Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «D’abord se prouver à soi-même qu’on est bien, aller au bout de ses forces, mais sans les dilapider ; ne jamais rêver.» Andrée Maillet

Lotissement à Guéguéré : Lettre ouverte de résidents au ministre de l’Urbanisme et de l’habitat

Accueil > Actualités > Société • • dimanche 17 février 2019 à 15h00min
Lotissement  à Guéguéré : Lettre ouverte de résidents au ministre de l’Urbanisme et de l’habitat

Ceci est une lettre ouverte de résidents de la commune de Guéguéré (province du Ioba, région du Sud-ouest) adressée au ministre de l’Urbanisme et de l’habitat dans laquelle ils s’inquiètent du processus en cours dans une opération de lotissement.

« Monsieur le ministre,

Les populations de la commune rurale de Guéguéré, par ma voix, viennent respectueusement par la présente vous faire part des préoccupations qui sont les leurs, relativement au lotissement de leurs terres.

En effet, monsieur le ministre, pour mémoire, vous aviez déjà répondu à une première correspondance que le maire de la commune de Guéguéré vous avait adressée en rapport avec ledit lotissement. Et en réponse à la question, vous lui aviez donné des consignes qui de notre point de vue témoignent de votre attachement à une occupation rationnelle des terres au Burkina Faso.

Dans cette même correspondance, monsieur le ministre, vous instruisiez le maire de la commune de Guéguéré de veiller à ce que ledit lotissement ne concerne que le noyau primaire de la commune. Ce qui veut dire que les domaines de certains villages ne doivent pas être parcellés. Vous pouvez faire le constat aujourd’hui par vous-même que ce lotissement va au-delà des limites de Guéguéré, empiétant du coup sur les exploitations des producteurs d’un village voisin à Guéguéré.

De plus, monsieur le ministre, vous aviez souhaité que le conseil municipal de Guéguéré donne son quitus à travers un délibéré et un procès-verbal dûment signé dans lequel les propriétaires terriens donnent leur accord de cession des terres à lotir. Toutes ces mesures qui conditionnent votre accord à la demande du maire sur la question, rencontrent l’assentiment des populations qui l’ont fait savoir de plusieurs manières.

Malheureusement, monsieur le ministre, force est de constater que les choses ne se sont pas déroulées rigoureusement comme vous l’aviez instruit. Malgré les conseils que vous aviez prodigués au premier responsable de l’exécutif communal de Guéguéré, en tant qu’homme averti des questions du foncier, pour un déroulement serein de cette opération de lotissement et pour la consolidation de la cohésion sociale qui a toujours caractérisé « le vivre ensemble à Guéguéré », le maire en a fait à sa guise.

Toute chose qui irrite les populations, surtout les propriétaires terriens qui voient en cette opération salvatrice, une occasion de spolier leurs domaines agricoles respectifs. La grogne se fait de plus en plus sentir. En tant qu’homme de paix, ayant toujours prôné la solidarité et la concorde entre les fils et filles de la commune, je me fais le devoir d’attirer votre attention sur l’exploitation qui a été faite de votre réponse à la correspondance du maire ; laquelle réponse connue de nous tous de par son contenu.

A travers cette lettre ouverte, nous voulons, monsieur le ministre, attirer votre attention sur une manœuvre qui, si elle n’est pas recadrée, jettera des centaines de producteurs en pâture et rendra plusieurs familles vulnérables car elles se retrouveront sans terres cultivables.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Guéguéré, le 13 février 2019
Pour la population résidente à Guéguéré
El Hadj Djibril Somé, Tel : 77 72 56 68

Ont signé El Hadj Djibril Somé, les clans Zaw, Kuèlè et Tiéré

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Authentification des diplômes au Burkina : Les présidents d’institutions et les ministres invités à se soumettre à l’exercice
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT fête ses dix ans
Chaînes de valeur maïs et niébé : 10, 725 milliards FCFA de recettes réalisées d’ici 2022 au Burkina
La Poste Burkina Faso : 35 nouveaux agents pour relever les défis
Développement des collectivités territoriales : Le FPDCT échange avec les maires
Education : Le Réseau Education de qualité par le bi-plurilinguisme fait son bilan après un an d’existence
Statue de Thomas Sankara : « On veut quelque chose de parfait », déclare John Jerry Rawlings
Accidents de la circulation à Ouagadougou : 80 décès en 2018
Moustiques génétiquement modifiés : « Ceux qui en font un débat, c’est juste pour des intérêts égoïstes », selon Gustave Somé, coordinateur de mouvements et associations
Décès de 11 gardés à vue : "Ce sont des choses inacceptables qui ne peuvent pas rester dans l’impunité", déclare le président du Faso
Pr Domba Jean-Marc Palm, président du Haut Conseil du Dialogue social : « Même au niveau du gouvernement, les gens n’ont pas une bonne compréhension de la trêve sociale, ni du dialogue social »
Association La Graine : Odile Diabré au chevet des déplacés et des sinistrés du Kourwéogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés