Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Premier ministère : Christophe Dabiré sollicite la bénédiction des évêques

Accueil > Actualités > DOSSIERS > Christophe DABIRE, Premier ministre • LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • dimanche 3 mars 2019 à 20h00min
Premier ministère : Christophe Dabiré sollicite la bénédiction des évêques

Le Premier ministre a rendu visite, dans la journée du vendredi 28 février 2019, à des autorités coutumières et religieuses. Après le palais du Mogho Naba, Christophe Dabiré est allé solliciter la bénédiction des évêques afin de réussir sa mission à la tête du gouvernement. Les prélats, profitant de l’occasion, lui ont soumis des préoccupations.

« Je suis venu pour une visite de courtoisie. J’en ai profité pour leur parler de la mission qui m’a été confiée et de mon désir de la placer sous la protection divine », a indiqué le nouveau chef du gouvernement à la sortie de son entretien avec les évêques qui aura duré plus d’une heure.

La rencontre avec la conférence épiscopale s’inscrit dans le cadre d’une série d’entretiens que le Premier ministre a initiés avec les responsables religieux et coutumiers. Après la Fédération des églises et missions évangéliques (FEME), le Mogho Naba, Christophe Dabiré était dans la soirée du vendredi dernier dans les locaux du Centre national Cardinal Paul Zoungrana où il s’est entretenu avec les évêques. « La conférence épiscopale, en l’occurrence le Cardinal et les évêques, formule très souvent un certain nombre d’observations et de critiques à l’endroit des gouvernants afin que la situation économique et sociale de notre pays puisse aller dans la bonne direction », a souligné le patron du gouvernement burkinabè.

La rencontre s’est vite transformée en une séance de travail car les responsables de l’Eglise catholique ont saisi l’occasion pour soumettre des préoccupations émanant des populations au locataire du Palais de Koulouba. « Cette rencontre s’est transformée en une séance de travail parce que vous savez, les évêques ont toujours plein d’idées. Ils ont immédiatement posé un certain nombre de préoccupations qui concernent l’évolution de notre pays, le bonheur du peuple burkinabè. Ils ont voulu s’enquérir des dispositions que le Premier ministre va prendre pour permettre à ce que notre vivre ensemble puisse se consolider dans les mois et les années à venir », a-t-il ajouté.

Sécurité et réconciliation nationale…

Pour Monseigneur Paul Ouédraogo, président de la Conférence épiscopale, les préoccupations des Burkinabè tournent autour de la sécurité et de la réconciliation nationale. « Nous lui avons soumis les préoccupations qui remontent des populations. Vous savez qu’actuellement l’un des gros problèmes de notre pays est celui sécuritaire. Nous en avons parlé et il va falloir réfléchir à un certain nombre de choses. Il y a aussi la réconciliation nationale. Tout le monde l’appelle de ses vœux mais cela demeure des questions qu’il faut approfondir parce qu’il y a des stratégies qu’il faudra mettre en place pour arriver à quelque chose de concret », a indiqué l’archevêque de Bobo-Dioulasso.

Ces questions, de l’avis du Premier ministre, feront l’objet d’une analyse profonde dans les jours à venir. « Nous allons les approfondir avec le temps et voir si elles peuvent consolider les décisions que nous allons prendre dans le sens de renforcer notre vivre ensemble », a rassuré le chef du gouvernement.

Avant de prendre congé des évêques, le Premier ministre a reçu d’eux l’assurance de leur disponibilité à l’accompagner dans sa mission. « Nous l’avons félicité pour sa nomination, nous l’avons remercié d’avoir accepté ce service. Comme on l’a dit, à l’Eglise, l’autorité est toujours un service qu’on exerce pour assurer le bien commun, le bien du plus grand nombre. C’est dans cet esprit que nous aimerions qu’il travaille. Nous lui donnerons notre disponibilité car nous avons toujours accompagné les autorités en disant ce que nous pensons et qui semble aller du côté du bien commun. Mais ça reste des conseils. Quelquefois nous avons été écoutés, quelquefois nous n’avons pas été écoutés. Mais cela ne fera pas que nous cessions d’être à l’écoute des populations et de faire parvenir à ceux qui nous gouvernent les différentes préoccupations que les uns et les autres nous confient. C’est en cela que nous avons dit au Premier ministre qu’il pourra compter sur notre disponibilité à l’accompagner », a réaffirmé Mgr Paul Ouédraogo.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation de la nation : Un contraste entre le discours et la réalité du terrain
Situation nationale : Le Premier ministre salue les avancées du pays, malgré l’instabilité sécuritaire
Situation nationale : « Nous avons bien perçu ce projet de déstabiliser le pays en provoquant le chaos », relève le Premier ministre Christophe Dabiré
Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara
Situation nationale : Christophe Dabiré attendu à l’assemblée nationale ce jeudi
KDO reçu en audience par le Premier ministre
Vie des institutions : En 2018, le Premier ministère a saisi le Conseil constitutionnel à 21 reprises
Mémorial Thomas-Sankara : Le comité international prend les conseils du Premier ministre Dabiré
Premier ministère : Christophe Dabiré sollicite la bénédiction des évêques
Burkina Faso : Le Premier ministre en visite chez le Mogho Naaba
Déclaration de politique générale du Premier ministre : « Le signe d’un profond patriotisme ? »
Déclaration de politique générale : Réactions des députés Bienvenue Ambroise Bakyono (MPP) et Moussa Zerbo (UPC)
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés