Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse.» Nelson Mandela

Elections de 2020 : « Il est hors de question de découpler la présidentielle et les législatives », déclare l’opposition

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Edouard K. Samboé • mardi 19 mars 2019 à 22h35min
Elections de 2020 : « Il est hors de question de découpler  la présidentielle et les législatives », déclare l’opposition

Un point de presse a été animé par Mamadou Kabré et Youmali Lompo dans la matinée du 19 Mars 2019, au nom du Chef de file de l’opposition politique burkinabè (CFOP-BF) au siège de l’institution à Ouagadougou. Le rapport du MBDHP, le passage à la Vème République, les remous au sein du ministère de l’Economie, des finances et du développement et les revendications des syndicats de l’éducation ont été les quatre points abordés.

Dès l’entame du point de presse face aux journalistes, Mamadou Kabré a précisé que c’est l’Opposition politique dans son ensemble ( y compris les libéraux), qui s’organise pour affronter de manière concertée les élections de 2020, c’est-à-dire « faire un coup KO au MPP », en référence aux propos de Zéphirin Diabré.

Abordant, le premier point, Mamadou Kabré a déclaré que le 13 mars dernier , le Mouvement burkinabè des droits de l’homme et des peuples (MBDHP) a, au cours d’une conférence de presse, déclaré que « des exécutions sommaires et des dérives » ont entaché l’ opération des Forces de défense et de sécurité ayant neutralisé 146 terroristes dans les localités de Kain, Gomboro et Banh. L’opposition dit ne pas disposer d’éléments pour conforter ou rejeter le rapport du MBDHP, ce qui justifie, une demande à l’endroit du gouvernement « d’ouvrir une enquête pour savoir ce qui s’est passé ».

Aussi est-il demandé au MBDHP et au gouvernement de se concerter, pour permettre que « s’il y a eu des erreurs dans l’exécution des missions de nos FDS, ces erreurs puissent être corrigées (…) de nature à encourager et à galvaniser nos vaillantes FDS dans leur travail de défense et de sécurisation du Burkina Faso. »

Dans la déclaration liminaire, il est ressorti que le 19 avril 2018, « le Chef de l’Etat a reçu l’Opposition politique (…) et a annoncé que suite à une concertation qu’il a eue avec le Conseil constitutionnel, il était apparu que l’adoption de la nouvelle constitution ne pouvait se faire que par voie référendaire ». Pour les responsables du CFOP, le parti au pouvoir a orchestré une campagne pour faire croire à l’opinion que c’est l’Opposition qui refusait la voie parlementaire.

Pour Youmali Lompo, au regard du timing des échéances électorales de 2020, le gouvernement devrait tout mettre en œuvre pour organiser le référendum à une date propice, afin que les Burkinabè de l’intérieur et de l’extérieur puissent jouir de leur droit d’électeur et d’éligibilité. Selon leurs propos, toute intention de découpler la présidentielle et les législatives ne sera pas acceptée par le CFOP.

« … Déjà, nous avons une élection couplée présidentielle et législatives en 2020. Pour l’opposition, il est hors de question de découpler ces deux élections. Car, si l’on retarde l’élection des députés, le président élu risque de n’avoir pas la majorité pour gouverner, ce qui entrainera une crise institutionnelle », s’inquiète le CFOP.

Entre autres, les mouvements d’humeur au sein du ministère de l’Economie, des finances et du développement et les revendications des syndicats de l’enseignement, ont été les points abordés. Le CFOP a demandé au gouvernement de « promouvoir le dialogue pour résorber la crise ».

Cliquez ici pour lire aussi : Présumées exactions des FDS : L’opposition souscrit à l’idée du Gouvernement d’ouvrir une enquête

Edouard K. Samboé
samboeedouard@gmail.com
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Vie des partis : Le bureau du MPP/Fada N’Gourma installé
Burkina : Décès de Béatrice Bara, maire de la commune de Béguédo
Burkina Faso : La classe politique à la quête d’un « Burkina de paix et de prospérité »
Élections de 2020 : Des femmes appellent les acteurs politiques au respect du quota genre
Dialogue politique : Le président du Faso attend des « propositions constructives et consensuelles »
Politique : Le pasteur Claver Yaméogo prêche l’unité nationale avec le MRP
Dialogue politique au Burkina : Début des travaux ce lundi 15 juillet 2019
Crise au CDP : Le groupe Mahamadi Kouanda « lève des zones d’ombre »
Vie des partis : Le CDP-Yatenga affiche son soutien au président Eddie Komboïgo
Présidentielle de 2020 au Burkina : Juliette Bonkoungou, la candidate de Mahamadi Kouanda
Politique : Le Balai citoyen plaide pour la responsabilisation des jeunes
CDP : Le groupe de Mahamadi Kouanda dénonce ’’l’imposture’’ d’Eddie Komboïgo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés