Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens sollicitent vos critiques, mais ils ne désirent sеulеmеnt quе dеs lοuаngеs. » William Somerset Maugham

Diaspora burkinabè : Niamey abrite le lancement des opérations de délivrance des documents de votation

Accueil > Diasporas • LEFASO.NET • jeudi 28 février 2019 à 13h10min
Diaspora burkinabè : Niamey abrite le lancement des opérations de délivrance des documents de votation

C’est cet après-midi, jeudi, 28 février 2019 à Niamey (République du Niger), qu’a lieu la cérémonie officielle de lancement des missions consulaires spéciales.

Elles sont une opération de délivrance de la Carte nationale d’identité burkinabè (CNIB) et du passeport ; seuls documents retenus pour le vote (suite à l’adoption du nouveau code électoral en 2018). C’est donc pour permettre aux Burkinabè, de l’intérieur comme de l’extérieur, de disposer de ces documents, que ces opérations spéciales vont être lancées.

Ainsi, après Niamey pour le compte des Burkinabè de l’extérieur, c’est Tenkodogo (région du Centre-est) qui va accueillir, le jeudi, 7 mars 2019, le lancement au plan national, apprend-on.

Arrivée la veille, la délégation burkinabè conduite par le ministre de l’intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur, Paul Robert Tiendrébéogo, a échangé ce jeudi matin avec le Consul général du Burkina à Niamey, Léontine Marie Kaboré, et son équipe.

Ces échanges ont porté non seulement sur la cérémonie de lancement, mais également sur la démarche et l’objectif visés par ces opérations spéciales. Le ministre Paul Robert Tiendrébéogo a aussi rappelé que le vote des Burkinabè de l’extérieur est un "engagement fort" du président du Faso, Roch Kaboré.
Ces missions consulaires spéciales se veulent donc, poursuit-il, une mise en œuvre du code électoral ; le principe de base au niveau du gouvernement étant l’égalité et l’équité entre tous les Burkinabè.

Au-delà de la possibilité de voter, la CNIB et le passeport permettent d’être pleinement identifié, releve le ministre Tiendrébéogo.

Selon le Consul général, environ 5 000 Burkinabè sont, à ce jour, immatriculés auprès de la représentation, pour un potentiel estimé à environ 750 000, dont la majeure partie se compte dans la ville de Niamey et ses environnants.

Occasion pour l’équipe de l’Office national d’identification (ONI), avec à sa tête, le directeur général de l’institution, Aristide Béré, d’expliquer le dispositif déployé pour la circonstance (indiquant au passage que la mission du Niger s’étend du 28 février au 15 mars 2019). Pour ces opérations, le coût des documents reste le même qu’au Burkina, rassure M. Béré.

"On voulait surtout des variables d’ajustement", a indiqué le directeur général de l’Office national d’identification (ONI), Aristide Béré, justifiant (techniquement) le choix du Niger pour ce lancement.

En termes clairs, il s’agit de partir d’une population de compatriotes comprise dans la moyenne des pays à forte et à faible présences de Burkinabè. Le Niger étant donc à cheval, il va permettre de faire des projections, prendre en compte d’éventuelles insuffisances et, partant également, de s’appuyer sur les forces pour les autres pays.

En attendant la cérémonie de lancement à partir de 15h (14h, heure de Ouagadougou), la délégation a rendu une "visite de courtoisie" au président de la délégation spéciale de la ville de Niamey (maire de la ville de Niamey, ndlr), Mouctar Mamoudou. Ce dernier s’est, tout en saluant le choix de sa ville pour ce lancement, félicité de l’intégration de la communauté burkinabè au Niger.

Oumar L. Ouédraogo

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 février à 14:33, par Mafoi En réponse à : Diaspora burkinabè : Niamey abrite le lancement des opérations de délivrance des documents de votation

    Déjà que je demeure toujours farouchement contre ce vote de la diaspora qui n’apportera rien de plus à cette démocratie de merde où ce qui compte c’est le vote et rien d’autre,si en plus d’ici les élections de 2020 le pays n’est pas totalement sécurisé à 100% sur l’ensemble du territoire et que certains courent les 4 coins de la planète pour faire voter des individus souvent déconnectés à coup de dizaines de milliards alors qu’à l’intérieur des Burkinabè qui vivent les vraies réalités au quotidien ne seront pas en capacité de voter,nos dirigeants,nos politiciens auront touché le comble de l’indécence absolue.En tout cas je n’ose même pas croire un tel scénario.Wait and see comme disent les Anglais

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 18:17, par yidga En réponse à : Diaspora burkinabè : Niamey abrite le lancement des opérations de délivrance des documents de votation

    N’importe quoi. Je complètement d’accord avec Mafoi. Je suis totalement contre ce vote. Lorsque le temps viendra (lorsqu’on aura épuisé) les grandes priorités, vous verrez que le vote des BurkinaBé à l’étranger s’imposera.

    Et voilà qu’on est entrain de forcer avec des cérémonies inutiles. Est-ce qu’on a besoin de lancement et faire déplacer une délégation ? Il faut juste faire. Faire et faire au lieu de ces n’importe quoi. Je ne sais pas ce qu’il y a avec les Africains et chaque fois c’est des cérémonie de lancement lorsqu’on veut faire quelque chose. Bon sang, mais faites seulement. Qu’est-ce que le lancement apporte ??? N’importe quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 19:48, par yidga En réponse à : Diaspora burkinabè : Niamey abrite le lancement des opérations de délivrance des documents de votation

    N’importe quoi. Je complètement d’accord avec Mafoi. Je suis totalement contre ce vote. Lorsque le temps viendra (lorsqu’on aura épuisé) les grandes priorités, vous verrez que le vote des BurkinaBé à l’étranger s’imposera.

    Et voilà qu’on est entrain de forcer avec des cérémonies inutiles. Est-ce qu’on a besoin de lancement et faire déplacer une délégation ? Il faut juste faire. Faire et faire au lieu de ces n’importe quoi. Je ne sais pas ce qu’il y a avec les Africains et chaque fois c’est des cérémonie de lancement lorsqu’on veut faire quelque chose. Bon sang, mais faites seulement. Qu’est-ce que le lancement apporte ??? N’importe quoi.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Assassinat d’une Burkinabè à Tabou : Les condoléances de la Représentation diplomatique et consulaire du Burkina en Côte d’Ivoire
Côte d’Ivoire/Burkina Faso : Une faîtière des opérateurs économiques burkinabè portée sur les fonts baptismaux à Abidjan
Visas invitation Schengen, entrée France : Aux larmes, étrangers !
Forum national de la diaspora : Les membres du comité de suivi des recommandations en session
Côte d’Ivoire : Réflexions et partage d’expériences sur l’organisation de la diaspora burkinabè
Journée de l’Afrique 2019 à Vienne : Pour plus de liberté, de dignité et de participation constructive
Journée de l’Afrique 2019 à Vienne : Pour plus de liberté, de dignité et de participation constructive
Coopération décentralisée : Le ministre de la Jeunesse rencontre des Volontaires burkinabè à Paris
Accident mortel en Côte d’Ivoire : L’ambassadeur du Burkina présente ses condoléances au député Bienvenue Bakiono
Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire : Sylvie Marie Ida Nacoulma / Ouédraogo installée dans ses fonctions de Trésorier
Burkina Faso/Côte d’Ivoire : Hervé Bazié officiellement installé Consul général du Burkina à Soubré
Nuit des talents burkinabè : Munich, lieu de célébration des étoiles de la diaspora
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés