Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «En fait d’imperfections, nous sommes des aigles pour voir celles d’аutrui, еt dеs tаuреs рοur vοir lеs nôtrеs. » Saint François de Sales

MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 13 mars 2019 à 00h20min
MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

Plus rien ne va au ministère de l’Economie, des finances et du développement. Depuis quelque temps, les services fonctionnent au ralenti. C’est la croix et la bannière pour les contribuables pour s’acquitter de leurs devoirs. Parfois, les travailleurs prétextent l’absence de connexion Internet pour ne pas satisfaire les usagers. Pour ne rien arranger, depuis quelques jours, les travailleurs du ministère, à travers une circulaire du SYNAFI (Syndicat national des agents des finances), ont décidé de boycotter l’exécution de plusieurs missions. Ils pointent du doigt le plafonnement des fonds commun. Une source proche du ministère a confirmé l’authenticité du document. Mais, pour l’instant, rien ne filtre officiellement sur ce mouvement. Aucune réaction ni du ministère, ni des syndicats. Nous publions in extenso la circulaire en question.

« Vu le mouvement d’humeur entamé par les travailleurs du MINEFID depuis le vote de la Loi de finances initiale 2019 consacrant la suppression du Fonds commun ;

Vu les conclusions de l’assemblée générale du SYNAFI du 1er Mars 2019 ayant décidé de la suspension des activités dans le cadre du service à tous les niveaux (central, déconcentré, mis à disposition, détachés, etc.) ;

Vu la réunion des délégués de sections et de sous-sections ayant déterminé certaines activités à suspendre jusqu’à nouvel ordre ;

Vu l’évolution de la situation se caractérisant par la volonté ferme des banques à saisir dès fin mars le salaire des agents du MINEFID ;

Il est arrêté ce qui suit :

Les travailleurs du MINEFID suspendent leur participation aux activités suivantes jusqu’à nouvel ordre :

Au titre de la Direction Générale du Budget :

Tous les ateliers de formation, de réflexions, toutes les missions et rencontres (réunions) ;
Les corrections salariales et mise à jour des éléments de salaires ;

La participation de la DGB à l’atelier sur la réforme des salaires en cours à Dédougou ;

Les travaux relatifs au DPBEP 2020-2022 (son évaluation, les séances d’échanges avec les ministères et institutions, l’atelier technique) ;

Les travaux relatifs au budget citoyen (campagne de communication sur le budget citoyen 2019 et l’élaboration du budget citoyen 2020) ;

Les travaux relatifs au PIP 2020-2021 (évaluation du PIP, les auditions et arbitrages) ;

La participation aux comités de revue ;

Le traitement des requêtes pour les contreparties nationales ;

Le traitement des requêtes de réaménagements des crédits budgétaires ;

Les travaux relatifs au budget 2020 (circulaire budgétaire 2020, analyse des avant-projets de budget, la conférence budgétaire) ;

L’élaboration des rapports infra-annuels (rapport trimestriel, revue à mi-parcours, le cadre de la clôture) ;

La participation aux commissions d’attribution des marchés et de réception de la commande publique ;

L’élaboration du rapport relatif aux orientations budgétaires ;

Les travaux relatifs aux lois de règlement ;

Le mandatement des dossiers fournisseurs ;

La production de toutes statistiques pour la hiérarchie ;

L’assistance aux utilisateurs du CID et SIGASPE ;

La création des codes CID, SIGASPE et CIR ;

Etc.

Au titre de la Direction Générale du Contrôle de Marchés publics et des Engagements Financiers (DG-CMEF) :

Tous les ateliers de formation, de réflexions, toutes les missions et rencontres (réunions) ;

Les avis techniques sur les AMI, les DAO, le DPRO, les demandes d’autorisation d’entente directe, les travaux des CAM, les résultats pour la publication ;

La participation aux travaux commissions d’attribution des marchés et de réception de la commande publique ;

La participation aux comités techniques d’élaboration et de validation des textes et documents liés aux marchés publics et autres documents financiers ;

Organisation des comités de remise des pénalités et intérêts moratoires ;

Le montage et publication des résultats, des avis d’appel d’offres, des manifestations d’intérêt et demande de proposition ;

Les travaux relatifs à l’élaboration de l’avant-projet de Loi de finances ;

Le traitement des dossiers de déblocage, d’approvisionnement des régies et fournisseurs ;

Le traitement de tout acte administratif ayant une incidence financière et autre ;
Etc.

Au titre de la Direction des Marchés Publics :

Tous les ateliers de formation, de réflexions, toutes les missions et rencontres (réunions) ;

Le dépouillement et l’analyse technique des offres relatives aux marchés et commandes publics ;

La validation des DAO ;

L’élaboration, la finalisation et la production de rapports périodique de l’exécution des PPM.

Au titre de la Direction Générale de la Coopération (DGCOOP) :

Tous les ateliers de formation, de réflexions, toutes les missions et rencontres (réunions) ;

La préparation technique et administrative des négociations des accords de financements de la coopération bilatérale/multilatérale ;

La préparation des documents pour la signature et la ratification des accords de financement ;

Le suivi de la mise en œuvre des conclusions et recommandations issues des consultations et négociations bilatérales ;

L’organisation et le suivi des tables rondes générales et sectorielles sur la mobilisation des ressources extérieures ;

L’élaboration du rapport annuel sur la coopération au développement ;

Le suivi de la mise en œuvre des programmes et réformes financiers inscrits dans les conventions signées avec les PTF ;

La collecte, analyse, exploitation et diffusion des données et informations pour le suivi des programmes et réformes financiers ;

Le suivi des réalisations des ONG et associations de développement ;

L’orientation et la coordination des ONG et associations de développement en cohérence avec la politique nationale de développement ainsi que la préparation de leurs conventions d’établissement ;

L’élaboration et la mise à jour du cadre législatif et règlementaire. »

Dimitri OUEDRAOGO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 mars à 15:58, par Beou En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Ah oui, bravo,
    faites tomber le pays.
    Bande d égoïstes.

    Répondre à ce message

    • Le 12 mars à 17:04, par VISION En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Je peux comprendre les réactions de certains (population) sur le fond commun.
      Mais une chose SVP.
      Les banques ont accepté accordé des millions aux agents du Ministere, sur la base d’un fond commun "permanent" qui pour ainsi dire, n’existe "plus".
      si une solution n’est pas trouvée par le gouvernement, en lien avec les banques, et qu’on veuille couper désormais ce prêt sur les salaires, vous voulez mettre les familles de ces agents à la rue ou quoi ?? c’est là ou je pense qu’il faut s’interroger, sans passion.
      Merci

      Répondre à ce message

      • Le 12 mars à 21:42, par Egoisme En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

        Concernant la question de prêts, il y a cette possibilité de rechelonnement jusqu’à échéance. Noter buen qu’il y a des travailleurs qui ont pris des prêts avec avec des salaires elevés qui après se sont retrouvés da’s une situation des emplois moins renuméres. L’Etat n’a jamais pris drs mesures favoritistesà leur égard. Je pense que vous n’êtes pas plus imporatants que ces personnes.

        Répondre à ce message

        • Le 14 mars à 14:44, par Ludovica En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

          Huh ! on serait tente de croire que l’egoiste ici c’est bien vous.
          Des milliers de fonctionnaires burkinabe qui n’ont pas de fond commun ont contracte des prets avec les banques. Question a deux sous pour vous : ou croyez-vous que les banquent prelevent ses prets ? Sur leurs tetes ou sur leurs salaires ? Et au cas ou vous l’ignoreriez, eux aussi ont des familles a nourrir. C’est tout de meme extraordinaire d’attendre que ces prets sur le fond commun contractes pour acheter autos et construire villas devraient etre effacees et mises a charge du contribuable.

          Répondre à ce message

      • Le 12 mars à 21:42, par Egoisme En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

        Concernant la question de prêts, il y a cette possibilité de rechelonnement jusqu’à échéance. Noter buen qu’il y a des travailleurs qui ont pris des prêts avec avec des salaires elevés qui après se sont retrouvés da’s une situation des emplois moins renuméres. L’Etat n’a jamais pris drs mesures favoritistesà leur égard. Je pense que vous n’êtes pas plus imporatants que ces personnes.

        Répondre à ce message

      • Le 12 mars à 21:50, par Egoisme En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

        Concernant la question de prêts, il y a cette possibilité de rechelonnement jusqu’à échéance. Noter buen qu’il y a des travailleurs qui ont pris des prêts avec avec des salaires elevés qui après se sont retrouvés da’s une situation des emplois moins renuméres. L’Etat n’a jamais pris drs mesures favoritistesà leur égard. Je pense que vous n’êtes pas plus imporatants que ces personnes.

        Répondre à ce message

      • Le 13 mars à 07:55, par Vilard En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

        Mon cher, il y a une constante que les financiers ne sont pas solidaires. Savez-vous que les syndicats du Trésor et des Impôts ont fait couper depuis 2017, les FC de leurs collègues qui sont dans certaines structures ? Or, bien que ne devant plus bénéficier des FC à cause de leur nouveau statut, l’esprit de solidarité avait prévalu et on leur accordait des subsides qui permettaient à certains d’éponger leur prêt. Mais 2017, certains ont été contraints de rééchelonner leur prêt à couper sur leur salaire, et d’autres en viennent à rester des mois sans salaire, à cause des retenues opérées par les banques. Ils ont des familles ces agents. Donc vous voyez jusqu’où peuvent aller la méchanceté et la gloutonnerie des gens. Il faut que les financiers se ressaisissent et cultivent l’esprit de solidarité cher à toutes les corporations. Si vous avez fait supporter cela à vos collègues sans regret et sans pitié, pourquoi refusez-vous aujourd’hui, votre tour étant arrivé de goutter à cette amère expérience ? Bon courage

        Répondre à ce message

        • Le 13 mars à 22:46, par Zitat En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

          À menteur, metteur en scène "demi- portion". Niaiseries, que des niaiseries. Le colporteur de faussetés et de mouchetés de service est de sortie ? Cool. Mais cela ne mène nulle part. On ne me croit pas monsieur le zigoto ? Demande alors à Rosine la "porteuse d’eau potable à 8 briques et demi". Ooooh zut : elle est plus là. Recalée et renvoyée pour...... n’avoir pas pu...

          Quelle megd.

          Répondre à ce message

      • Le 14 mars à 11:59, par Pagomdziri En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

        Vous oubliez qu’en contractant ces prêts, l’Etat n’était pas au courant. Alors il faut assumer.

        Répondre à ce message

      • Le 18 mars à 18:11, par Momo En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

        LES AUTRES FONCTIONNAIRES PRENNENT DES PRETS SUR LEURS SALAIRES. CELA NE LES EMPECHE PAS A VIVRE POUR AUTANT. ETANT DES FINANCIERS UN PEU D’AUSTERITE NE LEUR TUERA PAS..

        Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 14:50, par FILSDUPAYS En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      On n’a pas besoin de paralyser tout un Etat pour ses propres intérêts. L’Etat c’est moi et c’est nous. C’est notre panier commun. Le Gouvernement ayant instauré le FC doit être traduit en justice. Car une telle décision devrait venir de l’Assemblée et non d’un ministre. Vous les fonctionnaires ayant bénéficié de cet indû connaissent mieux les textes que quiconque mais cela ne vous a pas empêché d’accepter le FC. DE GRACE ON NE VOUS DEMANDE PAS DE REMBOURSER LES SOMMES DEJA CONSOMMEES. SEULEMENT ON NE PLUS EN PAYER. Pour les prêts, demander à vos assureurs car ils sont là pour ça.

      Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 16:08, par Fasolibre En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Où sont les voltaïques ? Les burkinabè n’en valent plus la peine.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 16:16, par De Balzac En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Ces mesures sont plus que les actes terroristes et djihadistes qu’endure le pays. Il faut que le gouvernement sévisse pour donner l’exemple, autrement, c’est la mort programmée de l’Etat. Si les agents du MINEFID refusent d’accomplir toutes ces tâches, quelles autres tâches leur reste-t-il pour mériter leurs salaires ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 16:19, par le dur En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    donc c’est une demission collective ????? bravo alors

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 16:23, par kouklouss En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    C’est maman rosine Coul qui avait raison. Le choix entre l’eau potable pour tous ou le champagne pour une minorité d’enfant gaté. Au gouvernement ne les écoutez pas qu’ils partent en grève toute l’année.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 16:29, par dao En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Si le document est authentique autant dire qu’ils sont en greve

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 16:32, par KOURI En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Moi j’ai un bureau d’étude avec un personnel très qualifié et performant capable de relevé n’importe quels défit lié au tâches citées. Et je vous assure que si on nous faisaient confiance en confiant certaines prestations au privé, ce pays peux réaliser 2 fois les performance actuelles. Mais ça finira par venir. Si les américains confient même des tâches militaires à des sociétés de sécurité privées, attendons de voir. Tout près n’est pas loin.

    Répondre à ce message

    • Le 12 mars à 17:07, par Koul En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Commencez par corriger d’abord vos fautes qui jonchent votre court texte. Aucune crédibilité.

      Répondre à ce message

    • Le 12 mars à 17:29, par MBAFO En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Si la fonction publique pouvait etre privatisée,chacun allait savoir ou rentrer.Ô Reine drapée de loyauté !où es tu ?

      Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 08:05, par KTK En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Demander en même temps de privatiser la fonction publique ? si vous créer un Cabinet et puis vous n’avez rien à faire, c’est mieux de fermer c’est tout

      Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 12:30, par Le financier En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Vous aviez raison mon cher ami. Ces emmerdeurs croient qu’ils sont irremplaçables et le centre du monde. Le gouvernement n’a qu’à prendre une mesure radicale. Donner un ultimatum et passé ce delai, faire appel aux anciens du ministère des finances, qui vont travailler en collaboration avec des etudiants, des bureaux d’étude et des consultants indépendants. Je lance un appel aux anciens du ministère des finances a s’organisé pour ramener ces inconscients à la raison. Ce ministère existe avant votre naissance et ce n’est pas votre bien personnel.
      Je suis un ancien agent des finances, aujourdhui je suis consultant independant. Je suis parti de moi même libre de tout engagement et je ne regrette pas. Donc je demande aux agents du ministère des finances, si vous n’êtes pas satisfaits rendez dignement votre demission et allez chercher ailleurs ou créez votre propre entreprise. Mais ça va être difficile pour la plupart de vous, habitués à l’absenteïsme, à l’argent facile, aux deals obscures et au fond commun. Vous saviez le nombre de burkinabè qui ont perdu leur emploi pendant qu’ils étaient engagés avec des banques. Ça ne vous a pas empêché de dormir. Votre engagement avec le banque est un problème personnel, et non national. Allez voir votre banquier pour regler votre problème personnel et foutez la paix au peuple

      Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 16:32, par Neekre En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Ah bon, quand les medecins feront une grève sans service minimum, que les enseignants deserteront les classes, que les transporteurs arreteront leurs cars, que les GSP ouvriront grandes les portes des prisons, que les juges deserteront le palais de justice, ...... on comprendra tous que nous sommes chacun le pied d’une table et nous devrions être humbles et reflechis.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 16:38, par Grave En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Voici un autre type de terrorisme. Est ce vraiment le moment ? Avec tout ce que le pays traverse. Cest vraiment incomprehensible. Tous savent que l’Etat a besoin d’investir dans la securisation du pays. Mais les enfants gatés vivent sur une autre planete et refusent de comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 16:41, par SPI En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Vous avez raison puisque vous avez demandé et obtenu le départ de Rosine Coulibaly. Du COURAGE !

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 17:01, par Sambiga En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    C’est aux decideurs de prendre leur responsabilité pour faire prévaloir leur face à des agents qu’ilba employé. Tout était accordé bien avant pourquoi ce retournement spectaculaire.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 17:03, par Mafoi En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Je ne savais pas que ces preneurs d’otage manquent aussi de couille.Pourquoi ils ne partent pas franco en grève illimitée ?Sachant que leur salaire sera coupé,ils inventent toute sorte de subterfuges comme cette absence de connexion internet pour ne pas bosser sachant que dans le même temps,ils assurent leurs arrières pour les 3 B.C’est ce qu’on appelle de l’escroquerie intellectuelle et heureusement que nos gouvernants ne sont pas exempts de tout reproche sinon ailleurs,certains dirigeants à poigne auraient déjà rayé ces va-nu-pieds de la fonction publique sans coup férir

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 17:05, par DOUOUDA En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Bien, quand un ambulancier fait une mission pour sauver une vie à 2500F. Pensez vous qu’il n’a pas droit à un fond commun.
    Quand un enseignant fait du 100% avec les enfants du MINEFID pendant qu’il n’a aucune rien que son salaire.
    Dans un pays, ceux qui collectent l’argent et ceux qui font du social contribuent au mème titre au développement du pays.
    Si le gouvernement est DEMISSIONNAIRE, nous nous lèverons tous car tous les fonctionnaires ont des revendications.
    EN QUOI DOIT-ON PRENDRE L’ARGENT DU PAYS DANS DES COMPTES FIXES POUR DISTRIBUER A CERTAINS FONCTIONNAIRES ET LAISSER D’AUTRES.
    Nous souhaitons que l’état déchire les conventions signées avec le MINEFID et applique du n’importe quoi POUR DONNER LA PERMISSION A TOUS LES FONCTIONNAIRES DE RECLAMER DES CONDITIONS MEILLEURES.... C’est le gouvernement qui est en mesure de rendre ce pays INGOURVERNABLE ICI ET MAINTENANT..... Alors , messieurs du gouvernement "FLÉCHISSEZ ET TENEZ VOUS PRET" C’EST VOUS (gouvernement) SEULEMENT QUE NUS ATTENDONS----A BON ENTENDEUR SALUT..................ON VOUS (gouvernement) ATTEND.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 17:16, par decorama En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Le MINEFID a raison......si les agents grèvent pendant 20 jours et se retrouvent avec un salaire mensuel de 30 jours ; demain et après demain ils vont encore gréver. L’ouvrier mérite son salaire mais au Burkina même si le MINEFID ne travaille pas, le salaire est garanti. ...PAYER UN SALAIRE DE 15 JOURS A CELUI QUI AURAIT GREVER 15 JOURS SAN RÉSULTATS ET VOUS( gouvernement) SEREZ LIBEREZ de ces conneries ..mais notre gouvernement paie même si on ne travaille pas.....
    La faute n’est pas du MINEFID mais du gouvernement.
    ERER LES ET ATTENDEZ DE GERER l’INGERABLE.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 17:20, par verite En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    tout ça c’est ROCK il faut les chasser et les remplacer par le privé,est ce une grève ou un cas d’indiscipline ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 17:25, par Zia En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Je commence a croire vraiment a la méchanceté du burkinabè.et c’est ce que Rosine avait compris.Merci a tous

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 17:26, par Figo En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Si ce document est vrai, il s’agirai purement et simplement d’une déclaration de guerre aux autres travailleurs, aux opérateurs économiques et même au reste de la population. Ils refuseraient en ce moment de faire leur travail pour le salaire pour lequel ils sont payées, et mettraient en danger le fonctionnement de certains services sociaux sensibles du pays (en bloquant les approvisionnements et certains travaux), ce qui pourraient entraîner dans certains cas mort d’hommes. Si le gouvernement ne réagit pas vigoureusement au cas où c’est effectif, les autres fonctionnaires pourraient prendre leurs responsabilités. Que diraient ces agents du MINIFED si les autres travailleurs décidaient ce qui suit :
    - pour les enseignants dont les corrections de salaires ont été suspendues : expulsion systématique des rejetons des agents du MINIFED des classes ou leur non évaluation ;
    - pour les agents de santé : identifier les agents du MINIFED et leurs conjoints et enfants et refus de les soigner dans les centres publics, et au privé, exiger des sommes à la hauteur de leur égo.
    - pour les policiers et gendarmes : refus de les accompagner dans certaines missions ; refus d’intervenir pour les protéger dans certaines situations, etc.
    Il faut mettre de la mesure dans tout ce que l’on fait. Se dresser frontalement contre une Loi votée à l’AN est un acte grave qui demande une réaction vigoureuse. Depuis qu’ils avaient commencer à prétexter des problèmes de connexions pour ne pas travailler, le gouvernement devait réagir en identifiant les fautifs pour les sanctionner, mais hélas, certains pensent déjà à 2020. A défaut d’avoir des institutions fortes, il aurait fallu qu’on ait des hommes forts. Pour le moment, ce sont les agents de MINIFED qui montrent qu’ils ont des corones. Mais je suis convaincu que le document n’est pas authentique car ils ne sont pas si c... que ça.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 17:30, par Je juste En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    A tous ceci qui se plaignent de la décision des financiers,je dis:tant qu’au Burkina,nous n’allons pas prendre le temps pour écouter les gens avant de réagir,nous ne ferons que mettre de l’huile au feu chaque fois qu’un mouvement se signale.ce n’est pas parce que le pays est en crise que personne n’a plus de droit.Vous reagissez de façon mécanique,vous ne vous interrogez pas sur les causes du problème,mais voulez que le problème soit résolu.pourquoi depuis 3ans,le secteur des finances publique est en ebullition permanente et personne n’arrive à poser les bonnes questions.Dans un pays normal,qui se respecte,il ta des choses qui doivent être gérées avec beaucoup de responsabilité.Mais chez nous,tout se gère dans l’émotionnel et la reaction,meme a des niveaux suffisament eleves de l’Etat.c’est dommage

    Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 14:26, par Un Burkinabê En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      L’Etat doit supprimer le FC car les agents de MINEFID font trop de deals. Le FC ne vous empêche pas de prendre des gombos. La prochaine mesure que le gouvernement doit faire c’est de fermer un à un lea autres canaux de la corruption.
      Proposition : si jamais les gars venaient à mettre à exécution leurs mots d’ordre que le gouvernement utilise le privé pour faire leur job où ils sont indispensables.

      Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 17:58, par Indjaba En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Ayii ! RMCK me déçoit trop. Trop mou. Il démindemin avec le pays pour atteindre 2020. En management et en gestion des R H il est clair qu’on ne s’encombre pas avec un personnel nuisible dans une entreprise. Il faut mater et payer le prix ( qui peut être très douloureux) et repartir sur nouveau et bon élan. Même si la fonction publique va rouler à 20% pendant un, 2 voir 3 ans, il faut mater pour arrêter ces boycotts et autres grèves sauvages . il faut lancer un concours de recrutement massif de jeunes dans tous les domaines d’activités. Il sera préciser dans l’avis de recrutement , que ’’au cours de la formation les jeunes recruté s bénéficieront d’une bourse d’étude. Cependant à la fin de leur formation, les impétrants ne seront pas systématiquement reversés à la fonction publique mais constitueront un pool de compétence pour toute fin utiles. On aura ainsi donc des réservistes dans chaque domaine. Cela nous prendra 2 à 3 ans mais après aucun burkinabè ne pourra faire chantage à toute la nation en prenant en otage une partie du fonctionnement de l’État. Les prestations du privé peuvent aussi aider à minimiser les conséquences de ce chantage.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 18:00, par toi aussi En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Bonjour à tous s’est insupportable, pendant que les agents du ministère des finances réclament leur fonds commun les agents de sécurités chargés du contrôle sur le tronçon Banfora frontière de la rci encaissent systématiquement la somme de 1000f sur chaque passagers, ceux qui ne sont pas capable de payer sont ménotés afin de les intimidés. J’invite les services chargés de la lute contre la corruption à faire un tour en tant que passager pour la vérification de cette information.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 18:06, par Zia En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Méchanceté ;Minsquinerie ; Médiocrité !!!!!c’est cela le burkinabè. Pauvre de nous.c’est ça que Rosine a comprise.Bravo a elle.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 18:06, par Vérité En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Bravo aux financiers.Ne lâchez rien.un acquis est un acquis.quand toute une assemblée nationale se laisse berner par une dame ,une fausse sankariste d’ailleurs ca donne ce désordre. Ensuite ,elle prend la poudre d’escampette sentant le danger arrivé. Elle a mis le pays sous perfusion financière uniquement à cause de son égo et voilà que les finances publiques sont à plat.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 18:09, par huuuuuumm En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Que le gouvernement soit ferme !!! Faut jamais céder au chantage ! Le peuple doit être prêt pour faire face a ce type de terrorisme !

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 18:20, par Achille De TAPSOBA En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Le président Rock est responsable de cette situation. Minefid a demandé le départ de mde Rosine Coulibaly Mr Rock a cédé. Le vrai souci du régime mpp c’est son manque d’autorité. Mr Rock prenez des sanctions (licenciements) contre les pilleurs de la nation car ça ne peut plus continuer, le BRAVE PEUPLE en a assez.Les travailleurs du minefid ne sont pas les seuls fonctionnaires du BURKINA. Sont-ils mieux que les autres fonctionnaires(enseignants, médecins, infirmiers, militaires...) ? Pendant que nos BRAVES FDS sont entrain de défendre l’intégralité du territoire au péril de leurs vies des fonctionnaires égoïstes et malhonnêtes réclament encore des fonds communs. Combien de soldats sont morts au front contre le terrorisme ? Certains Burkinabès(fonctionnaires vereux) sont prêts à brûler tout le BURKINA pour conserver leurs intérêts égoïstes et vicieux.

    Chers travailleurs du minefid, démissionnez et créez vos entreprises privées(commerce,BTP, sociétés...)vous gagnerez des milliards qui dépasseront largementle fond commun. Vous n’êtes pas tenus de finir vos carrières dans la fonction publique. Vous êtes libres d’aller chercher vos millions ou milliards partout où vous voulez sauf dans le fond commun. La vie est un choix.

    Que le SEIGNEUR bénisse le BURKINA que nous aimons. Amen
    Paix et succès à tous les BURKINABÈS. Amen

    Achille De TAPSOBA le Bobolais

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 18:30, par TANGA En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    On dirait que quand les terroristes sont en train d’êtres maitrsés, le minifed se met en ordre de combat. Sont ils deux éléments controlés par la même entité ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 18:34, par Tilaï En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Personne n’est indispensable sur cette terre...
    Il faudra que le gouvernement sanctionne tout celui qui viendra au service pour uniquement naviguer sur le net et utiliser les appareils du contribuable.
    Que celui qui n’est pas satisfait de son revenu aie les couilles de démissionner au lieu de penser prendre le pays en otage !
    Que celui qui veut paralyser ce pays soit maudit à jamais !

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 18:43, par Le Roi En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    A quelque part , malheur est bon ; C’est une bonne occasion pour le gouvernement de privatiser une bonne fois pour toute les grosses directions du MINEFID telles que Les impôts , Les services de paie , des marchés publiques , etc... ; Je pense que sur la place publique , nous avons des entreprises de prestation compétentes pour sous-traiter les services sus-cités .

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 18:48, par Le convaincu En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Je ne sais pourquoi le gouvernement aussi vient mettre du désordre pendant que la situation n’est pas facile dans ce pays, il faut de la sagesse de la retenue.
    Ce qui se passe comme malversation est plus grave que la grogne des financiers. Je pense que le gouvernement du MMP est un mélange de n’importe quoi. Quand ce gouvernement n’a pas de problème il va en chercher. En quoi les fonds communs qui existent depuis des années peut aujourd’hui empêcher le gouvernement de fonctionner.

    Tous ceux qui soutiennent le gouvernement dans ce sens se trompent, ils faut que chaque regroupement syndicale se batte pour améliorer ses conditions de travail que de jalouser les autres, c’est un esprit d’égoïsme que n’arrange personne.
    Même si on est dans une situation de guerre ces genres de comportements n’est pas pour raffermir la cohésion sociale.
    Si les travailleurs du MINEFID ne gagnent pas de salaires parce que la banque réclame son dû, ils viendront manger chez vous autres ?. Je pense le gouvernement fantoche du MPP qui ne souhaite que la désintégration du pays doit savoir que le plus rien ne sera comme avant va les emporter.

    Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 14:39, par Un Burkinabê En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Personne ne jalouse le FC. Nous nous plaignons de la proportion du fond commun. Avant le FC était de l’ordre de 30.000fcfa - 100.000fcfa c’est pourquoi on laissait faire. De nos jours le FC est de 800.000fcfa minimum. Faites la conclusion vous même !

      Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 19:27, par Sidsomde En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Les enfants pourris de la république recommencent. A diplôme égal nous on on se contente de nos salaires que l’État nous sert woo !

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 19:45, par BAJOBA Vènacy En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Soutien total aux financiers ! « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! » disait Karl Marx. Comprenne qui peut ! Hadizatou Rosine COULIBALY/SORY est où aujourd’hui ? La vérité ne varie pas. Elle est unique. Elle s’impose toute seule.Un jour, tôt ou tard, elle finit par se manifester ; même à l’aveugle prétendu. Encore une fois, soutien plein et entier aux financiers.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 20:53, par MOLOTOV En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Le corporatisme est trop sectaire et nefaste chez les fontionnaires surtout ceux du MINEFID.C’est une tare à la française que nous avons herité de nos ancêtres les gaulois.L’Etat est souvent impuissants face à ces syndicalistes.des finances.Pourquoi ? Parce qu’en réalité c’est eux qui tiennent le cordons de la bourses.Face au MINEFID tous les autres ministères comptent pour du beurre.C’est la triste réalité.Ces profiteurs de l’Etat !Quel merite ont de plus ces gens face aux chercheurs, ensignants, ingénieurs qui se sont cassé la tête dans des études difficiles et serieuses ? Après de vagues etudes en droits et economie on est bombarbé inspecteur du tresor ou des impôts et on se croit sorti de la cuisse de jupiter.Et on veut presser l’etat comme un citron juteux.Malheureusement cette situation n’est pas prête de s’inverser.Ces profiteurs de l’Etat ont de bons jours devant eux.Mais attention à ne pas trop tirer sur la corde...

    #MOLOTOV

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 21:13, par na papeur En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    démissionnez. vous n’aurez pas 55 milliards chaque an. le fond commun doit être bien et bel plafonné voir supprimé. si vous voulez des sommes collosales afin d’exercer des missions qui vous sont confiées, vous démissionnez et vous partez créer vos propres entréprises. j’invite le gouvernement à s’armer de courage et vous remerciez en récrutant les personnes d’appoint qui vont certainement bien faire le travail . vous êtes ingérables et aucun Etat ne va vous satisfaire au grand dam du peuple ( peuple affamé , peuple sans eau potable, sans électricité, sans services sociaux de base, sans routes, peuple insécurisé, ...) cette grève est un incivisme. vous êtes entrain de mettre à nu votre dégré d’inconscience professionnelle. laisser nous en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 22:01, par intelligence man En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    pas de panique que le gouvernement délivre l’acte de suppression du Fonds Commun a partir de ce moment il doit donner les motifs de cet acte et chaque agent ira avec cet acte en banque alors comme stipulé à l’article 4 du code des assurance si un travailleur perd ses sources de revenues alors l’assurance prend en charge le reste de la traite.a condition qu’il joint l’ acte de suppression a son contrat et les poursuites se passeront entre les banques et l’etat.En tout cas aucun agent du minefid ne doit etre inquièt, le salaire est un droit absolu...en avant pour la lutte bientot cette lutte
    sera générale....en avant....

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 22:32, par moi En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    merci !!!c’est enfin l’occasion de faire tomber l’épée de Damoclès qui pèse sur la tête des financiers,je crois que c’est l’occasion tout comme on l’a fait avec le rsp de renvoyer pour de bon ces apatrides.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 23:21, par Juste En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Le temps commence à donner raison à Madame ROSINE, cette grande Dame que je respecte. Il y a même pas un an qu’on disait : c’est elle le problème, elle est partie mais la réalité est là, têtue. C’est la preuve que ce ministère a vraiment besoin d’un traitement choc ; comment on peut vouloir paralyser un pays comme ça ? C’est à croire que quelque part, il y a une volonté de saboter mais c’est bien fait pour ce régime qui veut résoudre les nouveaux problèmes par de vieilles méthodes. Une poignée de personnes ne peut pas prendre un pays un otage et ça aussi on ne peut pas parler.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mars à 13:42, par Natogse b zanga En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      JE DIRAI MÊME PLUS !!! Le temps commence à donner raison à Madame ROSINE, cette grande Dame que je respecte. Il y a même pas un an qu’on disait : c’est elle le problème, elle est partie mais la réalité est là, têtue. C’est la preuve que ce ministère a vraiment besoin d’un traitement choc ; comment on peut vouloir paralyser un pays comme ça ? C’est à croire que quelque part, il y a une volonté de saboter mais c’est bien fait pour ce régime qui veut résoudre les nouveaux problèmes par de vieilles méthodes. Une poignée de personnes ne peut pas prendre un pays un otage et ça aussi on ne peut pas parler.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 00:05, par Le bon analyste En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Tous ceux qui attaquent les financiers sont de vrais aigris, des jaloux. Quand La troupe (police nationale ) a fait son mouvement, est ce que vous aviez réagi comme ça ? Au contraire, il y a eu un accord signé. Mais le jour où on ne pourra pas payer les salaires, c’est ce jour que vous comprendriez que Rosine a fait une bêtise avant de partir. Courage aux financiers. Vous les jaloux là, vous allez chier des boulons et des clous ici.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mars à 18:49, par Natogse b zanga En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Si mettre fin à une dérive mortelle, c’est faire une bêtise, alors moi je préfère cette bêtise qui sauvegarde l’intérêt général à la bêtise qui consiste à servir la cupidité morbide et égoïste de quelques uns !

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 01:03, par saïd la paix En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Mes amis Financiers le fond commun est revolu.Soyez dignes mes amis.Vous n’êtes pas mieux que les autres corporations.Sachez que tout le monde travaille pour construire ce pays.Du chauffeur aux braves infirmiers qui sont les villages les plus reculés ont droit à ce fond là.De grâce refléchissons un temps soit peu 55milliards peuvent construire chaque année entre 5 et 10 etablissements scolaires comme les Zinda .Je vais sortir en vous demandant de savoir raison gardée car dans un pays sérieux qui veut sortir du sous développement l’Etat doit plutôt alloué un fond commun pour le personnel du MENA comme en Coré du sud ou au Japon.Mes amis diaspo des syndicats des Financiers faites attention le peuple a ras le bol et le pouvoir va sevir.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 03:18, par Sakisida En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Soutien total aux financiers. Ils ne sont pas les seuls fils du pays pour supporter les charges du terrorisme. S’il y en a pour Pierre, y en a pour Paul. Que le gouvernement mûrisse bien ses réflexions pour ne pas faire tomber le pays. Un gouvernement ne prend pas de décisions pour plaire à des jaloux mais construire le pays. Il vaut mieux payer 55milliards et faire de grands pas que d’écouter certains aigris et sombrer.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 03:59, par l’impétrant En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    À diplôme égal salaire égal et les différences de revenus doivent pas dépasser 20%.Le jour que un corps de la fonction public semble mériter moins que les autres il faudra le supprimé !!!Le président du Faso doit nous montrer maintenant qu’il mérite sa place et la confiance du peuple !Personne n’acceptera que ces bandes de diaspora qui ont veuilles sous les lampadaires du contribuable se retourné pour piller ces mêmes ressources du pays !Si y’a un excès de richesses on doit le partager a tous les burkinabè du paysan à l’artisan du commerçant à l’opérateur économique, du caporal au général,de l’agent de soutient au directeur général aux élèves et étudiant et autorités politiques coutumières et religieuse.Tout le monde produit dans ce FASO !!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 07:00, par sidbala En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Soutient aux agents du Minefid. Personne aujourd’hui ne laissera échapper bêtement ses avantages acquis après de longues luttes.

    Tous ceux qui pensent qu’ils n’ont pas raison de se battre doivent faire un effort pour réclamer leur part aussi, le Burkina a beaucoup d’argent il y’a des monstres qui ont construits des bunkerds dune valeur de 500millions en moins de deux ans de fonction.
    Battez vous tous les agents de l’administration pour n’est pas tête la soupe des dirigeants ne jalouses surtout ceux qui se battent si non nous seront tous des moutons à la solde des fêtes de tabaski et autres pour des politiciens véreux et insouciants du développement de leur pays, à défaut de conduire le pays pour un meilleur devenir que chacun se batte pour sa famille.

    Arrêté d’être jaloux et lorgner l’assiette des financiers ils le mérite c’est leur droit que chacun se batte pour améliorer son quotidien au lieu de vouloir que nous soyons tous des misérables, c’est ce qui pourra conduire au développement. Le développement individuel fera le développement collectif.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 07:14, par Naaba En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    On ne gère pas un pays dans l’émotionnel mais en étant objectif.Le FC ne peut être plafonné.son plafonnement s’inscrit à long terme.Les prêts sont assis sur le fc et les agents vont continuer à le percevoir n’en déplaise aux aigris , mesquins et envieux.L’Etat est une continuité.Un président qui écoute les émissions interactives pour décider est un mauvais président. Il faut régler le problème avec recul et surtout de façon technique. Pourquoi Rosine a fui ? Elle savait que le problème allait revenir.ceux qui parlent de terrorisme , allez dire ca aux policiers qui viennent de reprendre du boulot

    Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 09:45, par Molotov En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Naaba,
      Les prêts farfelus et inconsidérés c’est entre la banque et vous.L’Etat n’a rien à voir dans ça.Il faut prendre un prêt sur sa quotité cessible réel et non compter sur cette chimère de Fc en prenant des prêts pharaonniques sans commune mesure avec votre salaire. Maintenant que votre salaire est revenu comme les "autres" dans sa plus simple expression, vous paniquez et voulez utiliser des méthodes aux antipode du syndicalisme citoyen. Bref..
      Vous avez joué, vous avez perdu, il va falloir rembourser ces prêts. Aisé si vous avez fait de bonS investissements avec, mais si vous avez mis ça dans voitures et fesses. Là tant pis pour vous.

      #MOLOTOV

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 07:27, par sidbala En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    C’est à vous de faire sortir l’argent du trésor public pour que nous les citoyen lambda puissions bénéficier, vous méritez vos fonds communs.
    Même les vigiles doivent en demander parce que s’ils attrapent un voleur il doit avoir des ristournes et à la fin de l’année on leur donne une certain pourcentage.
    Chacun emplois doit avoir ses avantages comme il y’a aussi des inconvénients.

    Battez vous nous souvenons plus rien ne sera comme avant. Si le président et sa suite ne peut pas gérer le pays ce n’est pas compliqué on démissionne et on laisse la place à ceux qui peuvent pour qu’on gagne du temps au lieu de tourner en rond.

    Des policiers grèves, chauffeurs grèves c’est tout a fait juste on travaille pour aller de l’avant et non mourir seulement un année après la retraite. Le Burkina a vachement l’argent, mobilisons nous pour améliorer sérieusement nos vie au lieu d’être chaque les lèche bottes des salauds de politiciens mal inspirés qui prennent leurs bêtises pour des réalités.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 07:35, par Lenouveau citoyen En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Bonjour.I ll y a un mouvement au niveau de MINEFID. En interne tout le monde ne l’approuve pas.Certains sont mal à l’aise face à une situation de grève non officielle.Mais tous les usagers s’en rendent compte. Le gouvernement gagnerait a communiquer rapidement sur les mesures d’accompagnements promises...Cela pourrait determiner certains travailleurs à ne pas suivre cette grève sournoise non officielle mais lancer par la coordination des syndicats du MINEFID lors de différentes AG. Il y a péril dans la demeure...Les usagers tournent en rond dans les services...l’économie de notre cher pays prend inévitablement un coup qui va le plomber davantage... A la fin c’est tout le monde qui va payer...

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 08:49, par HUG En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Tout ça c’est le pouvoir du MPP et acolytes qui est responsable de tout ce désordre. Quant aux financiers qu’ils sachent que c’est au non de la loi qu’ils font ce désordre et si tel est le cas qu’ils sachent qu’on ne peut pas scier la branche sur laquelle on est assis. La loi a été déjà voté par le parlement. Que voulez vous ? En tout cas une chose est sur les députés ne reviendraient plus sur cette loi

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 09:00, par dadevil En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    ...Les agents du MINEFID ont totalement. Si je grève 15 jours dans le mois et gagne un salaire entier de 30 jours en fin de mois, demain ou après demain je recommencerai. Les agents ont raison ; quand on travaille on nous paie, quand on ne travaille ps on nous paie....Dame ROSINE a raison et aura raison toute la vie.
    VOUS DU GOUVERNEMENT C’EST VOUS QUI CHECHER LE PEUPLE ET VOUS LE TROUVEREZ SUR VOTRE "ROUTE"
    PAYER LE FOND COMMUN AUX ENSEIGNANTS/INFIRMIERS/ OU DEMANDER AUX AGENTS DU MINEFID DE FONDER LEURS ECOLES ET INFIRMERIES
    A BON ENTENDEUR SALUT

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 09:30, par Liokida En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Si la suspension de la participation aux activités énumérées est effective, que reste-t-il des attributions de ces personnels que l’on appelle fonctionnaires ? S’il en reste quelque chose, ce dont je doute, n’importe quel citoyen pourra les accomplir. Pourquoi ne pas envisager le remplacement ?
    Il faut savoir bâtir sur les cendres et les ruines. Les conséquences n’en seront que très profitables à tout la nation
    1°- Un nouveau statut d’agents des services financiers
    2°- Une formidable occasion de création d’emplois pour ceux qui seront appelés à tenir les postes abandonnés
    3°- Une leçon historique sur le sens d’agent public
    Pour ne pas être rancunier, on envisagera de reprendre ceux qui s’aviseront de revenir, mais pas avant 3 mois. Ce qui signifie 3 mois sans salaire, temps suffisant à mon sens pour susciter le discernement.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 09:35, par Tinganogo En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Chers amis financiers, vous nous décevez. Quand on prend un prêt c’est pour investir.
    Tant pis pour ceux qui ont pris leurs prêts pour entretenir des maîtresses dans des villas luxueuses.
    Tous les fonctionnaires ont des prêts.
    Si l’Etat prend des engagements sur vos prêts, qu’il fasse autant pour les autres fonctionnaires et les commerçants.

    Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 10:25, par Économiste En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Ne t’inquiète, puisque tu veux qu’on soit égaux, tous ce passera devant toi, essaie de niveler les cinq doigts de ta main, la douleur que tu eprouvera, chasse que ces mêmes douleurs que le gouvernement eprouvera en voulant amener les financiers a ton niveau.

      Répondre à ce message

      • Le 24 mars à 00:36, par Agent Defenseur en Ligne En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

        @ Economiste, regade comment tu t’ exp ;rimes : "Chasse".. C’est ton tout comme ca. Ne fais pas semblant. Alors, meme pas besoin d’ essayer d’ egaliser les 5 doigts de la main. Dicton bete et limite comme toi. Tu vois bien que tu n’es pas au MINEFID parce que tu es le plus brillabnt ,mais surement le plus grand defenseur en ligne. Calmos !

        Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 09:36, par oeil de bison En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Les problèmes de l’administration burkinabé ont commencé avec les évènements de TABOU. Ils sont venus, ils ont infesté l’administration publique et ont commencé à semer la merde.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 09:42, par Thién En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Ce gouvernement a beaucoup plus à perdre qu’à gagner dans cette affaire des fonds communs !
    Il dit combattre la corruption et pousse tout le ministère des Finances à la corruption !
    Il est un peu trop facile de régler ce problème de cette manière !
    Il s’est laissé aveugler par la "joker" de Roch qui a pris la nature et qui aurait dû rester pour vivre ce qu’elle a semé !

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 09:51, par Danton En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Orientez-moi un peu : ou les financiers mentent sur les intentions des banquiers de retenir leurs salaires, ou alors les banques sont de mauvaise foi. Franchement je crois que les banques ne peuvent s’en prendre qu’à elles-mêmes. On ne peut donner de tels crédits colossaux sur la base de garanties aussi aléatoires que ce fameux « fonds commun ». Si vous l’avez fait, alors retournez-vous contre ceux qui ont donné leur aval à une telles opreation, c’est-à-dire l’Etat-et nommément Lucien-Marie Noel Bembamba qui a occasionné toute cette forfaiture du F.C.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 10:05, par WEND LA NABA En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Soutien au bon analyste. Mme Rosine est venu créer un problème sérieux au BF et profiter s’enrichir. Ce que Dame Rosine touchait en un mois était l’équivalent de 3 à 4 ans de salaire d’un cadre de la catégorie A de la fonction publique et personne n’a trouvée quoi à dire.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 10:06, par Vérité En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Ce sont les magistrat qui avec leur salaire plus élevé que tous les fonctionnaires et ministres sauf le président du Faso qui sont le noyau de cette crise qui perdure. Les supers fonctionnaires c’est dans le diplôme. Mais le président peut rattraper son erreur qu’il a commis en ramenant leur salaire à la baisse sur le pied d’égalité. Si cela est fait tout le monde va travailler pour l’intérêt général. Si cette injustice continue toujours le pays aura du mal à se relever sur le plan économique.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 10:09, par hama En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Le fc est un acquis depuis de longue date et cela concernait plus de 20 ministères. Une dame, pour des raisons qu’elle même sait, vient berner tout un pays et mettre ses agents dos au mur pour supprimer le fc sans même penser aux conséquences puisqu’elle s’en fou du Burkina parce qu’elle n’y était pas. Pendant que certains agents de la fonction publique ont leur revenu amélioré davantage, on tant à réduire sinon mettre d’autres dans la rue en créant des institutions inutiles et budgétivores. Dans la vie tout ne peut pas être même chose. Chaque emploi à ses avantages et ses inconvénients. Quand on parle d’avantages, les jaloux aboient de partout mais ne parlent pas de eux, leurs avantages qui leurs sont accordés. Pourquoi les Burkinabè sont aussi aigris et méchants. Allez-voir les salaires de ces agents et vous comprendrez. Il y a des ministères qui accordent des primes de départ à la retraite à leurs agents (des millions) et en plus de leur "fc" mais personne n’en parle. Qu’est-ce-que les agents de minefid vous ont fait ? On a payé des osc (cupides) pour mettre le mal de ce agents et les gens leur ont suivi bêtement sans chercher à comprendre le fond. Mais sachez que les agents du minefid n’accepteront pas de travailler pour ne rien avoir à la fin du mois puisque les banques aussi voudront rentrer en possession de leurs dus. Si vous supprimez le fc alors il faudra éponger les dettes des agents en équilibrant celles de tous les autres agents de la fonction publique. Voilà ce qui arrive quand on met des gens cupides sans vision à la tête d’un ministère aussi stratégique que celui des finances.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 10:29, par @@gog En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Nous on ne parle plus de cette affaire de FC.Nous attendons que le Gouvernement ne mette pas fin à ce FC pour sortir.C’est ça qui nous reste à faire.Qu’un groupuscule veuille faire tomber le pays et que le Gouvernement est là à regarder je dis que c’est dommage .

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 10:35, par tiibo En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Chers commentataires j’ai ouï dire que tout le monde est devenu financier au Burkina donc pas de soucis. Pendant que vous nierez l’évidence dans votre rêverie commencez aussi a penser comment vous vivrez avec vos familles sans salaire également parce que c’est ça qui va arriver et surement même dans les prochains mois qui suivent, comment on mettra en application vos acquis obtenus avec le gouvernement ? Depuis que cette affaire a commencée combien notre pays a gagné ? Combien a t’il perdu, des centaines de milliards et des émissions de bons de trésor a n’en point finir pour faire face aux dépenses. Quant aux salaires , ils sont payés depuis fin janvier par le FMI pourtant contesté et ce jusqu’en fin mars ou il se désengage. Immaginez un instant qu’il y’ai cessation de paiement au burkina, pensez vous que les autres fonctionnaires pourront prendre le relais ? Je ne suis pas fonctionnaire depuis longtemps mais cela n’est jamais arrivé au burkina.Tirez vous même la conclusion, j’espères que vous avez assez de matière grise pour analyser et interpréter

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 10:51, par Pawit En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    j’espère seulement que le gouvernement ne faiblira pas et saura trouver la réponse qui sied ! on attend de voir

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 11:19, par ENTREPRENEUR En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Si c’est le plafonnement des fonds communs qui pousse les syndicats du MINEFID à grèver, qu’ils rendent leur démission au lieu de semer leurs bêtises pour ternir l’image du ministère. Personne ne vous a appelé à la fonction publique, donc chacun est libre de démissionner. Pas plus.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 12:17, par leforozat En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    très facile de s’assoir derrière sans petit écran et dire des bêtises. moi, ce qui me déchoit dans tout çà est qu’au plus haut sommet de l’Etat qui devra être normalement au dessus de la mêlée est confondu dans la mêlée. un état sérieux raisonne en terme de rendement. qu’est ce qui tu apportes en terme de rendement pour le fonctionnement et la survie de l’État, au lieu de jouer au populisme et chanter équité sur tous les toits dont eux même ne donnent pas l’exemple. je souhaiterais qu’un financier aie le courage de publier au moins les salaire des financiers de catégorie C,B et A et les faux internautes vont comparer avec les autres corps. le populisme quand ils nous tiens, équité équité, mon œil. j’ai honte pour mon pays, regarder au tour de vous, vous ne verrez jamais un pays sérieux traiter de la sorte ses financiers. mais attendons de voir la suite. c’est le WAID AND SEE

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 07:07, par Le visionnaire En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Mon ami, si c’est tout ce que tu as dire avec une analyse aussi plate , ça craint. Si tu es financier, il faudra qu’on réévalue ton niveau puisqu’il est très bas surtout quand on lit les fautes dans tes phrases.
      Le salaires sont connus, donc ne viens pas embrouiller avec ça. Je ne serai pas long mais il faut éviter de penser que les autres en veulent à votre argent ou avantages. C’est parce que vous exagérez que les gens en ont marre. Il ya des gens qui n’ont pas le 1/10e de de ces avantages mais vivent. Et vous criez sur tous les toits que chacun réclame pour lui. Pourtant vous êtes les premiers à vouloir bloquer ce qui revient à ces personnes oubliées du partage du butin que vous vous acharnez à tirer uniquement vers vous. Combien de fois des gens ont vu leur rappel bloqué ?

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 11:57, par garkou En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      ET OU VOUS METTEZ VOS NOMBREUX DEALS ? AILLEURS ILS NEFONT PAS CA

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 12:25, par fis du pauvre mais toujours heureux En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    si vous voulez plus travaillez, ouvrez des boutiques cest tout. la FP n’est le champ d’un individu. pensez vous que vous etes seul pour faire ce travail et bien non . il y’a des CISU, conseiller des affaires Economiques et même des agents de l’administration générale qui peuvent faire ce travail. arrêter de faire chier la nation. je vous comprend combien utilise ses avantages pour le bien de vos familles sinon que alimenter vos multiples maîtresses

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 12:34, par fis du pauvre mais toujours heureux En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    si vous voulez plus travaillez, ouvrez des boutiques cest tout. la FP nest le champ d’un individu. pensez vous que vous etes seul pour faire ce travail et bien non . il ya des CISU, conseiller des affaires economiques et meme des agents de l’administration générale qui peuvent faire ce travail.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 12:35, par Kiswendsida Eben-Ezer En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    En toute chose faisons prévaloir la raison. Le D de minefid renvoie à Développement. C’est vrai, toute nation aspire au développement. Au Burkina, la bras financier de l’État, censé impulser le développement est le minefid. Mais comment ce bras financier peut-il atteindre son objectif, si il a en son sein un personnel dont la quasi totalité ne pense qu’à sa panse. En aucun cas des intérêts égoïstes ne doivent prendre le pas sur l’intérêt général. Personne n’est contre le fait que les agents de ce ministère soient encouragés pour leur rendement, mais pas tel qu’il était. C’est une aberration dans un pays comme le Burkina. Vous êtes longtemps resté dans l’ombre, mais dit-on, « tous les jours pour le voleurs, un jour pour le « propriétaire ». Oui, on vous comprend, c’est pas facile de perdre ces avantages mirobolants, que même des professeurs d’université n’avaient pas. Vous croyez que nos soldats qui sont front contre les terroristes ont un fonds commun ? Et bien non ! Ils risquent pourtant leur vie au quotidien pour l’intérêt supérieur de la nation. Dite-moi, y a t-il quelque chose de plus important que sacrifier sa vie pour son pays. Si les veuves et les orphelins des soldats tombés au front gagnaient ces soutiens, ce serait une grande consolation. Ouvrer les yeux il n’y a pas 2 Burkina. Contentez vous de ce que vous avez déjà eu comme fonds commun dans son ancien format. Oh Intégrité ! Oh Patriotisme, où êtes vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 12:51, par Kôrô Yamyélé En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    - Celà veut dire donc qu’ils refusent de travailler ! Alors si ce Gouvernement n’est pas un Gouvernement de froussards, il doit les licencier tous sans procédure !

    ’’Les corrections salariales et mise à jour des éléments de salaires’’. Ceci fait partie de leurs boycotts. Alors ils s’en prennent ici aux intérêts d’autrui. Les fonctionnaires qui seront victimes de cette mesure doivent se constituer partie civile et déposer une plainte contre eux devant le Procureur du Faso. Ainsi en pus d’être licenciés et vidés de leurs postes, ils auront un procès collé aux fesses !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 14:07, par Le fils de l’homme. En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Le régime du MPP est aux abois. Ce n’est qu’une question de mois, il n’y aura pas de cadeau pour ces voleurs depuis plus de trente ans des CDR devenus vampires..

    Tous les syndicats s’apprêtent à déterrer la hache de guerre, personne ne plus vivre au dépend des autres, il y’a des OSC qui sont devenus milliardaires juste après l’insurrection.

    Si le peuple mouton continue de dormir nous on ne va pas se laisser faire, personne na loué le pays et personne n’est propriétaire, si ça continu le pays sera méconnaissable au nom de nos intérêts à tous. Il NY pas qui sont nés pour être des mendiants et d’autres des privilégiés nous avons tous les même droits et devoirs. Tous ceux qui empêchent les autres de s’épanouir ne sont autres que des djihadistes.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 14:22, par le dur En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    mais c’est grave avec des argument bidons rosine a fait si rosine a fait ca au PNUD el avait le meme salaire si vous etes aussi bon allez travailler labas

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 14:37, par le dur En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    mais c’est grave avec des argument bidons rosine a fait si rosine a fait ca au PNUD el avait le meme salaire si vous etes aussi bon allez travailler labas

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 14:37, par Le véridique En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Tous ceux qui s’attaquent aux financiers ne sont pas dans ce pays ou quoi ? Mais dites moi quel ministère n’a pas revendiqué des avantages des ce pays ? Pourquoi demandé autant de sacrifices aux financiers pendant que vous mêmes ne serez pas prêts à consentir de tels sacrifices ?
    Regardez combien touche un magistrat. Malgré tout le bruit qui a couru à propos de leurs salaires ont -ils accepté qu’on diminue leurs salaires ?
    Regardez certains corps ayant bénéficié de statuts particuliers. Personne n’en fait un problème. Regardez les agents de santé qui vont bénéficier bientôt du statut de la fonction publique hospitalière. Mais ça personne n’en parle personne ne se plaint. Regardez les policiers qui demandent un deuxième statut particulier plus alléchant. Personne ne se plaint. Regardez l’Assemblée nationale qui a doublé son budget après le départ de Blaise Compaoré . Et cette même assemblée nationale s’octroie une prime journalière de 30 000 F en raison de 2 sessions de 90 jours chacune. Mais ca ce n’est pas le problème du Burkinabé. etc........ Ca ce n’est que quelques exemples.
    Pour votre gouverne, si les financiers avaient le salaire des magistrats, ils allaient accepté sans broncher , la suppression des fonds communs.
    Alors, pourquoi demander des sacrifices seulement aux financiers ? les autres bénéficiaires d’avantages colossaux ne s ont-ils pas des burkinabé ? En quoi ils sont plus importants que les financiers ? En quoi les fonds communs sont trop pour le pays pendant que dans les autres pays les financiers prennent plus que ça ? le Burkina faso est classé dernier en matière de fonds commun. Je n’invente rien faites vos enquêtes dans les autres pays.
    De grâce si vous n’allez pas accepter quelque chose ne demandez pas aux autres de l’accepter. Pourquoi autant d’acharnement inutile sur les financiers ? Mettez vous un peu à leurs places et raisonnez un peu..........

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 14:38, par Nongasida paguiligdi En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Vous avez suffisamment emmagasiné de ressources et vous avez mené la belle vie parfois insultant pour les autres fonctionnaires de l’Etat et pour le peuple burkinabè dans son ensemble. acceptez qu’avec le réveil du peuple, rien ne soit comme avant. Décidez tout simplement d’aller en grève que de vouloir berner le peuple en parlant de suspension de votre participation à telle ou à telle activité. Nous vous suivons de près et tout ce que vous mijotez sera puni d’une manière ou d’une autre.
    Imaginez un peu ce qui peut arriver à notre pays si toute fois il y a blocage économique : plus de mort que le terrorisme n’en a causé. Ce qui se mijote est plus que le terrorisme et doit être traité comme tel et puni avec la plus grande fermeté ; même s’il faut licencier, il faut le faire car on ne peut pas être payé par le peuple et refuser d’accomplir les missions du peuple ; vous démissionnez et le peuple saura comment progresser et construire son avenir sans vous.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 14:58, par TANGA En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Il y en a qui disent que le FC était un acquis de longues date.
    Oui, n’avez vous jamais vu un vieux mensonge qui est remis sur la table et traité comme tel ?
    Le francs CFA était là avant le FC mais on n’en veut plus.
    Merde alors ! SI vous devez aux banques allez y négocier le rééchelonnement.
    Je crois qu’il faut dégager tous ces gens et recruter des jeunes. On fera ainsi des formations commando pour qu’ils aillent travailler.
    Cette histoire de FC nous FC maintenant !

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 15:54, par tiibo En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Seuls des idiots apportent des changements qui ne les arrangent pas, je n’ai jamais vu une personne saine d’esprit qui clame la suppression des avantages de son camarade. Il est temps que la constitution reconnaisse la sorcellerie au burkina sinon dites moi a quoi sert de supprimer un acquis qui ne serra reversé à personne et qui contribuera a perdre 100 fois plus ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 mars à 17:53, par Sidyanogo En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Les acquis c’est le salaire. Le reste est conjoncturel. On ne peut pas permettre qu’un groupe d’individus du faite d’un FC prennent en otage toute une population. Si ça perdure, le contribuable passera à la méthode forte.

      Répondre à ce message

    • Le 24 mars à 00:48, par Agent Defenseur en Ligne En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      "C’est vrai ce que vous dites, la. Vous ne croyez pas si bien dire : "Il est temps que la constitution reconnaisse la sorcellerie au burkina sinon dites moi a quoi sert de supprimer un acquis qui ne serra reversé à personne et qui contribuera a perdre 100 fois plus ?" Si la constitution avait prevu les cas de sorcellerie, le cas de ces agents du MINEFID serait le premier cas a gerer d’ urgence. Ensuite on allait passer a celui des magistrats, puitsau conseilllers hebdomadaires des ministres payes a 200.000f par semaine. Vous voulez savoir a quoi servira de supprimer un avantage ? Il sera reverse au peuple C" est pas vrai de dire que personne n’ en profitera. Chaque copeck que vous touchez par les FC, c’est le peuple et le reste des fonctionnaires que vous plumez. Faut pas croire que c’est un crime sans victimes.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 17:16, par Impartial En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Je ne suis pas d’avis avec tous Ceux qui remettent en cause la lutte que mène les financiers. Dites moi qui ne veux pas qu’on améliore ses conditions de vie ? Personnellement je trouve que vous exagérez avec vos commentaires, ce qui me laisse pensé que c’est de la pure jalousie. Soignons sincère qui peut être en contacte permanemment avec l’argent et être traité comme vous le souhaitez ? 98 pourcent on même participer à ce concours sans succès, soyons honnêtes. Moi en tout cas je ne les envies pas. Que chacun cherche à s’améliorer et laisser l’hypocrisie ainsi Dieu nous aidera

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 07:47, par Le visionnaire En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Toi si tu n’es pas malhonnête, tu es bizarre. Personne ne jalouse personne. C’est pas parce que 98% ont passé le concours et que ça n’a pas donné qu’ils se retournent à jalouser les autres. Personne ne demande la suppression du FC. C’est parce qu’ils exagèrent en voulant prendre toute une nation en otage à travers ce chantage qui ne dit pas son nom. Rappelles - toi qu’il ya un adage africain qui dit, je cite : "Quand tu pourchasses un bête, ne le laisses pas se fatiguer". Le RSP a exagéré, les gens ont demandé sa dissolution. Donc qu’on ne poussez pas les gens à bout en prenant en otage leur salaire et ce qui doit revenir à l’Etat. Sinon, ils réclameront ce que vous ne voulez pas.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 17:49, par Sidyanogo En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    J’accuse le gouvernement de ne pas jouer son rôle. Les financiers ont été recrutés pour faire un travail. S’il réfusent de s’exécuter, le gouvernement doit faire appel d’autres compétences. Les fonctionnaires d’autres ministère s et des cabinets privés. Ceux qui réfusent DD se soumettre, doivent être mis à la disposition d’autres structures et les plus récalcitrants remerciés.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 18:06, par Le citoyen averti et patriote En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Il faut que le gouvernement prenne ses responsabilités devant ces apatrides, ces autres RSP que nous avons vomis et chassés, ces enfants illégitimes qui n’ont pas pitié de la souffrance de leurs pères et de leurs mères qui les ont mis au monde.
    Que chacun se trouve son financier parce que si les salaires ne tombent pas à la fin du mois, c’est chez eux que nous irons manger et si on ne trouve rien à manger on les frappe et on casse leurs maisons et tout ce qu’elles contiennent.
    Ils n’ont qu’à vendre leurs grosses villa et autres grosses voitures acquises sur prêts FC et rembourser leurs prêts FC à ces banques imprudentes. Point barre.

    Les banques aussi n’ont qu’à s’assumer parce que la banque c’est aussi le risque. Elles ont risqué et ont perdu et doivent réaliser leurs provisions pour pertes et autres qu’elles constituent depuis longtemps là pour faire face à ces types de situations. C’est tout. Elles n’ont qu’à montrer où est-ce qu’un ministre chargé des finances ou un représentant de l’Etat a apposé sa signature sur un contrat de prêt FC d’entre un agent du MINEFID et les banques. Les banques ne sont pas responsables. Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 18:56, par Hamadou En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Certains financiers sont devenus une véritable gangraine pour le développement dans ce pays à force de s’être habitué aux avantages indus. Remarquez dans les services ils en sont devenus les ventres mous. On ne peut plus exécuter aucune activité à temps ; ils prennent les activités en otage, font un chantage qui ne dit pas son nom aux fournisseurs et prestataire en attente de paiement...etc et j’en passe. Comment peut-on mener efficacement des activités si les ressources ne sont jamais disponibles à temps et si la surenchère rend les acquisitions et les travaux trop chères

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 19:29, par J En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Il faut virer ces gens là. Personne n’est au dessus de la loi. La fonction publique n’est pas une fonction à vie.

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 20:04, par Tiibo En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Ailleurs même le président n’a pas le salaire des responsables financiers et il est d’accord pour çà n’en parlons même pas d’autres corps de métiers. Kon le veuille ou pas les finances font partis intégrantes de l’existence même d’un état. C’est dommage qu’un chef d’état se moque de ses financiers. En tout cas finances à terre pays à terre, voilà que vous vous inquiétez déjà pour vos salaires du mois. Laisser vous aller mes amis c’est sur que le gouvernement reviendra à la raison et le plus to sera le mieux.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 07:58, par Le visionnaire En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Continues de rêver. Financier mieux rémunéré dans la fonction publique qu’un Président, mon œil oui. C’est justement cette façon de montrer que vous êtes indispensables et mieux que les autres qui va précipiter votre chute. Ta barbe va blanchir si tu attends le retour du gouvernement à la maison.

      Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 22:21, par Figo En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Quand on lit le niveau de certains intervenants soutenant le FC dans son format actuel en parlant de préservation d’acquis avec des arguments farfelus, on s’étonne qu’ils aient vraiment réussit honnêtement à un concours dans ce pays.
    Bas niveau, impolitesse, menace etc. caractérisent leurs propos. Si le gouvernement avait profité mener des enquêtes sérieuses au moment où le scandale de fraude aux concours de la fonction publique a éclaté, on n’en serait pas là. Mais il n’est pas trop tard, car en épluchant correctement certains dossiers et en vérifiant la régularité de certains titres, on pourra épingler certains. Luttez pour améliorer vos conditions dans le respect de la nouvelle Loi. Au besoin, demandez au Gouvernement d’éponger vos prêts au niveau des banques pour opérer ensuite des retenues sur plusieurs années après sur vos 25% de FC, mais arrêtez de vous croire plus importants ou plus intelligents que les autres. On peut en citer au moins 20 parmi les meilleurs d’entre vous qui n’ont pas tenu un trimestre en MP à l’époque. Dc relativisez. D’autre part, que ceux qui pensent que si les salaires ne sont pas payés ils vont circuler librement dans ce pays se réveillent. Quand les coupables de ton malheur sont connus... Et comme rien ne s’est passé jusqu’à présent, certains se croient très forts. Wait and see.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 08:05, par Le visionnaire En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Merci mon frère. C’est un commentaire limpide. Qu’on arrête de penser qu’on est indispensables ou plus intelligent que les autres.
      Merci encore !!!

      Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 08:07, par KTK En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      On peut en dire autant de vous. Chacun se cache derrière son écran et raconte des histoires sans queue ni tête. Chacun peut s’auto proclamer honnête et propre mais cela reste à vérifier. Si tu as plusieurs fois passé le concours et tu ne l’a pas eu ce n’ai pas la faute des autres. remets toi en cause.
      Il y a une chose que vous devez comprendre une bonne fois pour toute, personne ne va s’asseoir et regarder qu’on porte atteinte à ses intérêts sans rien faire. les gens lutteront et ce qui doit arriver arrivera.

      Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 01:57, par na papeur En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    il ya des non dits .du moment que le gouvernement parle du plafonnement du fc à 25%, les agents du minefid parlent de sa suppression. quelle est la véritable version ? de toutes les façons, aucun fonctionnaire ne sera misérable, aucun citoyen ne sera pauvre pour que vous partagiez 55 milliards chaque année. vendez vos villas, vos vehicules pour rembourser vos prêts à la banque. à defaut de ça , vous démissionnez. dans là l’assurance rembourse .pour ceux qui ont insvesti dans des projets rentables tant mieux, ceux qui ont investi dans les fesses tant pis. une chose est sûre , vous voulez une guerre avec le peuple qui vous apprendra les bonnes vertus. LICENCIEMENT DES GREVISTES CHAUVE SOURIS TERRORISTES OU RIEN .

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 04:50, par Le citoyen averti et patriote En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Il faut que le gouvernement prenne ses responsabilités devant ces apatrides, ces autres RSP que nous avons vomis et chassés, ces enfants illégitimes qui n’ont pas pitié de la souffrance de leurs pères et de leurs mères qui les ont mis au monde.
    Que chacun se trouve son financier parce que si les salaires ne tombent pas à la fin du mois, c’est chez eux que nous irons manger et si on ne trouve rien à manger on les frappe et on casse leurs maisons et tout ce qu’elles contiennent.
    Ils n’ont qu’à vendre leurs grosses villa et autres acquises sur prêts FC et rembourser leurs prêts aux banques.

    Les banques aussi n’ont qu’à s’assumer parce que la banque c’est aussi le risque. Elles ont risqué et ont perdu et doivent réaliser leurs provisions pour pertes et autres qu’elles constituent depuis longtemps là pour faire face à ces types de situations. C’est tout. Elles n’ont qu’à montrer où est-ce qu’un ministre chargé des finances ou un représentant de l’Etat a apposé sa signature sur un contrat de prêt FC d’entre un agent du MINEFID et les banques. Les banques ne sont pas responsables. Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 06:59, par Adamou En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Peuple intègre du Burkina Faso levons nous pour barré la voie a ses apatrides

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 07:09, par no comment En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    qui vous dit que le pays traverse une situation économique désastreuse au point de subir une cessation de paiement. les chiffres sont officiels. 98% de taux de mobilisation en recettes en 2018. les reformes entreprises par DAME SORI que je respecte beaucoup allaient vous rendre inutile ou moins indispensables. un acquis n’est pas définitif, il doit s’adapter au contexte et là point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:11, par le véridique En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Mon cher FIGO, donc tu trouves que ce sont les financiers seuls qui parlent mal et qui menacent sur le net ? Toi aussi, donc tu trouves que les autres ne parlent pas mal des financiers ?
    Ta jalousie et ta volonté sadique de nuire ne te permettent plus de voir la sottise des autres internautes.
    Sachez que vous n’avez pas le monopole de la mal - cause.
    Comment tu ne peux voir que se sont les financiers seuls qui parlent mal ?
    Ta jalousie et ta méchanceté t’ont fait perdre le réseau.
    Ce n’est pas le BURKINA seul qui a créé ces avantages pour les Financiers.
    Depuis le faux débat sur le fonds commun , qu’est -ce que le BURKINA a gagné de positif ? Faites vous mêmes le constat.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 09:53, par leforozat En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    SI UN MINISTRE PENSE QU’IL VA PROFITER ENRICHIR SON CURRICULUM VITAE EN ACCEPTANT CE POSTE AUSSI IMPORTANT SANS RIEN FAIRE POUR REDRESSER L’ÉCONOMIE, CE MINISTRE A JOUER BIDE. C’EST POUR ESPÉRER ALLER AU FMI OU A LA BANQUE MONDIALE APRÈS LIVRER SES ÉLÉMENTS COMME L’AUTRE L’A FAIT. LE DÉVELOPPEMENT DU BURKINA FASO EST UN RÊVE CAR LA TRAHISON EST LA DEPUIS LES INDÉPENDANCES. POUR AVOIR LES GENS, ON NE PART PAS LOIN, C’EST SIMPLE. ON TROUVE UN FARFELU AUTOUR DE TOI QU’ON CORROMPE ET LE TOUR EST JOUE. MON PAYS VA MAL.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 10:43, par sanou paul En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    BONJOUR.
    JE VOUS DIS QU’IL EST TEMPS DE COUPER COURT AVEC TOUS CES EGOISTES QU’ILS NE VEULENT PAS VOIR L’EVOLUTION DU PAYS. LES FINANCIERS SONT TROP EGOISTES.
    QUAND ON PARLE D’ACQUIS, JE DIRAI OUI MAIS CE SONT DES ACQUIS INJUSTES.
    COMMENT VOULEZ QUE DES AVANTAGES PUISSENT DEPASSER UN SALAIRE ANNUEL. VOUS ETES DES VOLEURS ET le piètre MINISTRE BEBAMBA DE BLAISE AVAIT TAILLE LES TEXTES EN VOTRE FAVEUR. NON NON NON ET NON. NE VIOVEZ PAS SUR LE DOS DES CONTRIBUABLES.
    POUR FINIR JE DIRAI QUE RIEN N’EST DEFINITIVEMENT ACQUIS ET NUL N’EST IRREMPLACABLE.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 14:21, par Leader En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    J’ose finalement croire que ce pays ne va pas avancer d’un iota en matière de développement. Avec de telles mentalités de la part de travailleurs du MINEFID, où allons-nous ? Sans doute droit dans le gouffre. A croire que ce sont ceux-là mêmes qui ont été formés aux frais du contribuable, et qui sont sensés faire avancer économiquement le pays, qui agissent ainsi. Ces derniers sont bien placés pour savoir qu’on contracte un prêt pour faire un investissement productif. Si tel était le cas, les produits des investissements réalisés doivent pouvoir supporter dans le cas présent, les soi-disant "préjudices" causés par les coupures des banques suite à la mesure gouvernementale par rapport aux fonds communs. Alors si les contractants de prêts ont agi contrairement à ce principe, qu’ils assument.
    Il est également bon de noter que dans les pays d’où proviennent l’aide au profit du Burkina Faso, quand les travailleurs sont mécontents du patronat, malgré leur niveau de développement avancé, ils n’arrêtent pas de travailler ; au contraire ils produisent plus que d’ordinaire pour susciter une réaction d’amélioration de leurs conditions. Ici au Burkina Faso, c’est nous qui sommes à la traine sur tous les plans et dans tous les secteurs et c’est nous encore qui agissons de la sorte tout en comptant sur l’aide extérieure. Si ce n’est de l’inconscience, on pourrait appeler cela de l’égoïsme. Il est grand temps que nous prenions conscience de la gravité de notre situation et que nous nous mettions au travail. Notre mal qui est profond n’incombe pas seulement à un seul secteur mais à l’ensemble de tous les secteurs d’activités qui doivent être profondément réformés. Les peuples qui nous viennent en aide aujourd’hui n’ont pas dormi pour être là où ils sont et pour obtenir ce qu’ils ont ; ils ont travaillé tout en fédérant leurs énergies. Si nous remontons un peu dans l’histoire, après la deuxième guerre mondiale, un pays comme le Japon était pratiquement anéanti économiquement , mais moins de 50 ans après il était la 2e puissance économique après le USA. D’après les économistes, dans les années 1960, la Côte d’Ivoire était économiquement classée avant la Chine qui est aujourd’hui la 2e puissance économique mondiale sinon la 1ère selon certaines pensées. C’est pour dire que nous pouvons êtres parmi les meilleurs aussi si nous le voulons. Le prix à payer c’est tout simplement le travail et le sacrifice de la part de tout un chacun en commençant par les gouvernants (vivant dans l’opulence tandis que la majorité du peuple croupit dans la misère) qui doivent donner le bon exemple , pour sauver les générations futures.{{}}

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 16:17, par richmond En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    ...Arrêter TOUT..
    Messieurs du GOUVERNEMENT c’est vous Que nous attendons
    ...ON A VU DES GOUVERNEMENTS DISPARAITRE EN UN SEUL ET UNIQUE JOUR ET DE SURCROIT UN VENDREDI EN PLEIN MIDI.....
    — ON VOUS ATTEND SEULEMENT---WAIT AND SEE

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars à 16:24, par Zitai En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    @laideur ! Oups, pardon ; @leaqueur ! Si si, c’est ça ; j’y suis finalement parvenu.
    Alors mon cher ! Est ce là le produit de votre gigantissime cerveau ? Ou....
    Yes, pas de doutes : c’est Wikipedia. Eurêka.
    Ouf, je crûme un instant que le savoir avait commencé à poindre chez certains sujets de sa majesté "platitude". Que nenni.

    Quelle megd.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 09:14, par le véridique En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    Dans tous les cas, personne ne peut et ne pourra empêcher les financiers de revendiquer leurs acquis.
    Nous sommes dans quel pays ? On dirait que personne à part les financiers n’a jamais revendiqué dans ce pays.
    Allez y dire aux magistrats et aux flics (hommes de tenue) de diminuer leurs avantages. Eux ils ne sont pas dans le pays où quoi ?. Merde et encore merde.

    Répondre à ce message

    • Le 24 mars à 01:08, par Ali Zongbana En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

      Justement, faut bien reflechir. Il ya eu moults revendications dans ce pays. Mais pourquoi la votre soulevent des foules ? Ne mettez pas ca facilement sur le compte de la jalousie. La realite est que vous exagerer. Sinon le burkinabe n’ aime pas ce qui est exagere. Ce n’est pas la premiere fois que des agents du meme ministere ont des fonds communs, volent memes les parcelles, mais on ne parlent pas. Ce n’est pas normal mais on se dit qu’ on peut toujours tolerer. Cette fois- ci, on ne peut plus tolerer parce que vous n’ avez meme pas le sens de la decence. Aller doucement. La fonction publique n’est pas la fomction privee. On ne va pas permettre que vous reunissez quelques milliards comme previsions puis reverser le reste dans une fosse caisse que vous vous vous partagez pour les grosses cylindrees et les gros derrieres des bordelles. Laissez le president mettre un peut de l’ etiquee dans le systeme. Dans un systeme, toutes les pieces sont indispensables. Vous n’ etes pas la seule piece dans le systeme de la fonction publique. On est fatigues maintenant de vous.Vous n’ avez meme pas honte de croire qu’ on va vous laisser gagner 5 fis plus que des profs d’ univiversite ? Comme vous croyez que vous etes les meilleurs la, vous etes plus intelligents qu’ eux ?

      Répondre à ce message

      • Le 26 mars à 11:14, par nk En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

        Je pense que le comportement des agents du MINEFID est une autre forme de terrorisme ; Les premiers responsable de leur syndicat doivent etre tout simplement licenciés, le gouvernement doit prendre ses responsbilités sinon il y aura un remue ménage total à travers le tout pays et il en tirera tous les conséquences ;

        Répondre à ce message

  • Le 15 mars à 11:52, par SANOU En réponse à : MINEFID : Nouvelle grogne des travailleurs

    UN BIEN MAL ACQUIS NE PROFITE GUÈRE.
    MERCI ENCORE A Mme Rosine COULIBALY/ SORI d’avoir découvert le pot au roses du FC.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Recensement général 2019 au Burkina : L’INSD instruit des journalistes sur les modalités d’organisation
Situation humanitaire dans le Centre-Nord : Le Cadre de concertation régional à la recherche de mesures urgentes
Fonction publique : Les administrateurs civils en grève de 96 heures à partir du 24 septembre 2019
Forum national des jeunes : La contribution de la jeunesse burkinabè dans la lutte contre le terrorisme au cœur des échanges
Boussé : L’ambassadeur Athanase Boudo offre des vivres aux déplacés internes
Concours directs 2019 : 27 639 candidats composent dans la région du Sud-Ouest
Entreprenariat féminin : UNCDF renforce les capacités de 100 femmes à Ouagadougou
Concours directs 2019 : 1 247 751 candidatures pour 5 892 postes
Prostitution et MST au temps colonial : « Il fallait règlementer la prostitution pour qu’elle se passe dans des conditions qui puissent préserver un peu la morale », Dr Yacouba Banhoro
Crise foncière dans les arrondissements 3, 8 et 9 de Ouagadougou : Le cri du cœur d’une organisation de défense des acquis de l’insurrection populaire
Santé maternelle et infantile : Le ministère de la Santé veut tirer profit des résultats de la recherche
Fête du 11-Décembre 2020 : Les activités officiellement lancées à Banfora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés