Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’homme ne peut pas vivre sans feu, et l’on ne fait раs dе fеu sаns brûlеr quеlquе сhοsе. » René Daumal

Malades du SIDA : L’espoir de guérison est permis

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • mercredi 13 mars 2019 à 16h03min
Malades du SIDA : L’espoir de guérison est permis

Un patient atteint du VIH est en rémission durable, ont annoncé des scientifiques en début de ce mois de mars dans la revue « Nature ». C’est le deuxième cas dans le monde. Le sujet, surnommé « le patient de Londres », n’a pas montré de signe d’être atteint du virus VIH-1 depuis plus d’un an. Pourtant, il avait interrompu son traitement.

L’espoir est donc permis. Une deuxième personne est en rémission durable du VIH-1, le virus qui cause le SIDA. L’homme est probablement guéri. Cette nouvelle vient après le cas du premier patient guéri il y a dix ans. Le présent cas, « le patient de Londres », n’a pas montré de signe d’être atteint du virus depuis près de 19 mois. Ce sont les mêmes procédés que les scientifiques ont utilisés pour atteindre ce résultat. Les deux patients ont subi des transplantations de moelle osseuse pour traiter des cancers du sang, en recevant des cellules souches de donneurs ayant une mutation génétique rare qui empêche le VIH de s’installer.

Ces résultats constituent un ouf de soulagement pour les malades. Pour le moment, des millions de personnes infectées par le VIH à travers le monde contrôlent cette maladie à l’aide d’une thérapie antirétrovirale (ARV). Cependant, ce traitement ne débarrasse pas les patients du virus. Les ARV existent certes, mais des millions de personnes n’ont pas accès à ce traitement. Sur les 37 millions de personnes qui vivent avec le VIH dans le monde, seules 59 % d’entre elles bénéficient d’ARV. Près d’un million de personnes meurent donc chaque année d’affections liées au VIH.

Et pour ne rien arranger, une nouvelle forme de VIH résiste aux médicaments. C’est également une grande préoccupation. En attendant que les résultats soient confirmés et vulgarisés, les malades doivent toujours continuer à prendre leurs médicaments. Les Etats doivent aussi travailler à ce que les populations, surtout vulnérables, puissent avoir facilement accès aux ARV. Ceux qui ne sont pas encore touchés par le virus doivent tout faire pour se protéger.

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
Académie de police de Pabré: : la promotion « Résilience » prête à servir la Nation
Six mois d’allaitement exclusif : Le Burkina veut porter le taux à 80% d’ici 2025
Région du Centre : Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales fait le point de ses investissements
Situation sécuritaire au Burkina : ONG et associations cherchent des solutions pour poursuivre leurs interventions
Affaire 11 décédés en garde à vue : La directrice de la police judiciaire relevée de ses fonctions
41ème Session du CAMES à Bangui : 130 candidats burkinabè admis
Mouvement « 2h pour Kamita » : Connaissez-vous le calendrier africain ?
Développement local : Le maire et les associations de Ouagadougou accordent leurs violons
Grève des médias publics au Burkina : Les agents menacent de passer à la vitesse supérieure
Nutrition de la mère et de l’enfant : la Princesse Sarah ZEID de Jordanie félicite le président du Faso pour son engagement
70 ans des Conventions de Genève : Rendez-vous le 20 juillet pour la célébration
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés