Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui ose traverser les grands fleuves ne craint pas les petites rivières.» Proverbe Chinois

Protection des données personnelles : La CIL outille les agents de l’ARCOP

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • lundi 18 mars 2019 à 18h20min
Protection des données personnelles : La CIL outille les agents de l’ARCOP

Conduite par sa présidente, Marguerite Ouédraogo/ Bonané, une équipe de la Commission de l’informatique et des libertés (CIL), était dans les locaux de l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP), ce lundi 18 mars 2019. Durant 24 heures, une trentaine d’agents de l’institution qui a en charge la régulation des marchés publics et des délégations de service public, seront sensibilisés sur les enjeux de la protection des données à caractère personnel.

Juristes, techniciens, économistes, etc., ils sont une trentaine d’agents de l’Autorité de la commande publique, à se mettre à l’école de la Commission de l’informatique et des libertés ce lundi 18 mars. Ainsi, la CIL poursuit ses séances d’information et de sensibilisation en matière de protection des données personnelles. Et cette fois, l’initiative émane de la structure bénéficiaire, l’ARCOP. « Dans le contexte actuel où nous manipulons beaucoup de données concernant les acteurs de la commande publique, surtout ceux du secteur privé, nous avons souhaité que la CIL vienne nous sensibiliser sur le contenu du cadre normatif et institutionnel de la protection des données à caractère personnel et également, nous sensibiliser sur les enjeux de la sécurité, de la protection des données à caractère personnel », a noté le Secrétaire permanent de l’Autorité de régulation de la commande publique , Tahirou Sanou.

Pour ce premier exercice, la présidente de la CIL, Marguerite Ouédraogo/Bonané, a jugé nécessaire de définir les missions de son institution et les dispositions de la loi 010 -2004 /AN portant protection des données à caractère personnel. « La loi comporte les droits pour les personnes dont les données sont collectées. Ces personnes concernées sont les administrations dont l’ARCOP manipule les données et en tant que responsable de traitement, nous avons voulu informer l’ARCOP des dispositions de la loi 010 et également des éventuels contrôles et sanctions que nous pourrons administrer », a signifié Marguerite Ouédraogo/Bonané.

Outre le cadre juridique et institutionnel de la protection des données à caractère personnel au Burkina, la question de la sécurité des systèmes d’information a fait l’objet d’une communication livrée par l’équipe de la CIL. « Beaucoup de données sont collectées par les administrations, il convient de les sécuriser pour éviter toute fuite, toute destruction ou toute manipulation par des personnes qui ne sont pas habilitées à recevoir une communication de ces données », a relevé la présidente de la CIL.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Campagnes électorales : Le CSC définit le rôle des médias confessionnels et communaux
Phénomène des fake-news : Des journalistes formés pour détecter les fausses informations
AstuceTIC : Cette application vous permet de traquer les caméras de surveillance dans votre chambre d’hôtel
Animation des émissions interactives : Le CSC outille des animateurs et des journalistes pour une meilleure gestion des débats
Mariage d’enfants : Des hommes et femmes de médias s’engagent à promouvoir l’élimination de cette pratique au Burkina Faso
Amélioration des conditions de travail dans les médias : Le SYNATIC sonne la mobilisation de ses militants
Affaire journaliste Omar Radi : La Justice marocaine rassure du respect des procédures
Approche basée sur les droits humains : Des journalistes et communicateurs outillés sur le concept
Émissions interactives des radios : Un atelier pour sensibiliser les animateurs sur la prévention des conflits
Régulation des communications électroniques : Des animateurs de radio outillés pour éclairer les auditeurs
Interdiction de couverture médiatique des activités politiques : « Je reproche au CSC d’avoir mal interprété la loi », lance le journaliste-éditorialiste Lookmann Sawadogo
Réglementation de la pré-campagne : Tout sur la décision y afférant
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés