Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’amour, c’est être toujours inquiet de l’аutrе.» Marcel Achard

Diocèse de Ouagadougou : les PMC en congrès au sanctuaire notre dame de Yagma

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Par Etienne Lankoandé (stagiaire) • vendredi 15 février 2019 à 21h20min
Diocèse de Ouagadougou : les PMC en congrès au sanctuaire notre dame de Yagma

Les papas et mamans catéchistes (PMC) du diocèse de Ouagadougou tiennent leur premier congrès au sanctuaire notre dame de Yagma, sous le thème : « Fortifiés par 50 ans de grâces, PMC renouvelons notre zèle missionnaire ». Placé sous le parrainage du Cardinal Philippe Ouédraogo, le congrès se tient du 14 au 17 février 2019, avec environ 160 participants.

La cérémonie d’ouverture du premier congrès des PMC et de la catéchèse des enfants du diocèse de Ouagadougou a eu lieu le vendredi 15 février 2019,. Elle était présidée par l’Abbé Alfred Ouédraogo, vicaire général du diocèse de Ouagadougou, représentant le parrain de la cérémonie. Créés le 3 septembre 1969 par le Cardinal Paul Zoungrana, les PMC sont des fidèles catholiques qui se chargent de la formation des catéchumènes jusqu’au baptême ou à la confirmation, appelé catéchèse.

Ce congrès est organisé à l’occasion des cinquante ans d’existence des papas et mamans catéchistes (PMC), célébrés du 24 novembre 2018 au 26 mai 2019. Ils sont environ 160 participants qui, trois jours durant, vont se pencher sur les problèmes rencontrés dans le milieu de la catéchèse afin d’envisager des perspectives d’orientations de la mission qui leur est confiée.

Pour le représentant du parrain, abbé Alfred Ouédraogo, « si la catéchèse est l’une des tâches primordiales de l’Eglise, il n’y a pas de doute que tous ceux qui travaillent et collaborent dans ce domaine sont des acteurs primordiaux de l’Eglise ». C’est par la catéchèse que le fidèle est instruit sur les fondamentaux de la Bible et sur ceux de l’Eglise : sa vision pour un monde meilleur et l’ensemble des pratiques religieuses. En effet, cette tâche est fondamentale car, ajoute-t-il, « malgré les apparences, le monde aujourd’hui ne lit plus et n’écoute plus. Et si cette mission est lourde, parce qu’il faut avoir du charisme, sachez que le Christ vous donne son Esprit pour l’accomplir ».

L’Abbé Innocent Kobendé, responsable de la commission de la catéchèse, ajoute : « Nous voulons au sortir de ce congrès trouver des solutions pour mieux accompagner ces personnes qui se donnent volontairement et de façon bénévole pour le service de l’Eglise ». En effet, l’activité des PMC est bénévole alors qu’il y a un impact sur leurs vies sociale et professionnelle. Il s’agira alors d’examiner toutes les difficultés liées à l’exercice de la fonction et de proposer des solutions.

Il évoque d’autres difficultés rencontrées qu’est le problème de formation des PMC. « Beaucoup viennent avec une volonté mais n’ont pas de base nécessaire pour transmettre une catéchèse existentielle aux enfants », dit-il. Autres difficultés, l’insuffisance et la mauvaise répartition des PMC, le manque de suivi et d’accompagnement des parents et le contexte actuel qui est celui des technologies de l’information et de la communication qui intéresse et attire les enfants et avec lequel il va falloir composer.

Ce congrès connait la participation de représentants de sept autres diocèses du Burkina que sont les diocèses de Kaya, de Ouahigouya, de Manga, de Koupéla, de Koudougou, de Bobo et de Gaoua.

Etienne Lankoandé (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Entrepreneuriat des jeunes : La Fondation Tony Elumelu et le PNUD volent au secours de 5000 porteurs de projets
Cour d’Appel de Ouagadougou : 99 dossiers de crimes seront jugés dans la période du 16 décembre 2019 au 10 janvier 2020
Règles douloureuses : « Aucune femme n’a le droit d’en souffrir en 2019 », Pr Der Adolphe Somé, gynécologue-obstétricien
Centres de formation professionnelle au Burkina : L’éducation sexuelle complète désormais inscrite au programme
Sécurité : 18 kg de drogues saisis à Bourzanga (Centre-Nord)
Gouvernance locale et cohésion sociale : Le rôle des collectivités et des organisations de la société civile examiné dans le Plateau central
Annuaire statistique : Le tout sécuritaire du Burkina dans un document
Santé : Le Club des hommes d’affaires franco-burkinabè sensible à la cause des insuffisants rénaux et du cancer infantile
Lutte contre la pratique de l’excision : Les acteurs capitalisent les meilleures approches pour l’atteinte de la tolérance zéro
Crise sécuritaire au Burkina : Plan International réitère son engagement auprès des populations vulnérables
Société civile burkinabè : L’Initiative souveraineté, dignité et paix est née
Fête nationale à Tenkodogo : Le Fonds permanent du développement des collectivités territoriales fait le point de sa participation
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés