Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Et c’est parfois dans un regard, dans un sourire Que sont cachés les mots qu’on n’a jamais su dire» Yves Duteil

Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Mariam Ouédraogo (Stagiaire) • dimanche 17 mars 2019 à 07h23min
Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

Le premier atelier international de l’urbanisme de Ouagadougou s’est refermé le 15 mars 2019 à l’hôtel de ville. Une vingtaine d’experts composés d’urbanistes et d’architectes ont proposé un plan de construction d’une nouvelle image de Ouagadougou d’ici à 2050, qui prendra en compte de nouvelles dimensions pour faire de cette ville une métropole.

La mobilité urbaine, l’eau potable, la sécurité urbaine, le logement et l’extension urbaine sont entre autres les défis majeurs à relever pour un développement des villes africaines. Pour faire de la ville de Ouagadougou une métropole d’ici à l’échéance 2050, il faudrait compter avec les populations et les municipalités des communes environnantes. Soit un projet de partenariat public privé population (PPPP). Les synthèses des travaux en équipe de cet atelier international d’urbanisme ont essentiellement porté sur la planification et la gouvernance pour la mise en place du Grand Ouaga.

Les experts présents à cet atelier

Dès lors, c’est un nouveau regard axé sur de nouvelles actions qui sont proposées. Parmi les dispositions à prendre dans la planification, trois volets d’une action citoyenne d’urbanisation sont proposés : la dimension écologique, paysagère et environnementale, précise Alimatou Biba Wane, membre du jury.

Une trame verte et bleue comme support au développement durable urbain

Dans la perspective d’un développement durable, les travaux de construction devront également porter sur la préservation de la ceinture verte et une amélioration de la problématique de l’assainissement.

Quelques participants

Face à une ville de Ouagadougou qui s’étend en continu, la prospective est tournée vers le changement de mode de vie. Il s’agira pour les politiques d’entrer en phase avec un système d’habitation à multiples usages et fonctions. A la question « à chacun sa parcelle, ou faut-il la réduire », le jury suggère l’adoption de la vie en hauteur.

Et pour l’édile de Ouagadougou, Armand Béouindé, les maires de différentes communes environnantes de la capitale devront mutualiser les efforts afin d’implémenter le projet de réalisation du Grand Ouaga.

La photo de famille

C’est une agence d’urbanisme du Grand Ouaga et un conseil des transports du Grand Ouaga qui sont annoncés pour la réalisation du projet.
Notons que les travaux de ce premier atelier devant proposer des schémas de construction d’un Ouaga nouveau ont porté sur le thème « Ouaga 2050 : vivre ensemble à l’échelle du grand territoire ». Les participants comprenaient des maires venus de Niamey, Bangui et Grand Bassam, en plus des experts de différentes contrées.

Mariam Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 mars à 18:27, par Sheikhy En réponse à : Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

    Je valide. Il faut sortir des sentiers battus et proposer autre chose pour les générations futures. Verdure bien agencée sur toute la ville, fluidité des voies, optimisation des logements et des superficies, économies d’énergie et surtout énergie verte. Avec le désordre actuel, il faut commencer dès maintenant. Sinon ce sera difficile à rattraper.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars à 18:37, par Achille En réponse à : Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

    félicitations à la mairie pour cette vision . La
    prospective est bien faite . Ce qui manque souvent dans ces plans au Butkina c’est comment rendre force à la loi lorsque ce qui est prévu dans les documents de planification ou les cahiers de charge n est pas respecté . Ouaga 2000 au départ était une idée très noble de création d un quartier résidentiel . Aujourd’hui il
    est entrain de devenir un quartier populaire avec des hangars de fortune qui sont érigés partout du fait que les installations anarchiques ne sont pas réprimandées par la sonatur pour laisser force à la loi et maintenir l objectif de départ d un tel quartier.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars à 21:06, par Achille En réponse à : Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

    félicitations à la mairie pour cette vision . La
    prospective est bien faite . Ce qui manque souvent dans ces plans au Butkina c’est comment rendre force à la loi lorsque ce qui est prévu dans les documents de planification ou les cahiers de charge n est pas respecté . Ouaga 2000 au départ était une idée très noble de création d un quartier résidentiel . Aujourd’hui il
    est entrain de devenir un quartier populaire avec des hangars de fortune qui sont érigés partout du fait que les installations anarchiques ne sont pas réprimandées par la sonatur pour laisser force à la loi et maintenir l objectif de départ d un tel quartier.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars à 08:01, par changeons En réponse à : Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

    Félicitations pour cette vision prospective, mais que cela ne dorme pas dans les tiroirs jusqu’en 2050. Nous sommes champions en proposition innovante, mais l’agir reste le maillon faible, et même si des réalisations sont faites, elles sont de piètre qualité. Bon courage au conseil municipal et aux techniciens.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars à 08:43, par A KASMA En réponse à : Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

    Pour réussir à ce Grand projet, il faut commencer par mettre au pas les riverin du nouveau aeroport de Donsin. D’abord pourquoi Donsin ; Donsin pour desancorger Ouaga est mieux sécuricer l’aeroport déjà là trop encustré en plein ville. Et voila qu’on assiste à des lotissement sauvage autour. Le même désordre nous rameras au case depart. Aussi, il en est de meme pour la grande voie de contournement déjà noyé dans des logements et zones commerciales.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars à 09:00, par OBSCURITE En réponse à : Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

    Belle initiative d’avoir une vision à l’horizon de 2050 pour la ville de Ouagadougou.Cela ne signifie pas à mon sens qu’il faille sacrifier la génération actuelle ; la gestion actuelle de la cité doit être maîtrisée avant de faire des projections pour l’avenir.
    Je prends un seul exemple pour étayer mon point de vue.
    Je m’intésse à l’entretien de certains ouvrages après leur réalisation ; et c’est le cas de la route de la nationale n° 1 après l’échangeur en allant à Bobo qui me préoccupe.
    Nous constatons que beaucoup de lampadaires sont arrachés suite à des accidents tout comme il y en a qui ne marchent même pas.
    Lorsqu’on emprunte ce troçon la nuit ; on a l’impression que celui-ci n’a jamais été éclairé.
    Je lance un appel à la maîrie centrale et singulièrement au maire pour que cette situation soit remediée sinon nous continuerons à regreter toujours le départ de M. SIMON COMPAORE .

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars à 09:35, par bamos En réponse à : Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

    Mon bonjour à tous.J ai lu avec intérêt les conclusions de l atelier sur l aménagement de la ville jusqu’en 2050 .C est bien.Pour ma part il faut que nous cherchions de fusil d’épaule en revoyant nos émotions.Tous ces textes existent déjà dans les tiroirs.Je pense qu’il faut d abord dégager nos villes d’ obstacles.pouquoi il y a des innondation c est parceque l eau n a pas de passage.Il est de même pour la fluidité de la circulation.La mairie dans un premier temps hiérarchisé les voies,et dans un deuxième temps voir avec les autorités du ministère en charge des transports qui a un projet de la prime à la casse.Nos voies sont obstruées avec des véhicules épaves.Ce sont ces véhicules qu il faut dégager en proposant au propriétaire un prix forfaitaire.Et dans un troisième temps procéder à l enlèvement et dégager toutes les voies .Dans un quatrième temps mettre à la disposition des techniciens en sécurité routière des panneaux nécessaires pour faire un plan de circulation pratique . Quand je vois une projection sur 2050 ça me fait rire.Ceux là qui viendront en 2050aussi mettront vos documents à côté et chercherons à faire pour eux.Alors pour conclure je dirai que la gestion de la circulation de la ville de Ouagadougou est simple comme de l eau à boire.Prenez l argent des ateliers vous vous donnez les moyens de confectionner des panneaux nécessaires et vous cherchez de bon techniciens au transport pour gérer ce problème.Les gens viendront au ateliers et boufferons leur perdiem toujours et on continuera à tourner en rond.Fesons confidence à nos techniciens sur place.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars à 10:09, par NongSiida ! En réponse à : Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

    Bonjour,
    Fabuleux projet pour l’amélioration du visage de Ouagadougou d’ici 2050(soit dans 30 ans).
    Cette vision est salutaire mais il faudrait miser sur les aspects plus urgents et concrets que ce genre de projet.
    Pensez vous que si nous devons continuer à construire Ouaga pour que chaque burkinabé y ai sa parcelle ?je ne pense pas....

    Nous devons en passant développer les autres localités afin de freiner cet exode des provinces vers Ouaga qui ne fait que s’étouffer au fur et à mesure.
    Mr le Maire regarder le monde qu’il y’a à Ouaga actuellement ; les infrastructures(Voiries et centres de santé surtout) sont insuffisantes.Sans commentaire.......

    Je suis conscient que vous êtes le Maire de Ouaga et non des autres localités mais en tant que leadeur et personne ressource plaider pour le développement des collectivités avoisinantes qui ont beaucoup de potentiel à mettre en valeur.

    A mon avis quel que soit le niveau de développement de Ouagadougou, si rien n’est fait en province on tourne en rond, ce sera à jamais la série des occupations anarchiques des périphéries de la ville par les non-lotis avec son lot de problèmes que vous connaissez certainement.

    Bon vent à Vous et beaucoup de reussite dans vos projets.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars à 11:15, par MLS En réponse à : Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

    Il n’y a qu’une telle initiative pour mettre fin au desordre actuel .Elle est inévitable et vitale pour notre très chère capitale.
    Mais la réalisation d’un tel projet doit être différent de tout ce qui est pratiqué actuellement dans ce pays.
    Toutes les phases du projet ( Études, Conception, Réalisation et Réception ) doivent obéir certains principes ;
    - Être confiées uniquement aux meilleurs
    - Être sérieusement exécutées avec le plus grand sérieux possible sans complaisance, sans favoritismes.
    Le suivi et les recettes tout au long du projet doivent être rigoureux, sans compromis avec une tolérance zéro

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars à 11:24, par HUM En réponse à : Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

    Je suis arrivé au stade où je ne crois plus à ces projets. Depuis que le Maire central et les autres maires des arrondissements sont installés ; rien n’a changé à Ouaga. Nous vivons dans une insalubrité totale, l’occupation anarchique des voies, l’indiscipline au vrai sens du mot ; les accidents se multiplient et personne ne cherche la cause encore moins des solutions.
    Au lieu d’aller jusqu’en 2050, nous devons arranger ce qui existe maintenant.
    Ouagadougou est une ville poubelle, pleine de désordre.
    A quoi sert bon d’avoir un pouvoir et ne pas pouvoir l’exercer. Cette ville a besoin d’un homme de terrain. Evitons de déplacer les problèmes

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars à 12:10, par KOUMBA En réponse à : Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

    L’idée est bonne mais quel est le lien entre ce projet et les documents de planification déjà existant et qui poursuivent à peu près les mêmes finalités, en l’occurrence le Schéma Directeur d’Aménagement du Grand Ouaga ? Les idées et les belles idées sont toujours là mais finissent le plus souvent dans les tiroires.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars à 13:34, par Amonchi Roger En réponse à : Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

    face à la croissance démographique dans nos capitales, cet atelier est une idée salutaire et un point marquant l’ingéniosité de l’équipe municipale de Ouaga. nous saluons la vision du Maire de OUAGA, nous saluons la qualité de travail des experts et des participants. Puisse Dieu vous assister et vous disposer pour la réalisation de ce grand projet.
    -Amonchi Roger, Chargé de Communication
    Mairie de Grand-Bassam-

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars à 14:10, par P En réponse à : Ouaga 2050 : un projet PPPP retenu

    Good vision. Mais, il faut ajouter un cinquième "P" pour donner : partenariat public privé population politique (PPPPP). Si vous ne l’ajouter pas ça ne va pas marcher. Si vous l’ajouter sans la maitriser, ce P là va tout gater. A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née
Fête nationale à Tenkodogo : Le Fonds permanent du développement des collectivités territoriales fait le point de sa participation
Célébration de l’indépendance à Tenkodogo : Des personnalités témoignent et font le bilan
Groupe technique consultatif pour la vaccination (GTCV) : Une requête sur un éventuel changement du schéma d’administration du vaccin PCV13 contre les maladies pulmonaires en examen
Journées d’innovations du ProCIV : Un cadre de vulgarisation des meilleures techniques de production et de transformation du riz au Burkina Faso
RECITAG 2019 : Resserrer les liens pour améliorer la cohésion sociale
Fête de l’indépendance au Nord : Une célébration sur fond de psychose et d’espérance
Lutte contre l’insécurité : Trois réseaux de présumés malfrats dans les mailles de la police
11-Décembre 2019 au Sud-Ouest : Le gouverneur appelle à la cohésion sociale
An 21 de l’assassinat de Norbert Zongo : Le programme des activités commémoratives
59è Fête de l’indépendance : Dans l’esprit de solidarité et de détermination à relever les défis de l’heure
Association des élèves et étudiants pour l’émergence du Faso (AEEEF) : Haro sur les « perturbateurs de cours » dans les Hauts-Bassins !
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés