Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le succès est d’obtenir ce que vous voulez. Le bonheur est de vouloir ce que vous obtenez» Dale Carnegie

Programme d’urgence pour le Sahel : Plus de 47 milliards de FCFA investis en 2018

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET | Par Moussa Diallo • vendredi 15 mars 2019 à 23h54min
Programme d’urgence pour le Sahel : Plus de 47 milliards de FCFA investis en 2018

Le Conseil d’orientation stratégique (COS) du Programme d’urgence pour le Sahel (PUS-BF) a tenu sa première session de l’année 2019, ce vendredi 15 mars 2019, à Ouagadougou. Les membres du conseil ont fait le point sur l’état d’exécution du programme en 2018 et examiné le Plan de travail annuel budgété 2019. Cette session était également consacrée à l’examen de la stratégie d’extension du PUS-BF. Au 31 décembre, le niveau d’exécution physique des activités est estimé à 51,93% et à 44% d’exécution financière.

Sur 285 activités programmées, 148 ont été entièrement exécutées au 31 décembre 2018, soit un taux d’exécution physique de 51,93%. Les dépenses engagées sur cette période, quant à elles, se sont élevées à 47,283 milliards FCFA, soit un taux de 44,06% des prévisions ajustées. Ce, en dépit du contexte socio-politique et sécuritaire difficile que vit le Burkina.

« Ces résultats sont à mettre en parallèle avec le contexte difficile de l’année 2018. Il s’agit des préoccupations sécuritaires marquées par des incidents ayant entrainé des abandons ou des retards dans l’exécution des chantiers et des mouvements sociaux ayant entrainé des retards importants dans la conclusion des contrats et les paiements ».

Tout en félicitant les acteurs pour les acquis engrangés, le Conseil d’orientation stratégique du PUS n’a pas manqué de les inviter à redoubler d’efforts pour la mise en œuvre du programme au cours de l’année 2019. Cette année, pour la zone initiale du programme (Région du Sahel et 4 communes de la région du Nord), les activités à réaliser sont évaluées à 147,360 milliards de FCFA dont 108,89 milliards de francs CFA (74%) sont déjà acquis ou susceptibles de l’être. Pour une meilleure coordination afin de mieux fédérer les interventions, un atelier devrait se tenir dans les prochains jours avec tous les Partenaires techniques et financiers.

Par ailleurs, le Conseil a examiné le projet de stratégie d’extension du PUS-BF à des nouvelles zones fragiles des différentes régions affectées par l’extrémisme violent et la montée des préoccupations sécuritaires. Il s’agit des communes à forte fragilité des régions du Nord, de la Boucle du Mouhoun, de l’Est, du Centre-Est et du Centre-nord.

L’enveloppe globale pour ces nouvelles zones est fixée à 100 milliards de FCFA par an sur la période 2019-2021. « Compte tenu de l’urgence d’agir, il est opportun de passer rapidement à la mise en œuvre de la stratégie à travers l’élaboration de son plan d’actions et l’opérationnalisation des dispositifs régionaux de coordination et de suivi du PUS-BF dans les nouvelles zones concernées », ont expliqué les membres du conseil.

A l’issue des travaux, le Conseil a formulé deux recommandations pour une mise en œuvre efficiente du programme. Il s’agit de la « reconduction de la mesure portant sur la procédure de passation des marchés par entente directe » et « l’ élaboration d’une stratégie des marchés publics adaptée aux zones fragiles ».

Moussa Diallo
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Dialogue politique : « Nos divergences ne nous empêchent pas de nous fréquenter », selon Me Gilbert Noël Ouédraogo
Suspension du FPR : L’opposition demande la levée pure et simple de la sanction
CDP : Les secrétaires généraux réitèrent leur attachement et leur fidélité au fondateur du Parti
Insécurité au Burkina : « C’est le MPP et ses alliés qui sont les premiers et principaux responsables de cette débâcle historique de notre pays », accuse le CFOP
Suspension du FPR : L’opposition politique convoque une réunion d’"urgence"
Burkina Faso : Un parti politique de l’opposition, le Front patriotique pour le renouveau, suspendu de ses activités pour trois mois
Situation nationale : « Un gouvernement avec un bilan comme celui-là, la sanction du peuple doit être lourde », juge Pr Augustin Loada
Burkina : La lutte contre le terrorisme implique une bonne lecture de la situation nationale, selon le mouvement patriotique pour le Salut (MPS)
Zéphirin Diabré à Abidjan : « L’abattement, le découragement, la résignation ne franchiront jamais les portes de nos cœurs »
Sécurité : Le MPP invite les Burkinabè à répondre sans réserve à l’appel du président du Faso pour la défense de la Patrie
Burkina Faso : "Comment faire pour aider un gouvernement qui n’arrive pas à s’aider, lui-même ?", s’interroge Zéphirin Diabré
Eddie Komboïgo au président du Faso : « Permettez que les éléments du RSP aillent au front pour défendre le Burkina »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés