Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens bien élevés contredisent les autres. Les sаgеs sе сοntrеdisеnt еux-mêmеs.» Oscar Wilde

Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Putsch du Conseil National pour la Démocratie • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mardi 5 mars 2019 à 23h24min
Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

Le ballet des témoins s’est poursuivi au tribunal militaire, ce 5 mars 2019. Des civils et des militaires sont passés à la barre pour dire ce qu’ils savent des événements du 16 septembre 2015 et jours suivants. Une fois n’est pas coutume, le présumé cerveau du coup d’Etat, le général Gilbert Diendéré, n’a pas apporté beaucoup de contradictions aux dépositions des témoins du jour. Mieux, il a remercié le colonel-major Pierre Sanou pour sa franchise. « Merci Peter », a-t-il lancé familièrement à son frère d’armes.

C’est le colonel-major Pierre Sanou qui a ouvert le bal des dépositions. Il n’a rien dit de nouveau par rapport à ses prédécesseurs membres de la CRAD (Commission de réflexion et d’aide à la décision) qui ont participé à la rencontre dans la soirée du 16 septembre. Selon le témoin, le général Gilbert Diendéré a effectivement fait le point de la situation et informé l’assistance de l’arrestation des autorités de la Transition.

Comme raison de cette action, il a évoqué l’exclusion de certains hommes politiques des futures échéances électorales, le nouveau statut des forces armées nationales et la dissolution programmée du Régiment de sécurité présidentielle (RSP). « Il a demandé à la hiérarchie militaire d’assumer, ce qu’elle n’a pas agréé. Elle s’évertuait à trouver des solutions de sortie de crise, notamment la libération des prisonniers », a expliqué le colonel-major Pierre Sanou.

Par la suite, quatre personnes (le général Pingrenoma Zagré, le colonel-major Alassane Moné, monseigneur Paul Ouédraogo et Jean-Baptiste Ouédraogo) se sont proposé d’aller négocier la libération des otages. Après « un échec cuisant, les membres de la CRAD ont demandé au général Gilbert Diendéré de s’assumer pour éviter le chaos ». Mgr Paul Ouédraogo a alors dit « qu’il ne reste qu’à prier », a relaté le colonel-major Pierre Sanou.

Le 17 septembre également, une réunion d’information a eu lieu au ministère de la Défense. Selon le témoin, c’est le chef d’état-major général des armées de l’époque, le général Pingrenoma Zagré, qui a annoncé Gilbert Diendéré en ces termes : « Le président du CND ».

Il a par la suite introduit les débats avant de passer la parole au président du CND. L’un des avocats de Gilbert Diendéré, Me Olivier Yelkouni, félicitera le témoin pour sa franchise. « Vous n’êtes pas seulement un homme, mais vous êtes un homme de paix et ce n’est pas un compliment banal », dira-t-il avant de demander au témoin si à la réunion du 17 septembre, un besoin de matériel de maintien de l’ordre a été posé.

Alors que le 1er mars dernier, l’ancien chef d’état-major de la gendarmerie, le colonel-major Tuandaba Coulibaly, affirmait n’avoir « jamais demandé du matériel de maintien de l’ordre lors de la réunion du 17 septembre, le témoin de ce 5 mars a affirmé le contraire. A en croire le colonel-major Pierre Sanou, le chef de la gendarmerie nationale a bel et bien posé le besoin de matériel de maintien de l’ordre.

Appelé à se prononcer sur les déclarations du témoin, le général Diendéré, pour l’une des rares fois, a dit n’avoir rien à ajouter. Après une poignée de main avec le témoin, l’accusé lancera à l’endroit du colonel-major Pierre Sanou : « Merci pour la franchise, Peter ; je te remercie ».

« Je sais peu de choses »

A sa suite, un autre colonel-major comparaîtra : il s’agit de Toué Sié, commandant du Groupement central des armées à l’époque du coup d’Etat. Il dit avoir été convié à la rencontre de la CRAD seulement le 17 septembre, alors que le coup d’Etat était déjà acté. Il se rappelle surtout qu’à cette rencontre, le général Diendéré a demandé l’accompagnement des Forces armées nationales et annoncé des mesures urgentes pour sécuriser le pays et ouvrir des négociations. Avant de rejoindre sa place, le colonel-major, pour qui ce procès doit servir de cas d’école, a invité ses « jeunes frères d’armes à s’éloigner de la scène politico-politicienne ».

« Je sais peu de choses », a débuté le lieutenant-colonel Paul Henri Damiba, lors de sa déposition. Les débats sur sa déposition ont tourné autour de l’appel qu’il a reçu du général Djibril Bassolé lors du coup d’Etat. Son interlocuteur demandait entre autres s’il faisait route vers Ouagadougou en renfort avec ses hommes. En rappel, à l’époque commandant, Paul Henri Damiba, ancien du RSP, était à Dori. « Négatif », aurait-il répondu, parce qu’il n’avait pas reçu d’ordre de venir avec ses hommes à Ouagadougou, rappelle-t-il, avant de préciser qu’il ne connaissait pas personnellement le général Djibril Bassolé.

Enfin, c’est un agent de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) qui est passé à la barre. Jérémie Ilboudo a essentiellement expliqué les péripéties de la localisation et de l’arrêt de la radio de la résistance, ainsi que les menaces dont lui et certains agents de l’institution ont fait l’objet de la part des éléments du RSP.

L’audition des témoins se poursuit ce 6 mars 2019 au tribunal militaire délocalisé dans la salle des banquets de Ouaga 2000.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 5 mars 2019 à 23:58, par caca En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    La taupe du CEMGA se distingue des autres. Je ne sais les preuves que dispose le parquet, mais la déposition de Mr est révélateur dans le contexte où les autres c’étaient concertés dans leurs dépositions. Le Gal Diendéré est certes coupable mais il ne peut pas avec Mr Kéré être les seuls officiers supérieurs dernières les bêtises du RSP. On peut ne pas aimer le Gal Diendéré mais il faut que le procès apporte des corrections et la réforme définitive à notre armée et les militaire de s’éloigner de la chose politique.
    Si le coup était réellement préparer comme le dit l’accusation, je ne pense pas que le Gal Diendéré allait penser tout ce temps à vouloir convaincre le CEMGA un accompagnement. Jusqu’à présent les témoignages montrent bien un lien qui prouve que ce sont quelques soldats du RSP qui ont pris en otage le président de la transition et ses ministres. Ensuite le rôle ambiguë du Gal Diendéré et suivi celui du CEMGA. La hiérarchie militaire devait assumer leur responsabilité et demander pardon. De toute façon, si cette justice est transparente et équitable tout va se savoir.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars 2019 à 07:36, par Ka En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

      Caca, je comprends ta haine quand on défend l’indéfendable sans résultat : Souvent quand tout le monde te font un tir groupé sur tes critiques partisanes, tu trouves des créneaux pour les répliquer avec diplomatie la vérité que tu caches. Ici, si tu es vraiment conscient de quoi tu parles, tu devais savoir que le CEMGA ne pouvait rien faire au moment de ce coup d’état à la maternelle dont un criminel en puissance connu par le peuple de ses coups tordus durant plus de 30 ans et qui était au perchoir. Surtout que ce criminel a envoyé son bamboula à la télé dire au peuple qu’il a suspendu la Constitution. A partir de ce moment, ton Diendéré Gilbert était le seigneur d’un pays sans loi, livré à l’anarchie totale. Non caca, le CEMGA a piégé diplomatiquement le félon qui se croyait Dieu, pour mieux contrôler la situation dont le peuple était fier de leur CEMGA.

      Toi qui se dit intellectuel plus malin que les autres, tu devais savoir qu’après avoir suspendu la constitution, pour Gibert Diendéré tous les textes de loi sont devenus nuls, et personne ni loi, ne peut le faire reculer dans sa prise de pouvoir par les armes du moins ce qu’il croyait. Mon jeune caca, toi ni Gilbert Diendéré, ne peut convaincre même pas un enfant de deux ans au Burkina que ce coup d’état à la maternelle n’était pas simplement un objectif de mettre fin de la transition dirigé par son excellence Michel Kafando et son premier ministre I. Zida l’ennemi No 1 de Gilbert Diendéré ! caca si notre pays est embourbé par l’injustice et l’impunité durant le règne de ton Blaise Compaoré, c’est à cause de vous autres, des intellectuels malsains qui étaient l’entourage de l’introverti, et qui ne pensaient qu’a vos intérêts personnels comme dans ce procès, que celui de peuple. Vous n’êtes pas capables de penser qu’on peut se mobiliser ensemble autour d’un bon projet de justice pour une justice équitable dans le pays que nous aimons tous. S’il y avait ce rassemblement avec vous, nous n’en seront pas là aujourd’hui. Et comme j’ai l’habitude de le dire à un avocat partisan qui se croit plus malin que les autres quand il veut nous donner ses leçons juridiques qui vont vers l’impunité, je vous dis que ‘’’’’le combat pour la justice est celui le plus difficile à mener car, on ne se bat pour personne en particulier, mais pour que la JUSTICE soit pour TOUS (sans exception).’’’’ Caca la justice militaire qui a déjà passé son teste devant le peuple en condamnant leurs frères d’armes voleurs des armes pour sauver les généraux de pacotille, savent ce qu’ils font, et le droit sera dit.

      Répondre à ce message

    • Le 6 mars 2019 à 12:58, par wendbiiga En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

      Caca, je partage ton analyse sur cet article. Quand on lit les commentaires, les gens ont vite fait de condamner Gilbert Diendéré sans même attendre le verdict. Je ne comprends pas cette haine contre Diendéré. Au BF la présomption d’innocence n’existe plus. on condamne sans juger. Laissons la justice faire son travail.

      Répondre à ce message

    • Le 6 mars 2019 à 13:19, par Nabiiga En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

      Abdul Moomen al-Burkinati-al Diendéré, a bel et bien et fait un coup d’état au Burkina en lien étroite avec Aqmi, le groupe terroriste le plus feroce qui sévit dans la sous-région en se servant de son katiba RSP. C’est toi et toi seul qui ne le sait pas. C’est honteux quand même que tu ne le sache pas

      Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 00:09, par Mahamoudou En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    Allons a la réconciliation.tt le monde ne veut pa dire la vérité.la grave erreur c’est d’exclure d’autres partis aux elections.on paye tjr ses actes.moi jattaque aux institutions qui oeuvrent pour la réconciliation et la cohésion sociale,elles sont absentes,font leur travail.dite la vérité a ceux qui gouvernent.ils ont besoin de vos pistes.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars 2019 à 00:54, par Mathias BAZIE En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

      Hummm....exclure d’autres partis aux élections ???

      Répondre à ce message

    • Le 6 mars 2019 à 02:40, par Zach En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

      tres d’ac avec avec vous a 110%, Mahamoudou. et la encore, tout le monde calcule sur la base de leur "moi". c’est au gouvernement aussi de maitriser les choses et prevenir jusqu’a l’infini. nousnous devons de grandir vis-a-vis des sous.

      Répondre à ce message

    • Le 6 mars 2019 à 09:09, par VISION En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

      Je me demande toujours, ce que fait Djibrill BASSOLE, dans cette salle.
      voilà que l’homme (DAMIBA) sur qui le parquet militaire se basait pour dire que BASSOLE est coupable d’incitation à désobéir à la discipline, vient aussi le Blanchir.
      Après que le Chef de la gendarmerie à l’époque ait affirmé qu’il n’ont jamais mis BASSOLE sur écoute (Alors que le procureur militaire à toujours affirmé le contraire avec la partie des Me KAM que c’est les OPJ de la gendarmerie nationale qui ont intercepter ces écoutes, et que c’est authentique), le CEM de la gendarmerie confirme qu’on est venu leur remettre les éléments sonores sur une clé pour remettre au juge.

      J’affirme donc qu’il y avait là, juste une folle envie de juger l’ancien membre du régime Compaoré, qu’est BASSOLE.

      Et c’est bien dommage pour les familles des victimes du putsch. Car la vérité sur les responsabilités du putsch, ce sera pour une autre fois.

      Répondre à ce message

      • Le 6 mars 2019 à 10:37, par Salifou En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

        Vraiment. Vous avez tout dit. Les familles des victimes sont les dindons de cette farces là. c’est très dommage. Vraiment

        Répondre à ce message

      • Le 6 mars 2019 à 11:23, par Nabiiga En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

        ...’J’affirme donc qu’il y avait là, juste une folle envie de juger l’ancien membre du régime Compaoré, qu’est BASSOLE

        ...ce qui trouble mon sommeil depuis la dénégation de Yipène dans cette affaire, surtout les écoutes sonores, c’est justement la dénégation à double vitesse ou même de complaisance. Les écoutes sonores sont supposées être des conversations entre lui et les autorités ivoiriennes lorsque son téléphone a été mis sous écoute par les autorités d’alors, lesquelles conversations qui l’accablent et le mettent en cause direct dans le coup d’état. Cela, il nie n’avoir pas été dans une telle conversation avec qui que ce soit encore moins d’être l’auteur de la voix captée. Problème, il ne nie pas avoir été dans une pareille conversation avec les autorités Togolaise or, c’est la même source qui a capté ses conversations et, avec les ivoiriens et avec les Togolais. Comment peut-on comprendre cela. Non pas comme les Ivoiriens qui nient à leur tour leur implication, les Togolais, eux, ont été limpide et ont même confirmé que c’était bien leurs voix dans les écoutes sonores. Ce qui a été dit du côté Togolais n’est pas moins grave non plus par rapport à ce qui a été capté du côté ivoirien. Toi qui prétends le défendre, pourras-tu nous aider comprendre ?

        Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 01:20, par Zach En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    et voila... on se perd dans un engrenage du aux faits des hommes encore. avec tout ce qui se passe, la RECONCILIATION s’impose parce-que tous les acteurs semblent avoir raison. le chemin de la verite est si long que notre pays ne doit perdre du temps avec ces calculateurs ; le BF doit tout mettre en oeuvre pour ceci ne se reproduise au plus grand jamais. nous sommes appeles a devenir une nation et nous nous devons de transcender des situations que des hommes, puissants de par leur position mais bas dans l’esprit et en persectives, creent pour consciemment ou inconsciemment saper notre bien-etre. ce n’est plus la peine ; laissons couler ca. posons-nous une question : que voulons-nous que le BF soit dans 50 ou 100 ans au moins ? a cette allure et si nous ne faisons rien, nous allons juste disparaitre !

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars 2019 à 11:37, par Un Burkinabê En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

      "Le BF doit tout mettre en oeuvre pour que....ne se reproduise plus" et il faut "aller à la Réconciliation". C’est ce que la journée du pardon décrêtée un certain 30 mars avait voulu sous le règne de BC. Malheureusement après ce 30 mars beaucoup plus de mal a été commis par ceux qui avaient imposé cette journée. En conclusion, la Réconciliation comme vous le voulez ne pourra pas nous sortir de notre situation actuelle. C’est mieux que la Justice classique continue de faire son travail. Comme je l’ai dit la Réconciliation Nationale n’a jamais développé un pays. C’est la force des lois et la vision des leaders qui entrainent leurs concitoyens au travail qui développent un pays.

      Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 04:59, par Achille De TAPSOBA En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    Hommage aux MARTYRS du 30,31 Octobre 2014 et du 16,17 Septembre 2015

    Nous sommes désolés que le général félon s’en réjouisse rapidement après l’intervention de Mr Pierre. La déposition de Mr Pierre ne le dédouane aucunement la charge est maintenue. "Président du cnd"ou le manque de matériel exprimé par la gendarmerie n’est pas matériellement un signe de ralliement à son aventure monstrueuse qui est le putsch le plus bête. Manifestement, le général putschiste incohérent cherche désespérément à ce que le navire coule avec tout le monde surtout la hiérarchie militaire car le courage manque énormément aux 2 généraux menteurs et manipulateurs de s’assumer entièrement. Leur schéma classique est visiblement connu"je coule vous coulez". Nous comprenons aisément pourquoi le vent insurrectionel a brusquement balayé Blaise kouassi Compaore l’indispensable en plein midi en belle famille car ces 2 généraux fabriqués n’ont pas su lire le danger de la révision de l’A37 pour dissuader leur messie BKC à renoncer alors qu’on nous a fait croire qu’ils étaient les plus informés de la sous région(fameux securocrate). Pire encore, leur course effrénée au pouvoir les a poussés stupidement ne pas calculer les conséquences de leurs actes car pendant longtemps ils se sont cru invincibles les dieux sur terre.

    Le cynique cnd a été crée solitairement par golf et la milice à la solde de la famille Compaore et non par la hiérarchie militaire donc à aucun cas, il ne peut prétendre l’accompagnement de la hiérarchie militaire dans son projet funeste. "Président du cnd" n’est pas égal Président du Faso en français facile notre général félon. "Président du cnd" ne traduit à aucun cas un soutien quelconque de la hiérarchie militaire à votre cavale meurtrière notre général putschiste. C’est rigolo de penser que "président du cnd" ne signifie pas Président de la République.

    Le contact téléphonique de "ange" Djibril( prompt rétablissement à lui) prétendant être étranger à ce putsch avec le commandant Daniba montre tout naturellement une fois de plus l’implication du général parfaitement"saint".En vertu de qui (chef d’État major particulier de la présidence ou CEMAG) a-t-il demandé au commandant Daniba ancien du rsp s’il faisait route vers Ouaga en renfort avec ses hommes ? "Ange" djibril a des talents incroyables il dira que ces écoutes téléphoniques sont aussi fabriquées. Il est le plus intelligent du BURKINA nous ne sommes pas nés de la dernière pluie"ange" Djibril le frappeur reste sans conteste un fin manipulateur et faux, il a l’art de narguer tout le monde pour soustraire subtilement(la disparition des 25 kilo d’or en est un exemple).Ils jouent à la victime en faisant des tapages médiatiques sous tous les toits du monde.

    Nous demandons humblement à nos frères militaires(A nos BRAVES FDS merci leur grand sacrifice pour la nation) de ne jamais prendre l’exemple des 2 généraux putschistes toujours dans les coups tordus qui représentent obtentoirement les pires modèles pour notre CHÈRE ARMÉE.Nous avons à faire à 2 généraux criminels, affairistes de tout genre de trafic(armes...) par contre au Tchad le général Batilly est au front contre boko haram(Nigeria) pour prouver son patriotisme et sa bravoure au peuple Tchadien. Toutes leurs carrières ils ont méchamment endeuillé des familles pour se faire la gloire même détruire leur propre pays pour être au sommet. Ils se sont fait mediatiser en se passant pour des saints(libérations d’otages ourdies minutieusement avec leurs amis djihadistes sous l’ère Compaore) heureusement le masque est tombé le pot aux roses a été découvert avec ce stupide putsch . Un sorcier ne se rend pas compte qu’il est sorcier. Tuer les autres pour gagner(Thom SANK, Boukary LINGANI, Henri ZONGO, Norbert ZONGO, MARTYRS...) voici que DIEU a révélé leurs esprits malsains et machiavéliques au Grand Jour avec ce procès.Ce qui est caché sera révélé au Grand Jour selon la BIBLE.

    Chers juges, appliquez la loi dans toute sa dimension pour que les grandes vedettes putschistes ovationnées aux premières heures de l’audition par les pèlerins de l’impunité et abandonnées à leurs propres sorts par la suite sachent définitivement que les armes achetées par le BRAVE PEUPLE BURKINABE ne doivent jamais être utilisées pour tuer les enfants surtout innocents de notre cher FASO.
    L’impunité ne développe pas un pays. Nous restons inflexibles face à l’impunité.
    Un jour la vérité triomphera sur le mensonge ou l’impunité.

    Justice pour Thomas SANKARA
    Justice pour Norbert ZONGO
    Justice pour David OUEDRAOGO
    Justice pour Boukary DABO
    Justice pour Salifou NEBIE

    Que le SEIGNEUR bénisse abondamment le BURKINA que nous aimons tant. Amen
    Paix et succès à tous les BURKINABES. Amen

    ACHILLE De TAPSOBA le Bobolais (Pur produit de Thom SANK et de Norbert ZONGO)

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars 2019 à 13:21, par wendbiiga En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

      Très cher Achille Tapsoba, ta haine viscérale contre le Président Blaise Compaoré et son clan ne te mènera nulle part. Tu es un aigri et à ce que je sache, ni Thomas Sankara, ni Norbet Zongo n’étaient aigris.
      Laisse la justice militaire faire son travail. Ta haine contre les généraux Bassolet et Dienderé n’influencera en aucune façon le verdict du jugement donc tu ferais mieux de garder ta rancœur au fond de toi même.
      Personne ne prends la peine de répondre à tes inepties que tu considères comme des vérités absolues, faisant des affirmations sans fondements et des accusations sans preuves. Ton intellectualisme à deux balles, on n’en à rien à foutre avec.
      Une fois de plus, laisse la justice faire son travail et si tes présomptions et tes imaginations sont vraies, tu n’as pas besoin de déverser ta bile sur la toile en se faisant passer pour un justicier.
      Et en passant, toi qui connait tout, que dis-tu des victimes tombées sous la révolution ? Pourquoi ne les a t-on pas attribuées à Thomas Sankara ? Tout simplement parceq’aucune cour de justice n’a siégé pour ces faits alors de grace garde tes élucubrations pour toi même car dans dans ce procès nous faisons confiance en la justice. A ce qu’on sache, c’est pas un règlement de compte. Y’en a marre

      Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 07:27, par LE VILAIN En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    Merci mon esclave , le Colonel Major Peter SANOU. Vous êtes vraiment un homme de l’Ouest contrairement à PALE. Je savais très bien que les autres se sont concertés pour dire les mêmes choses et cela fait trois jours ou j’ai dit à mes amis que je sens ce procès un montage juste pour nuire le Général DIENDERE et le tout premier Général de notre Gendarmerie à la personne de Monsieur BASSOLE. Si les uns et les autres croient vraiment à Dieu, notre créateur, notre protecteur qu’ils viennent dire la vérité, rien que de la vérité. Mes gars vous saviez que c’est de vous deux que je parle mais vos différents titres, je n’oserais pas vous citer ici. Que Dieu me pardonne et pardonne ses brebis égarés.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars 2019 à 11:56, par Un Burkinabê En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

      Toi là tu es un ... C’est le RSP qui a oui ou non fait le push ? Est ce que la hiérarchie militaire était du RSP ? Pourquoi c’est le Gal Diendéré que ceuz du rsp sont "allé chercher pour mettre devant" ? Pourquoi Diendéré n’a pas refusé "l’offre" quite à demander la protection du reste de l’armée comme il a su bien le faire à la Nonciature ? Si c’était les militaires du RPC de Dêdougou qui avaient fait le coup d’Etat comment le Gal Diendéré et les leaders du CDP et UNDD réagiraient. Tout est limpide, ils ont voulu s’imposer au reste de l’armée et du peuple par manque d’humilité et les boys les ont fait plier l’échine.

      Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 07:38, par Gomtanga gratius En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    Je deplore même que le coup d’Etat soit echoué.le pouvoir d’Etat ne se transmet pas.pourquoi exclure les autres partis politiques afin de transmettre le pouvoir à un parti ?J’ai honte de la hierarchie militaire. Si le coup avsit msrché ils allaient courir de gauche à droite pour les postes de Ministre.Comme ca echouer on fait semblant de condamner le coup d’Etat.Quand le soit disant General Zagré annonçait Diendiere en ces termes"le president du CND"ca veut dire quoi ?lui etant chèf d’Etat major à son temps".Si la justice militaire est transparente on verra.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars 2019 à 12:05, par Un Burkinabê En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

      Toi tu n’es pas du tout malin. En l’annonçant ainsi c’était une façon de confirmer qu’il était le cerveau du push et que eux ne sont pas mêlés dedans. Et comme l’autre Gal n’est pas assez intelligent pour le savoir... Si la hiérarchie militaire était d’accord elle aurait accompagné le Gal Diendéré (c’est à dire derrière le Gal) dans la salle. Visionnez la vidéo du coup d’Etat du 24 Décembre 1999 en Côte d’Ivoire (celui des jeunes soldats et du Gal Guéi) ; ils sont rentré dans la salle ensemble à l’annonce du Gal Guéi.

      Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 07:45, par Sidnaba En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    Internaute Caca, tu es le seul burkinabé à savoir et donc à affirmer que ton général felon putschiste n’a pas préparé ce coup d’État le plus bête du monde. Par contre ce que la majorité des burkinabés sait, vu et entendu par les médias télé et radio notamment en direct, c’est que ton général felon a assumé le plus bête du monde et former un "CND" pour asseoir son pouvoir qui allait du reste faire encore plus de morts au sein de la population avec son "ex RSP" tueur de civils et de militaires non armés et en temps de paix. Qu’il soit tous (lui et son RSP) garçons et assument pour toujours leur forfaiture et peut être implorer par suite le pardon du peuple burkinabé. Point barre !

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 07:58, par wendlassida En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    COLONEL SEMBLE DIRE LA VÉRITÉ, IL EST PRÉCIS ET CONCIS.
    METTEZ LA HAUTE HIÉRARCHIE A LA RETRAITE D’OFFICE
    CE NE SONT DE VRAIS CHEFS. SUR TOUTE LA LIGNE, ELLE A MANQUE DE FERMETÉ.
    ALLONS A LA RÉCONCILIATION, TOUT LE MONDE EST MOUILLE

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 07:59, par Pascal En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    Les contradictions entre les officiers supérieures cités a témoigner illustrent la complexité du sujet. Pourtant un homme doit dire toujours la vérité au risque de perdre momentanement sa position.la dignité d’homme a un prix à payer.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars 2019 à 11:51, par KLADJOU En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

      Le Colonel Pierre n’a rien dit de nouveau.
      Il ne contredit en aucune manière les autres membres de la CRAD.
      Les points d’enjeux ici sont : Qui a dirigé la réunion, t le Colonel de gendarmerie a-t-il évoqué des problèmes de matériel, et enfin Fallait-t-il annoncé le Président du CND ?
      1. Qui a dirigé la réunion. Tous les galonnés qui ont défilé à la barre ont soutenu que c’est le CEMGA qui a dirigé la réunion. Colonnel Sanou ne dit pas le contraire puisqu’il a dit que le CEMGA a situé la réunion avant de donner la parole au Gle Diendéré, ce qui veut dire que c’est lui qui a dirigé la réunion ! Et puit en pareille circonstances Diendéré allait convoquer la réunion au QG du CND et la diriger. Mais s’il vient à l’Etat major il ne peux s’attendre à diriger une telle réunion ! 2. Fallais-t-il qu’à la réunion du 17 Le Gle Diendéré soit annoncé ? C’est évident, à partir du moment ou la constitution est suspendue par le CND , le gouvernement dissout, avec toutes les instances de la transition par le CND, il ne reste en ce moment précis plus que le seul CND et son président qui incarnent l’Etat. Ce n’est pas une reconnaissance c’est une conséquence de la suspension des instances, et par conséquent bien normal que le CEMGA l’annonce à son arrivée, c’est une question de bon sens. Mais en quoi cela signifie la reconnaissance du coup d’Etat ? La preuve, le Colonel Sanou confirme le refus catégorique de la hiérarchie militaire d’accompagner le Coup d’Etat et demande à Diendéré d’assumer. En terme claire qu’il est seul auteur de ce coup d’Etat ! 3. Est ce le Colonel Coulibaly a parlé de problème de matériel ? Dans la déposition du Colonel, il a bien dit qu’il n’allait pas faire du maintient de l’ordre parce qu’il n’avait pas de matériel et a ajouté qu’il avait pourtant le matériel dans les magasins. Donc il n’y a rien de nouveau ici. On peut résumé que le Gle Diendéré, a passé à l’acte pour défendre ses amis du CDP exclut de la course aux affaires et voulait en profiter pour solder ces compte avec Gle Zida qu’il a qualifié de tous les nom d’oiseau. Ppur se faire, il a fait son coup en instrumentalisation quelques irréductibles du RSP qui étaient d’ailleurs bien connus dont entre autre le Touareg, Nion, Sanou etc.
      Malheureusement il a mal pensé son coup qualifié du plus bête du monde car ces camarades et promotionnaires du CRAD ont refusé de le suivre.

      Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 08:33, par shara En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    Ce SANOU PIERRE semble aigri car lui seule ne peut pas entendre cette phrase dans la salle . Tu resteras toujours un peureux dans la vie . Tu veux aider le général car tu lui dois toute ta carrière .
    Ambassadeur et attaché de dépense . Tu as voulu avoir un autre poste à l’étranger et ça n’a pas marché . Je pense que c’est pour cette raison que tu en veux à la hiérarchie militaire . On ne doit pas mentir comme ça .

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 09:21, par TANGA En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    En Afrique et particulièrement au Burkina, on a l’habitude des ragots, des on a dit, il semblerait que... et on remet toujours tout sur la table pour avoir à parler.
    C’est facile et c’est ce qui nous met en retard.
    On parle du coup d’état, qu’il a été préparé ; le Gle dit non et on persiste.
    Voilà, si ce coup avait été préparé, à la réunion des hauts gradés, tout le monde aurait été mis aux arrêts, il y allait avoir consultation par individus puis le Gle se serait décidé de qui mettre à la retraite d’office. Puis, on aurait annoncé que les hauts gradés ’retraités’ serait en garde à vue pour leur sécurité. EN deux jours tout serait joué.
    C’est quoi ça ?
    Pour ma part même si ça ne compte pas, le Gle a dit vraie.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 10:33, par Sapience En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    Le drame de certains internautes est de n’avoir pas une compréhension juste, la parole juste, la pensée juste, l’action juste, etc. Monsieur LE VILAIN autres qui ont une lucidité d’analyse critique se font insulter. Soyons sérieux lorsqu’on apporte une réflexion pour aider à la manifestation de la vérité. L’absence de clarté dans les verbatims de certains gradés de l’armée est plus que ahurissant. Malheureusement, il me semble que la fatigue semble gagnée tout le monde au point que les avocats des deux côtés et les juges ne posent plus de bonnes questions ou ne parviennent pas à relancer le débat dans divers domaines à partir des éléments contradictoires. La manipulation et la critique négative ou la volonté manifeste de discréditer à outrance les autres sont des mauvaises actions qui contribuent à l’hostilité. En justice, on ne demande pas d’être mue par la compassion. ni la pitié. Elle doit rechercher la vérité. Une justice réussie est une justice qui a mis la vérité en pratique. Menons des débats de façon détachée sans parties prises, mais avec nos parties nobles, à savoir le cerveau et le coeur.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 10:39, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    ’’Mieux, il a remercié le colonel-major Pierre Sanou pour sa franchise’’.

    - Normal ! Pierre Sanou est un bobo ; il ne sait pas mentir ni trahir. Ce qui est le fort des autres-là.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 10:50, par HUG En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    La vérité est en train de jaillir petit a petit. je réaffirme ce que j’avais dit auparavant par rapport à la hiérarchie militaires et paramilitaires(police) lors du coup d’Etat. Le témoignage de monsieur SANOU est claire. Mes deux hypothèses reviennent encore avec force :
    - soit les autorités miliaires ont eu peur de julbert et ils cautionné le coup d’Etat. Ce qui est de la haute trahison ;
    - soit ils ont simplement cautionné le coup d’Etat.
    Le temps est le meilleure juge de l’histoire

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 11:14, par HUG En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    Internaute empereur il s’agit du film douze juges en colère et non douze hommes en colère.Oui un film que les uns et les autres doivent suivre. Il est très intéressant et s’apparente à ce cas précis. Au départ 11 juges sur les 12 avaient voté oui comme quoi le mineur avait tué son père. 11 juges contre un seul au départ mais par sa force de persuasion de ce dernier, il est arrivé à convaincre les 11 autres juges que le mineur n’a pas tué son père. Ainsi le mineur à échappé à la peine de mort. Dans le cas du procès de julbert et ses acolytes du RSP tous les témoins semblent blanchir la hiérarchie militaire et autres or pour les gens ayant une capacité d’analyse poussée on se rend compte qu’il y a quelque chose de bizarre. Lors du coup d’Etat je me rappelle de la note (communiqué)de premier haut gradé des miliaires à l’époque : nulle part le coup d ’Etat de Julbert n’a pas été condamné. Ceux qui nient cela peuvent cherché le communiqué et le lire. Pensez vous normal cela ? je ne suis pas contre personne c’est une question d’analyse poussée

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 11:32, par Ka En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    Allons a la réconciliation, Cette phrase me fait rigoler ! On sent clairement que ce genre de discours est pondu par des gens qui prennent leurs désirs pour des réalités. Aucun Burkinabé de 2019 n’est dupe pour avaler ce discours de réconciliation sans justice, des revanchards qui veulent rouler encore le peuple dans la farine.

    Personne, je dis personne au Burkina n’a la clé de la réconciliation, ce que je veux dire, c’est qu’il n’y a pas à discuter sur la réconciliation comme-ci ou la réconciliation comme ça : ‘’’La réconciliation est l’œuvre de tous, elle n’est pas l’apanage ni l’exclusivité du microcosme politique, qu’il soit ou non représentatif. S’il y a une volonté ferme et clairement revendiquée du peuple à se réconcilier, la réconciliation s’imposera d’emblée aux décideurs et il leur suffira d’en prendre acte.’’’ Ou bien on est réellement réconcilié, ou bien on n’est pas réconcilié du tout, cette affaire de "réconciliation démagogique instrumentale que veulent les revanchards" c’est de la foutaise. Tant qu’il subsistera des foyers de haine profonde et viscérale comme on en voit encore avec les généraux menteurs qui ne veulent pas assumer leurs crimes en insultant le peuple et les familles des victimes, la réconciliation ne pourra avoir lieu, surtout si certains de ces abcès purulents sont au sein du microcosme politique et y fait la pluie et le beau temps.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 11:36, par Nabiiga En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    Le RSP fut une armée à part ; une armée qui appartenait à Gilbert et à Blaise, créée de toute pièce pour protéger Blaise et son pouvoir. Qui dit pouvoir Blaise dit pouvoir Gilbert. C’était cela la combine et nul ne l’ignore. Pompé, arrogant et en terre conquise, il s’est croyait non seulement tout permit mais, croyait être capable de tout au Burkina. C’est cette arrogance qui a alimenté sa chute fracassante. Sinon, comment peut-on comprendre qu’il ait eu le courage de faire un coup d’état sans que personne de la hiérarchie militaire n’en ait été au courant de ce qu’il voulait faire ? Il a mis la hiérarchie militaire devant un fait accompli et elle a refusé. Si elle était aussi inutile, qu’elle le soit et donc incapable de donner aucun appui. Elle a bien fait de n’avoir pas succombé à ses menaces. Voilà

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 11:44, par Le Duc du Yatenga Nouveau En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    "Merci Peter". Tu iras tout de même en prison car ceci est loin de pouvoir te sauver. Nom d’un Duc ! Au début tu chargeais Yacouba Isaac ZIDA. je t’ai dit que lui aussi viendra répondre un de ces jours, mais qu’en attendant, c’est toi GOLF. Ce sera pareil pour tout le monde et "merci Peter" viendra te rendre visite au cachot !

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 14:32, par Tico En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    Chacun parle le français qu’il a appris. Je renvoie ceux qui voient la culpabilité de la hiérarchie militaire a travers le témoignage du Col Sanou a revoir la définition du mot "ASSUMER"
    Supposons que la CRAD ait demandé au Général Diendere d’assumer le coup d’état. cela ne prouve en aucun cas sa complicité car elle a refusé d’accompagner le général comme le montre l’ensemble des témoignages.
    Tu fais une bêtise et demande le soutien des amis pour la légitimer ; ils te le refusent tout en te suggérant de prendre sur toi la responsabilité de ta bêtise (en garçon). Comment pourrait on accuser ces personnes d’être tes complices ? De même le CEMGA l’a appelé président du CND (auto-proclamé) et non président du Faso.
    Ceux qui veulent aller a la réconciliation sans jugement, allez présenter votre proposition a ceux qui ont perdu des proches. Ce n’est pas au gouvernement de porter un tel projet.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars 2019 à 16:02, par SOMĖ En réponse à : Audition des témoins du putsch : Le général Diendéré remercie « Peter » pour sa franchise

    Ce colonel major Pierre sanou est il le même que celui qui s’occupe du mémorial Thomas Sankara ?
    Merci de vos éclairages
    SOMÉ

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès du putsch : Les accusés condamnés solidairement à payer 947 279 507 F CFA à titre de dommages et intérêts aux parties civiles
Procès du putsch du CND : L’audience sur les intérêts civils à nouveau renvoyée au 19 novembre 2019
Procès du putsch : L’audience sur les intérêts civils renvoyée au mardi 29 octobre 2019
Procès du putsch manqué de 2015 : Pour le journaliste Sita Tarbagdo, « les faits sont têtus »
An IV du putsch manqué de septembre 2015 : Des Bobolais prônent la réconciliation nationale
An IV du putsch de septembre 2015 : Déclaration du balai citoyen en cette journée d’unité d’action patriotique
Putsch de septembre 2015 : Quatre ans après, syndicalistes et citoyens se souviennent de la résistance opposée par le peuple
Procès du coup d’Etat : En fuite, Fatou Diendéré et 6 autres écopent de 30 ans de prison ferme
Procès du putsch de 2015 : Fatoumata Diallo, l’épouse du Général Diendéré condamnée à 30 ans de prison fermes
Procès du putsch du CND : Le verdict complet du tribunal militaire
Procès du putsch : Cerveaux, exécutants et complices derrière les barreaux !
Procès du putsch : Les peines des absents seront connues ce 3 septembre
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés