afrique, a qui elle doit son rang mondial , sa place a l’ONU par le pillage de nos resource sans parler du CFA. Alors qu’on arrete de nous donner des leçons.

      Dernier fait marquant, les moustique OGM de Bill Gate lachés au Burkina par la complicité de Paul Tieba Kaba, un scandal dans le monde scientific international qui a finit par pousser les premier ministre Paull Tieba a la démission.
      En effet l’objectif du laché de ces moustiques OGM fabriqué dans les laboratoires englais et financé par Bill Gate (qui croit à l’amelioration de la race humain par des methde inavouées) avaient pour objectif de stéreliser les populations africaines. S’il vous plait chère Marie faites une petite recherche et vous saurez, car il se trouvent des gens qui veulent reter ignorants.
      En suite il est connu et reconnu qu’en 2050 nous seront le conteinent le plus peuplé avec majoritairement des jeunes dans la force de l’age ; ce que les occudentaux nous envient ; et cela est tout a notre avantage en tant qu’africain
      Nous pourrons désormais créer un marché purement africain en produisant et en écoulant sur le continent sans réellement avoir besoin de l’exterieur car on se fait torpiller autrement par des taxes exhorbitantes occidentales et tout sorte d’arnaques pour piller le continent.
      Notre force c’est notre nombre. En europe il y’a une population veillissante et c’est cela leur probleme actuellement ; qui pour travailler et suppoter les retraités ? D’ou l’accueille a tour de bras de Siriens an Allemagne pour compenser l manque de travaileurs. Paradoxalement il rejetaient les africain car eux riquent de faire tache - je me comprends. Ma chère Marie, nous allons en tant qu’africains nous prendre nous même en charge et correctement alors, peu importe les critque, nous avançons. Nous n’avons notre baromètre fixé sur l’occident. Nous nous developons de la maniere qui nous siet le plus et pas par rapport a des concepts exogénes mal adaptées a nos realité. Va vivre en Europe Marie si tel est ton ambition ; ici nous construisons l’Afrique de demain. Personne ne nous fera disparaitre.

      Répondre à ce message

    • Le 23 mars à 13:22, par fan En réponse à : Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

      Chez nous c’est la selection naturelle. Pour esperer avoir un enfant ou deux, il vaut mieux en faire plusieurs car le taux de mortalité est trés élévé. Parfois on nous envoi la famine, et certaines maladies inventés par l’homme pour recuperer nos terres et nos resource naturelles. On le voit deja à travers les guerres au Mali, Niger, Burkina ou l’on finance des soit disant jihadistes pour ensuite intervenir. La cause n’est ni plus ni moins la course au pillage des resources de l’afrique. Qu’on nous lache les baskettes. Internautes faites une recherche sur " la carte a un millions de dollars" de la banque mondiale et vous comprendrez ce qui se trame en sourdine.

      Répondre à ce message

    • Le 23 mars à 13:24, par fan En réponse à : Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

      Chez nous c’est la selection naturelle. Pour esperer avoir un enfant ou deux, il vaut mieux en faire plusieurs car le taux de mortalité est trés élévé. Parfois on nous envoi la famine, et certaines maladies inventés par l’homme pour recuperer nos terre. On le voit deja les guerres au Mali, Niger, Burkina on leurs sorce dans la course au pillage des resources de l’afrique. Qu’on nous lache les baskettes. Internautes faite une recherche sur " la carte a un millions de dollars" et vous comprendrez ce qui se trame en sous terrain.

      Répondre à ce message

    • Le 23 mars à 19:54, par Ferimakoun En réponse à : Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

      Bonjour Mme Marie,
      il suffit d’éduquer les gens pour qu’ils régulent d’eux-même le nombre de leurs enfants. Un parent qui a le BEPC veut que ses enfants aient au minimum le BAC, et ainsi de suite. Ça c’est un raisonnement terre à terre. Ce n’est pas en faisant des campagnes de com pour pousser les gens à diminuer la taille de leurs familles qu’ils le feront. On ne peut pas imposer ça ! C’est une démarche personnelle, murie et résolument entreprise au sein du couple. Si Mr veut deux enfants et que Mme n’est pas de cet avis elle fera son troisième pian ! Et si c’est Mme qui ne veut pas, Mr ira faire dehors et aussi dedans ! Il faut aussi arrêter de nous dire que les efforts en matière d’éducation ne portent pas de fruits parce que quand on construit des classes pour 100, on se retrouve avec 200 à scolariser. C’est le même son de cloche pour tout. Revoyez donc vos prévisions à la hausse.
      Aucune société ne s’est développée sans un marché intérieur conséquent, aucune ! Nous sommes un continent sous peuplé qui est capable de nourrir la terre entière si nous avions des "dirigeants" capables. Hélas notre tare à nous autres africains s’est nos dirigeants et notre élite. Arrêtez de nous pomper l’air avec vos théories de la pyramide de la population et autres niaiseries qui se veulent intelligentes et inspirées venues de l’ouest où ils rêvent d’avoir des taux de natalité ne serait-ce que le tiers de ce que nous avons !
      Cordialement

      Répondre à ce message

    • Le 26 mars à 15:56, par Le John En réponse à : Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

      Internaute Marie, vraiment vous avez tout compris sinon trop compris ! Mais vous pouvez aussi chercher à comprendre pourquoi tout le monde craint la Chine et l’Inde aujourd’hui, à commencer par notre cher Oncle Sam et sa cousine l’Union Européenne : tous crient au respect des Droits Humains, mais personne ne se prive du marché chinois et des capitaux chinois ! Allez comprendre les Occidentaux avec leurs incohérences habituelles. Et les Chinois se sont rendus compte des graves méfaits de la politique de l’enfant unique avec ses conséquences néfastes : aujourd’hui la campagne chinoise est dépeuplée et se meurt, trop de vieux et pas de jeunes. L’Italie a beau crier contre la migration, elle n’a pas d’avenir sans la migration parce qu’elle est devenue le pays qui compte la plus grande proportion de personnes âgées après le Japon. Alors, la Chine est-elle pauvre ou en croissance ? Pourquoi le Canada fait-il dans l’immigration sélective ? Parce qu’il est sous-peuplé pour son immense territoire de 10.000.000 km2. Quelqu’un vous a fait remarquer la situation de l’Allemagne : besoin de 260.000 migrants par an pour compenser et personne n’ose leur imposer de faire des enfants même si on les y incite par certaines mesures. Connaissez-vous un seul pays qui pèse vraiment dans le monde sans poids démographique ? Territorialement le Ghana est plus petit que le Burkina, mais bien plus peuplé (2eme de la CEDEAO après le Nigéria qui, à lui seul, vaut le poids démographique du reste de la CEDEAO). Mesurez le dynamisme de la consommation entre les deux pays et vous comprendrez bien de choses, même si on écarte les facteurs liés aux formes de colonisation et à leurs survivances... En fait, il faut prôner la parenté (procréation) responsable. Et faisons très attention pour ne pas céder aux sirènes de l’utilitarisme économique en déniant en même temps aux pauvres le droit d’avoir des enfants. Vous voulez une loi qui limite le nombre des enfants au Burkina ? Quand vous aurez voté une loi qui aide à trouver facilement femme ou mari, on vous concèdera ce droit d’exiger votre permission avant d’avoir des enfants. Autrement, essayez de faire passer votre loi et vous saurez si on est en démocratie ou en aristocratie.

      Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 21:42, par Ka En réponse à : Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

    Je pleure pour mon pays : Et le mot ‘’’Si’’’ sera la racine de ma critique fondée : Si on n’avait pas élimée le valeureux Thomas Sankara qui voulait qu’on produise et consommer nos propres efforts au lieu d’être a la remorque de ceux qui nous exploitent pour accaparer nos richesses, le Burkina ne sera pas dans cette liste. Si en 27 ans de pouvoir Blaise Compaoré et sa clique n’avait pas vidé les caisses de l’état pour se la couler aux bords de la Lagune Abidjanaise, le Burkina ne sera pas dans cette liste de nos jours. Si j’en parle, c’est que je sais qu’en produisant mes légumes toute l’année grâce au forage de mon petit potager au-dessus de Tampouy, je vie mieux avec ma petite famille, et surtout je jouie d’une santé de fer en consommant mes produits Bio depuis ma paisible retraite.

    Pour dire à nos décideurs, s’ils mettaient un peu plus sur le budget des agriculteurs pour qu’ils valorisent leur terre et leurs productions, le Burkina ne sera pas dans cette liste de nos jours. Car, la meilleure façon de distribuer les richesses de notre pays, c’est de permettre aux populations de cogérer leurs terres avec ceux qui ont la capacité de les mettre en valeur. Au lieu de cela, le pouvoir les menace d’immatriculer toutes les terres sous peine de les retirer à leurs propriétaires pour l’urbanisme sauvage. Cela s’appelle la spoliation. La terre devrait être un patrimoine d’enrichissement pour ses détenteurs et non un objet les réduisant à la pauvreté. Il y a tout un système de prédation mis en place par les commerçants affairistes au pouvoir. Ainsi, parallèlement, le Ministère de l’urbanisme a mis en place en son sein un autre organe de vente des terrains par la SONATUR, menaçant les propriétaires terriens de vendre leurs propres terrains. Il y a un grand réseau de corruption et de mafia au sein de ce Ministère. La Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance devrait plutôt suivre ces genres d’opérations, au lieu de se contenter des déclarations de patrimoines qui n’ont aucun sens, puisque ce n’est pas publié. Quand je regarde ces enfants affamés par ce que nos dirigeants comme Blaise Compaoré l’ont voulu, je dis quel gâchis ?

    Pourtant Dieu dans sa bonté infinie a doté l’Afrique de toutes les richesses, un sous-sol scandaleusement riche, un sol vaste et fertile et bien arrosé, un climat superbe d’été permanent, un soleil généreux, et enfin un peuple jeune et travailleur. Le seul problème, ce sont des hommes politiques, cupides et d’une pauvreté et misère d’esprit à nul autre comparable. Voici où se trouve le vrai problème de l’Afrique. Depuis des siècles, toutes découvertes et changement global sont en faveur de l’Afrique. Mais le mal qui nous ronge avec nos hommes politiques, empêchent l’Afrique de tirer les meilleurs opportunités de ces changements. Lorsqu’on parlait de biocarburants, l’Afrique était la mieux placée. De même en matière d’énergie solaire, l’Afrique est encore mieux placée. Avec la ruée vers les terres par les chinois, l’Afrique présente encore les meilleurs atouts. Si nous avions des Gouvernants soucieux du devenir de leurs peuples, il y a ici matière à développer avec les terres.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 18:26, par paul En réponse à : Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

    Le Burkina Faso peut nourrir ces 676.000 personnes d’après les derniers chiffres de la campagne agricole et, si on ajoute la campagne de contre saison, je ne vois pas pourquoi on ne le fait pas ! Il suffit de s’organiser pour le faire. Mais, comme d’habitude, on va jouer au garibou pour avoir quelques sous des PTF et quelques milliers de tonnes de riz et autres denrées alimentaires pour subvenir aux besoins de ces personnes dans le besoin au lieu que l’état achète suffisamment d’aliments auprès de nos braves producteurs pour les encourager à produire plus. Il est temps de changer de paradigme mais pour cela il faudrait reformater nos mentalités pour enfin comprendre que nous sommes indépendant depuis presque 60 ans ! Mettons nous au travail et sortons de notre mentalité d’assisté permanent. Sankara disait déjà il y a plus de 30 ans : « L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur".

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 10:26, par vidal brigitte En réponse à : Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

    nous avons tous le droit de vivre à notre façon, nous avons du chemin à faire pour nous écouter, nous comprendre, et nous accepter
    maintenant je pense qu’il n’y a qu’un vrai problème, notre planète, et si nous arrêtons les guerres les ingérences, les folies religieuses et surtout ce qui gère notre façon de penser l’ARGENT, c’est à dire tout ce qui gère ce qui est écrit plus haut, nous retrouverons notre humanité
    ce que nous vivons actuellement nous permettra peut être de faire un bout de chemin vers la bienveillance.
    n’attendons pas des autres, c’est un travail de fourmi
    les 2000 dernières années représentent 10 secondes sur une journée de 24 H au vu des 350000 ans de notre humanité alors mettons nous en marche, le lien social que nous vivons en ce moment, au niveau de nos villages, de nos amitiés de nos croyances nous ouvre un champ fraternel qui nous emmènera vers le dernier jour de notre vie, inéluctable, effrayant, mais implacable, alors en attendant ce jour là, essayons de ne pas marcher dans les combines du système, il ne changera pas d’un jour à l’autre, note passage sur terre ne sera que le fruit d’une réelle prise de conscience de l’homme, ne mettons pas des écrans entre nous et nous, nous avons tout en nous et lorsque nous aurons trouvé qui nous sommes ce sera une main tendue, vers nos enfants, qui auront envie de continuer, et d’aller vers..laissons nos dictateurs à leur sale besogne, ils y vont eux aussi, essayons de trouver des espaces de liberté des poussières d’éternité chaque jour un petit bonheur et n’oublions pas l’aile du papillon
    d’aucun me trouveront ridicule et analphabète, c’est vrai, je n’ai pas fait de longues études, et découvre chaque jour mon ignorance, mais les rayons de soleil ce matin m’aident à écrire de mot et je me sens de la même famille que l’AFRIQUE il y a bcp de petites fourmis qui nous donnent l’exemple. pardon de dire peut être des bêtisesj’ai en effet le ventre plein, je suis au chaud dans ma maison, alors ma tête divague peut être, c’st un jour avec de l’espoir pour moi alors j’ai envie de le partager,
    en relisant j’ai déjà envie de ne plus l’envoyer
    qui suis je en fait pour donner mon avis
    bon c’est fait tant pis brigitte

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 14:24, par jeunedame seret En réponse à : Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

    Photo alarmiste. J’attends l’infirmation de notre gouvernement qui publiait excédent alimentaire récemment. Tout le monde sait que les mendiants et sans-abris, il y en a plus à Ottawa qu’à Ouaga. Je souhaite que faso.net nous refuse souvent ces messages et images insultant. La FAO a une politique mensongère. Et je ne vois même pas sa grandeur.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 18:30, par Alexio En réponse à : Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

    L acronyme FAO est l organisation mondiale de de lalimentation et de l agriculture. Toujours le meme constat depuis notre independance a nos jours avec la complicite des pays occidentaux.

    Au lieu de tenir le taureau par ses cornes, ils nous paralisent par les dons perimes des stoks de graines de mais destinees a l elevage des bovins et porcins. Surtout americains.

    Ou les silos sont archi-bourres qui demandent de place. Ce sont ses surplus-la qui sont deverser sur notre continent. Le changement climatique qu ils sont les plus coupables par l exploitations effrontees des ressources de ce monde a leur bien etre.

    La France nous imposent une politique agraire qui nest pas la mienne , mais la tienne. L exemple est tres pertinent.

    La CFDT, aujourdhui SOFITEX, les Surfaces arables utilsees a l echelle industrielle pour produire le coton. Alors que nos populations ne magent pas a leur faim. Est-ce que la France pouvait accepter la meme situation pour son peuple ?

    Le Buirkina Faso et le Mali deux pays qui sont aujpudhui les plus grands producteurs mondial du coton, dont les populations sont a bout du seuil de la pauvrete du a une mauvaise politique agraire colonial.

    Le developpement durable d une nation se passe d abord dans le secteur primaire, avant se voluer dans le secondaire et tertiaire. La Chine, l Inde sont tous des pays nouvellement riches qui aujourdhui sont autosuffiasnat alimentairement.

    Au Burkina Faso les regions ls plus adaptees a la culture diversifiee sont centrees dans le coton. Et en retour la flipperie. Il nous faut une nouvelle reforme agraire.

    Cela ne peut pas continuer comme cela a l eternite d etre dependant de la FAO qui aussi son agenda. Au lieu de de donner du poisson a ton voisin, mieux vaut lui apprendre a pecher.

    C est unitile ses aides empoisonees qui nous infusent la passivite. Les quatre ans de la REVOLUTION ont demontres au monde son efficacite. Lauto-suffisance alimentaire est absluemnet gagner.

    Quand Blaise Compaore est venu au pouvoir, ils ont commencer a demonter toutes ses infrastructures, et nous retombes dans la mendicite honteuse.

    Répondre à ce message

  • Le 4 avril à 23:05, par Maria En réponse à : Burkina : 676 000 personnes ont besoin d’une aide alimentaire entre juin et août 2019, selon la FAO

    Bonjour, je suis ici pour remplir l’une de mes promesses envers le grand homme, le Dr Solo Wise, qui m’a aidé à retrouver mon mari après 4 ans de séparation. Il nous a quittés, nous et nos enfants, et a poursuivi une autre femme dont le Dr Solo a déclaré qu’elle utilisait un puissant vaudou étrange pour mon mari. Mais merci à Dieu d’avoir utilisé le Dr Solo pour aider à casser le vaudou et ramener mon mari. J’aimerais le rencontrer plus tôt, mais je lui en suis reconnaissant. Il peut également vous aider à résoudre tout autre problème. Son courriel est drsolowisetemple@gmail.com. WhatsApp +855976707219 contactez-le aujourd’hui et remerciez-le plus tard.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Modification du Code pénal : Le Conseil constitutionnel juge la loi conforme à la Constitution
Hervé Tapsoba, militaire radié : « Si nous revenons, c’est nous-mêmes qui allons conseiller nos petits frères… »
Lutte contre l’extrémisme violent : L’Union panafricaine pour le développement apporte sa contribution
Responsabilité sociale des sociétés d’État : La SONATUR montre l’exemple à Bobo-Dioulasso
Région de l’Est : Le programme Valpape-Tin Suagi lance sa deuxième phase
Programme Valpape-Tin Suagui : 610 entreprises et 1 500 emplois attendus pour la phase 2
Institut 2iE : Une journée portes ouvertes pour attirer les nouveaux bacheliers
Burkina : L’UNPRB et la Coopérative Viimbaore/Naam à la conquête des marchés des mairies
Opération barkhane : Situation militaire du théâtre
Opération barkhane : Actualités du 14 au 20 juillet 2019
Développement rural : L’association Belwet dispose désormais d’un centre de formation agro-sylvo-pastorale
Syndicat autonome des agents du Trésor du Burkina : Boukaré Belembaogo élu nouveau secrétaire général
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés