Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Mission Faseau • LEFASO.NET | Par Issoufou Ouédraogo • lundi 11 mars 2019 à 22h25min
Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

A Kari, village situé dans la commune de Dédougou, dans la région de la Boucle du Mouhoun, la population rencontre d’énormes difficultés pour avoir accès à l’eau potable. Dans certains quartiers, les forages font défaut. Il faut parcourir des kilomètres et patienter de longues heures au point d’eau pour obtenir un bidon du précieux liquide pour la consommation. Ces difficultés ont poussé la population à se rabattre sur les puits de fortune pour avoir de l’eau insalubre qui leur cause des maladies.

Problème d’assainissement

Pour accéder à l’eau potable à Kari, il faut s’armer de courage et de patience. Dans le village, certains quartiers comme Bénézou et Bonza ne disposent pas de forage. Il faut parcourir entre un et cinq kilomètres pour obtenir le liquide précieux. Pour pallier ce manque, la population utilise les puits comme sources d’approvisionnement en eau. Pour Mariam Diallo, habitante de Kari, au niveau des points d’eau potable, il faut patienter environ trente minutes, en fonction de l’affluence, pour espérer avoir un bidon d’eau pour la soirée. Elle confie que pour éviter ces cauchemars, elle préfère les puits où elle peut rapidement avoir de l’eau.

Profondeur du puits estimé à 45 mètres

Les lieux qui disposent de forage sont le centre de santé et l’école A du village. Mais le forage du centre de santé est destiné uniquement aux malades, et celui de l’école est tombé en panne.

La qualité de l’eau des puits n’est pas des plus recommandables. A en croire certains habitants du village, « une fois l’eau puisée, nous constatons des résidus au fond des seaux et lorsque nous consommons cette eau, le plus souvent, nous ressentons des douleurs au niveau du bas-ventre ».

Ancien puits de 35 mètres de profondeurs

Les personnes que nous avons interrogées se disent conscientes des risques auxquelles elles s’exposent en buvant l’eau des puits, mais accusent la non-disponibilité de l’eau potable. « La plupart des maladies que nous avons sont des maux de ventre accompagnés de diarrhées et cela est dû à cette eau que nous buvons. Les enfants sont les premières victimes », a souligné Jacqueline Dakuyo.

Selon nos interlocuteurs, des promesses de construction de forages ont été faites pendant les campagnes électorales mais elles sont restées sans suite.

Problème d’assainissement

Outre les difficultés pour avoir de l’eau potable, les populations continuent de faire leurs besoins dans la nature. Dans le village, il n’existe pas de latrines. « Cette situation nous crée des maladies mais comme il n’y a pas de latrines, nous n’avons pas le choix », a justifié Salmon Dah.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 12 mars à 00:47, par Senator En réponse à : Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

    Ehhhh, vraiment mon coeur saigne. A quand le salut pour la population ? Vraiment je manque de mots pour exprimer ce que je ressent....Burkina,concentration de toutes les miseres. Insecurity, terrorisme, maladies, pauvrete galonpante.... Cette situation est intolerable.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 08:09, par HUG En réponse à : Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

    Merci pour ce reportage et courage à la population de Kari. Votre problème sera résolu car quelqu’un avait promis O (zéro) corvée d’eau en 2020. Le pouvoir du MPP et acolytes vous êtes interpellés.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 09:46, par Inconnu En réponse à : Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

    Bonjour,

    Nous apprécions l’article pour le souci de l’amélioration du niveau d’accès des populations à l’eau potable.
    Personnellement, je connais cette commune et nous avons mené des enquêtes dans ce village. A notre passage en 2017, le village comptait quatre (4) forages pour les quartiers et quatre (4) forages pour les écoles et centres de santé et deux(2) puits dont un puits abandonné.
    C’est bien vrai que la situation doit être améliorée, mais il y a lieu souvent de ne pas trop exagérer dans les articles de publication.

    Merci pour la compréhension.

    Répondre à ce message

    • Le 12 mars à 11:05, par Kouda En réponse à : Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

      Mon cher Inconnu,
      Merci pour votre témoignage précis concernant l’année 2017 qui est très récente. Dans beaucoup de nos contrées, l’esprit d’assisté, le manque d’initiative et l’opportunisme mettent les gens dans des situations déplorables qu’ils contribuent eux-mêmes à créer. Dans plusieurs localités, lorsqu’on demande aux usagers des forages de contribuer financièrement par une somme très modique, personne n’accepte. Tous se disent que si le forage venait à tomber en panne, un bienfaiteur ou l’Etat viendrait régler la situation. Non loin de Ouagadougou, cet esprit prévaut dans plusieurs villages.
      Je suis sûr que les ressortissants de ces localités peuvent entretenir correctement les forages qui leur sont d’une très grande utilité.
      Evitons de nous faire prendre par un sentimentalisme qui aggrave la dépendance des personnes qu’on croit aider.

      Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 10:21, par RAOUL007 En réponse à : Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

    Il faut appeler vite maman rosine à la rescousse. Elle qui voulait nous de l’eau potable

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 10:44, par Hamid En réponse à : Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

    Raoul je valide que maman Rosine revienne donner de l’eau à tous lool.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 13:16, par Ludovica En réponse à : Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

    « Cette situation nous crée des maladies mais comme il n’y a pas de latrines, nous n’avons pas le choix », a justifié Salmon Dah"

    Donc vous attendez ausi que l’Etat aille vous construire des sanitaires ? Certes l’Etat doit garantir l’eau potable a tous,mais il faut aussi que nos populations sachent se prendre un peu en charge. Il est certain que dans le village beaucoup possede motos... Si nos populations acceptaient de temps en temps de cotiser un peu pour resoudre un probleme communautaire urgent ? Ca coute combien un forage ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 13:48, par Peuple Insurgé En réponse à : Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

    Le Faso des V8 sans voies bitumées et des villages sans eau potable. Un pays de paradoxes. Seule une gouvernance vertueuse peut nous sauver.

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 16:20, par Kô-tigui En réponse à : Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

    Bonsoir

    L’article est vraiment interpellateur.
    Mais j’aurais souhaiter que le journaliste, fasse un tour à Dédougou pour rencontrer la Direction Régionale de l’Eau et de l’Assainissement.
    Ceci dit, j’aurais bien aimé qu’il se renseigne (le journaliste) de l’existence ou non d’autres points d’eau. En existe t-il ? sont-ils en panne ? Comment on les entretient ?
    Sinon, en présentant tout de go que le village de Kari n’a pas d’eau potable, on pourrait trainer certains lecteurs qui ne sont pas de la localité.
    Pour me résumer, le travail fait par le journaliste est bon, mais la situation a été rapidement généralisée, et peut être revue avec plus d’éléments du terrain !!
    Merci et bon courage

    Répondre à ce message

  • Le 12 mars à 19:39, par SidNaaba En réponse à : Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

    Il faut plutôt faire appels aux entreprises Indiennes !!!

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars à 02:16, par verité de minuit En réponse à : Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

    Je pense que le journaliste n’est pas aller au bout de ses investigations car il fallait interroger les services techniques. Cè dangereux !!!. A ma connaissance le village de kari ne depasse pas 1 km alors qu’il existe des forages dans le village et on parle de entre 1 et 5 km. Faisons un travail assez professionnel pour ne pas amener les lecteurs à la derive. Je connais bien le village et la situation decrite est loin d’être la realité. Quand cè mauvais dite que cè mauvais. Mais si ce n’est pas le cas. ,faut pas exageré. Pas du tout. Y’a des efforts qui sont faits pour l’eau potable à kari. Meme l’année passé, il y’a eu un nouveau forage. Le journaliste n’a pas vu ce forage et il pretend dire qu’il etait à kari. Il aller prendre ce qu’il voulait et non la situation de l’eau potable de kari.Meme à ouaga, si on veut des puits pour photographier et faire un article de ce genre. On peut le faire. Je crois qu’il est temps de diligenter une enquête pour verifier les motifs de cet ecrit. Ces puits sont situés à cotés des forages. Je suis honnetes et je prefère vous dire la verité. Tous ceux qui veulent peuvent faire un tour à kari pour constater. S’il a des problèmes avec certaines personnalités, il faut le regler autrement . Je suis sincère. J’ai fini.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars à 00:54, par Jonas Doannio En réponse à : Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable

    Les latrines ne sont pas mon probleme mais l’eau potable.. Vu l’etat des lieux des qu’ils von defequer les porcs vont attraper ca a la minutes... Ca va renforce notre alimentation.....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Eau et assainissement : Un défi stratégique à relever, selon Arnauld Adjagodo, coordonnateur de la Mission Faseau
Soukuy (Mouhoun) : L’eau potable est rare, les latrines aussi
Village de Kari (Mouhoun) : Les populations manquent d’eau potable
Burkina : Le SPONG et des OSC du consortium Fas’Eau interpellent le gouvernement sur les mécanismes de redevabilité de l’ODD 6
Colloque international sur l’assainissement : Le Burkina et ses pairs prennent des engagements pour améliorer le cadre de vie des populations
Promotion des droits à l’eau et à l’assainissement : Le SPONG, interface d’une société civile crédible
Ouvrages d’assainissement en milieu scolaire : Le CG2E veut faciliter l’accès des jeunes filles
Droits à l’eau et à l’assainissement : La Ligue des consommateurs veut créer une plateforme numérique de plaintes
Promotion des droits à l’eau et à l’assainissement : Les femmes juristes du Burkina en ordre de bataille
Droit à l’eau et à l’assainissement : le MBDHP veut élaborer un guide
Mission Fas’eau : Bientôt un « kiosque à eau » pour la promotion des droits à l’eau et à l’assainissement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés